Après six mois passés au pays des kangourous, et presque les trois quarts à travailler, il est plus que temps d’entreprendre notre premier road trip le long de la côte ouest australienne et de tester les capacités du 4×4. L’objectif : s’enfoncer dans les terres à la découverte du désert et de ses fameux parcs nationaux. En point de mire, le Mont Augustus puis le fameux Karijini National park. Si vous aimez le 4×4, les « gravel road » ou chemins de graviers, les crevaisons par 40 °C et la poussière, bref l’aventure, la vraie, alors lancez-vous ! Croyez-nous, ça vaut largement le détour.

Burringurrah, le plus gros monoclinal du monde

Aussi connu sous le nom de Mont Augustus (son appellation « coloniale »), ce parc assez méconnu abrite pourtant le plus gros « inselberg » du monde. S’élevant à environ 860 mètres au-dessus de la plaine environnante et avec une superficie de 4 795 hectares, la bête fait tout de même deux fois la taille du célébrissime Uluru au centre du pays. Ces deux inselbergs (ou « montagne-île ») se distinguent sur leur nature géologique, le Mont Augustus appartenant à la catégorie des monoclonical quand Uluru est lui plus apparenté à un monolithe. Vous venez d’apprendre deux nouveaux mots à placer pour briller lors de votre prochaine discussion sur l’Australie ! (Ne nous remerciez pas ). Dans le temps du rêve aborigène, Burringurrah n’est autre que la figure d’un jeune enfant qui, alors qu’il fuyait pour avoir enfreint la loi, fut abattu par une lance et se transforma en roche en s’écroulant au sol. Ça ne rigolait pas vraiment au temps du rêve !

mont augustus national park western australia pvt backpacker

Bref c’est un gros caillou en fait – ©Robin FAVIER

Pour parvenir jusqu’ici, trois solutions principales :

– depuis Carnarvon via la Gascoyne Junction (465 km), peut convenir aux véhicules type voiture ou van.
– depuis Exmouth (ce que nous avons fait) via Towera Road avec possibilité de couper le voyage en deux et dormir gratuitement à l’orée des arbres au bord d’une rivière.
– depuis le Karijini National Park (notre destination suivante) via Tom Price-Paraburdoo Road possibilité de couper le voyage en deux également.

Nous n’avons emprunté la première solution que sur la fin du trajet, puisque les deux routes se rejoignent, mais cela nous paraît être la plus facile d’accès et la mieux entretenue. Pour notre trajet, le chemin était plus étroit et bien moins emprunté. La première journée nous avons croisé un camion et une voiture. C’est en fin de journée que nous avons eu notre première crevaison. Rien d’affolant puisque nous avions une roue de secours.

Nous avons passé deux nuits au seul camping du parc national. Bien entretenu et suffisamment d’arbres pour mieux supporter les fortes températures du désert, en bref un bon séjour sur place. Concernant le parc national, plusieurs randonnées s’offrent aux courageux visiteurs dont le « Summit trail », ascension du sommet pour lequel nous étions venus : vue à 360° sur le désert australien. Mais aussi des randonnées de « demies journées » ou même de très courtes marches d’un kilomètre maximum.

mont augustus national park western australia pvt backpacker

Randonnée par 40° ou comment perdre 3 kg dans la journée – ©Robin FAVIER

Dormir au Mt Augustus Tourist Park

  • 33 $ la nuit pour 2 personnes, emplacement avec électricité
  • 11 $ la nuit/personne, sans électricité
  • 88 $ la nuit pour une chambre double

Pour se dégourdir les jambes et en prendre plein la vue

  • Summit Trail : 5 à 8 h de marche aller-retour avec possibilité de suivre le Gully Trail sur la première moitié. Nous conseillons à l’aller de prendre le Gully Trail et au retour de suivre le chemin classique.
  • Goordgeela track et Edney’s Lookout sont de niveau modéré et ne demandent que quelques heures de marche.
  • Emu lookout est l’emplacement idéal pour observer le coucher de soleil et toutes ces belles variantes de rouge.

Faire un tour au frais dans son 4×4

  • Le Loop Drive de 49 km vous emmène tout autour du Mont Augustus, à la rencontre de la faune et la flore du désert. Vous pourrez également vous arrêter au bord de la Lyons River et observer les gravures aborigènes très présentes dans le parc.
Coupé du monde

En plus d'une longue route, il n'y a évidemment pas de signal téléphone dans le parc national, sauf au sommet du mont. Au camping vous pourrez trouver de l'eau non-potable, il faudra donc la faire bouillir si vous voulez la boire.

Pour traverser le désert, il faut être bien préparé

Notre destination suivante étant le parc national de Karijini, situé un peu plus au Nord, nous avons fait réparer notre pneu crevé au camping du Mont Augustus. En effet plus 500 km de « gravel road » nous attendait encore, et sans roue de secours nous ne pouvions plus l’envisager. C’est donc sereins que nous quittons Burringurrah. Mais après une centaine de kilomètres, une crevaison pointe le bout de son nez. Pas très importante, nous décidons de regonfler notre pneu avec notre compresseur et de nous arrêter régulièrement pour refaire la manœuvre. Nous avons pu rouler comme ceci près de 150 km en nous arrêtant toutes les 30 minutes.

route mont augustus tom price gravel road desert western australia pvt backpacker

Et là on sait que la route va être très longue… – ©Robin FAVIER

Bien évidemment après tant de kilomètres, nous ne pouvons plus continuer, la crevaison étant bien plus profonde. Nous sortons crick et croix pour mettre notre roue de secours réparée la veille. Après 5 minutes, celle-ci nous lâche aussi et finit complètement à plat ! Résultat des courses si vous avez bien suivi : 5 pneus dont 2 à plat. Je vous laisse faire le calcul… Un peu embêtant pour rejoindre les 100 km qui nous séparent du prochain village. Dans notre malheur, nous avons la grande chance d’être à 3 km d’une « cattle station » (immense ferme de l’arrière-pays) où nous avons pu trouver de l’aide. Le bon dieu des backpackers existant, on le confirme, nous avons pu acheter 3 pneus d’occasion à l’un des employés de la ferme. Une bonne nuit de sommeil sur place grâce à la grande hospitalité des fermiers, nous repartons le lendemain avec des nouveaux pneus d’occasion et deux roues de secours.

Nos conseils d'expérimentés

Avoir des pneus d'une bonne marque type BF Goodrich, avoir 2 roues de secours, crick et croix. Dégonfler ses pneus au moins à 30-35psi et conduire en moyenne à 60 km/h. Mais aussi de la nourriture et de l'eau en suffisance pour survivre au moins 3 jours !

Le réputé Karijini National Park

Après une aventure éreintante de pneus, nous voici au célébrissime Karijini National Park. Avec ses 6 274 km2, il est le 2e plus grand parc national du Western Australia ! Il y a donc de quoi voir et faire, même si tout n’est pas accessible au public. Nous y avons passé 3 jours pour pouvoir vraiment profiter, faire le plus possible des nombreuses marches et surtout profiter des belles piscines naturelles que le parc offre. Et avec cette chaleur, ce n’était pas de trop ! Une bonne moyenne de 35 °C tous les jours à cette période de l’année, heureusement avec du vent et des nuits un peu plus fraiches. Les gorges d’un rouge flamboyant contrastent parfaitement avec la végétation aride. Et la faune et la flore très présentes rendent les promenades encore plus belles.

Le seul problème à Karijini c’est qu’on descend pour se baigner et quand on remonte on transpire déjà  (Knox Gorge) ©Robin FAVIER

Où dormir ?

  • Un « free camp » se situe à moins de 10 km de l’entrée ouest, non loin du Mont Bruce.
  • Dales Gorge Campground est le seul camping « low-cost » du parc national. Il y a plus de 80 emplacements, avec d’autres extensions possibles grâce aux volontaires du gouvernement présents sur place. Pas d’inquiétude donc, on vous trouvera toujours une place. Comptez 11 $ par personne, toilettes sèches, tables de pic-nique et barbecues.
  • L’Eco Retreat Karijini situé au nord-ouest du parc propose également 80 sites de camping (sans électricité) à 20 $ par personne. Accès à des toilettes et douches ainsi que cuisine ouverte avec barbecues. Réservation en ligne recommandée.
Waneo gorge handrail pool karijini national park

Weano Gorge en direction de Handrail Pool, bien au frais et caché du soleil, le top quoi – ©Robin FAVIER

Nos endroits préférés

Si vous pouvez, faites toutes les marches et gorges car elles valent toutes le coup d’œil. Mais si vous êtes un peu pressés, voici notre sélection :

Partie Est du parc :

  • Fortescue Falls, accessible depuis le Dales campground.
  • Fern Pool, piscine naturelle située juste après Fortescue. Beaucoup moins de monde, petits poissons qui vont feront une pédicure gratuite et une ribambelle de cacatoès joueurs.

Partie Ouest du parc :

  • Knox Gorge, gorge impressionnante aussi bien depuis le lookout qu’à l’intérieur. Plusieurs petites piscines pour se rafraîchir et un point de vue au bout.
  • Handrail Pool, accessible par une petite marche acrobatique, vous terminerez dans une superbe piscine naturelle bien grande et bien fraîche.
  • Spider Walk, pour les plus agiles. Belle promenade le long d’Hancock Gorge, un bel amphithéâtre naturel avant d’accéder à ce fameux passage où vous devrez vous aider de vos 4 membres pour finir dans la Kermit Pool. Superbe !
Fern pool karijini national park western australia pvt

Ah Fern Pool… on y retournerait bien pour piquer une tête – ©Robin FAVIER

Le méconnu Millstream Chichester National Park

Situé au nord de Karijini National Park, le parc national Millstream Chichester est méconnu du public, sûrement à cause de la grande popularité de son voisin. Pour y accéder, vous avez le choix entre 2 routes dont la route privée Tom Price Railway Road (aussi appelée Rio Tinto Access Road). Cette route de gravier longe les très nombreuses mines de la région ainsi que la voie ferrée empruntée par des trains allant jusqu’à 2 km de long ! Oui oui tout ça ! Et rien que pour ça, nous avons pris notre pied au volant.

Deep reach pool millstream national park western australia pvt backpacker

Deep Reach Pool, un endroit parfait pour une baignade sans crocodiles – ©Robin FAVIER

Concrètement au Millstream Chichester National Park on y vient pour profiter de quelques belles balades, se baigner dans la Fortescue River et observer la faune et la flore. 500 espèces de plantes, 150 de reptiles, 120 d’oiseaux et 30 mammifères, de quoi faire chauffer l’appareil photo pour compléter la collection australienne. Et après quelques jours entourés de la foule au Karijini National Park, ici vous pourrez profiter posément de la nature.

kangourou kangoroo australie australia desert

Pas farouche le kangourou – ©Robin FAVIER

Camper sur place

Miliyahna et Stargazers campgrounds sont les deux campings du parc. D’avril à octobre, vous y trouverez des volontaires pour vous renseigner et encaisser vos nuitées. Pour 12 $ par personne, vous avez le droit à de grands emplacements, une cuisine ouverte avec barbecues et tables, des wc récents et l’accès à de l’eau non-potable.

De tous les campings des parcs nationaux, ceux-là font partie des mieux aménagés et mieux entretenus que nous ayons visités.

 Notre parcours dans le désert du WA

Guide de survie dans le désert australien

4×4 or not 4×4 ?

Officiellement, l’accès aux trois parcs nationaux est ouvert aux simples voiture,van et camping-car. Cependant, après d’importantes pluies cela peut ne plus être le cas. Les différentes routes pour accéder aux parcs ne sont quant à elles pas toujours accessibles sans 4×4 : vous devrez donc peut être faire un plus grand détour.

Ravitaillement essentiel

  • De l’eau pour chaque jour d’autonomie. Il est recommandé d’avoir 5 L/jour/personne de réserve, encore plus si vous randonnez (3 à 4 litres).
  • De l’essence pour tenir entre chaque station (en moyenne tous les 500 km)
  • De la nourriture sèche en quantité. Nous avions de quoi se nourrir pour 2 semaines. Minimiser les produits frais par cette chaleur, même avec un frigo vous ne pourrez emporter de grandes quantités.

Mécanique

  • Un compresseur pour gonfler les pneus est impératif si vous ne voulez pas avoir à faire à la dépanneuse
  • Des câbles pour recharger la batterie ou comme nous un « jump starter » (batterie de démarrage) : légèrement plus gros qu’un disque dur, cette petite chose redémarre les voitures ! Mais peut aussi recharger tous vos appareils électroniques. On ne le quitte plus.
  • Une roue de secours, idéalement deux (si vous avez suivi nos aventures, vous avez compris que ce n’est pas du luxe !). Plus un cric et une croix.
  • Un bidon d’huile de moteur et de liquide de refroidissement.

Équipements

  • Chapeau et lunettes
  • Crème solaire indice 30 minimum
  • Les mouches peuvent être incroyablement collantes ! Ils existent des filets à mouches. Sinon un bon antimoustique peut aider. En pharmacie, vous pourrez en trouver des très efficaces et naturels !
  • Bonnes chaussures de randonnée
  • Maillot de bain et serviette microfibre

Bonnes habitudes

  • Si vous prévoyez plusieurs semaines de road trip dans le désert, prévenez quelqu’un de vos intentions et parcours : amis en Australie ou les offices de tourisme du coin.
  • S’enregistrer au départ des randonnées
  • Éviter les heures les plus chaudes pour marcher, même si parfois il fait déjà 35° à 9 h… Mieux vaut s’offrir une petite sieste, ou même une baignade entre 11 h et 16 h.
  • Beaucoup de serpents dans le désert, plus ou moins dangereux. Si vous marchez sur des sentiers plutôt serrés et entourés de pas mal de végétation, faites simplement du bruit : démarches d’éléphants, taper dans les mains, chanter… Ça fonctionne très bien !
Article mis à jour le 30 octobre 2017