Notre périple en Australie est terminé et les prolongations en Asie s’achèvent bientôt. Ambiance caliente pour contre-carrer les plans de l’automne, on vous emmène en Argentine. Une nouvelle destination PVT à découvrir sur Kowala avec nos deux nouvelles rédactrices-aventurières de charme. On vous présente Claire & Julie ! 

Claire et Julie

Claire, rédactrice web A voyagé en Inde, Sénégal, New-York, Tunisie, Grèce, Italie, Espagne, Angleterre, Autriche, Guadeloupe. « Donnez à une fille les bonnes chaussures, et elle pourra conquérir le monde »

Julie, jeune diplômée A voyagé en Australie, Thaïlande et quelques sauts par ci par là (Los Angeles, Rome, Valencia…) « Je n’ai pas encore été partout, mais c’est sur ma liste »

Vous plaquez tout pour partir un an en Argentine, ça vous arrive souvent ?

Julie — Ce n’est que la deuxième fois en 3 ans, c’est plutôt raisonnable. La première fois c’était en 2010, un peu pommées après l’obtention de notre licence nous avons décidées avec 2 amies de partir « loin » et nous avons mis les voiles pour l’Australie quelques mois plus tard… 1 diplôme = 1 voyage (loin de préférence). Claire — Non, c’est la première fois que je pars loin aussi longtemps. Mais c’était ça où me poser avec un « vrai boulot », un mari, une maison… c’était moins drôle !

Et quand vous ne voyagez pas, à quoi ressemble votre quotidien ?

Claire — En 4 ans je suis passée d’étudiante Erasmus à rédactrice pour un site de musique urbaine, en passant par hôtesse d’accueil pour financer ce voyage, tout en tenant mon blog perso, et j’en passe ! Alors mon quotidien c’est surtout de ne pas en avoir. Julie — Je viens de finir mes études, donc je n’ai pas franchement de routine quotidienne qui s’est installée puisque je change de ville tous les ans (environ)…

Votre pire expérience à l’étranger ? Et votre meilleur souvenir ?

Claire — En Angleterre, je devais prendre le train jusqu’à l’aéroport, mais je me suis perdue. Jusque là, rien d’anormal, sauf qu’il était 7 h du matin, personne à des kilomètres à la ronde, un brouillard intense, la foret à perte de vue, et un minuscule abri de pierres en guise de station. On est d’accord, c’est comme ça que commencent les films d’horreur, non ? J’étais en panique totale, je me voyais déjà dans « Le Projet Blair Witch » ou découpée en morceau par un bûcheron qui aurait pris même tête pour le haut d’un totem ! (Ok j’exagère un peu). Comme quoi on n’a pas besoin d’aller loin pour avoir des sensations fortes… Le meilleur, à Pushkar, en Inde. Une ville sacrée où on a trouvé un vrai sentiment de béatitude et appris à lâcher prise. Il y a une phrase qui m’a marquée : on était en voiture sur une « route » de montagne en train de rigo-hurler à chaque virage genre « youhou c’est trop génial de presque mourir ! ». À ce moment-là, notre chauffeur nous a dit « Il ne faut pas s’inquiéter. Si tu t’inquiètes, tu vas mourir… Si tu ne t’inquiètes pas, tu vas mourir aussi, alors ne t’inquiète pas ! » Julie — Le désert australien et le désert australien. 
Du rien partout et à perte de vue. Des grandes frayeurs : un aborigène bourré qui passe sa tête dans le van pour nous regarder dormir, le stress de ne pas avoir assez d’essence, d’eau, les villages effrayants dignes des ambiances de film de Dario Argento, les crises de nerfs et de panique, le cyclone… Mais aussi la beauté des paysages, les rencontres, les crises de fou rire…

Plutôt baroudeuse ou princesse ?

Julie — Un peu les deux, mais surtout baroudeuse en voyage. Claire — J’aurais dit les deux, mais à côté de Julie je vais passer pour une chochotte. J’adore l’aventure, mais je ne suis pas vraiment une amie de la nature… alors on va dire que je suis Princesse vagabonde !

Deux filles en Argentine, ce n’est pas dangereux ?

Julie — Peut-être… un jour en Australie, un sage* m’a dit « si tu commences à avoir peur de tout, tu ne feras jamais rien », et j’ai plutôt tendance à être d’accord avec lui. (*ok c’était un mec bourré) Claire — Tout à fait d’accord !

Pourquoi l’Argentine d’ailleurs ?

Julie — Alors moi c’est tout simple, Claire m’a envoyé il y a quelques mois par texto « tu viens avec moi en Argentine ? » j’ai dit « ok ». Si elle m’avait dit « Bali » ou « Afrique du Sud », j’aurais dit ok aussi. Claire — Au début je cherchais du travail au Brésil, mais niveau visa c’était très compliqué. Quand j’ai vu que l’Argentine proposait ce PVT, je me suis dit « Bin l’Argentine c’est pas loin du Brésil ! »

Hablais un poquito español ?

Claire — Claro ! J’ai vécu un an en Espagne, mais l’espagnol argentin ça va être une autre histoire ! Julie — Claro que si ! Mira : « una cerveza por favor ». Après deux cervezas je suis bilingue alors on est bon ;)

Si vous n’aviez qu’une journée en Argentine…

Claire & Julie — Les chutes d’Iguazù !

Vous devenez rédactrice pour Kowala, à quoi nos lecteurs peuvent-ils s’attendre avec vous ?

Claire — Je pense que ce sera à mi-chemin entre le reportage de voyage et le sketch vu notre fort potentiel en désastre. Je vois bien un truc du genre « Les Nouveaux Explorateurs » version comique ! Julie — Des aventures formidables avec le sens de l’orientation sans faille de Claire et ma chance légendaire, on tend bien à devenir les miss catastrophe du voyage (mais ne vous inquiétez pas, on garde le sourire).

Claire & Julie s’envolent pour l’Argentine le 9 octobre prochain. Suivez toutes leurs aventures et leurs conseils sur Kowala.

Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 13 février 2017