Notre visite d’Adelaide et sa région en Australie du Sud

Adélaïde serait un poil conservatrice… Et bien c’est vrai ! Au premier abord, les gens que l’on croise sont tous bien endimanchés, à l’image de cette ville, propre et carrée. En bref, un peu « cul pincé ».

Il faut préciser que le (petit) centre-ville est en réalité le quartier des affaires avec foules de buildings vitrés. Mais le style colonial est encore bien présent sur North Terrace (l’artère nord de la ville), et c’est bien là que la belle trouve son charme.

Un centre-ville qui cache bien son jeu

Là où se mêlent les musées nationaux et institutions locales, une contre-culture émergente se fraye un chemin. Mais elle le fait bien ! Les amateurs de design et d’art contemporain auront de belles surprises au Lion Arts Centre (gratuit) une ancienne usine reconvertie en école/salle d’expo/centre associatif.

Par hasard, on rentre dans le Tuxedo Cat pour prendre un café et on y trouve un concept à part entière. La porte s’ouvre sur un intérieur aux allures de taudis « travaillé » avec ledit café.

Et puis surprise ! Derrière, de larges espaces servent d’étendard à un tas de projets, probablement d’étudiants en urbanisme, sur l’Adélaïde de demain. On passe aussi bien par des idées de génie et des concepts farfelus, mais le décor seul vaut le détour.

Le Tuxedo Cat, Adelaide, Australie

La ville fait quand même l’affaire de pauvres backpackers comme nous. On peut visiter gratuitement le South Australia Museum (photo en début d’article) et avoir le wi-fi gratuit et illimité (denrée rare) à la South Australia Library qui propose par ailleurs quelques expos intéressantes (et gratuites toujours).

Comme le centre-ville doit faire 3 km de long en large, on a pu tout faire à pied et passer notamment par le Rundle Mall et Central Market (marché couvert) pour faire trois courses (sinon la ville prête des vélos gratuitement).

Semaphore, le littoral d’Adelaide

Au final on a surtout adoré trainer et passer nos nuits du côté des plages de Sémaphore… C’est beau, c’est calme et c’est gratuit ! Que demande le peuple ?

Semaphore, c’est à environ 20 bornes au nord-ouest du CDB d’Adélaïde, en bordure de mer vous l’aurez deviné. Avec ses allures de petite ville côtière préservée des dernières technologies, Semaphore envoie du lourd niveau panorama et farniente.

Pour retourner en ville, moins de 10 bornes suffisent à rejoindre l’Entertainment Center d’Adélaïde. Le parking pour la journée est à 2 dollars (sinon on peut se garer gratuitement sur les pistes cyclables à partir de 9 h) et un tramway gratuit (oui oui ça existe en Australie) vous emmène en plein centre.

Où dormir avec son van autour d’Adelaide ?

Dormir à Semaphore

Parking des plages de Semaphore : on a pu passer trois nuits garés aux abords de la plage sans être inquiétés… Le seul panneau d’interdiction concernait les tentes donc on n’a pas résisté à la tentation de se réveiller chaque matin les pieds dans le sable. Bref, on a apprécié notre séjour aux frais de la Princesse… euh de la Reine !

Dormir dans les Adelaide hills

Le Rocky Paddock Camp au milieu de la Mount Crawford Reserve, on est tombé dessus en cherchant un endroit pour dormir dans les Adélaïde Hills. Le hasard fait vraiment bien les choses et nous avons tellement aimé qu’on y est resté 2 nuits. La forêt est superbe, les lumières du matin et du soir paradisiaques et la faune australienne, qui ne s’y trompe pas, est largement représentée. 3 $ la nuit, spot de feu avec BBQ sur chaque emplacement, beaucoup d’ombre, toilettes sèches sur place. Vérifiez quand même si le parc est bien ouvert (selon saison) et évitez les vacances scolaires.

Dormir sur la route vers ou depuis Adelaide

Cockatoo Lake camp spot : en direction des Grampians depuis Adélaïde, nous n’avons retenu que ce spot vraiment sympa. L’équipement sur place est rudimentaire avec seulement une toilette sèche, et un toboggan pour les grands enfants que nous sommes. En revanche, si vous n’arrivez pas trop tard, vous pourrez profiter d’un cocktail de couleurs assez surprenant grâce au lac et à la végétation de l’endroit. Et les oiseaux, entre autres notre cher Cockatoo, sont au rendez-vous.

Cockatoo lake, South Australia

Tailem Bend Caravan Park : il y a plusieurs campings dans la région de Murray Bridge qui font assez peur. Nous avons choisi de poser valise pour une nuit à celui de Tailem Bend. Le Powered Site n’est pas donné, 27 $, la laundry et à 3 $. Mais l’endroit vaut quand même le détour avec son décor ultra rustique rempli de vieilles caravanes et de bus en ruine. Grosse pause douche et nettoyage intégral des fringues qui devenait nécessaire. Tout est authentique, y compris les gérants !

Sur la route entre Sydney et Adelaide hills, beaucoup de spots indiqués dans le Camps sont très chouettes, en voici quelques photos :

Pour l'Australie, j'ai troqué mon Mac et mon bureau contre un van et des tongs. Un défi qui s'est avéré être une source de nouvelles perspectives puisque c'est au pays des kangourous que j'ai découvert le voyage et que nous avons fondé Kowala !

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami