Dès ma première semaine en vadrouille, j’ai testé le Couchsurfing. L’idée m’est venue juste après avoir été invitée gratuitement à loger chez un local. J’ai donc souhaité renouveler l’expérience du « j’irai dormir chez vous » le temps d’un road trip.

En quoi consiste le Couchsurfing ?

De l’anglais « couch » qui signifie canapé et « surfing » qui correspond à voyager dans ce contexte, le Couchsurfing est un concept qui permet de loger chez l’habitant. Celui-ci propose d’héberger gratuitement une ou plusieurs personnes dans son logement. Comme indiqué dans le nom, il s’agit le plus souvent d’une place sur le canapé, parfois plus chanceux on peut profiter d’un bon lit douillet.

Consultez aussi : Hébergement : nos solutions pour dormir mieux et moins cher en voyage

Pour participer au Couchsurfing, il suffit de vous inscrire sur le site internet en créant un profil correspondant à votre parcours et vos aspirations. Vous pouvez ensuite faire autant de demandes que vous le souhaitez auprès des hôtes qui vous intéressent, et tout cela gratuitement.

Couchsurfing Nouvelle-Zelande profil

Création de son profil de Couchsurfer

Les avantages du Couchsurfing

Le Couchsurfing est un moyen alternatif pour faire connaissance avec des locaux, partager un moment avec eux, en échangeant cultures et passions. Sans oublier que c’est aussi une manière économique pour se loger.

Comment créer son profil de Couchsurfer ?

Pour votre profil, l’idéal est de le rendre attractif et d’argumenter le plus possible sur vos aspirations. Renseignez des informations sur vous (hobbies, philosophie de vie, intérêts..) apportera plus de crédibilité à vos futures demandes. Votre profil doit être le reflet de votre personnalité.

Sinon, pour les photos de profil, rien ne vaut des photos « attractives » de vous même, dans différents types de situations (en voyage, dans vos loisirs, etc.), et avec un sourire c’est mieux. Il ne s’agit pas d’un CV, donc libre à vous de vous présenter sous le jour qui vous plait (mais ce n’est pas un profil Tinder non plus :) Je recommande tout de même de faire un choix dans les photos que l’on diffuse. Par exemple, une bouteille d’alcool à la main n’est pas forcément un choix judicieux. Mais là encore, tout dépend de l’hôte, certains peuvent être très réceptifs et d’autres l’inverse. Le mieux est de sélectionner des photos qui vous plaisent et qui selon vous, vous représentent le mieux. En bref, faites un profil vrai !

Comment contacter les hôtes ?

Lorsque vous souhaitez contacter un hôte, n’oubliez pas de lire attentivement son profil. C’est un point non négligeable, les hôtes apprécient le fait que vous ayez pris le temps de vous intéresser à leur profil. Cela montre que vous n’êtes pas seulement à la recherche d’un logement gratuit, mais aussi et surtout là pour partager un moment.

Il m’est déjà arrivé, je l’avoue, d’envoyer des requêtes de dernières minutes en informant seulement que je n’avais pas d’endroit où dormir, car les auberges étaient toutes complètes. Cela a parfois fonctionné, mais pas tout le temps. J’ai déjà eu des remarques comme quoi ma demande était trop impersonnelle.

Couchsurfing Nouvelle-Zelande maison traditionnelle

Maison typique néo-zélandaise. Votre prochain couchsurfing ?!

En conclusion, plus votre requête est soignée et personnalisée, plus votre demande fera la différence. Car la concurrence est rude ! Notamment dans les villes, où certains hôtes reçoivent plusieurs demandes par jour !

Mes expériences Couchsurfing

Sans tente ni matelas dans la voiture, nos choix de logements ont rapidement été réduits à l’auberge de jeunesse (difficile pour les budgets serrés) ou dormir dans la voiture sur les deux sièges avant (si on aime le confort rudimentaire : le backpacking, le vrai). Autant dire que l’un comme l’autre ne nous tentait pas vraiment. On a donc choisi une autre alternative jamais envisagée auparavant : le Couchsurfing. Après tout, la Nouvelle-Zélande semble être le pays prédestiné pour ce type d’expériences, un peu comme pour le hitch-hiking ! (dixit de le stop)

Consultez aussi : Faire du stop en Nouvelle Zélande

Pour l’occasion et pour aussi donner envie à nos potentiels futurs hôtes de nous accueillir chez eux, on teste le « On ira cuisiner chez vous ». En échange de leur accueil, on propose de leur cuisiner un bon repas français. Et ça fonctionne ! Les gens sont ravis et nous aussi :) L’idée étant de se rassembler autour d’un bon repas tout en écoutant les anecdotes de chacun. La nourriture est toujours un bon moyen de réunir les gens !

Couchsurfing Nouvelle-Zelande cake

Carrot cake préparé par nos soins

Le premier Couchsurfing se fait à Taupo chez Rob, un parachutiste (la région est connue pour les sauts en parachute). Et du coup le soir, c’est repas français : Quiche lorraine et crêpes party. Nos hôtes sont aux anges, nous aussi ! On passe la soirée dans un bar avec eux et le lendemain, jour de pluie, il nous montre quelques vidéos de sauts en chute libre, on reste sans voix. Le soir, on découvre avec lui des piscines naturelles d’eau chaude dans Taupo (Spa Park pour les intéressés) : un petit paradis !

Couchsurfing Nouvelle-Zelande coucher soleil

Le lac de Taupo

On se dirige ensuite vers Raglan, pour aller cette fois-ci chez Casey, qui fêtera à l’occasion la fin de ses examens. Feu de camp, barbecue et bières au programme à notre arrivée. On passera notre première soirée entourées de locaux.

Couchsurfing Nouvelle-Zelande bbq

Les barbecues en Nouvelle-Zélande

La semaine suivante, on continue l’aventure « Couchsurfing » avec Steeve cette fois-ci, un quinquagénaire qui vit sa vie avec passion. On passera de longues heures à discuter autour d’un repas et on en apprendra beaucoup sur la Nouvelle-Zélande, mais aussi sur sa vie. Pour l’anecdote, on a quand même eu un coup de chaud lorsqu’il a commencé à nous montrer sa collection de couteaux et d’armes à feu. Mais la pression est vite redescendue lorsqu’il nous a fait déguster son délicieux cake aux fruits ;) Pour finir la soirée en beauté, il nous fait découvrir l’endroit où nous allons passer la nuit et à la grande surprise, nous avons un mini loft pour nous : on saute de joie !

Couchsurfing Nouvelle-Zelande

Avec Steeve, l’un de nos couchsurfeurs

Finalement, le dernier Couchsurfing se fera sur Auckland, chez un urbain très sympa, mais en mode flirt. Heureusement que nous étions à deux, je ne me serais peut-être pas sentie bien à l’aise toute seule même si au final, il n’a pas eu de mauvaises attentions.

Petits conseils

N’oubliez pas de regarder les commentaires sur la personne qui propose de vous héberger. Cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises.

Pour nous les filles, même si ce n’est pas toujours intentionnel, on peut parfois sentir que certains hôtes ont des choses derrière la tête. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, faites-leur savoir pour remettre les choses au clair. Et au pire, rien ne vous empêche de partir !

En conclusion

Pour résumer, en faisant du Couchsurfing, on se retrouve impliqué de plus près dans le quotidien des gens et en quelque sorte dans leur intimité. On apprend à les connaitre et finalement, on finit parfois par avoir des conversations très poussées avec des personnes qui nous étaient, quelques heures auparavant, complètement inconnues. J’ai adoré cette expérience et je la conseille vivement !

Article mis à jour le 22 février 2017