Après les environs de Johannesburg, c’est droit vers le parc Kruger que nous filons pour réaliser ce rêve de gosse : un safari africain. La raison principale de notre voyage en Afrique du Sud, la voici ! Ne plus être spectateur des émissions de National Geographique, mais bien passer de l’autre côté de la caméra et découvrir de nos propres yeux la faune sauvage africaine. Voici ce rêve réalisé. Quel régale, quel pied, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles en repensant aux moments passés dans cette gigantesque réserve. Si vous souhaitez aussi organiser un safari dans ce parc, voici tous les conseils que nous pouvons offrir.

Pourquoi aller à Kruger et pas ailleurs en Afrique ?

Tanzanie, Kenya, Namibie, Botswana : pour être honnêtes, nous avions plus ces pays en tête pour organiser notre premier safari. Mais après pas mal de recherches, on s’est rendu compte que se rendre dans ces pays puis dans les fameuses réserves qu’ils renferment était plus compliqué qu’il n’y paraissait, ou alors complètement hors budget. Puis on nous a parlé du parc Kruger, de sa relative facilité d’accès, de sa faune variée (incluant le fameux Big 5), et de la possibilité de s’organiser et de circuler par ses propres moyens sur place. Pour toutes ces raisons, auxquelles on peut ajouter la possibilité de visiter le reste de la grandiose Afrique du Sud, notre choix s’est naturellement tourné vers cette réserve à l’est du dernier pays africain.

Leopard sieste parc Krugger
100 mètres après l’entrée dans le parc, on découvre un Léopard ! Ça commence fort !

Nous n’irons pas dans une comparaison pointue de Kruger avec les autres fameuses réserves d’Afrique. D’une part parce qu’on n’a pas visité les autres, d’autre part parce qu’elles méritent probablement toutes d’être parcourues. Kruger est en revanche renommé pour la grande diversité d’espèces dont il regorge, et la présence du Big 5 sur ses terres. L’observation de la faune est donc excellente. Le seul « défaut » que nous pouvons donner au parc et peut être son manque de relief ou sa végétation répétitive on dira (quoique nous n’avons pas exploré la partie nord). Mais pour la facilité d’accès, d’organisation, le prix attractif et les heures d’observation dont nous avons profité, nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre dans ce parc pour un premier safari.

Comment se passe un safari au parc Kruger ?

Dans le parc Kruger, c’est nous qui sommes parqués ! L’indésirable être humain n’a droit d’entrer ou de sortir du parc (ou des différents campements) qu’entre les heures d’ouvertures des portes. Oui, on se croirait un peu dans Jurassik park ! Une fois les portes passées, on sort les jumelles de la boite à gant, on prépare le téléobjectif, et on écarquille grand les yeux en lançant prudemment la voiture sur la première piste qui vient (à une vitesse maximum de 40 km/h, une vitesse déjà trop élevée si on ne veut pas rater le félin qui se cache dans les herbes hautes).

On peut ensuite arpenter le parc comme bon nous semble, tant qu’il existe une route ou une piste. On ne croise parfois personne pendant une heure. À l’inverse, c’est parfois de véritables attroupements de véhicules qu’on retrouve au détour d’un virage (en général un bon indicateur de la présence d’un félin ou éléphant dans les parages). Libre à vous de vous arrêter pendant plusieurs minutes aux abords d’un point d’eau pour tenter d’observer la baignade de l’éléphant, ou la chasse furtive des crocos.

Hormis quelques zones clairement délimitées, il est totalement interdit de sortir de son véhicule, et encore là, le parc ne sera responsable de rien ;) La journée file, mais vous ne voyez pas le temps passer tellement vous pouvez rester des heures devant l’élégance des girafes, le pas chaloupée des éléphants ou la sieste des léopards. On avale les kilomètres et les découvertes jusqu’au gong des 18 h 30 (voir le tableau des fermetures des camps) où il faudra vite retourner se réfugier au campement pour se reposer et manger (et ne pas l’être). Mieux vaut se coucher tôt, pour se réveiller autour des 4 h le lendemain et profiter de la belle activité animale des premières heures du jour !

baignade-elephants-organiser-safari-Kruger
Les heures les plus chaudes sont aussi intéressantes pour l’observation ! Ici c’est l’heure du rafraichissement en famille.

 Ouverture et fermeture des camps et portes du parc Kruger :

Ouverture des portesOuvertures des camps
Novembre à janvier5:30 à 18:304:30 à 18:30
Février5:30 à 18:305:30 à 18:30
Mars5:30 à 18:005:30 à 18:00
Avril6:00 à 18:006:00 à 18:00
Mai à juillet6:00 à 17:306:00 à 17:30
Août à septembre6:00 à 18:006:00 à 18:00
Octobre5:30 à 18:005:30 à 18:00


 
Vitesses de circulation autorisées dans le parc Kruger :

  • 50 km/h sur route goudronnée
  • 40 km/h sur piste

 Meilleures périodes pour l’observation dans le parc Kruger :

  • Tôt le matin ou la fin de journée, aux heures les moins chaudes donc. Mais le midi n’est pas une mauvaise période pour autant. En vous rendant par exemple aux abords des plans d’eau, vous pourrez profiter de superbes observations. Surtout quand il fait chaud !

Combien de temps rester pour son Safari ?

Nous sommes restés 5 jours et 4 nuits, et cette durée nous a paru optimale (en vrai nous n’avons pas vraiment vu passer le temps tellement on était déconnecté du monde réel). Il faut selon nous passer au minimum 3 jours sur place pour plonger complètement dans l’ambiance du parc (en dormant sur place de préférence) et observer une partie de l’immense diversité animale. Si vous souhaitez explorer les recoins du parc, dont le nord plus sauvage, une semaine de voyage ne sera pas de trop !

bebe girafon au parc Kruger
De toute façon, une fois que vous aurez observé ça, vous ne voudrez plus partir !

Combien coute un safari au parc Kruger ?

Par rapport à tous les safaris organisés dont on a entendu parler dans le Serangueti ou en Tanzanie, organiser un Safari dans le parc Kruger nous est apparu comme relativement bon marché. La principale raison à cet écart : il est ici possible de s’organiser seul sans payer les services d’un guide ou d’une équipe d’accompagnateurs. Hormis les frais de logement et de nourriture, il faudra prévoir de payer les droits d’accès au parc, les frais pour votre véhicule et éventuellement les activités en extra (sortie possible avec les rangers du parc, en 4×4 ou à pied, à différentes heures de la journée).

Buffle-observateur-organiser-safari-Kruger
Comment ça c’est bon marché de venir nous voir ? Attention à ce que tu dis toi !

Si vous séjournez quelques nuits dans le parc, ce que nous conseillons vivement, sachez que les campements sont très bien équipés avec supérettes, restaurants et pompe à essence pour les plus grands d’entre eux. Les prix sur place, contrairement à ce qu’on imaginait, ne sont pas particulièrement gonflés par rapport à ce qu’on trouve hors du parc. Pas besoin donc de faire un max de provisions avant d’entrer dans la réserve, vous trouverez tout l’essentiel sur place. Pour ceux qui recherchent quelque chose de plus sobre, des campements plus « spartiates » avec uniquement des tentes existent aussi.

Si vous êtes deux, ou même en famille, sachez que la carte d’abonnement annuelle au parc (Wild Card) devient rapidement intéressante. La Wild Card inclus également l’accès à d’autres parc et réserves, dont le Table Mountain Parc au Cap. Elle vous offrira donc des économies intéressantes si vous visitez comme nous plusieurs régions de l’Afrique du Sud.

Budget approximatif par personne et par jour à prévoir (base de 2 personnes)

Budget économiqueBudget confort
CampementHut
600Rd/2 pers [soit 19 €/pers]
Bungalow
1350Rd/2pers [soit 44 €/pers]
NourriturePicnic
40 à 80 Rd par repas soit 200Rd/jr [soit 13 €/pers]
3 repas restaurant
60 à 150Rd par repas soit 400Rd/jr [soit 25 €/pers]
Véhicule (loc+essence sur environ 300 km/jr)400 Rd environ [soit 13 €/pers (base de 2)]800 Rd environ [soit 26 €/pers (base de 2)]
Droit d’accès au parc Kruger par jour304Rd adulte [soit 20 €/pers]
152Rd (-12ans) [soit 10 €/enfant]
304Rd adulte [soit 20 €/pers]
152Rd (-12ans) [soit 10 €/enfant]
Budget min et max par personne et par jour65€ par jour et par adulte plus les extras115€ par jour et par adulte plus les extras
Activité en extra disponiblesDrive and Walk
280Rd à 500Rd [soit 18 € à 32 €/pers]
Backpack Trail : 3000Rd [soit 190 €/pers]
Bike trail : 1000Rd [soit 65 €/pers]

 Infos complémentaires :

  • Retrouvez tous les tarifs officiels SanPark au format pdf à cette adresse
  • La qualité des repas aux restaurants Mugg&Bean (présents dans tous les campements principaux du parc) nous ont positivement surpris, avec des tarifs vraiment honnêtes. N’hésitez pas à les tester !

 Tarifs de la Wild Card (accès illimité au parc à l’année) :

  • 2210 Rd (140 €) pour 1 personne, rentable à la 8e nuit. (ou avant si vous faites d’autres parcs inclus)
  • 3455 Rd (220 €) pour 2, rentable à la 6e nuit (ou avant si vous faites d’autres parcs inclus)
  • 4130 Rd (265 €) pour 2 adultes et jusqu’à 5 enfants (de moins de 18 ans cette fois !), rentable la 5e nuit pour une famille de 4. (ou avant si vos enfants ont entre 12 et 18 ans, car seule la Wild Card leur offre alors des tarifs réduits !)
  • Si vous vous dirigez vers le Cap, conservez bien votre carte ou reçu de Wild Card. L’accès au Table Mountain Parc (incluant la montagne au-dessus du Cap et le Cap de Bonne Esperance) sera gratuit et vous aurez un rabais de 20 % sur les téléphériques (ou Aerial Cableway).
  • Vous pouvez acheter en ligne la Wild Card à cette adresse, mais prévoyez un bon mois pour l’envoi international. Il est tout à fait possible de l’acheter directement au parc à l’accueil des principaux camps. Le reçu vous servira de preuve.
Afrique du Sud : itineraire, préparatifs et budget d'un roadtrip de 3 semaines

Afrique du Sud : itineraire, préparatifs et budget d’un roadtrip de 3 semaines

Trois semaines de roadtrip en Afrique du Sud : un rêve de gosse qui se réalise. Avant de partir, ce pays fascine, il attire au moins autant qu’il intrigue, v

https://kowala.fr/itineraire-preparatifs-budget-roadtrip-trois-semaines-afrique-du-sud/

Quand visiter Kruger ?

Il n’y a pas vraiment de mauvaise période pour visiter le parc Kruger, sauf peut-être le mois de janvier, chaud et pluvieux. Le reste de l’année, les températures seront toujours supportables et la faune parfaitement observable. L’idéal est alors d’éviter les périodes de grosses affluences (vacances scolaires) et de venir au moment où le climat vous convient le plus. En plein hiver austral, les nuits et débuts de matinées pourront en effet être fraiches à Krugger et il ne faudra pas hésiter à prendre un bon pull, voire même des gants. À l’inverse l’été est chaud, les journées plus longues et il vaudra mieux être équipé de la clim pour ne pas rôtir à petit feu dans un four roulant. La saison des pluies quant à elle démarre fin septembre pour se terminer en avril.

cohabitation-hippopotame-jabiru-organiser-safari-Kruger
En fin d’été, l’eau se fait plus rare et la végétation boude un peu. Mais c’est idéal pour l’observation, et les cohabitations !

De manière générale, il est plus conseillé de partir lors de la saison sèche (mai à septembre), car l’observation est facilitée par une végétation sèche et moins dense, avec des animaux qui se regroupent naturellement vers les points d’eau. Le parc est cependant moins resplendissant à cette période. C’est pourquoi certains voyageurs préfèrent tenter leur chance pendant la saison humide pour profiter d’un environnement luxuriant, quitte à compliquer leurs observations animalières. Sachez enfin que la période du printemps correspond à la saison des naissances et de l’arrivée de nombreux oiseaux migrateurs, rendant cette saison très attractive (c’est l’argument qui a fini de nous convaincre !).

Janvierchaud et humidehaute affluencevégétation luxuriante
Février à Avrilchaud, mais moins de pluiemoyenne affluencevégétation luxuriante
Mai à Juintempéré et pluie raresfaible affluencevégétation  qui devient marron
Juillet à Aouttempérée et frais la nuit, pluies rareshaute affluencevégétation sèche, très bonne observation des animaux
Septembre à Novembretempéré et faible pluiesmoyenne affluencevégétation sèche, saison des naissances
Décembrechaud et humidehaute affluencevégétation luxuriante

Quel véhicule pour Kruger ?

Le 4×4 est-il indispensable pour Kruger ? Peut on se contenter d’une petite économique ? On nous pose tout le temps la question. Sachant qu’on a traversé le parc dans une petite Hyundai I20 (équivalent d’une polo), on ne va pas vous dire de vous jeter sur un 4×4 ! 

Les routes et pistes sont globalement d’excellente qualité. Vous rencontrerez parfois des séries de mini-bosses sur les piste, mais rien d’infranchissable pour une petite voiture. Vous pouvez donc sans probleme vous tourner vers la location la plus économique. Verifiez toutefois qu’il y ait bien la clim, indispensable quand le soleil est au zénith ! 

voiture dans parc Kruger afrique du sud
Notre compacte dans une des rares zones « pietonne » du parc. On reste sur ses gardes ;)

L’option 4×4 ou SUV n’est pas bête non plus si vous pouvez vous l’offrir. D’abord pour le confort : quitte à être 10 h ou plus dans son véhicule, autant qu’il soit douillet. Ensuite si vous êtes plus de 2, le confort pour les passagers arrière sera bien supérieur. Mais ces véhicules seront surtout intéressants pour la position surélevée qu’elles offrent. Depuis votre SUV, vous aurez une vision bien plus agréable, surplombant la végétation et les hautes herbes. Un atout indéniable pour vos observations, à bien considérer si vous partez de décembre à février.

Pour vos locations, je vous conseille ce comparateur qui propose dans la pluspart des cas les meilleurs tarifs en Afrique du Sud. Comparez les offres pour un véhicule économique et SUV (ou véhicule premium), et faites votre choix !

Quand réserver pour le parc Kruger ?

Les campements principaux du parc Kruger se remplissent vite (vérifier les disponibilités à vos dates ici), surtout si vous souhaitez réserver un bungalow. Nous vous conseillons de vous y prendre bien 3 mois avant le départ. Vous pourrez probablement toujours trouver des options de logement après ces dates, mais pas forcement dans la même gamme ou dans le campement que vous aviez imaginé.

Concernant les droits d’accès (ou la Wild Card) et les activités spéciales sur place, il y a moins urgence. L’accès ou la Wild Card peuvent être réglés le premier jour sur place et nous vous conseillons de réserver vos activités au même moment (en général disponible quelques jours à l’avance, mais ça a peut être plus risqué en réservant la veille, on s’est fait avoir).

Toutes les réservations se passent sur le site officiel de gestion du parc SanPark.

Le Parc Kruger est aussi idéal pour l’observation des oiseaux, plus de 507 espèces y sont d’ailleurs présentes. En voici un tout petit échantillon.

Où dormir et quel camp choisir dans le parc ?

Notre tout premier conseil est de réserver des places dans les camps ou lodges à l’intérieur du parc. Vous pouvez dormir en périphérie de la réserve, mais l’immersion ne sera pas la même, et vous devrez faire pas mal de route pour entrer et sortir du parc chaque jour. Autre point intéressant à considérer, si vous réservez une seule nuit dans le parc, vous n’aurez à payer des droits d’entrée que pour un jour, tout en profitant finalement de 2 journées dans le parc. (le jour de votre réservation et le lendemain).

Le parc Krugger offre une grande diversité de logements : 21 camps nationaux et 15 lodges privés sont présents dans le parc. Nous n’avons pas testé les lodges privés, qui doivent être remarquables, mais visent un public plutôt aisé. Les camps nationaux sont assez abordables et offrent des prestations tout à fait respectables pour tous ceux que nous avons visités : c’est propre, tranquille et bien organisé ! Vous pourrez même profiter d’une faune importante qui y séjourne avec vous, à commencer par les singes et de nombreuses espèces d’oiseaux. Les plus grands camps offrent tous les services nécessaires tels que supérette, pompe à essence, restaurants, barbecues, cuisines communes et piscine. Les autres camps seront plus « rustiques » avec parfois seulement des tentes sur place.

Bungalow parc Kruger
Bungalow aménagé pour 2 avec cuisine extérieure. On est au top !

Les gammes d’hébergement dans les différents camps sont d’ailleurs assez larges : bungalow équipé ou non, tente aménagée ou simple emplacement. Le choix des camps est à faire de manière intelligente en fonction de votre itinéraire et des zones où vous voulez rayonner dans le parc. Sachez que la densité d’animaux est réputée comme plus grande dans la partie sud du parc.

carte campement kruger afrique sud
Les campements de Kruger, en bleu nos préférés…

Nous avons fait le choix de passer deux nuits à Satara (en y accédant par l’Orpen Gate), pour sa position centrale d’abord, et parce que la région immédiate est réputée pour l’observation des félins. Nous sommes ensuite descendus à Lower Sabbie pour les 2 nuits suivantes, qui dispose lui aussi d’une position idéale pour visiter le sud du parc. Nous n’avons pas regretté ces choix, les camps étant très agréables et leur position effectivement idéale. Un coup de cœur d’ailleurs pour la terrasse du restaurant depuis Lower Sabbie depuis laquelle on peut manger tout en profitant des hippo qui se prélassent dans la rivière, ou partir sur une petite passerelle à la vue incroyable et profiter de nombreux oiseaux (on vous invite à regarder notre vidéo pour vous faire une idée). Sans y avoir dormi, nous avons aussi fait escale au camp Olifants qui dispose d’une vue imprenable en hauteur sur une rivière, une des plus belles du parc.

 Réservez vos logements sur le site officiel de gestion du parc SanPark

bebe singe camp parc Kruger
Il y a aussi des animaux dans les camps ! Pas de lion, je vous rassure, mais des bébés singes adorables, ça oui !

Que faut-il emporter dans Kruger ?

Les deux maitres mots d’un bon séjour au parc Kruger sont « confort » et « observation ». Pour un confort optimal, sachant que vous allez rester régulièrement 5 à 6 heures assis dans votre véhicule, il faudra un bon véhicule (une voiture récente avec clim est déjà pas mal) et des vêtements adaptés (respirants, et chauds selon la saison, et vous protégeant correctement du soleil ou des moustiques). Pour une observation optimale, il faudra de bonnes nuits de sommeil et des yeux à l’affut, et idéalement une paire de jumelles et un appareil photo disposant d’un bon zoom.

Consultez aussi : Les meilleurs vêtements et textiles pour vos voyage

Zebre-route-Kruger
On évite les vêtements trop colorés, prenez exemple sur lui !

 Vêtements pour le parc Kruger :

  • chemise ou haut léger à manche longue et pas trop coloré
  • un pantalon léger et discret (pour les mêmes raisons)
  • une veste imperméable/coupe-vent
  • une tenue chaude si vous y allez en hiver (polaire ou haut mérinos)
  • une tenue légère pour le reste du temps
  • des chaussures de rando légères et respirantes
  • votre maillot pour profiter de la piscine

 Accessoires pour le parc Kruger :

  • Jumelles (pas indispensable, mais très recommandé)
  • Un téléobjectif (minimum 200 mm, un 300 ou plus reste l’idéal)
  • un bon anti-moustique
  • traitement anti-paludisme si vous en avez un (voir article conseil Afrique du Sud)
  • de la crème solaire
  • une lampe frontale

 Indispensable pour le parc Kruger :

  • Le livre officiel du parc (infos, cartes et animaux observables à Krugger). Disponible dans de nombreuses langues, dont le français. Vous pouvez vous le procurer à chaque entrée du parc (une centaine de Rand de mémoire)
Livret guide accueil Kruger
Le fameux livret du parc Kruger : un indispensable avec cartes, infos utiles, activités et identification des animaux

Comment se rendre au parc Kruger ?

En provenance de Johannesburg, itinéraire que nous avons emprunté, il faut compter environ 5 heures de route pour rejoindre la porte Phabeni Gate au sud-ouest du parc. La route est de très bonne qualité avec de nombreuses stations sur le trajet. Nous vous conseillons cependant (et si vous avez le temps) de réserver une journée avant votre entrée pour découvrir la région du Blyde River Canyon, région montagneuse qui offre des points de vue et des cascades qui valent largement un petit détour.

Guepard-sieste-organiser-safari-Kruger
Attention sur la route, sachez que vous pouvez être observé !

Vous pouvez également rejoindre le parc Kruger depuis le Swaziland au sud en moins d’une demi-journée. Sachez cependant que les routes sont cette fois d’une qualité bien plus aléatoire, ressemblant même par moment à de vrais champs de mines (du mois à notre passage fin 2016, il y avait d’ailleurs des travaux partout). Comptez également 4 h 30 de route depuis la région de Mbabane (capitale du Swaziland, et région que nous vous conseillons également), en incluant le passage des douanes.

Si vous voulez rejoindre le parc Kruger depuis Le Cap, le mieux sera de privilégier l’option des airs (à moins de faire un roadtrip de plusieurs jours). Il existe deux petits aéroports à proximité du parc dont nous n’avons pas testé les services :

  • Au sud-ouest du parc avec l’aéroport de Nelspruit (NLP) [2h20 de vol en direct depuis Le Cap, compter au moins 180€ l’aller simple]
  • plus au nord du parc avec l’aéroport d’Hoedspruit (HPS) [2h30 de vol en direct depuis Le Cap, compter au moins 200€ l’aller simple]

Les alentours du parc : Blyde Canyon et Swaziland

Si vous rejoignez le parc Kruger par l’ouest comme nous, nous vous conseillons de faire une étape le soir à Lydenburg ou Groskop pour ensuite profiter des incroyables paysages du Blyde River Canyon. Il est tout à fait possible de visiter cette région en une journée (démarrage vers les 8 h de préférence) et d’ensuite rejoindre le parc Kruger par l’Orpen Gate en milieu d’après-midi avant la fermeture des portes. Nous l’avons nous-mêmes réalisé.

Petit aperçu des paysages qu’offre Blyde River Canyon

Où dormir à Graskop ?

  • Pour passer la nuit, vous pouvez séjourner à Groskop au Daan’s place, le rapport qualité/prix est très bon et Daan est plein de bons conseils !

Où manger à Graskop ?

  • Pour manger, il n’y a pas 50 possibilités à Groskop, mais nous pouvons tout de même vous conseiller le Cannimambo Restaurant où nous avons passé une bonne soirée.
  • Sur la route des  »Three Rondavels », on nous a conseillé le Forever Resort pour manger le midi avec une belle vue. Pensez cependant à réserver car il n’y avait plus de place à notre arrivée.

De l’autre côté du parc, il y a le Swaziland, ses routes défoncées et autres dos d’ânes par milliers (on n’en rajoute pas je vous promets), mais surtout ses paysages grandioses et sa culture extrêmement riche. Si vous êtes en voiture, nous ne pouvons que vous conseiller de faire une excursion dans ce pays sauvage, en passant au moins dans la région de Mantenga. Les programmes possibles : des sports extrêmes dans les rivières et montagnes de la région, visite de marchés d’arts locaux (Craft market), visites de villages traditionnels et de la fameuse House on Fire (haut lieux de festivals musicaux très alléchants).

Paysages et activités de Mentenga dans le Swaziland en quelques photos

Où dormir au Swaziland ?

  • Si vous décidez de faire un stop dans la région Mantenga (qui est d’une beauté et d’une richesse culturelle incroyable), on vous conseille de passer une nuit au Mantenga lodge, rien que pour la vue qu’ils offrent depuis leur terrasse ou leurs bungalows.

Cartes du parc Kruger

carte du parc Kruger

Voici une sélection des cartes les plus utiles pour le parc. Elles ne sauront pas remplacer la carte du livret officiel qui, je le répète, est vraiment indispensable pour bien se repérer dans le parc et évaluer vos temps de trajet et itinéraires. Ces cartes vous serviront en revanche à bien préparer votre arrivée dans le parc et les camps à réserver.
Retrouvez également :

Kruger en vidéo

Pour le plaisir, et si vous souhaitez un avant-gout de tout ce que le parc Kruger ainsi que le reste de l’Afrique a comme merveilles à offrir, voici notre vidéo de voyage. La partie Kruger débute à 0 h 55, bon voyage !

Parc Kruger : notre guide pratique pour réaliser le safari parfait
Avis : 4.3/5 | 3 votes

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 20 novembre 2018