À 10 km au sud de Meningie, le Camp Coorong n’est pas franchement évident à trouver. Une fois arrivé, ne vous attendez pas non plus à du grand luxe ou à une vue de rêve. Le site est une succession de bâtiments qui accueillent de temps en temps des groupes scolaires. L’ambiance est donc plus dans le genre colonie de vacances avec dortoirs et cantine immense (qu’on peut d’ailleurs utiliser).

Non, le luxe réside ici dans l’accueil ultra chaleureuse faite par Ellen, Tom ou George. En plus de cela, cette étape constitue une parfaite immersion dans la culture aborigène locale (les Ngarrindjeri) dont nos 3 hôtes sont de fiers représentants. Ils expliquent entre autres le combat réalise pour éviter la construction du pont vers l’île De Hindmarsh (région de Goolwa), une île sacre pour leur peuple. Sur une note plus légère, nous apprenons aussi que les premiers cygnes noirs de France proviennent de cette région. C’est en effet sur les consignes de Josephine, la première femme de Napoléon Ier, qu’on demande à l’explorateur Nicolas Baudin (consultez à ce propos notre article sur Kangaroo Island) de réserver une des cabines de son bateau pour ramener l’animal. Comme quoi il y a toujours moyen de redécouvrir notre histoire même au bout du monde !

En pratique :

  • Nuit avec électricité 10 $/pers.
  • Musée sur culture aborigène gratuit.

Consultez aussi : la page officielle du Camp Coorong

Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 19 novembre 2018