Coorong National Park et culture aborigène

Soyons honnête, pour un parc national vanté comme l’un des 10 des plus beaux d’Australie par le Lonely Planet, le Coorong nous a pas mal déçus. Heureusement, il y a eu quelques bonnes surprises !

Le Coorong national park vaut-il la peine d’être visité ?

L’accueil fantastique au Camp Coorong, la plage du 42 miles road ou les pélicans du Long point nous ont laissé un super souvenir. Hormis cela, le Coorong ressemble a une interminable traversée de routes et de chemins sans charme (mention spéciale pour la Loop road) ou de pullulent marécages et autres essaims de mouches et moustiques.

On le conseille donc uniquement aux amateurs de 4×4 sur plage, munis d’une canne a pêche ou d’un surf et qui pourront ainsi se régaler au départ de la 42 miles Road.
Tous les campings du parc sont en self-registration, 13 $ la nuit.

Le camp Coorong, notre coup de cœur pour la culture aborigène

À 10 km au sud de Meningie, le Camp Coorong n’est pas franchement évident à trouver. Une fois arrivé, ne vous attendez pas non plus à du grand luxe ou à une vue de rêve. Le site est une succession de bâtiments qui accueillent de temps en temps des groupes scolaires. L’ambiance est donc plus dans le genre colonie de vacances avec dortoirs et cantine immense (qu’on peut d’ailleurs utiliser).

David Unaipon, célèbre aborigène du peuple Ngarrindjeri

Non, le luxe réside ici dans l’accueil ultra chaleureuse faite par Ellen, Tom ou George. En plus de cela, cette étape constitue une parfaite immersion dans la culture aborigène locale (les Ngarrindjeri) dont nos 3 hôtes sont de fiers représentants.

Ils expliquent entre autres le combat réalise pour éviter la construction du pont vers l’île De Hindmarsh (région de Goolwa), une île sacre pour leur peuple. Sur une note plus légère, nous apprenons aussi que les premiers cygnes noirs de France proviennent de cette région.

C’est en effet sur les consignes de Josephine, la première femme de Napoléon Ier, qu’on demande à l’explorateur Nicolas Baudin (consultez à ce propos notre article sur Kangaroo Island) de réserver une des cabines de son bateau pour ramener l’animal. Comme quoi il y a toujours moyen de redécouvrir notre histoire même au bout du monde.

Le Coorong national park en bref

Quoi visiter ?

  • La région autour du Long Point et son camping, particulièrement au moment du coucher du soleil pour les couleurs et les pélicans.
  • La plage du 42 miles road.

Où dormir ?

Ne surtout pas rater le Camp Coorong à 10$ la nuit/pers avec son musée gratuit sur la culture aborigène

Je suis l'ancien et le sage du duo, ou pas... 30 ans fêtés chez les kangourous, en me jetant dans le vide à 4500m d'altitude au dessus de Rainbow beach pour l'anecdote. J'ai aussi eu une histoire d'amour de 4 ans avec Montréal qui fut l'occasion de vadrouiller sur ce nouveau continent : le Pérou, les Rocheuses, l'Ouest américain, l'Alaska... J'ai tenté l'aventure australienne pour m'offrir un grand bol d'air et de découvertes! Pari gagné...

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami