Si tu es arrivé ici, c’est que tu as pour projet de visiter l’Australie, ou mieux encore, d’y faire un PVT ! C’est une expérience que tu ne vas pas regretter, mais qui impose un premier choix compliqué : quel billet d’avion réserver pour aller de l’autre coté de la planète ? Acheter son billet d’avion, c’est souvent faire un joli trou dans son budget, mais aussi choisir la compagnie aérienne qui va plus ou moins vous bichonner pendant 20 h de vol et plus. C’est aussi fixer ses dates et sa ville d’arrivé, le pays où on fera escale, et plus compliqué (surtout en PVT), ses modalités de retour.

Alors comment trouver un bon vol pour l’Australie, et payer le meilleur prix ? Vaut-il mieux prendre un aller simple, un aller-retour, un billet modifiable ? Y’a-t-il des compagnies aériennes à éviter, à privilégier ? Peut-on faire une visite lors de l’escale du vol ? Où atterrir en Australie, et comment dénicher le billet au meilleur prix ? Voici toutes les questions qui doivent résonner dans ton esprit. À la fin de ce dossier, promis, tout devrait être plus clair !

Pour les plus pressés, rendez-vous directement à notre stratégie en 6 étapes pour trouver le meilleur billet d’avion pour l’Australie.

Durée d’un vol France – Australie

Un vol entre la France et l’Australie hors escale dure de 18 h en atterrissant sur la côte ouest (aéroport principal Perth) à 21 heures en arrivant sur la côte est (Sydney, Brisbane ou Cairns par exemple). En tout vous aurez parcouru plus de 15 000 km.

Depuis la France ou la Belgique, il faudra compter au minimum une escale (d’1h30 minimum) à ajouter à ce temps de vol. Un seul vol direct entre l’Europe et l’Australie existe à ce jour : opéré par la compagnie Qantas, il relie Londres à Perth en 17 h.

Il est tout à fait possible de profiter de cette escale pour une visite intermédiaire, on vous le conseille même si vous avez le temps. En quelques heures ou plusieurs jours, vous pouvez en profiter pour visiter Singapour, la Thaïlande depuis Bangkok ou Dubaï et les Émirats par exemple. Comme détaillé dans le chapitre escale et stop over, la destination intermédiaire dépendra directement de la compagnie aérienne choisie !

Prix moyen d’un vol pour l’Australie

Prix moyen d’un aller-retour France – Australie

Un vol A/R France-Australie coute en moyenne 1000 € à destination de Sydney, Melbourne et Perth (aéroports mieux desservis et/ou plus proche) et 1200 € pour les autres aéroports internationaux (Brisbane, Adélaïde, Cairns et Darwin).

Les tarifs augmentent en général lors de nos périodes de vacances scolaires (décembre – janvier et juillet-aout). Les meilleurs tarifs s’obtiennent généralement pour des vols en mai ou en novembre.

Quand réserver mon vol vers l’Australie ?

Pour un vol vers l’Australie, réservez en moyenne 4 à 6 mois à l’avance pour obtenir les meilleurs tarifs.

Ponctuellement, on peut trouver des offres exceptionnelles avec des billets A/R entre 500 € et 600 €. Bémol de ces offres : elles ne conviendront qu’aux voyageurs très flexibles qui peuvent adapter leurs dates de voyages à celles de ces offres. Souvent en provenance de compagnies plus « low-cost », il est essentiel de vérifier les bagages inclus dans ces offres et ne pas compter sur des conditions souples de modification de vol. Pour dénicher ces offres, regardez les offres en cours sur le comparateur Skyscanner, et n’hésitez pas à jeter un œil aux sites spécialisés dans les vols à très bas prix comme voyagespirates ou voyagesdetective.

Quel est le « bon prix » d’un billet aller-retour vers Sydney ?

Prix moyen d’un aller simple vers l’Australie

On trouve quasiment toute l’année des vols aller simple pour l’Australie pour moins de 600 €. En étant très flexible et moins regardant sur le nombre et la durée des escales, on peut même trouver des billets aller simple à partir de 350 €.

S’il était auparavant bien plus intéressant financièrement de réserver un vol aller-retour plutôt que deux allers simples, la concurrence et l’émergence des compagnies à bas prix sur les vols long-courriers font que ce n’est plus vrai aujourd’hui. Si vous n’êtes pas convaincu, vérifiez vous-même les offres en cours sur Skyscanner. À ce prix là, vous volerez en revanche très rarement à bord des compagnies aériennes les plus prestigieuses, et il faudra parfois faire avec des vols intermédiaires ou des escales plus longues en aéroport.

Entrer en Australie sans billet retour

Peut-on entrer sur le territoire australien sans billet de retour ? Deux cas de figure :

  • Si vous avez un visa PVT Australie : alors oui, c’est clairement autorisé dans les conditions du visa. L’agent des douanes pourra en revanche vous demander une preuve de fonds permettant l’achat d’un billet retour, en plus des 5000 dollars australiens normalement exigés pour le PVT Australie (preuve à notre connaissance jamais demandée, mais munissez-vous tout de même d’une attestation de fonds récente que peut vous fournir votre banquier, on ne sait jamais).
  • Si vous avez un visa touriste : il n’y a pas d’obligation clairement établie de posséder un billet retour en entrant en Australie. Mais vous devez pouvoir prouver que vous avez l’intention et les moyens de partir à une date précise (et bien sûr avant la fin de validité du visa touriste). Le plus simple est donc d’avoir un billet retour, ou un billet de sortie du territoire (si vous êtes en tour du monde par exemple) avant l’arrivée aux douanes australiennes. Si vous arrivez tout de même avec un aller simple, préparez une attestation de fonds, et ayez une explication claire de vos projets en cas de contrôle aux douanes. N’hésitez pas à consulter les informations de conseils aux voyageurs de France diplomatie ou à contacter le consulat de France en Australie pour des cas particuliers vous obligeant à prendre un vol aller simple.

Que peut-on emporter en Australie ?

En voyage ou en PVT, une bonne chose est de ne pas se faire remarquer auprès des douanes australiennes (ils sont en général sympas, mais carrés sur les règles, de vrais Australiens). Faites en sorte de n’emporter que ce qui est autorisé en Australie. Au rayon alcool, c’est maximum 2,25 L par personne, et seulement 25 g de tabac ou un paquet de cigarettes. Retrouvez ici les règles d’importation des douanes en Australie.

Départ en PVT Australie : billet aller simple ou retour modifiable ?

Lorsqu’on part en PVT Australie, il est très compliqué de savoir à l’avance quand et même depuis quelle ville on va quitter l’Australie. C’est le principe même de ce visa : parcourir, visiter et travailler dans le pays au gré du climat, des opportunités, des rencontres… Allez donc savoir où vous vous trouverez plusieurs mois après votre arrivée. Autre complexité, les compagnies aériennes n’ouvrent leur réservation de places que 10 mois à 1 an avant les vols (c’est même 6 mois pour le low cost) : impossible donc de réserver un vol retour avant votre PVT Australie.

Deux solutions s’offrent à vous : prendre uniquement un aller simple et voir pour le retour une fois en Australie, ou acheter un billet avec retour modifiable.

Billet aller simple : l’option flexibilité maximale

Le billet aller simple vous coutera moins cher à l’achat et vous permettra de ne pas vous focaliser sur des billets à date de retour modifiable. Vous pourrez aussi rendre le trajet aller parfaitement modulable en choisissant un premier vol vers l’Asie par exemple, et en décidant quand bon vous semble de partir en Australie pour activer votre visa PVT. Le billet aller simple est enfin la bonne option si vous êtes quasi certain de vouloir rester 2 ans en Australie (en renouvelant votre PVT). C’est l’option flexibilité maximale : organisation libre de votre aller et de vos escales, pas de pression pour décider d’un lieu ou d’une date de retour.

Son inconvénient : il faudra toujours garder une réserve d’argent de sécurité une fois en Australie pour acheter ce billet retour. Par ailleurs, si pour n’importe quelle raison vous avez un effectuer un retour précipité, vous pourrez tomber sur des billets de retour plus chers. Et en même temps (comme aime le dire notre président), nous allons voir que les billets à retour modifiable n’éliminent pas non plus ce risque.

Billet retour modifiable : l’option sérénité financière

En prenant un aller-retour directement, vous vous offrez à l’inverse la sérénité de ne plus avoir à débourser d’argent pour acheter le billet retour (ou moins à débourser comme on l’explique bientôt). Moins de pression sur le niveau de vos finances en Australie donc. La date retour de votre billet ne pourra en revanche pas être décalée au-delà de 365 jours après le jour de votre vol aller. Si vous décidez de renouveler votre PVT Australie sans rentrer en France (ou chez vous), vous perdrez votre billet retour !

Vérifiez également en détail les conditions de modifications de ces billets. Dans la majorité des cas, ils vous permettent de déplacer « sans frais supplémentaires » et de 1 à 3 fois les dates de votre retour (en amont ou en aval de la date initiale, tant que vous restez dans la fenêtre des 1an). Mais cette modification est sujette aux disponibilités de places modifiables dans chaque vol. Si vous vous y prenez trop tard, vos nouvelles dates de retour pourront être indisponibles, ou disponibles avec paiement d’un surplus (équivalent à la différence de prix des billets). Si elle est également proposée, l’option de changement de ville de départ pour votre retour (dit « rerouting ») est souvent payante dès la première modification (en général 100 € par changement).

Ces vols modifiables comportent donc un certain nombre de contraintes qu’il faut bien garder en tête :

  • Vous devez tout de même prévoir bien à l’avance la nouvelle date et le lieu de votre retour,
  • il n’est pas exclu de payer des frais supplémentaires pour ces modifications,
  • si vous changez totalement vos plans (renouvellement du PVT ou visite prolongée de l’Asie ou de la Nouvelle-Zélande plutôt qu’un retour en France par exemple) vous perdrez une partie ou l’ensemble du billet retour.

Ces billets, qu’on retrouve généralement sous les appellations de « billets jeunes » ou « billets WHV », ne sont vendus que par les agences de voyages ou en direct par les compagnies aériennes. Si vous voulez obtenir des devis, nous vous donnons quelques noms d’agences et compagnies qui offrent de tels billets dans notre stratégie d’achat de billets d’avion (point 4).

Quand partir et où atterrir en Australie ?

Si vous partez en vacances en Australie, vous avez probablement déjà une bonne idée de la région que vous souhaitez visiter (si ce n’est pas le cas, on a de quoi vous inspirer ;) En partance pour le PVT Australie, ce choix est peut-être moins figé. Dans tous les cas, voici les critères essentiels à considérer avant de réserver votre billet d’avion.

Les critères de choix pour un voyage en Australie

Le prix du vol pour l’Australie

Si vous souhaitez trouver des billets plus abordables, vous avez tout intérêt à éviter les périodes de vacances scolaires françaises et australiennes. Les prix des vols ont tendance à s’envoler sur la période de décembre-janvier (vacances d’été en Australie) et de janvier à août (l’hiver australien). On trouve à l’inverse les billets les moins chers pour l’Australie aux mois de mai et novembre.

La météo à l’arrivée en Australie

C’est bien beau de partir en Australie, mais sachez que contrairement aux idées reçues il ne fait pas toujours beau et chaud sur place. Selon les régions et la période de l’année, il peut faire assez froid en Australie. Il y a aussi des périodes diificles à supporter à cause de la chaleur ou de l’humidité, et d’autres périodes de l’année où on ne pourra pas se baigner dans l’océan (à cause des arrivées de méduses sur la côte est par exemple). Un peu dommage si vous partez dans l’idée d’un voyage surf ou pour vous la dorer au soleil…

Pour la faire très courte, vous avez plutôt intérêt à :

  • être plus dans la moitié sud de l’Australie entre décembre et mars (l’été sur place qui peut être étouffant au centre et au nord),
  • être plus au nord du pays entre juin et septembre (l’hiver austral, les températures deviennent agréables au nord),
  • éviter le centre entre novembre et février (chaud et les mouches sont prêtes à vous accueillir),
  • oublier les baignades sur la cote est du Queensland entre novembre et avril (période des box-jellyfish, une espèce de méduse très venimeuse)

Les critères supplémentaires pour un PVT Australie

La région et la période avec un maximum d’offres d’emplois

Quand on part en Australie avec un visa PVT, on a aussi intérêt à choisir le lieu et les dates d’arrivée en fonction du ou des jobs qu’on veut faire sur place (surtout si on arrive avec un niveau limité d’économies, ça peut arriver…) Si vous pensez travailler dans le monde agricole avec la cueillette des fruits et légumes par exemple, mieux vaut arriver dans la bonne région et en amont des récoltes. Pensez à consulter notre carte du fruit picking, avec les régions et dates des récoltes en Australie. De la même manière, si vous cherchez plus un métier de serveur ou de cuistot, ça peut être une bonne idée d’arriver dans les lieux touristiques de l’Australie, et de préférence un peu avant la haute saison…

Le meilleur point de départ pour débuter un roadtrip

Après avoir posé pied en Australie, le PVTiste peut aussi avoir rapidement envie de se lancer dans la grande aventure du roadtrip australien. Dans cette optique, vous avez tout intérêt à bien choisir votre ville d’arrivée, à la fois pour profiter d’un maximum d’offres de vente de véhicules (si vous prévoyez d’acheter un van ou une voiture), mais aussi pour suivre le beau temps tout au long de votre roadtrip, tant qu’à faire ! Dans cette optique, on vous offre 4 idées de tour d’Australie selon la période où vous arrivez dans l’article qui suit.

Choisir son escale et s’offrir un « stop over »

Pour atteindre l’Australie en avion, vous devrez nécessairement faire une à deux escales sur la route. Plus qu’un dégourdissement de jambe en aéroport, ces escales peuvent être une belle occasion de visiter une ville ou la région d’un pays avant d’atteindre l’Australie. Cette étape permettra en plus de couper le long vol vers l’Australie en deux vols bien plus digestes pour l’organisme.

Pour notre propre PVT Australie, nous ne nous sommes pas fait prier : pour une escale de 15 jours en Thaïlande à l’aller, et un petit tour de l’Asie du Sud est jusqu’à Singapour au retour. Si vous pouvez vous l’offrir, c’est le genre d’étape et de découverte qu’on vous recommande chaudement. On ne part pas tous les jours à l’autre bout du monde après tout !

Depuis la France, les escales les plus classiques sont l’Asie (escales possibles aux aéroports de Singapour, Kuala Lumpur, Bangkok, Hong-kong, Shanghai, etc.) et les Émirats (escale aux aéroports de Dubaï, Doha ou Abu Dhabi). Avec des vols un peu rallongés, certains voyageurs en profitent même pour faire escale au Japon, ou aux États-Unis en partant vers l’Ouest. Bref, tout est imaginable. Si vos billets pour l’Australie sont émis par une seule et même compagnie aérienne (un choix judicieux s’il y a des réclamations à faire, ou même pour ajuster l’un des deux vols), le lieu d’escale sera déterminé par la compagnie qui vous transporte.

Pas moins de 18 compagnies aériennes offrent la possibilité de rejoindre l’Australie avec une seule escale. Voici un résumé des villes et pays où elles font étapes.

Quelles escales sont disponibles sur un vol vers l’Australie ?

Compagnie aérienne Villes de départ en France Villes desservies en Australie Escales Visa pour escale (porteur de passeport français
Emirates Paris (CDG), Nice, Lyon Sydney, Melboure, Perth, Brisbane, Adelaïde Dubai (Émirats arabes unis) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Singapore Airlines Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane, Adelaïde Singapour (Singapour) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Cathay Pacific Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane, Adelaïde, Cairns Hong-Kong (Chine) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit (visa nécéssaire pour le reste de la Chine)
Qatar Airways Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Perth, Adelaïde Doha (Qatar) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Etihad Airways Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Brisbane Abu Dhabi (Émirats arabes unis) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Thai Airways Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane Bangkok (Thailande) Autorisation de séjour de 30 jours, gratuit
China Southern Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Perth, Brisbane, Adelaïde Guanghzou (Chine) Visa de transit de 72h, gratuit
China Eastern Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Brisbane Shanghai (Chine), Kunming (Chine) Visa de transit de 72h, gratuit
Hainan Airlines Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Brisbane, Cairns Shenzhen (Chine), Xi’An (Chine) Visa de transit de 72h, gratuit
Air China Paris (CDG) Sydney, Melbourne Chengdu (Chine), Beijing (Chine) Visa de transit de 72h, gratuit
Air India Paris (CDG) Sydney, Melbourne Delhi (Inde) e-Visa obligatoire, (à demander avant le départ) séjour de 90 jours, 80$
Vietnam Airlines Paris (CDG) Sydney, Melbourne Ho Chi Minh (Vietnam), Hanoi (Vietnam) Autorisation de séjour de 15 jours, gratuit, (e-visa disponible (à demander avant le départ), séjour jusqu’à 30 jours, 25$)
Korean Air Paris (CDG) Sydney, Brisbane Séoul (Corée du Sud) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
ANA Paris (CDG) Sydney Tokyo (Japon) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
EVA Air Paris (CDG) Brisbane Taipei (Taïwan) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Air Mauritius Paris (CDG) Perth Maurice (île Maurice) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit
Air Canada Paris (CDG) Sydney, Melbourne, Brisbane Vancouver (Canada) Autorisation de séjour de 180 jours, gratuit (avec Autorisation de Voyage Electronique AVE obligatoire à demander avant le départ, 7$)
United Airlines Paris (CDG) Sydney, Melbourne San Francisco (USA) Autorisation de séjour de 90 jours, gratuit (avec Autorisation de Voyage Electronique ESTA obligatoire à demander avant le départ, 14$)

Airwander : le comparateur qui vous aide à choisir une escale

Pour trouver une escale, vous pouvez aussi vous organiser par vous-même en réservant deux billets indépendants. Le comparateur de vol Airwander a pour particularité de proposer les escales sur un trajet donné et de calculer l’impact sur le prix de votre billet en fonction de la durée de cette étape. Vous verrez que dans certains cas, une escale longue permet de bien faire baisser le prix de votre vol ! Si vous cherchez un tarif imbattable et de l’inspiration pour votre stopover, c’est un outil à tester !

Escales proposées par Airwander sur un Paris-Sydney avec impact sur le prix du billet
Escales proposées par Airwander sur un Paris-Sydney avec impact sur le prix du billet

Attention aux correspondances courtes

Avec deux billets indépendants ou non combinés (réservez via deux opérateurs donc), vous n’êtes plus protégé en cas d’incident ou d’annulation d’un des vols de votre trajet. Il faudra aussi récupérer vos bagages à chaque escale et penser à vous réenregistrer pour le vol suivant.

Si votre correspondance ne dure que quelques heures, nous vous déconseillons donc d’organiser par vous-même un vol vers l’Australie avec deux billets indépendants. C’est une solution envisageable que quand l’escale dure plusieurs jours et que vous pouvez vous organiser en cas de retard ou d’annulation d’un des vols de votre parcours.

Quelle compagnie aérienne pour partir en Australie ?

Si vous avez des critères d’escale, et que vous souhaitez voyager avec une seule et même compagnie, alors le choix est déjà fait.

Si vous voulez privilégier le confort, sachez que les compagnies desservant l’Australie sont parmi les plus cotées du monde. Pour les avoir testées, on peut déjà vous garantir que le niveau de prestations offert par les compagnies Emirates et Singapour Airlines est extrêmement agréable, bien au-dessus de ce qu’on retrouve en moyenne chez Air France par exemple. Vous volerez également dans les meilleures compagnies du monde en sélectionnant Cathay Pacific, Qatar, Etihad Airways, ANA, Thai Airways ou Hainan Airlines. Si vous souhaitez voyager en A380 (l’un des meilleurs avions existant pour le confort en vol), Emirates est la compagnie qui en possède le plus dans sa flotte. Singapour Airlines, Qatar et Etihad Airways en possèdent aussi quelques-uns.

Les meilleures compagnies aériennes qui desservent l’Australie

Top 10 des compagnies aériennes dans le monde (classement Skytrax)Vol disponible vers l’Australie
1. Singapour Airlines
oui (via Singapour)
2. Qatar Airwaysoui (via Doha)
3. ANA All Nippon Airwaysoui (via Tokyo)
4. Emiratesoui (via Dubaï)
5. EVA Airoui (via Taipei)
6. Cathay Pacific Airwaysoui (via Hong-Kong)
7. Lufthansanon (mais accords avec d’autres compagnies)
8. Hainan Airlinesoui (via Shenzhen ou Xi’an)
9. Garuda Indonesianon
10. Thai Airwaysoui (via Bangkok)

Si votre critère principal est le prix, vous passerez peut-être sur des services plus low cost. Les tarifs les plus attractifs vers l’Australie sont ainsi souvent proposés par Air China. Si la qualité est clairement inférieure aux Emirates et autre Qatar Airline, vous serez tout de même mieux traités que dans un vol Ryanair par exemple. Sur ces vols long-courriers, vous aurez toujours droit à des repas, des boissons, une tablette tactile, etc. Attendez-vous à des prestations environ équivalentes à ce qu’on trouve chez Air France ou Lufthansa. Tout dépend donc de votre niveau d’exigence.

Prenez vos billets en direct avec la compagnie

Autant que possible, réservez vos billets directement auprès des compagnies aériennes. Dans le cas d’aménagements de vos vols et pour traiter d’éventuelles demandes de remboursement, les démarches seront bien plus simples (et probablement moins chères) sans intermédiaire !

Si vous ne connaissez pas la compagnie que propose le comparateur de vol, n’hésitez pas à consulter les avis et scores des classements du site AirHelp (classement basé sur le confort, la ponctualité et la gestion des dossiers de recours) ou du classement Skytrax (référence pour le classement annuel des compagnies aériennes)

Privilégier les agences de voyage ou les comparateurs de vol ?

En voyage ou en PVT, la réponse est simple : demandez aux deux ! Chacun de ces services a ses avantages et inconvénients.

Le comparateur de vol Skyscanner : roi de la flexibilité

Quand on recherche nos propres billets, on passe toujours par le comparateur Skyscanner. Pourquoi ? Parce qu’il offre le plus d’options pour comparer les prix sur un large choix de dates et de destinations. Pour trouver un vol bon marché vers l’Australie, vous pouvez par exemple simuler une recherche de Tous les aéroports de France, vers Tous les aéroports d’Australie, ceci sur un moins complet ou même demander immédiatement le mois le moins cher. Testez cette recherche pour un aller simple ou un aller-retour France-Australie.

billet France Australie sur Skyscanner - options pour le meilleur prix
Les options très pratiques de Skyscanner : recherche par pays entier et mois complet

Malgré le fait que les agences soient un intermédiaire supplémentaire (qui a forcément un coût), les tarifs qu’ils proposent peuvent parfois être plus intéressants que ceux qu’on trouve sur les comparateurs ou en direct sur le site des compagnies aériennes. Comment est-ce possible ? Ils disposent simplement d’accords privilégiés avec certaines compagnies leur permettant d’offrir des tarifications ou des conditions de réservation indisponibles pour le grand public. Pour cette seule raison, faites une demande de devis aux agences spécialisées, puis comparez !

Agence de voyage Comparateur de vols
Tarifications négociées
Agent disponible pour vous conseiller
Possibilité de paiement en deux fois
Facilité d’accès à des billets plus flexibles (déplacement de date retour par exemple)
Tarifs les plus bas du marché
Possibilité de multiplier les simulations rapidement
Réservation en direct avec les compagnies aériennes
Frais d’agence
Dépendant de l’agent pour faire de nouvelles simulations
Pas de conseiller
Difficile d’accéder à des billets open ou flexibles
Paiement intégral du billet pour bloquer la réservation

Trouver le meilleur rapport qualité prix pour votre vol vers l’Australie

Maintenant que vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur les vols vers l’Australie, voici la meilleure stratégie à adopter pour trouver le vol le moins cher répondant à vos critères.

  1. Déterminez les critères de votre vol idéal. Un aller simple ou un aller-retour, une ville en particulier ou l’ensemble de l’Australie, une date précise ou une fenêtre de plusieurs mois, un vol rapide et confortable ou le meilleur prix quelque soit les escales ou la compagnie aérienne… Dans tous les cas, la règle est simple, plus vous êtes flexible (en termes de dates, de durée de vol, et de ville de départ, d’escale et d’arrivée), plus vous vous donnez la chance d’accéder aux meilleures offres.
  2. Faites plusieurs simulations de vols avec ces critères. Idéalement, vous ferez ces recherches au moins 6 mois avant votre départ. Nous vous recommandons le comparateur de vol Skyscanner qui permet d’intégrer le plus de critères de flexibilité, et Momondo qui propose régulièrement des tarifs inférieurs aux autres comparateurs. Si vous souhaitez intercaler une escale de plusieurs jours, le site Airwander vous donnera également une bonne idée des villes étapes disponibles et de l’impact sur le prix de votre billet.
  3. Vérifiez la disponibilité et le prix des vols qui vous intéressent directement sur le site des compagnies aériennes. Même si les prix sont quelques dizaines d’euros au-dessus de ce qu’affiche un voyagiste, nous vous conseillons de réserver en direct avec la compagnie : en cas de modification, de retard ou de litige, la gestion du dossier sera bien plus simple sans intermédiaire !
  4. Demandez en parallèle des devis gratuits auprès d’agences spécialisées et comparez les options et prix offerts. Si vous recherchez des offres de billet avec retour modifiable, vous pouvez contacter les agences spécialisées Australie à la carte, STA travel, Cercle des vacances ou e-Australie. Les compagnies telles qu’Emirates, Cathay Pacific ou Singapore Airlines proposent aussi en direct ces billets modifiables (via leurs agences physiques ou leur service client). Demandez les offres « billet PVT/WHV » ou « billet jeune ».
  5. Choisissez la meilleure option. Pour vérifier si vous avez un bon prix, comparez votre tarif aux prix moyens que nous avons relevé. Ne vous limitez pas au critère de prix, surtout s’il s’agit d’économiser 30 €. Les critères essentiels sont : les escales et leurs durées, les bagages inclus, le confort offert par la compagnie (subjectif), les facilités de paiement (intégral, en plusieurs fois), et pour un aller-retour, la possibilité de déplacer votre retour et à quel prix (changement de date et/ou d’aéroport).
  6. Ne trainez pas éternellement pour effectuer l’achat. En moyenne pour des vols vers l’Océanie, les meilleurs tarifs sont disponibles 4 à 6 mois avant le départ. Au-delà, les prix vont pour la très grande majorité progressivement augmenter jusqu’au jour du départ.

Quel vol pour mieux encaisser le Jetlag ?

Dernier conseil pour la sélection de votre vol : afin d’encaisser au mieux le décalage horaire (+8 h à + 10 h selon la région d’Australie), privilégiez les vols arrivant en fin de journée en Australie et tentez de dormir autant que possible sur le premier vol. Vous pourrez ainsi rapidement vous coucher en arrivant et mieux absorber la fatigue accumulée lors de ce long trajet. Vous serez aussi directement dans le nouveau rythme australien.

Et pour continuer à préparer votre PVT Australie…

Billet d’avion pour l’Australie : trouver le vol idéal au meilleur prix
Avis : 5/5 | 3 votes

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 14 juin 2019