Argentine ou Chili ? Quel PVT choisir en Amérique du Sud ?

Nouvel épisode de notre série de « Battle de PVT » : Argentine ou Chili, quel PVT choisir ? On essaye de départager les deux candidats !

Argentine ou Chili, Chili ou Argentine ? Luis Sépulvéda ou Julio Córtazar ? « Cachai » ou « entendes » ? Pacifique ou Atlantique ? Buenos Aires ou Valparaíso ? Volcans ou pampa ? Tango ou cueca ?

Difficile de faire un choix… Et manque de bol : après avoir passé plusieurs mois dans les deux pays, je dois vous avouer qu’ils sont tous les deux fascinants. Une battle PVT Chili vs. PVT Argentine s’impose !

Introduction : Argentine et Chili, nos cousins latins

L’Argentine et le Chili sont, avec l’Uruguay, les pays les plus européanisés d’Amérique du sud. Les vagues d’immigration du début du siècle ont largement influencé la culture, comme le résume une blague argentine :

Les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens descendent des Incas… Et les Argentins descendent des bateaux !

Une blague argentine.

Vous trouverez donc en Argentine comme au Chili un mélange exotique d’Europe et d’Amérique latine : les rues de Buenos Aires et de Santiago ont des petits airs de Paris, New-York ou Madrid, mais l’ambiance qui y règne est bien latine, avec de la nourriture à tous les coins de rue, des parcs où chacun (sur)consomme son petit maté ou danse un tango… Autrement dit : l’Argentine comme le Chili ont la saveur rassurante d’un plat européen… Mais avec une bonne dose d’épices toutes latines !

La battle des PVT, une série pour vous aider à choisir votre PVT 

14 visas PVT disponibles dans le monde, et un seul corps : oui, c’est un dilemme cruel. Pour vous aider à choisir votre PVT, nous avons mis au point une méthode de comparaison hautement scientifique : nous avons défini huit critères (ambiance, rencontres, communication, histoire, culture, paysages, nourriture, économie) pour départager deux pays. Le résultat est subjectif mais les arguments avancés vous donneront une idée de ce que vous trouverez dans chacun des deux pays…

1 – Ambiance générale : Argentine révoltée, Chili mélancolique

L’Argentine et le Chili ont beaucoup de points communs, que ce soit dans l’histoire, la culture, la géographie… Les différences ne sautent pas au yeux au premier abord ; elles s’observent plutôt au quotidien, dans les relations sociales et la manière d’être.

Une Argentine exubérante et révoltée

En grande partie issus de l’immigration italienne, les Argentins en ont hérité le côté extraverti, sociable… Voire fier : c’est le fameux orgulloso (« fierté ») argentin. Si ses voisins latins n’en sont pas toujours très fans, pour un voyageur, cet amour de la charla (« discussion ») est un très bon moyen d’accéder à la culture !

Mais ces dernières années, cette exubérance joyeuse est ternie par la crise économique permanente : les inégalités et la pauvreté sont de plus en plus fortes (35% de pauvreté en Argentine !), le travail de plus en plus difficile à trouver, l’inflation démentielle, les jeunes s’exilent de plus en plus…

Et ça se ressent dans les relations sociales : les Argentins m’ont parus fatigués et amers. Ce qui m’a beaucoup perturbée dans les rencontres : certains vous demandent en toute sincérité pourquoi vous venez visiter un pays aussi sinistré… Et on ne se sent pas toujours à l’aise de répondre que l’on aime voyager à quelqu’un qui a du mal à boucler les fins de mois !

Un Chili poète et réservé

En comparaison, au Chili, le contact se noue plus doucement. Certains disent que c’est « l’Allemagne de l’Amérique latine », notamment pour la personnalité assez réservée des chiliens. Mais c’est aussi le pays des poètes : pour faire face aux difficultés, on pense, on échange avec parcimonie, on écrit… Voire, dans des villes comme Valparaíso, on peint sur les murs, on fait des concerts, ou de la mosaïque. C’est une culture pas forcément accessible au début, mais qui s’adopte !

