dscf3871

Quel budget pour un PVT / WHV en Nouvelle Zélande ?

Prévoir le budget avant un départ à l’étranger est un sujet qui en fâche, voire en freine plus d’un. Si le visa PVT présente l’énorme avantage de pouvoir travailler et renflouer sa bourse sur place, il reste indispensable de prévoir un bon matelas financier pour démarrer dans les meilleures conditions votre PVT Nouvelle-Zélande. La somme à réunir n’est pas astronomique, mais doit vous permettre de subvenir à vos besoins (et éventuels projets) les premières semaines. Pour information, il est recommandé de partir avec 4200 $ NZ, même si les douanes ne contrôlent que rarement (si ce n’est jamais) les comptes en banque à l’arrivée. Mais cette somme est plutôt une bonne référence.

Pour vous faire une meilleure idée du budget à réunir, voici les postes de dépenses à prévoir avant et pendant votre PVT. Ce budget demeure approximatif : il est à ajuster en fonction de votre mode de vie, de la ville dans laquelle vous souhaitez rester, des activités que vous réalisez, des repas que vous vous offrez, et j’en passe…

Les dépenses avant le départ en PVT

Passeport : 86 €

Si vous n’en disposez pas encore, ou que le vôtre se périme trop tôt, la création ou renouvellement de votre passeport est indispensable. Il faudra prévoir au maximum un mois d’attente et 86 € de timbres fiscaux.

Visa : 135 € environ

Le visa 2016 est de 208 $ NZ soit 135 euros. On en profite, il est relativement moins cher que ses homologues, comme le Visa PVT pour l’Australie. Rappelons qu’en plus du tourisme, ce visa est indispensable si vous voulez travailler légalement en Nouvelle-Zélande pendant votre séjour.

Working Holiday Visa Australie

Bientôt un tampon de plus sur le cher passeport ! :)

Billet d’avion : 1000 à 1500 € en moyenne

En s’y prenant à l’avance, vous avez la possibilité de trouver des tarifs très intéressants surtout avec les billets ouverts qui vous permettent de modifier jusqu’à 3 fois le billet retour sans frais supplémentaires. Certaines agences spécialisées comme le Cercle des Vacances offrent des tarifs négociés très attractifs pour les PVT. Sinon, les comparateurs type Skyscanner et leur comparatif de prix à l’année vous permettent d’avoir une idée rapide des meilleurs prix disponibles. Rendez-vous sur notre article comment trouver les billets d’avion les moins chers pour un PVT pour tous les détails.

Assurance voyage : 430 € environ

L’obtention du Visa WHV pour la Nouvelle-Zélande nous oblige à souscrire une couverture santé et assistance tout au long de notre séjour chez les kiwis (comme décrit dans les conditions officielles). Plus qu’une obligation administrative, c’est une précaution indispensable pour travailler et voyager sereinement sur place (ainsi que pour la sérénité de vos parents et proches !). Il va donc falloir investir dans une assurance voyage couvrant tous les petits pépins qui pourraient survenir là bas. Prévoyez environ 430 € pour une année. À noter que vos bagages sont également couverts pendant le séjour par certaines assurances (détails des garanties dans ce tableau comparatif)

Divers éventuels

À toutes ces dépenses incontournables, vous aurez probablement à ajouter tous les achats pour vous équiper correctement avant ce grand voyage : la liste de nos équipements indispensables de voyage peut vous aider à penser à… ce auquel vous n’avez pas pensé ! Il vous sera également possible d’acheter certains équipements sur place, en fonction des besoins (chaussures de rando, équipement informatique, etc). À réfléchir, en fonction de vos finances, et de la place restant dans votre sac !

Les dépenses une fois sur place

Logement : 200 $NZ/semaine/personne environ

L’auberge de jeunesse est une bonne idée pour un début de voyage ou lors d’un roadtrip, mais c’est une option qui devient tout de suite très onéreuse sur du long terme (prévoir environ 30 $ NZ/jour). Pour les premiers jours dans votre ville d’arrivée, passer par un Airbnb peut également être une bonne idée vous permettant d’être plus au calme et éventuellement de rencontrer vos premiers locaux !

Par la suite, la formule la plus économique consiste à travailler quelques heures par jour pour se payer la chambre en auberge (quand on reste en ville) ou chez l’habitant grâce à Helpx par exemple (plus adapté à la campagne)

Si vous avez un travail à temps plein ou souhaitez simplement, la location d’une chambre de colocation est selon moi le meilleur rapport qualité/prix. Il vous en coûtera sur Auckland entre 150 à 300 $ NZ  la semaine, et de 100 à 150 $ NZ la semaine dans les plus petites villes.

En roadtrip, vous pourrez tenter le camping sauvage s’il est autorisé ou dormir dans un camping avec votre tente ou votre van/voiture aménagée. Il vous en coûtera environ 30 $ NZ/emplacement. Attention en revanche, les nuits sont souvent fraîches !

Nourriture : 80 $ NZ/semaine/personne environ

Les supermarchés les plus populaires en Nouvelle-Zélande sont Countdown, New World et Pack’N Save. La nourriture est en moyenne 20 % moins chère en Nouvelle-Zélande qu’en France.

L’option la moins cher et la plus populaire chez les backpackers est celle des noodles. 1 $ NZ le paquet de 6 noodles. Un excellent prix, mais question variété alimentaire, ce n’est pas le top.

dscf2688

Le repas fétiche des backpackers

Il y aussi d’autres alternatives peu coûteuses surtout si l’on mange local (et oui, on va devoir oublier nos petites habitudes françaises comme nos succulents fromages).

Pour le budget repas, à moduler bien sûr selon vos gouts et exigences, et le nombre de sorties au restaurant, comptez au minimum 80 $ NZ/semaine/personne.

Achat, location et essence pour une voiture

L’offre et la demande du marché automobile sont très importantes en Nouvelle-Zélande, particulièrement dans les grandes villes comme Auckland et Wellington. Comptez environ entre 1500 $ NZ et 3500 $ NZ pour l’achat d’une voiture d’occasion en Nouvelle-Zélande et jusqu’à 6000 $ NZ pour un van aménagé. Selon l’endroit où l’on se trouve, les offres peuvent être plus ou moins intéressantes y compris pour le prix de l’essence qui est en moyenne à 1,50 $ NZ pour le diesel et 2,25 $ NZ pour l’essence sans-plomb 95. Un conseil : rendez-vous autant que possible dans les grandes villes pour faire le plein.

À ces dépenses s’ajouteront les frais de vignette (registration) obligatoire en Nouvelle-Zélande : environ 300 $NZ l’année, et la souscription d’une assurance auto optionnelle (Third party + vol et incendie en option)

dscf2754

Prêt à prendre la route ?

En ce qui concerne la location, le tarif journalier varie en fonction de la période dans laquelle vous souhaitez louer la voiture. De décembre à février (haute saison), les tarifs peuvent augmenter de 10 à 20 %.

Voici différentes compagnies renommées en Nouvelle-Zélande pour les locations de véhicules, aménagés ou non :

Britz –  Maui –  Mighty – Jucy – Wicked

Les banques

L’ouverture d’un compte bancaire avec carte de débit est gratuite dans un grand nombre de banques. Cette carte vous permet de retirer de l’argent en ATM, de payer dans les commerces et d’acheter en ligne (uniquement pour les cartes visa débit).

Les banques les plus populaires sont ANZ, Westpack, BNZ. Notre préférence va vers Westpack qui permet aux détenteurs de carte BNP/Hellobank d’effectuer des retraits gratuits dans leur distributeurs, et aussi d’envisager un passage facile vers un WHV en Australie (où Westpack est également très présente).

Téléphone

Il s’agit le plus souvent de cartes prépayées qui varie entre 10 $ NZ et 30 $ NZ pour un Combo 3G + SMS + Appel. Vous avez aussi la possibilité de recharger uniquement l’un des 3 pour environ 5 $ NZ. De mon côté j’avais opté pour l’offre de Spark : 19 $NZ incluant 500 Mo de data, 100 min d’appels et textos illimités (eh oui, c’est plus cher qu’en France). Au passage, pensez bien à désimlocker votre téléphone avant le départ !

Les opérateurs les plus connus sont VodafoneSpark et 2degrees.

Les loisirs

Ne quittez pas la Nouvelle-Zélande sans avoir profité de la multitude d’activités plein air qu’elle offre. Saut à l’élastique, survol en hélicoptère, nage avec les dauphins, et autres sorties plus folles les unes que les autres. Très répandues, ces activités insolites ne sont pas pour autant accessibles à toutes les bourses, et même souvent plus chères qu’en France. Mais elles resteront souvent des expériences uniques et inoubliables, et ça, ça n’a pas de prix (c’est ce qu’ils se disent non ?). Prévoyez entre 50 $ NZ et 150 $ NZ en moyenne pour une activité plein air.

Pour des tarifs intéressants, vérifiez les offres et réductions sur internet comme sur Bookme par exemple ou faites appel à une agence qui propose souvent des tarifs réduits.

Mais point positif, l’activité la plus exceptionnelle parmi toutes est totalement gratuite ou presque : la randonnée !

dscf3954

L’activité la plus cool et gratuite : la Randonnée

Récapitulatif

Au final, la préparation de votre PVT vous coutera environ 1500 à 2000 euros avant le départ, et vous pouvez compter un budget minimum de 400 $NZ par semaine à votre arrivée (soit 1000 euros par mois environ). Ceci n’incluant pas bien sûr l’éventuel achat ou la location d’un véhicule et votre probable départ en roadtrip dans le pays. La somme minimale demandée aux douanes de 4200 $NZ (2800 euros environ) est un bon point de départ pour arriver l’esprit tranquille et démarrer sereinement un roadtrip ou les premières recherches de boulot !

Mon conseil personnel pour mieux vous en sortir : même si ce n’est pas facile, tentez de rester raisonnable au début de votre voyage. L’arrivée est grisante, les tentations sont partout, particulièrement en ville, mais à coup de soirées et sorties en tout genre, le porte-monnaie peut vite être réduit à peau de chagrin. À moins d’être en budget illimité donc (plutôt rare chez les backpackers), essayez d’attendre d’avoir une piste sérieuse pour un emploi et/ou une situation sécurisée avant de complètement relâcher la vanne des dépenses !

Au chapitre des bons plans et moyens de faire des économies, n’oubliez pas de faire un tour sur nos comparatifs pour l’achat des billets d’avion et de l’assurance voyage. Vous pourrez ensuite éviter de perdre de l’argent (voire en gagner) pour vos transferts d’argent et l’ouverture de vos comptes. Et une fois sur place, profitez de notre parrainage Airbnb vous offrant 30 euros sur votre première réservation, et consultez régulièrement le site Bookme pour pleins d’activités à prix réduit !



Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Alexandra

    Merci beaucoup pour ces articles très instructifs et motivants pour enfin sauter le pas !
    Je pars au mois de septembre prochain pour la Nouvelle-Zélande, à voir si je poursuis avec un WHV pour l’Australie ensuite.
    J’ai 20 ans et ce sera mon premier long voyage, seule.
    J’ai un peu d’appréhension quant à la mauvaise image des français en australie, j’ai lu que depuis 2-3 ans ca devenait compliqué pour nous de se faire une place là bas, surtout dans les grandes villes. Qu’en pensez-vous ?
    Une taxe supplémentaire pour les backpackers arrivant en Australie a été instaurée cette semaine aussi… Alors que j’hésitais entre ces deux pays, je pense que c’est ce qui a fini par orienter mon choix vers la Nouvelle Zélande. Mais je trouve que ce serait tellement dommage de ne pas faire un saut en Australie quand même !
    Merci encore pour toutes ces infos, bonne continuation ! :)

    • Wanda

      Bonjour Alexandra,

      Tout d’abord merci pour tes encouragements, nous somme toujours ravis d’entendre que nos articles portent conseil.
      Aussi, il est normal d’avoir des appréhensions avant un grand voyage comme celui-ci mais je tiens à te rassurer sur un point : les français sont toujours appréciés que ce soit en Australie ou en Nouvelle Zélande. Il est vrai que dans certaines villes, les gens peuvent parfois avoir des préjugés sur les français mais cela reste rare et si c’est le cas, ce sera une bonne raison pour toi de leur prouver le contraire ! De mon expérience, je n’ai jamais eu de remarques désobligeantes ou des difficultés à trouver un travail parceque j’étais française, ni en Australie ni en Nouvelle Zélande. Les gens que j’ai pu rencontrer ont toujours été plutôt chaleureux, accueillants et intéressés dès que je leur parlais de mes origines. Par contre, j’en ai entendu parler mais ce ne sont que des « on dit ».
      Pour ce qui concerne la taxe supplémentaire en Australie, il ne faut pas négliger le fait que les salaires sont tout de même supérieurs à ceux de Nouvelle Zélande, et même si cette taxe est un inconvénient pour les backpackers, l’Australie mérite tout de même le détour !

      J’espère avoir pu répondre correctement à tes questions et remédier à tes craintes. Dans tous les cas c’est une super aventure qui se profile devant toi !

      Bonne continuation et n’hésites pas si tu as d’autres questions :)

      Wanda


Laisser un commentaire