Notre passage par Brisbane, c’est avant tout les retrouvailles avec Jimmy et Mireille, des amis d’enfance de mes parents. On pourrait écrire plusieurs bouquins pour décrire leurs vies respectives. Pour faire (très) court, ce sont deux Français qui se sont exilés en Australie il y a plus de 30 ans, à une époque où la côte est du Queensland se résumait presque uniquement à une infinité de plages vierges et sauvages. Pendant toutes ces années, ils ont vécu toutes sortes d’histoires en travaillant dans les docks, dans les pubs australiens puis en ouvrant leur propre restaurant pizzeria. Et au milieu de tout ça, ils ont trouvé le temps de visiter quasiment tous les recoins du monde, ceci bien avant l’ère des voyages organisés et des vols low cost. En bref, ce sont des gens inspirants, passionnés et passionnants chez qui nous avons passé parmi les meilleurs moments de notre voyage.

Nos amis a North Stradbroke Island

Nos fiers amis à North Stradbroke Island

Nous voilà donc à nouveau en mode pacha, avec un lit, un toit et le van au repos. Il ne faudrait pas qu’on s’y habitue trop. Installés à Wynnum, nous profitons d’abord de cette escale pour visiter la capitale du Queensland à une quinzaine de kilomètres de là.

Le premier jour, nous avons visiter la ville à pied, avec un parcours sympa le long des quais, au travers du Jardin botanique, puis au cœur même de la ville jusqu’à l’impressionnante place de l’hôtel de ville et à la rue commerçante du Queen St Mall toute proche. Selon nous, le meilleur moyen de visiter Brisbane et de profiter de son assemblage de gratte-ciel (parfois réussis, parfois moches) consiste à aborder la ville par les eaux. Un service ininterrompu de bateaux-navettes de type catamarans (les CityCat) circule en effet sur la Brisbane River et vous emmène dans tous les points névralgiques de la ville pour moins de 5 $.

Brisbane vue de la Brisbane River sur un CityCat

Brisbane vue de la Brisbane River sur un CityCat

Nous optons pour un débarquement à SouthBank, le quartier où a eu lieu l’exposition universelle de 1988. Faisant front aux grands buildings de la ville, Southbank est l’endroit idéal pour une promenade au soleil. Et s’il fait encore suffisamment chaud, deux grands lagons ainsi qu’une plage artificielle ont été aménagés sur les quais donnant lieu à une ambiance assez surréaliste de Côte d’Azur avec vue sur grattes ciel. Les adeptes de Paris plage seront sûrement moins désorientés. Southbank réunit aussi les principaux musées de la ville. Nous terminons ainsi notre journée dans la Galerie d’art moderne (GoMA), au milieu des statues et totems géants des voisins Papous et de gros chiens d’appartement tout en cuir. Même si nous n’avons pas eu le temps de visiter la ville de fond en comble, Brisbane nous aura laissé une bonne impression : le sentiment qu’il fait bon vivre ici, un peu à l’image de Melbourne. Seul détail, il vaut mieux éviter de circuler avec votre véhicule, c’est un vrai labyrinthe, les places sont rares et souvent chères, et on se retrouve vite sur un pont ou dans un tunnel à péage sans le vouloir…

Un grand moment de ce séjour aux abords de Brisbane est sans conteste l’odyssée vers North Stradbroke Island que nous ont concocté Jimmy et Mireille. Accompgnés par notre Francinette préférée, une amie de nos hôtes elle aussi expatrié en pays d’Oz, nous nous rendons au petit matin à Cleveland pour embarquer dans le BigRedCat (décidément, ils adorent nommer leurs ferries avec des noms de chat ici !). La traversée vous coutera 20 $ A/R en piéton ou 146 $ pour votre véhicule et ses occupants. Pas donné certes, mais la suite fait vite digérer ce tarif.

Dès le départ du Ferry, nous apercevons déjà une petite famille de dauphins qui s’amusent sur le flanc du bateau. Un signe annonciateur d’une journée parfaite ! L’île de Stradbroke est relativement peu construite, le sud est même totalement sauvage, en partie grâce à un projet de pont des années 80 qui a fini par tomber à l’eau. Le nord de l’île, le plus accessible, est une vraie splendeur. Nous rejoignons directement le North Gorge Headlands Walk, une ballade aménagée qui longe des falaises plongeant dans un océan déchaîné.

Gorge de North Stradbroke Island

Les gorges de North Stradbroke Island

Non seulement l’endroit est magnifique, mais il regorge en plus d’une faune marine incroyable. Nous irons ainsi successivement à la rencontre de tortues de mer pointant le bout de leurs têtes au milieu des remous, de raies mantas glissant sur les fonds sableux, et en bouquet final, d’une véritable colonie de dauphins jouant, sautant et surfant dans les déferlantes toutes proches. On en est resté bouche bée. Pour compléter le tableau, alors que nous dégustions les meilleures Meet Pie jamais mangées en Australie, nous avons aperçu un petit requin au pied des falaises. Les surfeurs, à une centaine de mètres de là, ne semblaient pas plus inquiétés que ça. Nous avons terminé la journée par une baignade au Brown Lake. La couleur de ses eaux, véritablement marron/rouge, provient des Tea tree ou arbres à thé qui le bordent. Passée la première appréhension qui consiste à plonger dans des eaux obscures et à progresser sur un tapis de brindilles, on apprécie le rafraîchissement et on en ressort même tout doux. Eh oui, c’est aussi excellent pour la peau (en tout cas c’est ce qui se dit). Les animaux étant à la fête, nous avons reçu la visite d’un varan perché aux arbres (c’est toujours mieux que de le croiser dans le lac) et d’un Kookaburra curieux. Une journée en tout point incroyable !

dolphins North Stradbroke Island

Ballet de dauphins sur North Stradbroke Island

Pour terminer ce séjour de rêve, nous avons été invités par un couple d’amis de Jimmy et Mireille, des gens fantastiques (pour changer vous me direz), à faire une petite croisière dans la Moreton Bay à bord de leur voilier. Nous avons ainsi pu jouer aux apprentis matelots sous les commandements de Roger, le Ozzi-captain, et de sa première lieutenante Pip, d’origine néozélandaise.

Cette rencontre nous a rappelé à quel point les gens dans ce pays pouvaient être chaleureux, accueillants et généreux. Cette fois, les dauphins ne sont pas venus nous rendre visite, mais nous nous sommes bien régalés à la barre comme en soute avec un repas à faire pleurer n’importe quel backpacker.

tour de voilier sur la Moreton Bay

tour de voilier sur la Moreton Bay

Il y aurait encore tant à raconter sur notre passage à Wynnum. La rencontre d’Alain, un autre ami aventurier des premières heures qui lui ne ramassait pas de fruits, mais dépeçait des kangourous dans les Blues Mountains pour gagner ses premiers dollars. La rencontre de Caroline, la fille de Jimmy, qui travaille elle dans les mines d’or et conduit des camions de la taille d’un immeuble de 5 étages. Pratique pour tenir tête aux red-necks locaux ! Bref, que d’histoires incroyables ! Nous nous contenterons de remercier encore mille fois Mireille et Jimmy pour ces super moments passés ensemble. À charge de revanche dans un autre coin du globe !

Escale à Brisbane et ses alentours
Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 1 juin 2017