Si les problèmes économiques sont bien là (beaucoup d’inégalités, de pauvreté…), je trouve que ça se ressent moins dans les relations sociales qu’en Argentine. Les Chiliens me semblent moins amers – même si les manifestations d’octobre 2019 montrent bien qu’ils sont loin d’accepter passivement leur situation économique.

Les jacarandas au printemps, à Buenos Aires, en Argentine
Une des choses magiques à Buenos Aires : au printemps, les rues sont envahies de jacarandas en fleurs. La ville entière est violette…

2 – Apprendre la langue locale : un accent chilien… Spécial !

Que ce soit en Argentine ou au Chili, parler espagnol est très fortement recommandé… Et si vous suivez nos conseils pour apprendre l’espagnol avant votre PVT, vous devriez acquérir quelques bases sans difficultés !

10 méthodes et outils pour apprendre l’espagnol avant un PVT en Amérique latine

En revanche, les accents sont très différents de l’espagnol d’Espagne. En Argentine, l’accent tout en « chochotement » est un peu perturbant au début, mais on s’y fait vite : il vous suffira de quelques semaines pour adopter le « como te chamas » (au lieu de « como te llamas »), de demander aux gens « achudame » au lieu d’« ayudame »… Et bien sûr, le fameux « che, boludo, como andas » !

Au Chili, l’accent mange tellement les syllabes que même ma copine Y., colombienne, m’avoue ne pas toujours comprendre les Chiliens. D’autant qu’ils ont toute une série d’expressions bien à eux : presque toutes les phrases se terminent par « po » en guise de point d’exclamation, « entendes » est devenu « cachai » par un mystère insondable… Il faudra donc vous accrocher !

Du coup, j’ai trouvé l’espagnol argentin plus facile à comprendre et à apprendre. D’autant que même si vous ne parlez pas bien, l’Argentin est tellement bavard qu’il pourra facilement tenir la conversation tout seul… Il vous suffira de sourire bêtement pour vous donner une contenance.

3 – Paysages : magnifiques en Argentine comme au Chili

L’Argentine comme le Chili s’étendent sur plus de 3700 kilomètres du nord au sud. Autant vous dire qu’on y trouve une grande variétés de paysages : des glaciers au sud, des déserts au nord... En Argentine, vous découvrirez la pampa, immenses plaines dépeuplées. Au Chili, couloir coincé entre le Pacifique et les Andes, vous trouverez plutôt des lacs, des volcans, et bien sûr des tremblements de terre. Mais en Argentine comme au Chili… Les paysages sont à couper le souffle !

Alors, qu’est ce qu’on fait ? Je dirai que pour les gros randonneurs, le paradis est au Chili : des volcans, des montagnes, des lacs… Notamment si vous souhaitez aller au sud, la partie chilienne du bout du monde est beaucoup plus variée que la partie argentine.

Mais l’Argentine, c’est un autre charme. L’immensité du territoire fait que vous pouvez facilement vous retrouver dans des endroits absolument vides, peu touristiques, isolés de tout ou presque… D’une beauté infinie !

10 bonnes raisons de partir en PVT Argentine (et pas ailleurs)

Norquinco en Patagonie argentine
Ñorquinco, en Argentine : 444 habitants au bord d’un lac, à une cinquantaine de kilomètres de la première ville…

4 – Rencontrer des gens : plus facile en Argentine ?

L’autochtone argentin n’a pas volé sa réputation d’être sociable et volubile, toujours à l’affut d’un quidam avec qui partager un maté…. Même si c’est surtout vrai à Buenos Aires. Dans le reste de l’Argentine, et notamment dans les villages reculés, l’Argentin est comme tout être humain d’un village reculé : un brin sauvage.

Au Chili, que ce soit dans la capitale ou ailleurs, le contact est un peu moins facile : les gens sont plus discrets, moins démonstratifs. Néanmoins, quand on a réussi à passer cette barrière un peu fraiche, on a rencontré des gens vraiment chouettes au Chili, prêts à se mettre en quatre pour nous aider. C’est d’ailleurs l’une des particularité de la sociabilité chilienne : l’entraide, le partage… À tel point que ça peut paraitre bizarre au départ pour nous autres individualistes français, comme nous le racontait Capucine dans son témoignage sur le PVT Chili.

5 – Histoire et politique : plus accessible en Argentine

En Argentine comme au Chili, l’histoire récente est mouvementée : colonisation, revendications des peuples originaires, dictature… En résultent quantité de monuments, musées, lieux culturels à explorer, dans les grandes comme les petites villes.

Par contre, l’attitude des Argentins et des Chiliens face à l’histoire et la politique très différente. En Argentine, les locaux sont toujours prêts à vous détailler avec passion les dessous de la crise économique ou de la politique locale. Au Chili, les gens sont plus réservés… Ou plus résignés, je ne sais pas !

La nostalgie de la dictature, ce truc bizarre qui te met mal à l’aise

Il n’est pas rare d’entendre un Chilien vous affirmer que, quand même, quand la dictature de Pinochet était là, « le pays était en ordre » ! Cette nostalgie de la dictature existe aussi en Argentine, mais est beaucoup moins assumée… Et ce n’est pas plus mal, car je vous garantis qu’il n’est pas évident d’émettre une petite réserve sur la coolitude de la dictature face à un Chilien convaincu de son propos, sous peine de se voire rétorquer qu’en tant qu’étranger, on n’en sait rien, alors on se tait, ok.

6 – Nourriture : l’Argentine gagne (désolée le Chili)

Les Chiliens ont beaucoup de qualités. Mais quand on vient à la nourriture, alors clairement, leurs voisins argentins ont une longueur d’avance. Vous avez dans les deux pays les mêmes obsessions culinaires : les empanadas, l’asado… Mais il me semble que globalement, la cuisine argentine est beaucoup plus fine.

(Ce n’est que mon avis, ne m’en voulez pas, exprimez vous en commentaire !)

5 spécialités culinaires à manger en Argentine

Cela dit, il faut concéder aux Chiliens un vrai talent : celui de créer des plats rigolos. Il y a par exemple le completo, cet ÉNORME sandwich fait d’une saucisse recouverte de tomate, d’avocat et de mayo. Ou, encore mieux, la chorillana, le plat anti-gueule de bois… Pour ne citer qu’eux !

7 – Coût de la vie : le Chili plus confortable

Si vous cherchez une bonne raison de préférer le Chili à l’Argentine, vous la trouverez sans conteste dans l’économie. Concrètement, les deux pays sont, chacun à leur manière, en grandes difficultés économiques. Mais notre article sur le coût des PVT montre un fait clair : au Chili, le salaire moyen mensuel couvre (tout juste) les besoins… Tandis que le salaire mensuel moyen argentin ne les couvre pas.

L’Argentine est sans cesse en crise : la monnaie est complètement instable, ce qui se répercute sur les prix et la qualité de vie. Par contraste, le Chili va mieux… Mais ne vous attendez pas nous plus à un el dorado : sous une croissance élevée, se cachent de profondes inégalités. En témoignent les manifestations qui embrasent le Chili en octobre 2019 !

Par contre, que ce soit le Chili ou l’Argentine, le coût de la vie est moins élevé qu’en France : nous avons calculé dans notre article sur le coût des PVT un besoin mensuel de 648 € au Chili, et de 447 € en Argentine (contre un peu plus de 1100 € en France). Attention cependant, car ces chiffres cachent de grosses disparités dans les pays : en Argentine par exemple, les prix sont très élevés à Bariloche ou Ushuaïa, un peu moins à Buenos Aires.

Quel budget prévoir pour une année en PVT Argentine ?

La Valle de la Luna au Chili
Alors ok, San Pedro de Atacama, au Chili, est très touristique. Mais quand on voit ça, on comprend pourquoi !

8 – Trouver un travail : même combat !

À priori, l’Argentine et le Chili se présentent de la même manière : vous devriez pouvoir trouver un petit job, déclaré ou non. Par contre, pour un travail qualifié, déclaré et bien payé… La concurrence est plus rude !

Attention : la situation argentine change sans cesse !

Comme on le rappelle régulièrement dans nos articles, l’Argentine est un pays en crise : les contextes économique et social changent rapidement… Et en 2019, même le travail d’appoint commence à être difficile à trouver. Avant de partir en PVT, je vous conseille de vous renseigner sur la situation du moment, par exemple via le groupe Facebook Français à Buenos Aires.

Par contre, comme le coût de la vie est moins élevé qu’en France, vous pouvez envisager des solutions alternatives à un travail régulier :

  • Pour arrondir les fins de mois, beaucoup de gens, voyageurs comme locaux, optent pour la débrouille, très pratiquée dans le deux pays : donner des cours de français, garder des enfants, vendre des gâteaux dans la rue (comme l’avait fait notre copine Céline du blog Voyages d’une plume)…
  • Autre solution, si vous avez quelques économies, opter pour le volontariat : vous supprimez ainsi les dépenses de logement et de nourriture, et n’avez plus qu’à payer les transports et extras !

Helpx, Wwoofing, Workaway : le volontariat des voyageurs

Résultat : Argentine ou Chili ?

Si vous voulez choisir avec votre cœur, alors vous l’aurez compris, il est très difficile de départager les deux pays. Si les Argentins paraissent au premier abord plus sociables que les Chiliens, c’est un argument qui peut vite être évacué quand on connait un peu mieux la culture chilienne. En terme de culture, le tango argentin est magique, mais le Chili a la cumbia ; Buenos Aires est dynamique, mais vivre dans la belle Valparaíso est une expérience inoubliable… (Je peux continuer longtemps comme ça !)

Du coup, pour vous décider, je vous conseille de lire des livres argentins et chiliens, regarder des films (voir le chapitre suivant)… C’est le meilleur moyen de voir quelle ambiance et quelle culture vous attirent le plus.

Que faire à Valparaiso ? Nos 14 incontournables !

Mais si vous choisissez votre PVT avec la raison, alors dans la situation actuelle, l’économie est meilleure au Chili. Si je devais refaire un PVT, je pense que c’est ce qui ferait pencher ma balance pour le Chili : un pays économiquement déprimé affecte les relations sociales, en plus de rendre la vie quotidienne difficile… Mais c’est un choix personnel !

Une rue de Valparaíso au coucher du soleil…

Découvrir le Chili : Livres, films, musique et podcasts

Pour découvrir le Chili, vous devez d’abord comprendre cette sorte de « modestie poétique » à la chilienne. Commencez donc par deux livres bien différents… Mais qui se dévorent avec la même émotion.

Mon pays réinventé, roman de la Chilienne Isabel Allende

Mon pays réinventé d’Isabel Allende

Une biographie fictionnée de l’auteur, qui y décrit finement (et très drôlement) toutes les particularités et les absurdités de son peuple.

Le Vieux qui lisait des romans d'amour , roman du Chilien Luis Sepúlveda

Le Vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepúlveda

Avec ses histoires en forme de conte mélancolique, Luis Sepúlveda incarne à lui seul tout le charme poétique du Chili…

Continuez avec deux films qui vous donneront une idée de l’ambiance avant, pendant et après la dictature…

Mon ami Machuca, film chilien d'Andrés Wood

Mon ami Machuca, d’Andrés Wood

Film culte au Chili, Mon ami Machuca prend le prétexte d’une amitié enfantine pour raconter le Chili d’Allende (avant le coup d’état), et celui de Pinochet.

No, film chilien de Pablo Larraín

No de Pablo Larraín

Côté films, No est une bonne introduction à l’histoire chilienne. Le film retrace la campagne liée au référendum qui a signé la fin de la dictature. Film aussi passionnant qu’instructif.

Enfin, mettez vos écouteurs et ouvrez grand vos oreilles sur le Chili !

Podcast : Valparaíso, ville-monde

Un podcast en deux épisodes, sous forme de promenade à Valparaíso. Passionant !

Musique : Violeta Parra

Artiste chilienne mythique (et tragique), la musique de Violeta Parra est directement issue du folklore chilien… Ça vous donnera une bonne idée de ce qu’est la mélancolie chilienne !

Musique : Chico Trujillo

Assez récent, le groupe Chico Trujillo est l’un des représentants de la nouvelle cumbia chilienne. La jeunesse connait leurs chansons par cœur… C’est plein de vie et d’énergie !

Découvrir l’Argentine : Livres, films, musique et podcasts

En Argentine, commencez par quelques livres bien porteños (c’est-à-dire, de Buenos Aires) qui proposent un voyage dans l’histoire de la capitale argentine… Indissociable de celle du tango.

Le Chanteur de Tango, de Tomàs Eloy Martinez

Le Chanteur de Tango, de Tomàs Eloy Martinez

Une balade musicale à Buenos Aires qui donne une bonne idée de ce qu’on appelle la mélancolie portègne… Un livre que j’ai adoré !

Tango d'Elsa Osorio

Tango d’Elsa Osorio

Au rayon fiction qui traverse les âges, et pour connaitre un peu mieux le tango de part et d’autre de l’Atlantique, rien de mieux que de lire ce roman… Une épopée qui se dévore !

Continuez avec un livre à mi-chemin entre le guide de voyage et le reportage…

Argentine : Le Tango des ambitions de Camille Lavoix

Argentine : Le Tango des ambitions de Camille Lavoix

Vous trouverez dans ce livre un regard journalistique très bienveillant l’Argentine, ses excentricités, son histoire… Ça se lit comme un roman.

Et chaussez vos écouteurs pour une visite de Buenos Aires, en docu et en musique !

Podcast : Buenos Aires, bien aimé

Un podcast en deux épisodes qui explore la capitale argentine sous toutes ses coutures. Une sorte de pré-voyage à Buenos Aires !

Musique : Astor Piazolla

Au rayon musique argentine, pour être honnête, je ne suis pas super fan des musiques actuelles (notamment du reggaeton)… Par contre, c’est à Buenos Aires que j’ai compris la magie du tango. Pour la découvrir vous aussi, je vous conseille de commencer par Astor Piazzola, et de vous laisser emporter…

16 films argentins à voir !

Comme l’Argentine est assez fascinante, choisir parmi les 16 films de notre top des films argentins aurait été une torture. On vous conseille donc de consulter notre article… Et de profiter des jours de pluie pour binge watcher les 16 !

Top 16 des films argentins à voir avant de voyager en Argentine

Alors, vous êtes décidé ? Plutôt Argentine ou Chili ? Donnez votre avis en commentaire !

Parc Lezama, San Telmo, Buenos Aires
Au parc Lezama, à San Telmo, en face de l’église orthodoxe : un bon exemple de l’architecture délirante de Buenos Aires…

En m'approchant (dangereusement) de la trentaine, j'ai eu envie de prendre un peu d’air frais pour cette décennie qui commence. Après un premier bain de pieds en Turquie en 2015, c'est le grand plongeon début janvier 2017, avec un PVT Argentine, cette fois en compagnie de mon amoureux de presque toujours, Romain. Notre devise de voyage : curiosité, improvisation et contemplation !

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami