Billets d’avion vers l’Australie : trouver votre vol idéal au meilleur prix

Trouvez le meilleur vol pour l’Australie : les bons prix, les meilleurs types de billets d’avion, les compagnies conseillées… En PVT ou en voyage, suivez notre guide !

Comment trouver un bon vol pour l’Australie, et payer le meilleur prix ? Vaut-il mieux prendre un aller simple, un aller-retour, un billet modifiable ? Y’a-t-il des compagnies aériennes à éviter ? Peut-on faire une visite lors d’une escale ? Où atterrir en Australie, et comment dénicher le billet au meilleur prix ? Voici toutes les questions qui doivent résonner dans ton esprit. À la fin de ce dossier, promis, tout devrait être plus clair !

Pour les plus pressés, rendez-vous directement à notre stratégie en 4 étapes pour trouver le meilleur billet d’avion pour l’Australie.

Les prix d’un vol pour l’Australie

Si tu es arrivé ici, c’est que tu as pour projet de visiter l’Australie, ou mieux encore, d’y faire un PVT ! C’est une expérience que tu ne vas pas regretter, mais qui impose un premier choix compliqué : quel billet d’avion réserver pour aller de l’autre coté de la planète ?

Acheter son billet d’avion, c’est souvent faire un joli trou dans son budget, mais aussi choisir la compagnie aérienne qui va plus ou moins vous bichonner pendant près de 24 h de vol. C’est aussi fixer ses dates et sa ville d’arrivé, le pays où on fera escale, et plus compliqué (surtout en PVT), ses modalités de retour.

Durée d’un vol France – Australie

Pour rejoindre l’Australie, il faut compter un minimum de 20h à 23h de vol selon que vous atterrissez sur la cote ouest (comme à Perth) ou la cote Est (Sydney, Brisbane ou Cairns par exemple). Cette durée inclue une escale d’1h30, elle peut être bien plus longue. En tout vous aurez parcouru plus de 15 000 km.

À noter qu’un seul vol direct entre l’Europe et l’Australie existe à ce jour : opéré par la compagnie Qantas, il relie Londres à Perth en 17 h.

Prix moyen d’un aller-retour France – Australie

Un vol A/R France-Australie coute en moyenne :

  • 1000 € à destination de Sydney, Melbourne et Perth (aéroports mieux desservis et/ou plus proche) ;
  • 1200 € pour les autres aéroports internationaux (Brisbane, Adélaïde, Cairns et Darwin).

Les tarifs augmentent en général lors de nos périodes de vacances scolaires (décembre – janvier et juillet-aout). Les meilleurs tarifs s’obtiennent généralement pour des vols en mai ou en novembre.

Quand réserver mon vol vers l’Australie ?

Pour un vol vers l’Australie, réservez en moyenne 4 à 6 mois à l’avance pour obtenir les meilleurs tarifs. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés les comparateurs de vol Algofly et Skyscanner qui traquent chaque jour des milliers d’offres.

Vols A/R vers l’Australie à prix exceptionnels

Ponctuellement, on peut trouver des offres exceptionnelles avec des billets A/R entre 500 € et 600 €. En revanche il ne faudra pas s’attendre à voler avec les meilleures compagnies, ou à obtenir des billets modifiables ou remboursables.

Autre contrainte, il faudra être très flexible sur vos dates et/ou ville de départ pour vous adapter à celles du vol. Les bagages inclus ou la durée d’escale sont aussi à bien vérifier sur ces vols premier prix.

Trouver un A/R vers l’Australie à prix exceptionnel

Pour dénicher ces vols, regardez les meilleures offres en cours sur le comparateur Skyscanner ainsi que les derniers deals sur les sites spécialisés dans les vols à très bas prix comme Voyages Pirates.

Voir les deals sur Voyages Pirates

Entrer en Australie sans billet retour

Peut-on entrer sur le territoire australien sans billet de retour ? Deux cas de figure :

Avec un visa touriste

Il n’y a pas d’obligation clairement établie de posséder un billet retour en entrant en Australie. Mais vous devez pouvoir prouver que vous avez l’intention et les moyens de partir à une date précise (et bien sûr avant la fin de validité du visa touriste).

Il est donc préférable d’avoir un billet retour, ou un billet de sortie du territoire (si vous êtes en tour du monde par exemple) avant l’arrivée aux douanes australiennes. Pour un séjour de quelques semaines, il y a en plus de fortes chances que le billet aller-retour soit moins cher que la somme de deux allers.

Si vous arrivez tout de même avec un aller simple, préparez une attestation de fonds, et ayez une explication claire de vos projets en cas de contrôle aux douanes.

N’hésitez pas à consulter les informations de conseils aux voyageurs de France diplomatie ou à contacter le consulat de France en Australie pour tout cas particulier.

Avec un PVT Australie 

Le PVT autorise l’entrée sur le territoire australien sans billet retour. Il faudra en revanche pouvoir justifier que vous disposez des fonds pour l’achat d’un billet retour ou de sortie d’Australie (fonds à ajouter aux 5000 dollars australiens exigés pour le PVT Australie).

Cette preuve n’est à notre connaissance jamais demandée aux douanes, mais nécessaire depuis peu lors de la demande de PVT Australie. Ne prenez aucun risque, munissez-vous d’une copie de cette attestation de fonds (à demander à votre banquier) si vous choisissez d’arriver avec un aller simple.

Critères d’éligibilité officiels du PVT Australie (anglais seulement)

L’aller simple, vraiment plus cher ?

Il y a 10 ans, un vol aller simple pouvait couter aussi voir plus cher qu’un vol aller-retour. Grâce aux alliances entre compagnies pour le remplissage de leurs vols et l’émergence des compagnies à bas prix, c’est moins vrai aujourd’hui.

Vers l’Australie, on trouve quasiment toute l’année des vols aller simple pour moins de 600 €. En étant très flexible et moins regardant sur le nombre et la durée des escales, on peut même trouver des billets aller simple à partir de 350 €.

Départ en PVT Australie : billet aller simple ou retour modifiable ?

Lorsqu’on part en PVT Australie, il est très compliqué de savoir à l’avance quand et même depuis quelle ville on va quitter l’Australie. C’est le principe même de ce visa : parcourir, visiter et travailler dans le pays au gré du climat, des opportunités, des rencontres… Allez donc savoir où vous vous trouverez plusieurs mois après votre arrivée.

Autre complexité, les compagnies aériennes n’ouvrent leur réservation de places que 10 mois à 1 an avant les vols (c’est même 6 mois pour le low cost) : impossible donc de réserver un vol retour avant votre PVT Australie.

Deux solutions s’offrent à vous : prendre uniquement un aller simple et voir pour le retour une fois en Australie, ou acheter un billet avec retour modifiable.

Billet aller simpleBillet aller-retour modifiable
Avantages
Moins cher à l'achat

Liberté absolue concernant le retour
Vol retour déjà réservé

Pas (ou peu) de dépenses à prévoir pour le départ d'Australie
Inconvénients
La somme de deux allers pourra être plus cher qu'un aller-retour

Il faut conserver par sécurité une réserve d'argent pour l'achat du billet retour (ou de sortie d'Australie)
Le retour se fera nécessairement après maximum 1 an et vers le pays d'origine (à moins de perdre tout ou partie du vol retour)

Modifications sujettes aux disponibilités et/ou à des frais supplémentaires
Pour quel profil de voyageur ?
Le voyageur privilégiant la flexibilité, qui veut garder la possibilité d'organiser son retour quand bon lui semble, avec les dates et la destination de son choix

Le pvtiste qui prévoit de rester en Australie plus d'un an en renouvelant son visa
Le voyageur privilégiant la sécurité en réservant à l'avance son retour tout en se laissant une marge de flexibilité pour modifier la date de son retour

Comment fonctionne un billet à retour modifiable ?

Les billets modifiables sont prévus pour les voyages dont le retour intervient plus d’un an après la réservation du billet. Concrètement, vous allez réserver dans un premier temps votre retour à une date factice (en générale la plus éloignée disponible), puis vous décalerez cette date retour plus tard, lorsque les dates retour qui vous conviennent sont enfin disponibles à la vente.

Ces billets à retour modifiable sont généralement un peu plus cher qu’un aller-retour classique, et chaque changement de date est facturé environ 100€ par la compagnie (à vérifier dans les conditions de vente), auquel il faut ajouter l’écart entre le nouveau tarif et le précédent (s’il y en a un).

Billets avec modifications gratuites

Certaines compagnies ou agences spécialisées émettent également des billets qui intègrent de base un certain nombre de modifications « gratuites » du retour. On les retrouve généralement sous les appellations de « billets jeunes » ou « billets WHV ». Je vous donne quelques noms d’agences et compagnies qui offrent de tels billets dans notre stratégie d’achat de billets d’avion.

Limitations du billet modifiable

Ces billet retour modifiable comportent certaines contraintes à bien connaitre :

  • votre retour après modification devra dans tous les cas intervenir au plus tard 365 jours après votre vol aller.
  • chaque modification est sujette au niveau de remplissage du nouveau vol. Il faut donc réserver ce nouveau retour suffisamment à l’avance pour assurer la disponibilité, et savoir que de nouveaux frais pourront être appliqués.

Quand et où partir en Australie ?

Si vous partez en vacances en Australie, vous avez probablement déjà une bonne idée de la région que vous souhaitez visiter (si ce n’est pas le cas, on a de quoi vous inspirer ;) En partance pour le PVT Australie, ce choix est peut-être moins figé.

Les critères de choix pour un voyage en Australie

Le prix du vol pour l’Australie

Si vous souhaitez trouver des billets plus abordables, vous avez tout intérêt à éviter les périodes de vacances scolaires françaises et australiennes. Les prix des vols ont tendance à s’envoler sur la période de décembre-janvier (vacances d’été en Australie) et de janvier à août (l’hiver australien). On trouve à l’inverse les billets les moins chers pour l’Australie aux mois de mai et novembre.

Comme pour toutes les destinations, il est souvent moins cher de réserver des vols qui partent en pleine semaine plutôt que le weekend.

La météo à l’arrivée en Australie

C’est bien beau de partir en Australie, mais sachez que contrairement aux idées reçues il ne fait pas toujours beau et chaud sur place. Selon les régions et la période de l’année, il peut faire assez froid en Australie.

Il y a aussi des périodes diificles à supporter à cause de la chaleur ou de l’humidité, et d’autres périodes de l’année où on ne pourra pas se baigner dans l’océan (à cause des arrivées de méduses sur la côte est par exemple). Un peu dommage si vous partez dans l’idée d’un voyage surf ou pour vous la dorer au soleil…

Pour la faire très courte, vous avez plutôt intérêt à :

  • être plus dans la moitié sud de l’Australie entre décembre et mars (l’été sur place qui peut être étouffant au centre et au nord),
  • être plus au nord du pays entre juin et septembre (l’hiver austral, les températures deviennent agréables au nord),
  • éviter le centre entre novembre et février (chaud et les mouches sont prêtes à vous accueillir),
  • oublier les baignades sur la cote est du Queensland entre novembre et avril (période des box-jellyfish, une espèce de méduse très venimeuse)

Climat : où et quand atterrir en Australie pour votre WHV?

Les critères supplémentaires pour un PVT Australie

La région et la période avec un maximum d’offres d’emplois

Quand on part en Australie avec un visa PVT, on a aussi intérêt à choisir le lieu et les dates d’arrivée en fonction du ou des jobs qu’on veut faire sur place (surtout si on arrive avec un niveau limité d’économies, ça peut arriver…)

Si vous pensez travailler dans le monde agricole avec la cueillette des fruits et légumes par exemple, mieux vaut arriver dans la bonne région et en amont des récoltes. Pensez à consulter notre carte du fruit picking, avec les régions et dates des récoltes en Australie.

De la même manière, si vous cherchez plus un métier de serveur ou de cuistot, ça peut être une bonne idée d’arriver dans les lieux touristiques de l’Australie, et de préférence un peu avant la haute saison…

Trouver un job en PVT Australie : mode d’emploi

Le meilleur point de départ pour débuter un roadtrip

Après avoir posé pied en Australie, le pvtiste peut aussi avoir rapidement envie de se lancer dans la grande aventure du roadtrip australien. Dans cette optique, vous avez tout intérêt à bien choisir votre ville d’arrivée, à la fois pour profiter d’un maximum d’offres de vente de véhicules (si vous prévoyez d’acheter un van ou une voiture), mais aussi pour suivre le beau temps tout au long de votre roadtrip, tant qu’à faire !

Dans cette optique, on vous offre 4 idées d’itinéraires pour faire le tour d’Australie selon la période où vous arrivez dans l’article ci-dessous :

Itinéraires WHV Australie : quand et où démarrer votre roadtrip ?

Choisir son escale et s’offrir un « stop over »

Pour atteindre l’Australie en avion, vous devrez nécessairement faire au minimum une escales sur la route. Plutôt qu’une contrainte, cette ou ces escales peuvent être :

  1. L’occasion de faire une vraie halte dans un autre pays pour quelques jours. On parle alors de « stop over ».
  2. Un moyen de réduire le prix de votre billet en faisant escale dans les bons aéroports (en utilisant la technique des hubs).

Les escales courantes vers l’Australie

Depuis la France, les escales les plus classiques sont :

  • l’Asie (escales possibles aux aéroports de Singapour, Kuala Lumpur, Bangkok, Hong-kong, Shanghai, etc.) ;
  • les Émirats (escale aux aéroports de Dubaï, Doha ou Abu Dhabi).
  • Avec des vols un peu rallongés, certains voyageurs en profitent même pour faire escale au Japon, ou aux États-Unis en partant vers l’Ouest

Pour notre propre PVT Australie, nous ne nous sommes pas fait prier : pour une escale de 15 jours en Thaïlande à l’aller, et un petit tour de l’Asie du Sud est jusqu’à Singapour au retour. Si vous pouvez vous l’offrir, c’est le genre d’étape et de découverte qu’on vous recommande chaudement. On ne part pas tous les jours à l’autre bout du monde après tout !

Les escales pour réduire le prix du billet

Qu’est ce qu’un gros hubs aérien ? Il s’agit des aéroports avec les plus gros trafics de transit au monde. C’est très souvent depuis ces aéroports qu’on trouve les tarifs les plus bas pour de nombreuses destinations pour deux raisons :

  1. La concurrence y est féroce avec de nombreuses compagnies présentes.
  2. Les compagnies de low cost elles aussi implantées.

Utiliser la technique des hubs

La technique des hubs consiste à intégrer soi-même un de ces hubs internationaux dans son itinéraire de vol pour bénéficier d’un billet au tarif imbattable. Un exemple ? Pour partir à New York, vous auriez parfois bien plus intérêt à trouver un vol jusqu’à Francfort en Allemagne (deuxième hub mondial), pour ensuite réserver un Francfort – New-York à très bas prix.

Pour rejoindre l’Australie, les hubs à privilégier sont :

  • Francfort, Londres et Genève en Europe.
  • Kuala Lumpur, Singapour, ou Bangkok en Asie

Même avec les comparateurs, simuler les prix depuis tous ces hubs vers l’Australie prend un certain temps. Pour gagner pas mal de temps et même trouver découvrir des escales auxquelles on n’aurait pas forcément pensé, je vous conseille le comparateur Airwander !

Airwander : le comparateur qui vous aide à choisir une escale

Le comparateur de vol Airwander a pour particularité de proposer les escales sur un trajet donné et de calculer l’impact sur le prix de votre billet en fonction du lieu et de la durée de cette étape.

Dans certains cas, une escale longue permet de bien faire baisser le prix de votre vol ! Si vous cherchez un bon tarif et de l’inspiration pour votre stop over, c’est un outil à tester !

Escales proposées par Airwander sur un Paris-Sydney avec impact sur le prix du billet
Ici, en s’arrêtant 4 jours à Singapour, on économise 72€ sur son aller vers Sydney

Attention aux correspondances autonomes

Garder toujours en tête que si vous achetez 2 billet indépendants, vous devrez à chaque fois passer les douanes, récupérer vos bagages et vous ré-enregistrer pour le vol suivant.

Si votre premier vol est retardé ou annulé, vous ne pourrez demander aucun aménagement ou dédommagement si vous ratez le second vol.

En bref, je vous conseille d’utiliser ce genre de technique qu’avec des escales de plusieurs jours pour éviter tout stress, et au contraire profiter de cette étape.

Quelle compagnie aérienne pour partir en Australie ?

Compagnies pour le meilleur niveau de confort

Si vous voulez privilégier le confort, sachez que les compagnies desservant l’Australie sont parmi les plus cotées du monde.

Pour les avoir testées, on peut déjà vous garantir que le niveau de prestations offert par les compagnies Emirates et Singapour Airlines est extrêmement agréable, bien au-dessus de ce qu’on retrouve en moyenne chez Air France par exemple.

Vous volerez également dans les meilleures compagnies du monde en sélectionnant Cathay Pacific, Qatar, Etihad Airways, ANA, Thai Airways ou Hainan Airlines. Si vous souhaitez voyager en A380 (l’un des meilleurs avions existant pour le confort en vol), Emirates est la compagnie qui en possède le plus dans sa flotte. Singapour Airlines, Qatar et Etihad Airways en possèdent aussi quelques-uns.

Les meilleures compagnies aériennes qui desservent l’Australie

Top 10 des compagnies aériennes dans le monde (classement Skytrax)Vol disponible vers l’Australie
1. Singapour Airlines
oui (via Singapour)
2. Qatar Airwaysoui (via Doha)
3. ANA All Nippon Airwaysoui (via Tokyo)
4. Emiratesoui (via Dubaï)
5. EVA Airoui (via Taipei)
6. Cathay Pacific Airwaysoui (via Hong-Kong)
7. Lufthansanon (mais accords avec d’autres compagnies)
8. Hainan Airlinesoui (via Shenzhen ou Xi’an)
9. Garuda Indonesianon
10. Thai Airwaysoui (via Bangkok)

Compagnies pour le meilleur prix

Si votre critère principal est le prix, vous passerez peut-être sur des services plus low cost. Les tarifs les plus attractifs vers l’Australie sont ainsi souvent proposés par Air China. Si la qualité est clairement inférieure aux Emirates et autre Qatar Airline, vous serez tout de même mieux traités que dans un vol Ryanair par exemple.

Sur ces vols long-courriers, vous aurez toujours droit à des repas, des boissons, une tablette tactile, etc. Attendez-vous à des prestations environ équivalentes à ce qu’on trouve chez Air France ou Lufthansa. Tout dépend donc de votre niveau d’exigence.

Vérifier la qualité d’une compagnie aérienne

Pour vérifier si une compagnie est plutôt appréciée ou non, vous pouvez consulter les avis et scores des classements du site AirHelp (classement basé sur le confort, la ponctualité et la gestion des dossiers de recours) ou du classement Skytrax (référence pour le classement annuel des compagnies aériennes)

Privilégier les agences de voyage ou les comparateurs de vol ?

En voyage ou en PVT, la réponse est simple : demandez aux deux ! Chacun de ces services a ses avantages et inconvénients.

Bien que les agences soient un intermédiaire supplémentaire (qui a forcément un coût), les tarifs qu’elles proposent peuvent parfois être plus intéressants que ceux qu’on trouve sur les comparateurs ou en direct sur le site des compagnies aériennes.

Comment est-ce possible ? Elles disposent simplement d’accords privilégiés avec certaines compagnies leur permettant d’offrir des tarifications ou des conditions de réservation indisponibles au grand public. Pour cette seule raison, faites une demande de devis aux agences spécialisées, puis comparez !

Agence de voyageComparateur de vols
Tarifications négociées
Agent disponible pour vous conseiller
Possibilité de paiement en deux fois
Facilité d’accès à des billets plus flexibles (déplacement de date retour par exemple)
Tarifs les plus bas du marché
Possibilité de multiplier les simulations rapidement
Réservation en direct avec les compagnies aériennes
Frais d’agence
Dépendant de l’agent pour faire de nouvelles simulations
Pas de conseiller
Difficile d’accéder à des billets open ou flexibles
Paiement intégral du billet pour bloquer la réservation

Le comparateur de vol Skyscanner : roi de la flexibilité

Quand on recherche nos propres billets, on passe toujours par le comparateur Skyscanner. Pourquoi ? Parce qu’il offre le plus d’options pour comparer les prix sur un large choix de dates et de destinations.

Pour trouver un vol bon marché vers l’Australie, vous pouvez par exemple simuler une recherche de Tous les aéroports de France, vers Tous les aéroports d’Australie, ceci sur un mois complet ou même demander immédiatement le mois le moins cher.

Testez cette recherche pour un aller simple ou un aller-retour France-Australie.

billet France Australie sur Skyscanner - options pour le meilleur prix
Les options très pratiques de Skyscanner : recherche par pays entier et mois complet

Trouver le meilleur vol vers l’Australie : stratégie en 4 étapes

Maintenant que vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur les vols vers l’Australie, voici la meilleure stratégie à adopter pour trouver le vol le moins cher répondant à vos critères.

1 – Faites le point sur vos critères de vol

Quels sont les critères importants pour vous, quels sont ceux sur lesquels vous êtes flexibles. Prenez 5 minutes pour écrire sur un papier :

  • Vos dates de vol souhaitées (une date précise, un mois, une saison ?)
  • Une destination précise en Australie ?
  • Un vol aller-simple ou aller-retour ? Modifiable ou non ?
  • Un minimum d’escale, ou peu importe ?
  • Des bagages en soute, ou peu importe ?
  • Une compagnie réputée, ou peu importe ?

Dans tous les cas, la règle est simple, plus vous êtes flexible (en termes de dates, de durée de vol, de ville de départ, d’escale et d’arrivée, etc.) plus vous vous donnez la chance d’accéder aux meilleurs prix.

2 – Simulez sur 2 à 3 comparateurs

Ces critères réunis, il ne reste plus qu’à les rentrer dans la machine. Idéalement, vous ferez ces recherches de 4 à 6 mois avant votre départ pour que les meilleurs tarifs soient disponibles.

Nos comparateurs favoris

Si vous êtes flexible, je vous recommande le comparateur Skyscanner pour vérifier les tarifs sur un mois complet et depuis tous les aéroports de France.

Voir les offres d’aller-retour

Si vous souhaitez trouver une bonne escale sur votre vol vers l’Australie pour visiter un autre pays tout en économisant sur le billet, testez Airwander !

À titre de comparaison, vous pouvez aussi simuler avec les mêmes dates et escales sur Momondo, comparateur réputé pour offrir des prix très concurrentiels.

Sur chaque simulation allez de préférence jusqu’à la fenêtre de réservation pour vérifier que le tarif existe bien, et qu’il n’y a pas de frais supplémentaires non intégrés dans le prix affiché.

Vous avez déjà une bonne idée des meilleurs prix disponibles pour rejoindre l’Australie !

3 – Obtenir des devis d’agences spécialisées

Étape qui vous concerne particulièrement si vous cherchez un billet avec retour modifiable : demandez en parallèle des devis gratuits auprès d’agences spécialisées et comparez les prix et les options avec vos résultats précédents.

Si vous recherchez des offres de billet avec retour modifiable, vous pouvez contacter les agences spécialisées Australie à la carte, STA travel, Cercle des vacances ou e-Australie. Les compagnies telles qu’Emirates, Cathay Pacific ou Singapore Airlines proposent aussi en direct ces billets modifiables (via leurs agences physiques ou leur service client). Demandez les offres « billet PVT/WHV » ou « billet jeune ».

4 – Vérifier qu’on a un bon prix et réserver

Une fois ces solutions et prix réunis, ne trainez pas éternellement pour effectuer l’achat. En moyenne pour des vols vers l’Océanie, les meilleurs tarifs sont disponibles 4 à 6 mois avant le départ. Au-delà, les prix vont pour la très grande majorité progressivement augmenter jusqu’au jour du départ.

Pour vérifier si l’offre qu’on vous propose est bonne, vous pouvez la comparer aux prix moyens constatés sur le graphique qui suit. Pour un aller simple, les meilleurs tarifs descendent très rarement sous les 450 €.

Gardez enfin en tête qu’il n’y a pas grand intérêt à passer des heures à rechercher ce billet pour gagner 20 €, ou que payer 60 € de plus pour éviter une escale de 12 heures peut valoir le coup. Enfin c’est à vous de voir !

Prix moyen à exceptionnels des A/R Paris-Sydney mois par mois

Derniers conseils utiles pour votre réservation

Prenez vos billets en direct avec la compagnie

Autant que possible, réservez vos billets directement auprès des compagnies aériennes. Dans le cas d’aménagements de vos vols et pour traiter d’éventuelles demandes de remboursement, les démarches seront bien plus simples (et probablement moins chères) sans intermédiaire !

Arrivez le soir pour mieux encaisser le Jetlag

Afin d’encaisser au mieux le décalage horaire (+8 h à + 10 h selon la région d’Australie), privilégiez les vols arrivant en fin de journée en Australie et tentez de dormir autant que possible sur le premier vol. Vous pourrez ainsi rapidement vous coucher en arrivant et mieux absorber la fatigue accumulée lors de ce long trajet. Vous serez aussi directement dans le nouveau rythme australien.

N’emportez que ce qui est autorisé en Australie

En voyage ou en PVT, une bonne chose est de ne pas se faire remarquer auprès des douanes australiennes (ils sont en général sympas, mais carrés sur les règles, de vrais Australiens). Faites en sorte de n’emporter que ce qui est autorisé en Australie.

Au rayon alcool, c’est maximum 2,25 L par personne, et seulement 25 g de tabac ou un paquet de cigarettes. Retrouvez ici les règles d’importation des douanes en Australie.

Je suis l'ancien et le sage du duo, ou pas... 30 ans fêtés chez les kangourous, en me jetant dans le vide à 4500m d'altitude au dessus de Rainbow beach pour l'anecdote. J'ai aussi eu une histoire d'amour de 4 ans avec Montréal qui fut l'occasion de vadrouiller sur ce nouveau continent : le Pérou, les Rocheuses, l'Ouest américain, l'Alaska... J'ai tenté l'aventure australienne pour m'offrir un grand bol d'air et de découvertes! Pari gagné...

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami