Le voyage, c’est la liberté, la liberté de changer de toit chaque soir ! C’est le luxe d’alterner entre un Airbnb, le canapé d’un local, un hôtel 5 étoiles, une auberge ultra-festive ou un camping sous les étoiles. Il existe une infinité de possibilités, et ces endroits deviendront vos meilleurs souvenirs de voyage, ou parfois vos pires cauchemars. En fonction de votre budget, mais aussi de votre personnalité, voici les meilleures solutions d’hébergement en voyage.

Nos solutions d’hébergement favorites

Airbnb

Le réseau Airbnb a révolutionné le marché de l’hébergement et la manière de voyager d’un bon nombre de voyageurs. Le système a permis d’accéder en quelques recherches à une diversité incroyable de logements et à des tarifs faisant souvent pâlir la concurrence. Autre avantage, il nous met en contact direct avec un local dont le plaisir est souvent de partager les endroits préférés de sa région ou ses meilleures adresses. Le réseau s’adapte enfin aux voyageurs privilégiant l’immersion chez l’habitant grâce à la location de chambre privée, ou à ceux désirant obtenir un peu plus d’intimité avec la location de logements entiers.

Vue airbnb Lisbonne kowala

Petite vue sympathique depuis l’un de nos Airbnb à Lisbonne

Helpx

Le réseau Helpx est bien plus qu’un service d’hébergement, c’est un système de partage et d’échange où on dort et mange chez l’habitant contre quelques heures de travail quotidien. Un système gagnant-gagnant donc, où l’on apprend à vivre au rythme des locaux sans débourser le moindre sou pour dormir ou manger. Ces échanges sont aussi l’occasion d’appréhender de nouveaux travaux ou métiers (jardinage, permaculture, garde d’animaux divers, maçonnerie, etc.) ainsi que de faire un grand bond en avant dans la langue de vos hôtes. Attention tout de même, toutes les offres d’Helpx ne sont pas roses et les cas d’« exploitation » abusive ou de travail rémunéré déguisé existent (même si c’est rare). Pour savoir les identifier, suivez tous nos conseils sur notre article dédié à l’helpx.

Helpx Australie

Pour tous les voyages au long cours, nous utilisons le système helpx dès que nous souhaitons rester un certain temps dans une région. Économies, rencontres, découvertes, le réseau propose plein d’avantages !

Consultez aussi : Vivre chez l’habitant : HelpX et Wwoofing

Les hébergements en ville

Auberges de jeunesse (backpacker)

Solution favorite des backpackers en herbe, l’auberge de jeunesse est une icône du voyage. Représentant auparavant la solution pas chère et plutôt destinée aux jeunes, les auberges de jeunesse ont énormément évolué. On trouve aujourd’hui de tout : du dortoir rudimentaire à l’auberge de luxe avec lit douillet et piscine sur toit-terrasse. Les niveaux de propreté, de confort, de service ou d’accueil sont eux aussi extrêmement variés, d’où l’importance de bien se renseigner avant votre réservation.

Youth Hostel-meilleures auberges de jeunesse Australie-kowala

L’auberge de jeunesse ou backpacker, l’option logement  »facile et sociale » des débuts de voyage

Pour nos propres réservations, nous utilisons régulièrement le comparateur hostelbooker qui, par expérience, offre un large choix d’auberges de jeunesse avec des avis et critiques utiles et des prix « non gonflés ».

Consultez aussi : Les meilleures auberges de jeunesse Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Argentine

Hôtels

Pour un voyageur qui fait attention à son budget, l’hôtel était souvent une option complètement hors sujet, ou éventuellement pour se faire plaisir et fêter un événement particulier. Ce constat a changé et à l’image des autres services d’hébergements (merci les effets de la concurrence), on trouve aujourd’hui des chambres d’hôtel à des prix tout à fait abordables et qui se démarquent toujours pour le confort qu’elles apportent. Quoi de tel que d’avoir un lit refait et une chambre toute propre au retour d’une grosse journée de visite ou de randonnée ? Certes les hôtels abordables ne sont pas forcément monnaie courante dans des destinations « chères » telles que l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou le Canada. Les prix deviennent en revanche très intéressante certains pays d’Asie ou d’Amérique latine. L’occasion pourquoi pas d’essayer une fois dans votre vie un hôtel de grand luxe.

Notre 1er hôtel à Bangkok

Notre 1er hôtel à Bangkok, pour moins de 70 euros la nuit. C’est bon de se faire plaisir de temps en temps !

Nous effectuons nos recherches et réservations sur booking.com, leader du marché, possédant le plus grand choix d’établissements et offrant régulièrement des promotions alléchantes.

Couchsurfing

Le couchsurfing, littéralement « surf de canapé », est un service bien connu des voyageurs qui a explosé ces dernières années. Complètement gratuit, fait rare aujourd’hui, le concept propose de mettre en relations des personnes proposant une chambre ou un canapé chez eux à des voyageurs ou personnes de passage. Aucune contrepartie n’est en général demandée, si ce n’est de conserver l’esprit de la communauté et d’être prêt à recevoir à son tour une fois de retour chez soi. C’est finalement un moyen incroyable de voyager, qu’on soit chez soi ou bien en vadrouille à l’étranger. Après tout le monde n’est pas prêt à aller dormir chez un inconnu. Si les « dérapages » semblent très rares, ils ne sont pas impossibles. Le service n’est pas non plus un système d’hôtellerie et vous n’êtes pas non plus à l’abri d’une annulation de dernière minute ou de nombreux refus. Il convient donc de bien appréhender le service et sa plateforme d’échange.

Pour les conseils en Couchsurfing, suivez notre experte Wanda !

Consultez aussi : Couchsurfing en Nouvelle-Zélande : voyager moins cher en rencontrant plus !

Colocation (sharehouse)

Quand on a trouvé un travail, ou qu’on souhaite tout simplement rester un certain temps dans une ville ou région, l’une des seules solutions économiquement viables (hormis le Helpx) consiste à trouver une colocation ou sharehouse. Comme vous feriez au bon (vieux) temps de vos études finalement. Bien heureusement pour nous, les démarches pour obtenir une location sont souvent bien plus simples dans les destinations PVT et tour du monde que dans notre cher hexagone. En général, ceci se résume à : tant que vous pouvez payer, vous restez ! Les loyers sont aussi à régler de manière plus régulière, toutes les semaines ou quinzaines en général. Une fois installé dans votre sharehouse, vous pouvez enfin poser vos bagages et gouter un peu aux plaisirs de la vie d’expatrié.

Consultez aussi : Où trouver une colocation ou sharehouse en Australie

Résidences étudiantes

Autre bonne alternative pour s’installer sur du plus long terme, les résidences universitaires ouvrent parfois leur porte et donc leurs chambres aux personnes de passage intéressées. Les disponibilités sont bien sûr particulièrement nombreuses pendant les grandes vacances scolaires. Si vos dates coïncident, cette option peut s’avérer assez attractive en termes de cout comme de confort proposé.

Les hébergements sur la route

Camping

Lorsqu’on est sur la route, en plus des solutions évoquées plus haut qui peuvent se raréfier, on peut (re)découvrir les joies du camping à l’étranger. Sauvage, quand il est autorisé, ou sur des sites aménagés. Là encore, tous les niveaux de prix et de confort existent, du simple emplacement « self-contained » avec toilette sèche au camping de luxe avec piscine. Le camping sera parfois un passage obligé uniquement pour utiliser les précieux services offerts : électricité, douche, eau courante et lave-linge. Notre expérience australienne en était un bel exemple.

Le camping sauvage peut vous offrir les plus beaux salons du monde, comme ici en Nouvelle-Zélande

Dormir dans son van / véhicule aménagé

Sentiment de liberté absolue (ou parfois galère absolue), dormir dans son véhicule ou en camping sauvage est forcement tentant. Financièrement d’abord, on n’a pas payé 3000 $ son véhicule pour devoir encore payer un camping ! Et ensuite pour ce si précieux sentiment d’aventure, ce plaisir extrême d’être le seul à profiter de cet endroit qu’on a découvert comme un grand. Si l’on conseille à tout le monde de gouter à ces plaisirs s’ils le peuvent, il faut tout de même bien se renseigner sur les droits et obligations de chaque pays. Attendez-vous à ne pas être accueilli à bras ouverts à chaque fois. Anticipez aussi que votre véhicule devra parfois être correctement équipé (dit ‘self contained’ en Nouvelle-Zélande) pour vous donner le droit à de telles pratiques.

Van australie kowala

Notre chère maison roulante qui nous a transportés sur 30 000 km en Australie

Consultez aussi : Où et comment dormir dans son van en Australie