Juin, l’hiver est loin derrière, et les températures estivales commencent à pointer le bout de leur nez : plus de 30°C ces derniers jours ! Une moyenne assez haute pour un mois de juin au Yukon (euh… pour le Yukon tout court !), mais qui ne me dépayse pas trop de la météo d’Hawaï, où je viens de passer un mois de vacances. Beaucoup de Canadiens ressentent le besoin de faire un break dans l’hiver. Que ce soit au Mexique ou sur des îles, ils fuient sa rudesse. Le truc, c’est que moi, j’adore l’hiver ! Il n’était alors pas question de le quitter avant sa fin !! Et puis, je ne cherchais pas à fuir Whitehorse, mais plutôt à aller découvrir une partie du globe qui m’attire depuis quelques années, pour ses plages paradisiaques, sa jungle verdoyante et ses coulées de lave : Maui, la deuxième plus grande île de l’archipel d’Hawaï. Et quitte à être là-bas, autant faire un saut sur Kaua’i pour explorer la renommée Na Pali Coast, une des plages les plus sauvages des États-Unis (d’ailleurs on y accède uniquement après une longue et difficile randonnée de 18 kilomètres, ou alors par bateau !), et qui peut vous sembler familière puisqu’elle a notamment servi de décor naturel à plusieurs films, dont Pirates des Caraïbes ! Enfin bref, c’était un mois, hors du temps, à la découverte d’un nouvel État américain, je vous raconte tout et vous livre mes coups de cœur.

Quelle(s) île(s) visiter à Hawaï ?

Vous le savez sûrement déjà, mais l’archipel compte plus d’une centaine d’îles… avec quatre plus importantes et aussi plus connues que toutes les autres : Big Island, Maui, O’ahu et Kaua’i. Choisir où se rendre est un choix cornélien puisque toutes regorgent de beauté ! Un local me disait d’ailleurs que pour lui, il était impossible de vraiment les comparer tellement elles présentent de différences les unes par rapport aux autres…

J’avais un mois de vacances et mon choix s’est rapidement porté sur Maui, pour sa diversité au niveau des paysages et des activités à faire. Mais un mois sur une seule île, en solitaire, me paraissait long alors j’ai ajouté Kaua’i à ma liste. Pourquoi ? Parce qu’il fallait bien choisir ! Et cela n’a pas été facile… J’aurais voulu pouvoir visiter les quatre îles principales, mais d’un autre côté, je voulais prendre mon temps, m’imprégner de la culture hawaïenne et tout simplement profiter. J’ai succombé à l’attraction de Kaua’i : plus petite et plus sauvage, ce serait surement celle qui me correspondrait le mieux ! Maintenant que je suis rentrée, je me dis que j’aurais pu ajouter une troisième île à mon programme, même si mon portefeuille n’aurait pas aimé !

Tout dépend donc du temps dont vous disposez, de l’argent que vous être prêt à mettre dans votre voyage (on en parle tout de suite après) et de ce que vous aimez faire ! Sur chaque île, vous pourrez surfer, nager, plonger, randonner, peaufiner votre swing et visiter de nombreux musées. Sur Big Island, vous aurez la chance de voir un volcan toujours en activité ; à O’ahu, vous pourrez découvrir le mémorial de Pearl Harbor ; à Maui, vous marcherez sur des coulées de lave, comme sur du sable ou de l’argile ; enfin, à Kaua’i, vous pourrez vous « perdre » dans Waimea Canyon, un des endroits les plus humides sur Terre. Faites votre choix !

plage de kahului à maui

Plage à Kahului, Maui ©Kelly Tabuteau

Quel budget prévoir pour la visite d’Hawaï ?

On ne va pas se mentir : Hawaï, c’est paradisiaque, et malheureusement, ça se paie ! Archipel du bout du monde, il est très bien desservi en avion… mais ô combien onéreux ! Vous ne trouverez aucun vol direct depuis la France (ni depuis Whitehorse d’ailleurs), et il faut compter une bonne journée de transit entre les temps de vols et ceux d’escales. Ainsi qu’une bonne entaille à vos finances. Ajouter à cela vos vols intérieurs, et cela en fera votre principal poste de dépenses… avec celui de la location d’une voiture !

Car oui, Hawaï se découvre en voiture (ou tout autre véhicule motorisé), et là encore, attendez-vous à un poste de dépenses important, d’autant plus, si comme moi, vous êtes seul !

Vous pouvez tenter les transports en commun avec des réseaux de bus plutôt bien développés, mais peu fiables quant aux horaires, et surtout qui ne se rendront pas jusqu’aux « must-see » et aux lieux sauvages et reculés qui valent vraiment le coup d’œil… du moins pour Maui et Kaua’i.

Poste de dépensesMontant
Avions (1 AR Whitehorse-Maui + 1 AR Maui-Kaua’i)1.080 €
Location voitures (28 jours) et essence (2.570 kms environ)1.200 €
Hébergement (3 nuits en auberge, 2 nuits en camping payant)181 €
Visites, nourriture et souvenirs650 €
Budget Total : 1 mois à Hawaï3.111 €

 

De la période de votre voyage dépendra votre budget

Vos dépenses dépendront de la saison à laquelle vous partez. Mai est considéré comme la moyenne saison, les prix ne sont pas encore exorbitants… Partez en haute-saison, soit de décembre à avril ou de juin à août environ, et prévoyez quelques centaines d’euros supplémentaires pour chaque poste !

Devant le montant des dépenses déjà engagées, j’ai décidé de vivre mon aventure hawaïenne en mode bohémienne, à dormir dans ma voiture et à utiliser les douches publiques des plages. Car comme le reste, les hébergements sur place sont hors de prix… et vous trouverez peu d’auberges de jeunesse (à ma connaissance : une sur Maui et deux sur Kaua’i…). Alors, si vous voulez un peu plus de confort, vous pouvez aussi faire appel à la communauté de couchsurfer, très active, quelle que soit l’île où vous vous rendrez.

RESTEZ DANS LE DROIT CHEMIN, ne dormez pas dans votre voiture !

Je ne le savais pas, et je l’ai appris à mes dépens… Dormir dans sa voiture est illégal dans l’état d’Hawaï ! Endormie profondément dans un endroit calme, je me suis en effet fait réveiller par un policier en plein milieu d’une nuit, me demandant si je comptais passer la nuit ici… Dans les faits, il est peu probable que vous vous retrouviez en prison pour ça, mais peut-être avec une amende ! Pour moi, tout s’est bien fini : après discussion, l’agent m’a (fortement) recommandé de me rendre à un camping, une vingtaine de kilomètres plus loin.

voiture

Airbnb avec vue à 360° ©Kelly Tabuteau

Passer une journée inoubliable sur Maui

carte touristique de maui

Source : Pinterest

Une seule journée sur Maui n’est pas suffisante pour découvrir tout ce que l’île a à offrir, mais si vous ne deviez en disposer que d’une, voilà comment je l’organiserais… à condition que vous la viviez au rythme du soleil hawaïen ! Ce qui signifie un départ en expédition de bonne heure, aux alentours de 6 h !

Commencez par vous rendre à Big Beach, tout juste avant Makena, pour un premier bain dans l’Océan Pacifique. Profitez-en pour marcher le long de cette longue étendue de sable blanc, et si vous le souhaitez, attendez la prise de poste des maîtres-nageurs pour écouter leurs discours… qui peuvent parfois s’avérer angoissant… Le mien : faites attention au fort courant, de nombreuses personnes se sont brisé la nuque !

grande plage de maui avec poste de maitre nageur

Big beach ©Kelly Tabuteau

Continuez votre journée en empruntant la route pour Hana avec un arrêt aux « Twin Falls ». Après, la route aux plus de 600 virages et aux 59 ponts (si étroits, d’ailleurs, que deux voitures ne peuvent s’y croiser) devient de plus en plus sauvage et humide ; en soi, une route construite en plein milieu de la jungle ! Conduisez jusque la péninsule de Ke’anae et laissez-vous transporter par la quiétude du lieu.

péninsule de ke'anae à maui

Péninsule de Ke’anae ©Kelly Tabuteau

Rendu là, vous avez deux options : aller jusque Hana pour voir des plages de sable noir et d’autres au sable rouge, ou alors faire demi-tour. Personnellement, j’opterais pour la seconde :) Sur le chemin du retour, arrêtez-vous à l’arboretum de Ke’anae pour en apprendre davantage sur les arbres de l’île, puis à la plage Ho’okipa pour observer des surfeurs, avant de prendre la route du volcan et d’atteindre le parc national Haleakalā. Vous n’aurez sûrement pas le temps de faire la randonnée « Sliding Sand » au complet, mais commencez-là et offrez-vous une vue panoramique sur le cratère, avant de remonter et d’assister à un coucher de soleil à plus de 3 000 m d’altitude.

coucher de soleil à maui

Couché de soleil depuis Haleakala Crater ©Kelly Tabuteau

Il sera alors environ 19 h 15 et s’il vous reste des forces, redescendez jusqu’à Lahaina et baladez-vous dans cette ville balnéaire avant de vous arrêter à un des nombreux restaurants longeant l’océan.

Immortaliser son séjour sur Kaua’i

carte touristique de maui

Source : Pinterest

Rendez-vous, dès les premières lueurs de l’aube (car les nuages arrivent vite, obstruant alors toute visibilité), au parc d’état Koke’e et engagez-vous sur le Pihea Trail pour avoir une vue, depuis le ciel, sur les « cathédrales » de la Na Pali Coast. Le sentier sera boueux, mais vous n’aurez qu’à marcher un petit kilomètre pour bénéficier d’un panorama exceptionnel.

la cote na pali depuis la mer à kauai

©Kelly Tabuteau

Sur la route vous ramenant vers la côte, arrêtez-vous au point de vue sur Waimea Canyon. De là, vous disposerez d’un angle de vue spectaculaire sur le canyon et profiterez des couleurs magnifiques, qui épousent chaque relief.

Pour vous remettre de vos émotions, prenez un bain avec des phoques moines à Po’ipu avant de prendre la route, direction le Nord, en passant par le « tunnel d’arbres ». Hanalei Bay sera votre prochain stop : une plage où les touristes se mélangent aux locaux et où vous pourrez apprendre à surfer. Il devrait vous rester du temps pour commencer Okolehao Trail jusqu’au premier point de vue (environ 4 kilomètres aller-retour) et jouir d’une vue panoramique sur la baie. La montée est rude par moment, et glissante presque tout du long : cette randonnée, ce sera vous, la boue, la jungle et les grenouilles !

vue panoramique sur la baie hanalei de maui

Hanalei Bay ©Kelly Tabuteau

Finissez la journée à la plage Ke’e, pour une vue différente sur la Na Pali Coast et un joli coucher de soleil.

Mes bons plans et bonnes adresses

Comment se rendre à Maui ?

Plusieurs compagnies aériennes assurent des vols réguliers depuis les grandes villes de la côte Ouest des États-Unis (Las Vegas et Seattle notamment). Les prix sont très variables et seront moins élevés en basse saison (octobre-novembre).

  • Depuis la France, il faudra compter deux escales avant de rejoindre votre destination, dont au moins une escale sur la côte Est ou la côte Ouest américaine. Depuis l’Europe, les billets les plus attractifs feront souvent une première escale par Amsterdam. Un billet A/R France-Hawai se négocie dans les meilleures périodes à des tarifs entre 750€ et 900€. Si vous trouvez en dessous, foncez ! Le meilleur site pour trouvez vos billets : Skyscanner. Relisez notre article sur les billets d’avion au meilleur prix pour l’utiliser au mieux !
  • Depuis le Québec ou Whitehorse, une escale suffira. Vous pourrez trouver régulièrement des vols autour de 400€ A/R au départ de Montréal (souvent proposés par la compagnie United), et plus autour de 650€ au départ de Whitehorse. Là encore, une simulation sur Skyscanner s’impose.

Où louer une voiture à Hawaï ?

Le meilleur endroit reste l’aéroport où pas loin d’une dizaine d’agences différentes propose leurs services. Avis, Budget, Hertz, Alamo, … et j’en passe. J’ai opté pour la compagnie Avis, pour sa réputation et les – 15 % qu’elle offrait pour toute réservation en ligne au mois de mai 2017, et se retrouvait donc la moins chère pour mon voyage. Vous pouvez aussi utiliser un comparateur pour trouver les meilleures offres.

 Où dormir ? (légalement)

Maui:

  • À l’auberge The North Shore Hostel : une auberge bonne ambiance avec pancake gratuit au petit déjeuner !
  • Pour le volcan : camping gratuit de Hosmer Grove (juste après l’entrée du parc national Haleakalā) : de l’eau courante, des toilettes sèches, des grills et des emplacements pour tente… mais pas de douche.
  • Sur la route pour Hana : camping gratuit de Kipahulu (ne cherchez pas d’indication depuis la route, il n’y en a pas ! Arrivez à Kipahulu et suivez les indications du parc national Haleakalā, partie côte). Vous y trouverez les mêmes services qu’a Hosmer.

Kaua’i:

  • À l’auberge Kaua’i Beach House Oceanfront Hostel : calme et idéalement localisée !
  • Anini Beach Park : camping d’état, 3 $ la nuit, tout service, avec douche extérieure « cachée », mais publique.

 Où manger ?

  • Dans l’un des nombreux marchés fermiers des deux îles : des pains bananes succulents et des fruits juteux et savoureux vous y attendront.

 Où voir un bon show de Hula à Maui ?

  • À Lahaina, les samedis et dimanches de 13 h à 14 h 15, au centre commercial Cannery.

(Photo de couverture : Sliding Sand Trail)

Article mis à jour le 3 juillet 2017