Pour vous mettre dans l’ambiance du PVT Mexique, lancez d’abord cette chanson… Et imaginez : un mélange de Frida Kahlo, de couleurs et de noirceur, la fête des Morts, les plages de Cancún, les vestiges mayas et les villes multicolores… Ainsi qu’une cuisine au top du délice — surtout si vous aimez l’avocat.

Le PVT Mexique est encore un petit PVT : pas très convoité, vous ne devriez avoir aucun mal à constituer le dossier et obtenir votre visa. Il a tout de même ses inconvénients : l’obligation de se rendre au moins une fois à la section consulaire du Mexique à Paris… Et surtout, son coût : si vous ne payez qu’une trentaine d’euros aux autorités mexicaines, les démarches à faire au Mexique vous reviendront assez cher… On vous explique tout ça !

Âge de 18 à 30 ans
Durée maximum12 mois
Quota300 visas en 2018
CoûtEnviron 35 € (frais de visa) + 190 € (frais de résidence) + 140 (frais de permis de travail)
Page officielleconsulmex.sre.gob.mx

 

dia de los muertos au Mexique

La joie de la fête des Morts © Andrew Milligan sumo

Conditions d’accès au PVT Mexique

  • Avoir la nationalité française et disposer d’un passeport valide au moins 6 mois à la date du dépôt du dossier à la Section consulaire du Mexique.
  • Être âgé de 18 à 30 ans à la date du dépôt de la demande. Les autorités mexicaines précisent que la demande peut être faite jusqu’à la veille des 30 ans.
  • Résider en France (un justificatif de domicile vous est demandé).
  • Ne pas être accompagné d’un enfant.
  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PVT Mexique.
  • Avoir au moins 2 500 € sur un compte non bloqué + un billet d’avion aller-retour pour le Mexique
    ou avoir au moins 3 500 € sur un compte non bloqué + un billet d’avion aller

Pour obtenir votre visa, vous devrez aussi :

  • Souscrire à une assurance voyage couvrant les risques de santé liés aux maladies, maternité, hospitalisation, handicap et rapatriement pendant 1 an.
  • Acheter un billet d’avion pour le Mexique (aller minimum)
  • Payer les frais de visa qui s’élèvent à 35 € environ.
Plage Isla Mujeres au Mexique

Alors, ça donne pas envie de piquer une tête tout ça ? © dronepicr

Fonctionnement du PVT Mexique

Comme tous les PVT/WHV, le PVT Mexique est un visa qui permet de séjourner un an au Mexique et de travailler, mais dont la priorité affichée doit être la découverte du pays : le « séjour temporaire vacances et travail a pour objectif de motiver les jeunes à découvrir la culture ainsi que le style de vie au Mexique principalement au travers d’activités touristiques avec la possibilité d’effectuer des activités rémunérées ». Votre projet doit donc afficher cet objectif de découverte avant tout, notamment dans toutes vos relations avec les autorités mexicaines.

  • Le quota est de 300 places et se renouvelle en début d’année civile. Si vous faites votre demande en toute fin d’année civile, nous vous conseillons d’aller faire un tour sur le site de la Section consulaire du Mexique pour vérifier s’il n’y a pas d’actualité spécifiant qu’il n’y a plus de visa disponible.
  • Il est valable 12 mois et n’est pas renouvelable.
  • Sa validité est de 180 jours (6 mois) à partir du jour de sa délivrance. Cela signifie qu’une fois votre PVT obtenu en France, vous avez 6 mois pour entrer au Mexique. C’est une fois sur le sol mexicain que vous pourrez le convertir en un permis de séjour d’un an.
  • Les demandeurs du visa doivent impérativement se rendre à la Section consulaire de l’Ambassade du Mexique à Paris pour le dépôt du dossier.
  • Vous ne pourrez pas changer de statut à l’issue de votre PVT. Si vous souhaitez rester au Mexique, vous devrez forcément sortir du pays.
  • Une fois au Mexique, vous devrez faire votre carte de résident temporaire ainsi qu’un permis de travail.
Attention : Le PVT Mexique revient cher !

Avant que vous alliez plus loin, on doit vous prévenir. Le PVT Mexique revient au final assez cher, car, en plus des frais de visa (35 €), vous devrez payer au Mexique les frais de carte de résident (environ 190 €), et les frais de permis de travail (environ 140 €). D'après les retours, les démarches sont aussi assez laborieuses, au point que certains pvtistes décident de sortir du pays pour revenir comme touriste... A réfléchir, donc !

Nos conseils pour réussir votre candidature

Le dossier est assez facile à constituer : pas de papier qui sort de l’ordinaire, aucune traduction nécessaire, et comme vous disposez de 6 mois après l’obtention de votre visa pour entrer au Mexique, vous pouvez vous y prendre à l’avance sans problème.

La seule difficulté est le déplacement obligatoire à Paris, qu’il faudra organiser si vous n’habitez pas la capitale. Pensez à bien rester deux jours ouvrables afin de récupérer votre visa du même coup.

Quand demander son PVT Mexique ?

Les autorités mexicaines conseillent de s’y prendre 4 ou 5 mois (maximum) à l’avance. Comme vous disposez de 6 mois pour entrer au Mexique une fois votre PVT obtenu, ce délai semble parfait : cela vous laisse le temps d’obtenir votre visa puis de vous préparer tranquillement au voyage.

Tahmek au Mexique, au lever du soleil

Tahmek, au Mexique © Dennis Jarvis

Obtenir son PVT Mexique : mode d’emploi

La procédure se déroule en 4 étapes :

1. Rassembler tous les documents pour constituer le dossier
2. Prendre rendez-vous au Consulat, en ligne
3. Se rendre au consulat pour fournir les documents originaux et passer un entretien
4. Retirer ou se faire envoyer le visa

1 — Constitution du dossier

Les documents demandés sont assez faciles à obtenir. Seule complexité : les autorités mexicaines insistent sur le fait que les documents doivent être des originaux, c’est-à-dire faits sur papier à en-tête, tamponnés et signés par le responsable de l’entreprise ou l’institution. Les PDF, mails ou photocopies seront systématiquement refusés !

Les documents à rassembler :

  • Le formulaire de demande de visa, rempli à la main en caractères d’imprimerie ou par ordinateur et imprimé.
  • Votre passeport + photocopies des pages comportant votre photo, vos données, ainsi que la date de validité. La date de validité de votre passeport doit être d’au moins 6 mois à la date du dépôt de votre demande… Mais nous vous conseillons de prévoir au moins un an et demi de validité, pour couvrir tout votre séjour au Mexique, avec une petite marge !
Faites des photocopies de votre passeport !

Nous vous conseillons de faire plusieurs photocopies de votre passeport : elles pourront vous servir lors de vos démarches au Mexique, mais aussi en cas de perte ou de vol...

  • 1 photo d’identité en couleurs, format minimum 3,2 x 2,6 cm, et maximum 3,9 x 3,1 cm. Les règles sont les mêmes que pour toutes les photographies officielles : fond blanc, pas de lunettes, de face…
  • Une lettre de motivation « répondant aux objectifs du Programme vacances et travail ». Vous devrez exposer, en 3 paragraphes, l’intérêt de ce statut pour votre projet de voyage. Gardez toujours en tête que le travail doit être seulement un moyen pour voyager ! Car si vous axez votre lettre sur le travail, on pourrait vous répondre que vous devez postuler pour un visa de travail…
    Sur cette lettre, devront aussi figurer vos nom(s) et prénom(s), votre date de naissance, votre adresse et votre numéro de téléphone.
  • Une attestation originale de l’assurance voyage tamponnée et signée par un responsable de l’agence, qui couvre pendant un an « tous les risques de santé liés aux maladies, maternité, hospitalisation et handicap pendant tout le séjour du candidat au Mexique ainsi qu’un éventuel rapatriement sanitaire ou de corps en France ». Les autorités précisent que les signatures électroniques ne sont pas admises.
  • Attestation de ressources de 2 500 € minimum datant de moins de 3 mois. Cette attestation doit être un original signé et tamponné par la banque (pas de signature électronique). Elle doit être à votre nom (pas celui de vos parents), et il doit y être stipulé que l’argent est « disponible à tout moment » (pas d’épargne bloquée). Si vous n’avez pas de billet d’avion-retour, prévoir non pas 2 500 €, mais 3 500 €.
  • Justificatif de domicile datant de moins de 3 mois. Il devra comporter votre nom et prénom, ainsi que votre adresse (nécessairement française). Ce peut être une facture de téléphone, d’Internet, d’électricité… Mais aussi, par exemple, une quittance de loyer (les autorités mexicaines nous l’ont confirmé).
  • Attestation de réservation du billet d’avion aller-retour + photocopie. Si vous n’avez pas de billet retour, vous devrez prévoir 1 000 € de plus (donc justifier de 3 500 € de ressources). Attention : à ce stade-là, vous n’êtes pas sûrs d’avoir votre PVT. Débrouillez-vous donc pour avoir une réservation annulable, les agences de voyages sont généralement au fait de cette problématique !
Consultez aussi : Billets d’avion PVT/WHV et Tour du monde : comment payer moins cher ?

2 — Prise de rendez-vous au Consulat

Une fois vos documents rassemblés (n’oubliez pas les photocopies de passeport et de billet d’avion), vous devez prendre rendez-vous au Consulat à la Section consulaire du Mexique, à Paris. Lors de ce rendez-vous, vous devrez présenter les originaux des documents, et passer un petit entretien. Ce rendez-vous est obligatoire : inutile d’essayer de négocier !

Pour prendre rendez-vous, vous devrez vous rendre sur le site Citas SRE, créer un compte et suivre la procédure. Attention : les autorités mexicaines conseillent d’utiliser le navigateur Google Chrome uniquement ! (Bon, chez nous, Firefox a l’air de marcher aussi, mais on ne va pas contrarier les autorités…)

3 — Rendez-vous à Paris : originaux et entretien

Le jour de votre rendez-vous, allez à la Section consulaire de l’Ambassade du Mexique :

Section consulaire de l’Ambassade du Mexique
4, rue Notre-Dame des Victoires
75002 Paris

Vous devez amener à votre rendez-vous au Consulat :

  • Tous les originaux + photocopies demandés dans le chapitre Constitution du dossier
  • Les frais de visa en espèces, et avec l’appoint (la Section consulaire ne prend ni les chèques ni la carte bleue). Vous pouvez consulter les tarifs actuels ici.
  • Si vous souhaitez que votre passeport avec votre visa vous soit renvoyé : une enveloppe Chronopost. Optez pour un envoi sécurisé : il serait dommage que votre passeport se perde à ce stade…

Après le dépôt de vos documents, vous passerez un petit entretien. Les questions qui vous seront posées seront très simples et recouperont ce que vous aurez écrit dans votre lettre de motivation : pourquoi ce visa, que comptez-vous faire au Mexique…

4 — Retirer son visa (ou se le faire envoyer)

Après le rendez-vous à Paris, votre visa devrait être disponible sous deux jours ouvrés. Si vous restez à Paris, vous pourrez aller le chercher en personne, au horaires d’ouverture au public : du lundi au vendredi, de 9h à 12h30.

Sinon, vous pouvez aussi vous faire envoyer votre passeport avec votre visa — à condition d’avoir laissé une enveloppe Chronopost au Consulat lors de votre rendez-vous.

Vue sur les montagnes à Guanajuato, au Mexique

Vue de Guanajuato, au Mexique © Russ Bowling

Les démarches à votre arrivée au Mexique

Bond dans le temps : la chanson La Bruja est finie (allez, on la remet pour la route), vous voilà heureux et libre au Mexique… Libre, ou presque : car pour valider votre PVT, vous devez encore faire quelques démarches. Prévoyez donc un peu de temps dans une grande ville avant de partir vagabonder… Ainsi que de l’argent, car le PVT Mexique est loin d’être gratuit !

Préparez votre espagnol !

Les retours de personnes ayant fait un PVT au Mexique sont unanimes : pour faire toutes ces démarches, il vaut mieux parler un minimum espagnol ! Nous vous conseillons donc de prendre quelques cours avant de partir, de regarder des films en espagnol et de faire de Duolingo votre meilleur ami...

Les démarches à effectuer pour valider son PVT Mexique :

  • Carte de résident temporaire (tarjeta de residente temporal) : à faire 30 jours maximum après votre arrivée au Mexique, auprès de l’Instituto Nacional de Migracíon (INM). Cette démarche est obligatoire si vous ne voulez pouvoir bénéficier des 12 mois de votre PVT : si vous ne la faites pas, vous devrez partir au bout de 6 mois ! La carte de résidence temporaire coûte environ 190 € pour un an, et la demande se fait d’abord en ligne. Consultez la FAQ des autorités mexicaines !
  • Permis de travail : vous pourrez entamer cette démarche une fois que vous aurez votre carte de résident temporaire ainsi qu’une promesse d’embauche d’une entreprise mexicaine ; c’est ce papier qui vous permettra de travailler. Cette démarche coûte environ 140 euros. Là aussi, consultez la FAQ des autorités mexicaines.

Après tout ça, vous serez prêt pour vos aventures mexicaines : marcher sur les traces de Frida, partager un guacamole avec Gael García Bernal, lancer des « ay » à tout va, admirer les constructions mayas, fêter les morts ou profiter d’un coucher de soleil à Cancún…

Tissage à San Cristóbal de Las Casas au Mexique

Peut-être apprendrez-vous à tisser pendant cette année de PVT au Mexique ? Ici, à San Cristóbal de Las Casas © Norberto Chavez-Tapia

Article mis à jour le 27 août 2018