Vous êtes à Sydney pour les fêtes de fin d’année ? Ne manquez pas le feu d’artifice du 31 décembre, réputé comme le plus beau du monde.

Avec 100 000 effets pyrotechniques pour un budget de 750 000 AUD, le feu d’artifice du Nouvel An à Sydney serait le plus beau au monde, rien que ça. Les télévisions du monde entier le retransmettent. Ce jour-là il représente l’Australie qui est un des premiers pays à passer à la nouvelle année. Cet événement attire chaque année près de 2 millions de spectateurs. Et c’est la guerre pour avoir la meilleure vue. Moyennant des centaines de dollars, vous pouvez réserver une croisière ou bien accéder au Botanic Garden. Mais si vous voulez assister au feu d’artifice avec vue sur le Harbour Bridge (d’où il est tiré) et l’Opéra de Sydney, et tout ça gratuitement, il va vous falloir un peu d’organisation. En effet les meilleurs emplacements étant pris d’assaut, certains n’hésitent pas à camper sur place depuis la veille ou bien arrivent tôt le matin. C’est ce que j’ai fait le réveillon de l’an passé.

© Charlène Blaison

© Charlène Blaison

Le site internet sydney-nye.com répertorie les différents points de vue, leurs accès et leurs tarifs. Avec des amis nous choisissons de nous rendre à Blue Point Reserve à North Sydney, après repérage quelques jours auparavant. Idéalement situé de l’autre côté de la baie de Sydney, ce parc offre une vue idéale sur le Harbour Bridge et l’Opéra en arrière-plan.

© Charlène Blaison

© Charlène Blaison

On se donne rendez-vous le 31 décembre dès 8 h du matin. Le parc peut accueillir jusqu’à 12 000 personnes. En début d’après-midi, le quota est atteint et la sécurité bloque l’accès. Vous ne pourrez donc plus sortir, prévoyez votre pique-nique. L’alcool étant interdit dans les lieux publics nous l’avions caché dans des bouteilles de jus d’orange, mais nous n’avons cependant pas été contrôlés. Apportez aussi des serviettes de plage et étalez-vous pour délimiter votre territoire, car la foule va occuper chaque centimètre carré disponible. N’oubliez pas la crème solaire, le chapeau et l’eau, car on est en plein été à Sydney à cette période. Et surtout prévoyez de quoi vous occuper, car l’attente est interminable… On discute, on joue aux cartes, on dort, on lit, on mange, on se promène pour se dégourdir les jambes, on fait même une ola ! De la musique passe dans les enceintes installées pour l’occasion.

© Charlène Blaison

© Charlène Blaison

La première attraction ne commence qu’à la nuit tombée. Il s’agit d’une parade de bateaux décorés de guirlandes lumineuses. Pas vraiment fascinant, mais ça fait passer le temps. À 21 h on assiste à un premier feu d’artifice, celui des familles et des enfants. Il dure 10 minutes et est très joli, ça promet pour celui de minuit ! À 22 h 40, un autre petit feu d’artifice inattendu a lieu. Les dernières minutes sont les plus longues, l’impatience se fait sentir…

© Charlène Blaison

© Charlène Blaison

Et enfin, à l’approche de minuit, la foule scande le décompte et le plus beau feu d’artifice démarre. Je ne sais pas si c’est le plus beau du monde, mais il faut avouer qu’il est magnifique. Ici pas de profusion de couleurs kitchs : tout est étudié, chorégraphié, parfaitement accompagné par la musique contemporaine. Le Harbour Bridge s’illumine d’un bout à l’autre tandis que l’Opéra disparaît peu à peu derrière la fumée. On en prend plein les yeux. On aperçoit également sur le côté le feu d’artifice tiré de Darling Harbour. Mais au bout de 12 minutes, c’est terminé. Après une si longue attente, on reste sur notre faim. Le feu d’artifice est, paraît-il, désormais plus court, car il est divisé en deux parties (22 h 40 et minuit). Nous voilà dans le futur tandis que la France, avec ses 10 heures de moins, est toujours dans l’année précédente.

Il est temps de partir et on se dirige vers la station de métro, tout comme 12 000 autres personnes. J’ai donc mis 3 h pour rentrer chez moi au lieu de 45 minutes. J’ai marché 30 minutes pour prendre le train à la station juste avant celle de North Sydney afin de devancer la foule. Puis arrivée à la City je m’aperçois que les rues principales sont fermées à la circulation et le réseau de bus est totalement modifié. Je finis donc le trajet (jusqu’à Glebe) à pieds. La police est déployée partout, il n’y a aucun débordement et les rues sont donc très sûres.

© Charlène Blaison

© Charlène Blaison

Si le feu d’artifice est superbe, il ne justifie pas l’attente de 16 heures. C’est malgré tout un des événements majeurs à Sydney, à faire donc une fois dans sa vie !

Astuce : Pour repérer votre point de vue idéal et connaitre les prix associés, rendez-vous également directement sur la carte interactive officielle du Nouvel An de Sydney.

carte-nouvel an-sydney-ou se placer-prix-kowala

Feu d’artifice du nouvel an à Sydney : trouver le meilleur point de vue
Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 19 novembre 2018