Arrivée en WHV Nouvelle-Zélande : comment j’ai débuté à Auckland

Comme un grand nombre de voyageurs débarquant en Working Holiday Visa en Nouvelle-Zélande, j’ai commencé mon séjour à Auckland. Comment se passe l’arrivée ? Voici mon expérience et mes conseils pour profiter autant que je l’ai fait.

Mes premiers pas à Auckland

Après 50 heures de voyage, incluant l’opportunité de visiter 4 villes cosmopolites (Paris, Amsterdam, Bangkok et Auckland), je suis enfin arrivée à bon port : la Nouvelle-Zélande, terre du bout du monde (on l’aura compris) et plus précisément Auckland, communément appelé par les Kiwis « City of Sails » (ville des Voiles). Un pays entier est à ma portée et j’ai une année entière pour le découvrir !

Plutôt épuisant ce voyage il faut bien l’avouer, encore en « jetlag » après une semaine sur place. L’excitation est tout de même à son comble. L’idée de se retrouver très éloignée de sa zone de confort sans connaître le pays ni personne accorde une vraie liberté et c’est plutôt plaisant.

Bien arrivée, et maintenant ?

Il est difficile de savoir dans quoi se lancer dans un pays encore inconnu ! Personnellement, j’étais envahie de questions :

  • Est-ce que je reste en ville ?
  • Est ce que je cherche un travail et mettre des sous de côté ?
  • Et pourquoi ne pas partir en vadrouille et voir sur la route ?
  • Ou faire du volontariat, trouver une famille kiwi et m’imprégner de la culture locale ?
  • En fait j’ai envie de faire tout ça, mais par où commencer ?

Les rencontres comme déclencheur

Un conseil ? Saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous, discuter avec les gens autour de vous et surtout ne pas trop se poser de questions.

La Nouvelle-Zélande, Auckland : premières impressions

La première impression dès mon arrivée : les kiwis sont sympas ! En moins de 24 h j’ai pu avoir un aperçu de la gentillesse des Kiwis.

Il y a d’abord eu cette femme qui n’a pas hésité à se plier en 4 pour m’aider dans la recherche de travail sur Auckland.

Et ensuite sur la route où deux kiwis, intrigués par mes origines (probablement dû à mon gros sac à dos) ont commencé à m’aborder et à me proposer leur aide si je décidais de venir dans leur ville, Hamilton, au sud d’Auckland. Ces premiers contacts sont plutôt rassurants, je commence tout de suite à me sentir à l’aise.

debuter WHV Nouvelle Zelande Auckland 5
Banlieue d’Auckland © Wanda G

Et sinon, Auckland c’est comment ?

Même allure que Sydney, c’est une ville dynamique et aérée. Elle se situe en bord de mer, sur une baie, son centre-ville est occupé par de hauts immeubles et sa banlieue est largement étendue. Mes balades y sont très agréables. Malgré tout, après une semaine j’ai l’impression d’avoir fait le tour des activités.

Mon expérience du logement à Auckland

Après une première nuit passée non loin de l’aéroport, je rejoins un Airbnb réservé depuis la France. Il s’agit d’une colocation à 20 min du centre d’Auckland où je dors en dortoir pour 120 $/semaine : Ezihouse sur Airbnb. La maison est chaleureuse, les gens ouverts, le contact y est très facile. C’est une vraie auberge espagnole, beaucoup de nationalités y sont réunies. Et forcément, ça parle anglais ! Je me sens complètement dépaysée.

Après une semaine en Airbnb, je teste les « auberges de jeunesse ». Direction le Bamber House, petite auberge de jeunesse typique néo-zélandaise perchée au-dessus d’Auckland sur le Mount Eden, un volcan éteint. L’ambiance est très familiale, le seul bémol : 90 % des backpackers doivent être français, ils sont absolument partout !!!

debuter WHV Nouvelle Zelande Auckland
© Wanda G.

Au bout 3 jours, je dois changer d’auberge, car celui-ci est complet, j’opte pour le Attic Backpackers.

Le soir de mon arrivée, c’est Halloween. Apparemment très populaire ici, à l’auberge tout le monde joue le jeu, on se déguise pour sortir en soirée. Excepté le fait que ce soit Halloween, c’est également un grand jour pour les Néo-Zélandais puisqu’il s’agit de la finale de rugby.

Réveil 5 h du matin pour la plupart pour assister au match dans un pub, j’avoue que je n’ai pas eu le courage de me lever (sacrilège !!!!! un peu de regret maintenant…). Je me contenterais des coups de klaxons et cris dans la rue pour annoncer leur victoire.

Les premières démarches administratives à l’arrivée

Si je peux vous donner un seul conseil, c’est bien celui de saisir l’occasion pour faire tous les papiers administratifs dès votre arrivée et être tranquille par la suite. C’est un peu un cauchemar au début, ces démarches semblent nombreuses, longues et pénibles, mais on ressort relativement fier d’avoir réalisé tout ça et de s’être pris en main pour débuter ce nouveau bout de vie. Ça nous met dans le bain de cette nouvelle vie !

debuter WHV Nouvelle Zelande Auckland
Balade sur le Viaduct Harbour : les beaux appartements et les yachts à profusion © Wanda G

Au programme, ouverture de compte en banque, de ligne téléphonique, obtention de son IRD, et mise à jour de son CV en anglais.

Trouver du travail à Auckland, facile ou pas ?

Après 5 jours en ville, je décide de tenter ma chance dans le centre pour trouver un travail en attendant de prendre la route. Je dépose donc une petite dizaine de CVs dans des restaurants ou cafés qui attirent mon attention.

Chanceuse ce jour-là, on me propose directement 2 essais : le premier pour faire le service les midis et soirs de semaine dans un restaurant français et un autre pour faire la plonge le weekend dans un café. Au final, bien que j’ai inévitablement fait tomber un burger par terre, les essais se passent plutôt bien et je suis engagée pour les deux postes. Environ 35 h de travail payées à 15 dollars de l’heure. Pas mal pour un début !

Personnellement, je pense que je suis tombée au bon moment, juste un peu avant l’été, fin octobre. C’est probablement la période où les restaurants recrutent le plus. Si vous souhaitez travailler en hôtellerie, visez les restaurants français, leur équipe est souvent composée de frenchies.

Bons plans et bonnes adresses d’Auckland

Les restaurants français

Pour tenter de trouver un job, ou juste se régaler, vous pouvez tenter ces adresses :

  • Le chef
  • Le petit bocal
  • Crêpes à gogo
  • L’assiette
  • Le Garde Manger
  • Chuffed – Bon ce n’est pas français, mais c’est là où j’ai travaillé pendant un temps. L’équipe est super sympa, l’endroit ultra cosy, probablement l’un des plus beaux cafés d’Auckland. Mon job consistait à faire la plonge et je faisais également un peu de service quand le café faisait salle complète.

Trouver un Job à Auckland

  • Abonnez-vous au groupe Facebook « Français à Auckland« , il est remplit de bons plans (travail, appartement, covoiturage…).
  • Si vous souhaitez trouver un travail en restauration, le mieux c’est le porte-à-porte pour donner son CV en main propre.

Réductions en pagaille

  • Rendez-vous dans la station Britomart d’Auckland pour obtenir une carte de transport pour 5 $. Cela vous permettra de payer vos trajets moitié prix.
  • Pour vos courses, optez pour le supermarché pour Pack’n’Save. Le Ikea de la nourriture.
  • Si vous passez par un Airbnb, profitez de notre parrainage lors de votre inscription pour obtenir un crédit de 30 € sur votre première réservation.

Comment j’envisage le voyage ? En suivant une règle simple : « Go with the flow » (aller dans le sens du courant). Cette belle expression dicte aujourd’hui ma vie : je suis mes envies, saisis les opportunités qui s’offrent à moi tout en appréciant chaque moment.

4
Commentaire(s)

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
EdouardWandaLéa Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Edouard
Edouard

Merci pour ta réponse!

Léa
Léa

Bonjour!
Je pars en nouvelle Zélande en septembre en PVT. J’ai lu tes articles avec beaucoup d’attention et j’avais envie d’en savoir plus sur la Ezihouse, mais impossible de la trouver sur Internet ! Est-ce que tu sais si elle existe encore ?
Merci pour ta réponse!

Léa

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami