À moins d’avoir fait énormément d’économies avant de partir, la quête d’un job est une étape obligée pour tout backpacker souhaitant réaliser un PVT. Voici quelques conseils si vous voulez trouver un travail en Nouvelle-Zélande.

Conditions pour travailler en Nouvelle-Zélande

  • Posséder un visa de travail valable, le PVT Nouvelle-Zélande en fait bien sûr partie.
  • Faire une demande d’IRD via le site du gouvernement
  • Ouvrir un compte bancaire en Nouvelle-Zélande
  • Avoir un CV en anglais est un plus. Le gouvernement Néosélandais a d’ailleurs mis en place le site careers.nz qui vous accompagnera parfaitement pour créer un CV et des lettres de motivations adaptés au marché du travail en Nouvelle-Zélande.

Le salaire minimum néozélandais

Le salaire brut minimum est de 15,25 $/h brut (et ce depuis le 1er avril 2016). Les salaires sont en principe versés toutes les semaines, ce qui équivaut à un salaire minimum brut de 590 $ pour 40 h de travail. Sachez également que même si vous êtes payés au rendement (ce qui est régulièrement le cas dans le fruit picking par exemple), votre salaire équivalent ne peut être inférieur à ce salaire minimum. Dans le cas inverse, votre employeur est dans une situation d’illégalité.

travail nouvelle zelande - barman

Être barman en Nouvelle Zélande

Imposition des travailleurs saisonniers en Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, l’année fiscale débute le 1er avril et se termine le 31 mars de chaque année.

Pour ce qui est du taux d’imposition, si vous gagnez moins de 14 000 $ NZ sur l’année, vous êtes imposables à hauteur de 10,5 %. Néanmoins, pour  les revenus entre 14 001 et 48 000 $NZ vous êtes imposables à 17,5 %, ensuite entre 48 001 et 70 000 $NZ, à 30 %, et enfin, au-dessus de 70 001 $NZ (on vous le souhaite !), à 33 %. Les impôts sont directement prélevés à la source, déduits donc de votre salaire chaque semaine ou deux semaines. Pas besoin donc de vous en soucier tant que vous avez correctement rempli et remis à votre employeur votre Tax Code Declaration.

Attention toutefois, si vous travaillez sans avoir encore obtenu votre IRD, vous pourriez être taxé au plus haut échelon d’imposition, soit 45 %.

À la fin de votre PVT, vous pouvez demander le remboursement d’une partie de vos impôts prélevés chaque semaine sur votre salaire. Pour cela, il vous suffit de vous munir de votre numéro IRD et de faire les démarches sur le site du gouvernement ou au 0800 22 77 74.

Les types d’emplois auxquels vous pouvez postuler

À l’aide de votre PVT Nouvelle-Zélande (ou un autre permis de travail), vous pouvez postuler pour les emplois saisonniers, mais également à temps plein ou temps partiel. Les appellations que vous retrouverez dans les annonces sont :

  • Le full time job : emploi à temps plein, qui correspondra en général chez les kiwis à une semaine de travail de 40 h (adieu 35 heures…)
  • Le part-time job : emploi à temps partiel qui peut être une solution attractive si vous voulez travailler tout en ayant le temps de profiter du pays. Certains en profitent aussi pour cumuler ces jobs, mais il faut alors être bien organisé et avoir des horaires relativement fixes.
  • Temporary ou contract job : emplois qui s’apparentent plus à des missions et correspondraient à nos emplois d’intérim. Ce sont les contrats qu’on retrouve le plus pour les métiers saisonniers, les emplois proposés par les agences intérimaires ou les jobs de fruit picking.
  • Casual job : ensemble des emplois où on vous contacte en fonction du besoin. Ce type de contrat est particulièrement utilisé dans le monde de la restauration. Contrairement à ce que son nom indique, il ne sera pas forcement  »occasionnel » ou  »décontracté », certains établissements n’employant que des contrats casual, vous pourriez être amené à faire de longues heures et de nombreux services.

Les congés payés en Nouvelle-Zélande

Non il n’y a pas qu’en France qu’on a des congés payés, les kiwis en offrent également, rassurez-vous ! Légalement, un travailleur en contrat à temps plein a droit à 4 semaines de congés payés par an. Les travaux de backpackers étant le plus souvent des emplois saisonniers ou temporaires, ces congés seront dans la plupart de4s cas inclus dans votre salaire en tant que Casual Holiday Pay. Cette  »prime » de congés devrait correspondre à environ 8 % de votre salaire brut.

Quels travails pour les backpackers ?

Il est difficile de trouver un travail qualifié en tant que backpacker, tout particulièrement par le biais d’un PVT en Nouvelle-Zélande. Néanmoins, certains secteurs d’activités recrutent énormément de voyageurs pour quelques semaines ou mois, et ce toute l’année. En voici une liste non exhaustive.

En Hôtellerie-Restauration

Serveur, plongeur, commis de cuisine, chef… La liste d’emplois dans ce secteur est longue et les employeurs recrutent toute l’année.

 Consultez aussi : Mon expérience de barmaid à Kaikoura

Travailler dans un bar en Nouvelle-Zélande

Travailler dans un bar en Nouvelle-Zélande

Visez les régions touristiques à fort potentiel en pleine saison comme les stations balnéaires (Mount Maunganui, Kaikoura, Bay of Islands,…) en été et les stations de ski (Wanaka, Queenstown, Mount Cook,…) en hiver.

La ville de Kaikoura et ses multiples commerces

La ville de Kaikoura et ses multiples commerces

Les plus
  • Un bon moyen pour améliorer son anglais rapidement.
  • Les repas sont bien souvent offerts par le restaurant : économique !
Les moins
  • Avoir un assez bon niveau en Anglais notamment pour travailler dans le service, néanmoins le travail plongeur par exemple ne nécessite pas de parler couramment anglais.
  • Un peu d’expérience est bien souvent demandé.

Le « Fruit Picking »

Le plus célèbre des boulots pour backpacker est le « fruit picking » ou ramassage de fruits en bon français. Il est très facile de trouver du travail dans ce domaine en Nouvelle-Zélande et plus particulièrement si vous êtes mobile. C’est un secteur qui recrute beaucoup de main d’œuvre, partout en Nouvelle-Zélande et toute l’année. Le paiement se fait au rendement ou à heure.

 Consultez aussi : Mon experience de kiwi picker en Nouvelle-Zélande

Travailler dans les champs en Nouvelle-Zélande

Travailler dans les champs en Nouvelle-Zélande

Qu’est-ce que la paie au rendement ?

Le fruit picking est bien souvent rémunéré au rendement. Le prix est fixé au nombre de kilos ramassés ou à la « bin » (la caisse). Le but étant donc d’être rapide et en bonne condition physique.  Plus vous irez vite, plus vous gagnerez de l’argent. Ce peut être un avantage comme un inconvénient. Méfiez-vous du prix fixé de départ. Pour une bin par exemple, renseignez vous bien sur la taille de celle-ci, car même si le prix de départ peut être attractif, il peut d’agir d’une bin contenant 450 kilos de pommes.

Les plus
Les moins
  • Les conditions parfois difficiles
  • Le salaire est le minimum

Les régions les plus connues pour le picking sont :

  • Bay Of Plenty (Nord-est de l’ile du nord, autour de Rotorua) : kiwi, avocats et citrons.
    Haute demande : avril à août
  •  Hawkes Bay (Est de l’ile du nord, autour de Hastings) : raisins, fruits à noyau, légumes divers.
    Haute demande : novembre à décembre – février à mai
  • Région de Nelson (Nord de l’ile du Sud) : kiwis, pommes, poires et fruits rouges
    Haute demande :  février à avril
  • Région de Malborough (Nord de l’ile du Sud, autour de Blenheim) : connu principalement pour la viticulture.
    Haute demande : juin à août
  • Central Otago (Ile du sud, autour de Queentown) : abricot, pomme, pêche, poire et cerises.
    Haute demande : janvier – avril à mai
recherche-travail-nouvelle-zelande - picknz-season-work

Où et quand travailler dans le picking en Nouvelle-Zélande ©PickNZ

Pour plus de détails sur les régions agricoles et les meilleures saisons pour trouver un job dans le fruit picking ou packing, n’hésitez pas à vous rendre sur le site PickNZ.

Travailler dans le bâtiment

C’est un secteur qui recherche également de la main-d’œuvre notamment dans la région de Christchurch, toujours en rénovation depuis le tremblement de terre de 2011.

Les plus
  • Les salaires sont souvent plus élevés
Les moins
  • Les conditions sont physiques et éprouvantes

Les autres métiers que vous pourriez pratiquer

Travailler avec les moutons : la Nouvelle-Zélande, c’est 2 iles, environ 4 millions d’habitants, mais aussi près de 40 millions de moutons ! Si vous avez toujours rêvé d’expérimenter le métier de berger, c’est donc bien la destination qu’il vous faut ! La plupart du temps, ces activités rentreront dans le cadre d’un volontariat ou d’un helpx/wwoofing, mais certains postes rémunérés se trouvent aussi. Concernant les activités, elles consisteront dans la plupart des cas à l’encadrement des bêtes, aux soins, et à la tonte (shearing).

Moniteur de ski : la Nouvelle-Zélande, c’est aussi et avant tout la nature et toutes les activités outdoor qu’on y pratique. Pourquoi alors ne pas allier l’utile à l’agréable en dénichant un travail associé à ces activités ? Une saison en station de ski par exemple ! Attention tout de même, ces jobs sont très demandés et les sélections se font bien avant la saison hivernale qui dure environ de juin à octobre. Pour les plus grosses stations comme Coronet Peak, The remarkables et Mt Hutt, vous pouvez directement postuler sur le site NzSki.

Super nanny : Si vous aimez les enfants, ou avez un peu d’expérience dans le domaine, la garde d’enfant peut être une excellente opportunité de petit job rémunéré qui, en bonus, pourra donner un bon coup de pouce à votre niveau d’anglais. L’expérience de Charlène (même si c’est en Australie) devrait vous intéresser si vous vous interrogez sur le métier.

Travailler sur un bateau de pêche : rien qu’à Auckland, il parait qu’un habitant sur trois possède son propre bateau, et parmi eux, un bon nombre doivent être pêcheur ! Plus qu’un hobby, c’est un vrai sport national, mais aussi un secteur qui embauche. Sans forcément avoir de l’expérience, mais à minima le pied marin, vous pouvez tenter votre chance dans les nombreux ports que compte le pays.

Woofer ou helper : À prononcer  »Woufeur » et  »helpeur », ces deux grandes plateformes pour les échanges de travaux entre particuliers regorgent d’opportunité pour des petits jobs divers et variés. La plupart du temps, vous ne serez pas payés, mais nourris et hébergés par l’habitant en échange de vos services, ce qui est déjà très attractif et généralement très enrichissant. Si l’idée vous intéresse, rendez-vous sur cet article où on vous dit tout sur ces plateformes.

recherche-travail-nouvelle-zelande-Wanda a la peche

La pêche en Nouvelle-Zélande, attendez vous à voir autre chose que des truites ! ©Wanda G

Comment trouver un travail ?

Par le biais de sites de recrutement

En faisant du porte-à-porte

Aller directement sur place et donner son CV en main propre est probablement la meilleure manière de trouver un job rapidement. Il vous permet de faire la différence et l’employeur peut mieux se rendre compte de votre motivation.

Grâce au bouche-à-oreille

Les backpackers sont des personnes mobiles qui ne resteront que quelques semaines ou mois au même endroit. Et il y a une certaine sorte de solidarité entre « voyageurs ». Donc n’hésitez pas à discuter avec les gens autour de vous en disant que vous recherchez du travail, vous aurez peut-être un job à la clé.

Sur les panneaux d’affichage dans les supermarchés comme New World ou Pack’n Save

Via les working hostels

Certaines auberges de jeunesse aident à la recherche d’un travail le plus souvent dans le secteur agricole, à seule condition de loger au minimum une semaine dans l’auberge.

Attention aux escroqueries !

Il y a de nombreuses arnaques en Nouvelle-Zélande. Certaines personnes peuvent vous promettre un job moyennant des frais avant même de commencer à travailler. Ne jamais accepter ce type de contrat. Attendez d’abord d’être sûr de travailler avant de donner de l’argent à qui que ce soit. Vous ne devez pas payer pour travailler, mais le contraire, ne l’oubliez pas !

Recherche travail nouvelle Zelande - Liberte apres travail

Ca y est, vous avez un job ? Vous pouvez maintenant penser à toutes les merveilles que vous allez pouvoir découvrir ce weekend :) ©Wanda G

Les backpackers en Nouvelle-Zélande sont nombreux à vouloir trouver un travail. Si vous souhaitez travailler rapidement, soyez actifs, mobiles et toujours motivés. Si vous ne baissez pas les bras, le travail arrivera ! 

Bon courage dans vos recherches, et si vous avez des questions, remarques, ou bons plans à partager, le forum WHV Nouvelle-Zélande est fait pour ça !

À la recherche d’un travail en Nouvelle-Zélande
Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 3 novembre 2018