Que faire à Valparaiso (de mi amor) ? Nos 14 incontournables !

Vous êtes de passage à Valparaiso ? La chaaaance ! Il y a plein, plein, plein de choses à faire à Valparaiso… Voici nos meilleures idées de sorties, de balades et de lieux à découvrir !

Valparaíso : ville chilienne mythique, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment pour son architecture en amphithéâtre et ses funiculaires. Valparaíso, ou Valpo pour les intimes, est surnommée le « joyau du Pacifique » : surnom qu’elle mérite amplement, tant pour son architecture que son énergie bouillonnante dont tout le monde (y compris nous) tombe amoureux.

Pour vous mettre dans l’ambiance porteña (littéralement, l’ambiance d’un habitant du port, sous-entendu de Valpo), commencez par lancer cette chanson, hymne à « Valpo de mi amor, puerto querido » :

Et maintenant, imaginez : une ville construite sur des collines aux milles couleurs (les cerros), qui donnent toutes, comme un amphithéâtre, sur le Pacifique. Dans la baie, le plan (partie basse de la ville), et un port avec ses immenses containers ; dans les cerros, un dédales de petites rues abruptes où l’on trouve, au choix, des escaliers infinis ou des chiens errants, avec souvent, au bout, une vue sur le Pacifique

Dans ce labyrinthe, plusieurs ascensores (funiculaires) permettent d’accéder en haut des cerros sans trop se fatiguer. Valpo, c’est le chaos d’une ville portuaire, sale et désorganisée, en même temps la poésie d’une ville où vivent et ont vécu artistes et poètes mélancoliques (dont le fameux Pablo Neruda), et où l’océan se charge de vous rappeler à chaque bout de rue que vous êtes tout minuscule aux yeux de l’univers…

Vue de Valparaiso en haut de l'ascensor de la Reina Victoria, à Valparaiso, au Chili
Valparaiso est très dure à photographier… Ses mille couleurs ne rentrent jamais dans le cadre ! Ici, une tentative de panoramique depuis l’ascensor de la Reina Victoria…

Vous l’aurez compris, on a été séduits par Valparaíso, le puerto de mi amor. Tellement séduits qu’on a fait comme beaucoup de voyageurs : au lieu d’y rester deux semaines, comme prévu, on s’est trouvé un volontariat et on y est resté joyeusement échoués pendant deux mois… Après avoir exploré la ville en long, en large et en travers, voilà notre liste des incontournables à faire à Valparaíso !

Fresque de Mr Papillon dans les cerros Allegre et Concepcion à Valparaiso, au Chili
Fresque de Mr Papillon, l’un des artistes de la ville.

1 – Admirer les graffitis : Bellavista, Allegre, Concepción, Polanco…

Il suffit de passer plus de 10 minutes à Valparaiso pour s’en rendre compte : les murs, escaliers et trottoirs de la ville sont recouverts de graffitis et de fresques. Pour les découvrir, vous pouvez bien sûr vous perdre au hasard des rues. Mais 3 ballades peuvent vous donner un bon aperçu :

  • Les cerros Allegre et Concepción sont les plus connus. S’il sont aujourd’hui hyper touristiques (on n’y trouve quasi plus d’habitants, mais plutôt une enfilade de cafés et d’hostels), force est de constater qu’ils valent quand même le détour, puisqu’ils restent le terrain de jeu de nombre d’artistes locaux. Pour ne citer qu’eux : Anis, Un Kolor Distinto, El Chilote
Fresque de Un Kolor Distinto sur un immeuble, à Valparaiso, au Chili
C’est ça, Valpo : une fresque géante à chaque coin de rue ! Ici, la fresque est de Un Kolor Distinto.
  • Cerro Bellavista et son El Museo al cielo abierto. El Museo al cielo abierto est un parcours extérieur inauguré en 1992, par lequel vous pouvez voir 20 fresques d’artistes chiliens. Si certaines n’ont pas résisté au temps et aux attaques de graffeurs, ça reste un parcours très beau, qui vous offre, en plus des graffs et des fresques, des magnifiques vues sur la ville !
  • Le cerro Polanco est beaucoup moins touristique que les précédents. Pourtant, il est très connu pour avoir accueilli en 2012 le Graffestival, festival latino de fresques murales. Il en reste une multitude de muraux et graffitis ! Seule recommandation : pour des raisons de sécurité, on nous a déconseillé d’y aller seuls, on y est donc allés avec le tour de la comunidad de la municipalité.
L'une des fresques du cerro Polanco, à Valparaiso, au Chili
Au cerro Polanco.

Notre conseil : faire un free walking tour

En général, nous ne sommes pas fans des tours touristiques. Mais à Valparaiso, ils ont l’avantage non seulement de vous guider à travers le labyrinthe que constitue la ville, mais aussi de vous faire découvrir les différents artistes du street art, l’histoire des fresques… Pour nous, ça a été une très bonne entrée en matière avant de retourner explorer par nous même ! Vous avez plusieurs types de tours :

Le tour classique : Allegre et Concepcíon

Pour un tour de découverte, vous pouvez vous renseigner auprès de votre hostel : on vous proposera au moins un free walking tour dans les cerros Allegre et Concepcíon, certes les plus touristiques, mais aussi les plus artistiques.

Ecomapu : le tour communautaire

Pour un tour plus approfondi, on vous conseille sans hésiter le tour Ecomapu. L’agence propose une multitude de parcours, réalisés avec des guides locaux, qui vous délivrent tour à tour ancdotes historiques, artistiques, architecturales, sur la politique… Ce n’est pas juste un tour : c’est quasiment un cours sur l’histoire de Valparaiso.

Free ou pas free le tour ?

Les free walking tour ne sont pas du tout free : ils sont à prix libre, puisque les guides sont payés par le pourboire (la propina) que vous laissez à la fin. En général, on attend de vous que vous laissiez autour de 6000 $ (environ 8 €).

Tour gratuit

Chaque mercredi, la municipalité de Valparaiso organise un tour gratuit (Tour a la Comunidad) dans différents quartiers : le port, cerro Polanco, Bellavista… Pour suivre les infos (et savoir où est le tour ce mercredi !), trois possibilités :

2 – Longer l’océan jusqu’au marché aux poissons de Caleta Portales

Marché aux poissons de Caleta Portales, à Valparaiso, au Chili.
Le marché au poissons : un joyeux mélange de poissonniers, goélands, lions de mer et pélicans…

C’était l’une de nos balades favorites lorsque nous étions à Valpo : longer l’océan Pacifique jusqu’à Caleta Portales, là où se trouve le marché aux poissons (ce qui veut dire, goélands et lions de mer qui se battent pour des bouts de poisson). C’est une balade toute simple qui dure toute au plus 45 minutes, mais qui recèle de trésors :

  • Au début de la promenade, arrêtez vous au muelle (quai) Baron pour admirer la vue, et éventuellement grignoter quelque chose (mais pas trop : gardez de la place pour le poisson !)
  • Sur le chemin, asseyez-vous quelques minutes sur la digue pour regarder le spectacle fascinant des lions de mer en train de faire leur petite vie de lions de mer (lobos de mar en espagnol).
  • Une fois à Caleta Portales, admirez les goélands et lions de mer… Et profitez-en aussi pour manger du poisson au bord de l’eau !

Où est le marché au poisson de Caleta Portales ?

Caleta Portales est accessible à pieds depuis le centre-ville. La promenade en bord de mer commence au muelle Baron (arrêt de train homonyme).

3 – Boire un terremoto au Pajarito

Photo de nuit autour d'un terremoto au bar el Pajarito à Valparaiso, au Chili
Et oui, voilà le genre de photos qu’on prend après quelques terremotos… !

Les chiliens ont le sens de l’humour : dans le pays le plus sismique du monde, la deuxième boisson nationale (après le pisco sour) s’appelle… Le terremoto ! Le terremoto est une boisson plus drôle que bonne : elle contient du sirop à la grenadine, du sorbet à l’ananas, du vin blanc et du fernet ou du pisco.

Pourquoi ce nom de terremoto ? Car celui qui en boit aura assez rapidement les jambes qui tremblent… Et si il en reveut un, il pourra commander la replica !

Où boire un terremoto à Valparaíso ?

Au bar Pajarito, sur le plan (Salvador Donoso 1433, près de la Plaza de la Victoria).

4 – Manger un completo communiste chez Yuri

Alors d’accord, la cuisine chilienne n’est pas la cuisine la plus fine du monde. Mais elle regorge de trésors, et à défaut d’être complexe, est souvent drôle ! C’est le cas du completo, une sorte de hot-dog chilien qui se mange dans des camionettes à tous les coins de rue. La recette est simple : dans du pain, mettez une saucisse, des tomates, de l’avocat, et une tonne de mayo.

Mais parmi tous les completos que vous pourrez manger à Valparaíso, on vous conseille d’opter pour celui de chez Yuri : il vous sera servi dans une camionette au décor clairement communiste, sur fond sonore de discours d’Allende !

Où trouver le completo de Yuri ?

Yuri est toujours stationné au même endroit : angle calle Brasil et Pudeto. Sa page facebook : La Pika del compañero Yuri.

5 – Partager LA chorillana originelle

Continuons dans la finesse culinaire chilienne. La chorillana est un plat à partager contenant une montagne de frites, une montagne d’oignons, une montagne de bœuf, et bien sûr une tonne de sauce. D’après un reportage de Vice (non visible en France), la chorillana aurait été créée dans les années 70 au restaurant J Cruz pour éponger l’estomac de ceux qui ont une bonne descente… Je cite littéralement les propos de la dame du restaurant :

En ce temps là, beaucoup d’universitaires venaient, ils buvaient et ne mangeaient rien. […] C’est un plat abondant, bon et ainsi ils ne sont pas saouls car ils ont quelque chose dans le ventre.

L’une des employées du restaurant J. Cruz explique la naissance de la chorillana… Source : Publimetro.pe

Où manger une chorillana ?

Profitez d’être à Valpo pour manger la chorillana, dans son lieu d’origine, le J Cruz M (à ne pas confondre avec le J Cruz). Vous verrez, le lieu tient autant du restaurant que du musée…

6 – Manger le dimanche au mercado El Cardonal

La nourriture y est bonne, mais c’est surtout l’ambiance que vous allez chercher au mercado El Cardonal : du bruit, de l’agitation, plein de gens, des odeurs de cuisine dans un immense hangar au dessus du marché…

On y est allés avec notre copain chilien Lucho : il nous a confirmé que le plat du jour au mercado El Cardonal était LA sortie familiale des porteños !

Comment aller au mercado El Cardonal ?

Le mercado El Cardonal est le bâtiment jaune qui se trouve au croisement des rues Brasil et Uruguay. Le comedor (l’endroit où on mange) est à l’étage.

7 – Comprendre l’humour chilien au musée Lukas

Personnage de Lukas sur une fresque qui se trouve en haut de l'ascenseur de la Reina Victoria.
En haut de l’ascenseur de la Reina Victoria, vous trouverez une fresque dont les petits personnages font référence aux dessins de Lukas.

Lukas, ou Renzo Pecchenino, est un dessinateur et caricaturiste chilien. Un musée lui est dédié à Valpo, rassemblant – entre autres – des dessins de Don Memorario, un vieux monsieur à la fois décontenancé et amusé par la jeunesse et la politique de son pays…

Lukas et son personnage Don Memorario sont connus dans tout le Chili : vous trouverez d’ailleurs des références dans les fresques de la ville, notamment sur la place de la Reina Victoria… Mais au-delà des dessins en eux-mêmes, c’est la culture et l’histoire chiliennes que vous pouvez sentir via ce musée. Le mieux, c’est de le visiter avec un Chilien ou une Chilienne qui pourront vous expliquer le contexte historique des vignettes…

Où est le musée Lukas ?

Le musée n’est pas très loin du Paseo Atkinson, dans le cerro Concepción : Paseo Gervasoni 448. Infos et horaires sur la page Facebook du museo Lukas.

8 – Visiter le port sur une lancha (un bateau)

Photo d'un porte-container prise lors d'une balade en bateau dans le port de Valparaiso, au Chili
Passer à côté des porte-containers dans un tout petit bateau, c’est assez impressionnant…

Une sortie très touristique mais plutôt chouette : faire le tour du port en lancha (bateau)… Le mieux est de le faire en fin de journée, quand le soleil se couche : sensations garanties. En plus, vous pouvez rencontrer des lions de mer !

Comment faire le tour du port en bateau ?

Rendez vous au point de départ des lanchas, qui se situe au port, juste en face de la Plaza Sotomayor. Demandez les différents tarifs, négociez, et choisissez votre véhicule aquatique !

9 – Prendre le funiculaire de la Reina Victoria

Un funiculaire à Valparaiso, au Chili.
Je ne sais plus si ce funiculaire est bien celui de la Reina Victoria (il y en a plein dans la ville !), mais ça vous donne une idée de l’engin… Et de la dose d’optimisme sur la qualité des câbles qu’il faut pour l’emprunter.

C’est la sortie la plus touristique du monde, mais qui vaut le coup : vous goûterez aux sensations que vous procure l’un des funiculaires les plus abrupts de la ville ! En haut, c’est le point de départ pour la visite des cerros Concepcion et Allegre. Explorez : vous avez une multitude de fresques, des points de vue incroyables sur la ville, plein de petits cafés…

10 – Marcher sur l’avenida Alemania, sur les hauteurs de Valparaiso

Vue sur les hauteurs de Valparaiso, au Chili.
Sur les hauteurs de Valparaiso… Bon, ici nous sommes plus haut que l’avenida Alemania, mais ça vous donne une idée du genre de paysage auquel s’attendre !

Pour une balade du dimanche sur les hauteurs, au milieu des graffitis et avec vue sur l’océan, suivez l’avenida Alemania, entre la calle Cuming et le cerro Bellavista (environ deux kilomètres).

A Bellavista, vous pourrez en profiter pour aller jeter un œil à La Sebastiana, la maison de Pablo Neruda : la visite est payante, mais le jardin est gratuit, et c’est déjà toute une expérience de s’y balader en imaginant le poète en train de composer ses vers face au coucher du soleil…

Autre option, faire la balade dans l’autre sens, et finir à la calle Cumming… L’endroit idéal pour siroter une bonne bière après votre balade !

11 – Voir le coucher du soleil sur les dunes Cóncón

Les dunes de Concon, près de Valparaiso, au Chili.
Entre deux turnos (période de travail) à l’hostel, voilà où on décompresse… Pas mal non ?

C’est un grand classique des activités hors de Valparaiso : prendre un bus pour aller sur les dunes de Cóncón, au nord de la ville. Le décor : des immenses dunes de sable coincées entre les immeuble, avec une vue plongeante sur la mer… C’est juste grandiose !

C’est un décor assez impressionnant, mais aussi très agréable pour pique-niquer, courir, jouer, et même faire du surf sur sable… Bref, faire des activités de plage, mais en pleine ville ! Et si vous y allez au coucher du soleil, alors vous serez comblé.

Comment aller aux dunes de Cóncón ?

Depuis le centre ville de Valparaiso, prendre le bus 602 ou 605 pour Cóncón (normalement, il passe sur l’avenue Errazuritz). Il faut descendre en face du supermarché Santa Isabel, mais le plus simple est de demander au chauffeur de vous arrêter en vous indiquant où vous voulez aller.

12 – Se baigner à la Laguna Verde

La Laguna Verde, une plage sauvage à quelques kilomètres de Valparaiso, au Chili.
Le Pacifique et nous, en tête-à-tête.

Autre sortie à l’extérieur de Valpo : aller faire un tour à la Laguna Verde où vous pourrez vous baigner sur une vraie plage de sable… La laguna est très belle, et le chemin en bus vaut déjà le voyage, puisque vous traversez toute la ville par les hauteurs… Et sur place, n’hésitez pas à explorer les environs !

On a adoré la Laguna Verde : il faisait un peu gris, nous étions tous seuls avec un promeneur de chien sur la plage, il y avait une atmosphère douce, tranquille et mélancolique… Mais bon, il faut qu’on vous confie qu’apparemment, dès les beaux jours, la Laguna verde est sur-fréquentée.

Comment aller à la Laguna Verde ?

Depuis le centre de Valparaiso, le trajet dure entre 1h et 1h30 par le bus 520. A priori, il passe sur la Plaza de la Victoria, mais le mieux est de vous renseigner auprès de votre hostel pour être sûr d’être au bon arrêt !

13 – Voir un bon film au Teatro Condell

Pour ceux qui, en plein voyage, seraient en manque de films, courrez au Teatro Condell : une salle de ciné mono-écran aussi vieillote que charmante, ou pour environ 1€50, vous pourrez voir toutes sortes de films (du blockbuster américain au film indépendant chilien). Petit conseil d’initié : si vous y allez en automne ou en hiver, on vous conseille d’amener votre couverture…

Où est le Teatro Condell ?

La salle Insomnia – Teatro Condell est sur la Plaza De La Victoria : Condell 1585. Toutes les infos et la programmation sur leur site : Salle Insomnia.

14 – Danser toute la nuit au Pachanguero

Plutôt nuit de folie que petit film indépendant ? On a ce qu’il vous faut : le Pachanguero, connu dans tout Valpo – et surement au-delà. Le concept : une grande salle (qui ressemble presque à une salle polyvalente), des concerts live, de la musique bien latino. Bref, une boite de nuit, mais version décontractée et festive. Idéal pour danser n’importe comment jusqu’au bout de la nuit… Et bien sûr, pour finir la soirée avec un completo de Yuri, juste à côté !

Où est le Pachanguero ?

Calle Errázuriz 1280, sur le plan de la ville. Infos sur les soirées et concerts prévus sur leur page Facebook : Pachanguero Bar.

Pour résumer : infos pratiques pour visiter Valparaiso

Quand aller à Valparaiso ?

Le climat de Valparaiso est assez tempéré. Mais nous vous conseillons d’éviter l’hiver, plutôt pluvieux (juin, juillet, août), et de privilégier plutôt les mois de printemps (novembre) et d’automne (mars). L’été est chaud, mais pas insupportable non plus.

Comment aller à Valparaiso ?

Depuis Santiago, vous aurez entre 1h30 et 2h de bus. Plus d’infos sur les compagnies de bus sur Rome2rio.

Où dormir à Valparaiso ?

  • Nomada Eco Hostal : un peu cher (mais veiller les prix, qui changent régulièrement selon la saison) mais super esprit. C’est là qu’on a été volontaires…
  • Pata Pata Hostel : un des moins chers, rien de luxueux, mais esprit familal plutôt sympa ! Par contre, il semble qu’il soit actuellement fermé… On vous laisse nous tenir informés en commentaire !
  • Planeta Lindo: Nous ne l’avons pas testé, mais cette auberge de jeunesse est encensée par les backpackers qui y sont passé. Vous nous confirmerez !

Où manger à Valparaiso ?

  • Chez J Cruz M pour la chorillana
  • Chez Yuri pour le completo communiste, à l’intersection des rues Brasil et Pudeto
  • Manger le dimanche au mercado El Cardonal
  • Pour un vrai plat délicieux sur une terrasse magnifique, rendez-vous au Peral ! En plus d’être un super restau, figurez-vous qu’on a appris après y être allés qu’il est tenu par le frère d’un copain à nous… Le monde est petit, hein !

Où boire un verre ?

  • Au Pajarito pour un bon terremoto !
  • La rue où vous trouverez tous les bars est la calle Cumming, près de la place Anibal Pinto.
  • Et pour finir la nuit… Direction le Pachanguero !

Où boire un café ?

  • Le café dans la Galería Pierre Loti, pour la petite terrasse arborée toute mignonne et les souvenirs de cafés partagés avec Madame Plume !
  • Le Casa Plan, pour l’esprit artistique, ses grandes fenêtre et le souvenir d’un bon petit déj’ savouré après 38h de bus…
  • L’Hôtel Brighton pour sa terrasse de dingue qui surplombe la ville, et le souvenir de l’un de nos derniers cafés à Valparaiso !

Sorties culturelles à Valparaiso

Balades à faire dans Valparaiso

  • Longer l’avenida Alemania
  • Visiter le quartier de Playa Ancha (ambiance belles maisons et grandes rues, comme dans un western)
  • Se perdre dans les cerros Allegre et Concepcion
  • Marcher dans Bellavista (tout en visitant le Museo al cielo abierto)
  • Visiter le cerro Polanco avec un tour.

Sortir de Valparaiso

  • Prendre le soleil aux dunes de Cóncón
  • Se baigner dans la Laguna Verde
  • Pour des treks dans les environs, vous trouverez des idées de treks et balades ici

Appli à télécharger

  • Vlpo (sur Iphone ou Android), l’application de la municipalité

En m'approchant (dangereusement) de la trentaine, j'ai eu envie de prendre un peu d’air frais pour cette décennie qui commence. Après un premier bain de pieds en Turquie en 2015, c'est le grand plongeon début janvier 2017, avec un PVT Argentine, cette fois en compagnie de mon amoureux de presque toujours, Romain. Notre devise de voyage : curiosité, improvisation et contemplation !

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami