Aux antipodes de la France, l’Océanie est une destination qui fait rêver. Deux pays attirent particulièrement : l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Éloignement, nature immense et préservée, faune unique au monde, cultures ancestrales et fascinantes, terrain de jeu parfait, vie plus relax, ces deux territoires offrent des perspectives qu’on a tous désiré au moins une fois. Chanceux que nous sommes, deux visas Permis Vacances Travail (PVT ou WHV en anglais) nous tendent les bras pour vraiment découvrir ces pays pendant un an (voir plus) : un pour l’Australie, l’autre pour la Nouvelle-Zélande.

Mais qui dit options, dit choix, et là ça se complique ! Les deux visas (disponibles pour les Français et Belges de 18-30 ans on le rappelle) sont assez simples à obtenir : une démarche tout en ligne, une réponse quasi instantanée et aucun quota. Le choix doit donc se faire sur le pays qui vous conviendra le mieux. Dans notre cas, il a été impossible de les départager… Mais nous avons trouvé une solution idéale, faire les deux ! :) Pour ceux qui ne peuvent pas s’offrir ce « luxe », voici l’ensemble de nos ressentis après une année de PVT Nouvelle-Zélande puis rebelote en Australie.. Ainsi, toi, tu pourras peut-être faire ce choix ! Australie vs Nouvelle-Zélande, que le match des PVT commence !  

Nature et diversité : la Nouvelle-Zélande marque

3 ans après notre premier PVT Nouvelle-Zélande, nous sommes encore sous le charme de ce petit pays, de ses habitants et de sa nature ! La principale raison ? Des paysages d’une diversité incroyable ! Au volant de votre voiture ou de votre van, vous passez de l’Océan Pacifique, à un volcan en activité, à des lacs aux eaux turquoise, aux Alpes néo-zélandaises, à la mer de Tasman… Et la liste est encore longue ! Et le deuxième point important, c’est que vous n’avez pas besoin de conduire des heures et des heures pour passer de l’un à l’autre (contrairement à l’Australie). Même si la Nouvelle-Zélande se compose de deux îles principales, les kilomètres sont moindres. Pour vous donner une idée, nous avons parcouru près de 12 000 km en van sur les 2 îles en ayant quasiment tout visité. En Australie, après 8 mois nous avons parcouru plus de 15 000 km en 4×4 en ayant « seulement » visité l’Australie-Occidentale (ou WA pour les intimes). C’est vous dire l’étendue du pays des kangourous.

lake lac pukaki mount cook mont summer PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

La Nouvelle-Zélande, le pays idéal pour un road trip en van – ©Robin FAVIER

Relief et activités outdoor : la Nouvelle-Zélande à nouveau

Un élément important, en tout cas pour les montagnards que nous sommes, la Nouvelle-Zélande n’est pas un plat pays. Entre les montagnes et les volcans, les yeux ne savent plus où regarder et les jambes ne demandent qu’à se dégourdir. C’est simple, la Nouvelle-Zélande c’est LE pays de la randonnée et des activités outdoor. Et il y en a pour tous les goûts : de la petite balade à l’expédition de plusieurs jours. Si vous optez pour le PVT Nouvelle-Zélande, pensez vite à acquérir de bonnes chaussures de marche !

Consultez aussi : Mes plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande

Tongariro Alpine Crossing North Island PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

La randonnée à la journée la plus connue de Nouvelle-Zélande, Tongariro Alpine Crossing – ©Robin FAVIER

Grands espaces et isolement : l’Australie revient

Nous finissons seulement notre première année de PVT Australie, mais s’il y a quelque chose qui marque vraiment ici, c’est bien la sensation d’espace et d’immensité ! Cette île-continent qui fait 14 fois la France, on ne l’a visite pas en un claquement de doigts. Les distances sont longues, très longues, et les heures sur la route plate et sans rien à se mettre sous la dent sont épuisantes. Mais elles valent toujours le coup ! Ça nous a par exemple permis d’être en plein désert dans un parc national méconnu, presque seul au monde. Nous avons également traversé une région équivalente à l’Allemagne et le Benelux à bord de notre 4×4. Une sensation de liberté incroyable et des souvenirs inoubliables. Bref vous l’avez compris, même si l’Australie est touristique, vous pouvez toujours vous y sentir libres tant les espaces sont immenses.

Consultez aussi : 20 infos insolites à découvrir avant de partir en Australie

kimberley wa bungle bungle PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

Pas embêté par les voisins – ©Robin FAVIER

Climat : l’Australie se chauffe

L’immensité du territoire australien lui confère un autre avantage, qui peut devenir un inconvénient si on s’organise mal d’ailleurs. Cet avantage, c’est son climat. Ici vous pouvez vivre avec le soleil toute l’année ! Qui n’en a pas rêvé ? Le soleil 365 jours/an, la peau bronzée pour faire jalouser les copains en France et accessoirement Noël et Nouvel An en maillot de bain. Nous sommes d’accord ça donne TRÈS envie. Où est l’inconvénient ? Vous ne serez pas les seuls backpackers à avoir cette idée et la recherche de travail peut donc s’avérer bien plus compliquée lorsqu’il faudra renflouer le compte en banque… Par contre, sachez que vous pouvez très bien retrouver un climat semblable à notre cher pays : à Perth par exemple, vous pouvez vous dorer la pilule en été, sans trop souffrir de la chaleur (contrairement au nord du pays). Et l’hiver est relativement doux, un peu pluvieux quand même, mais rien de dramatique ;)

Consultez aussi : Climat : où et quand atterrir en Australie pour votre WHV ?

Chez nos amis maoris, la météo est assez semblable à celle de notre hexagone : 4 saisons bien marquées. Par contre une différence notable à la France, le soleil brûle littéralement la peau (tout comme en Australie d’ailleurs). Remercions le trou de la couche pour ce petit détail et surtout n’oublions pas notre crème solaire indice 50 svp !

Cromwell Otago South Island PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

Un autre point commun, le ciel est incroyable dans les 2 pays – ©Robin FAVIER

Road trip en van ou 4×4 : égalité parfaite

Que ce soit en van, en 4×4, en gros camping-car ou même à pieds pour les plus courageux, l’Australie comme la Nouvelle-Zélande sont des terrains merveilleux pour tous ceux qui veulent essayer le voyage en mode baroudeurs. Beaucoup d’aires de repos, de toilettes publiques ou d’eau potable. Pour dormir, c’est souvent simple et économique, les nuits gratuites à la belle étoile sont courantes. En voyage au long cours, vous pouvez même tester le HelpX ou Woofing qui sont très développés ici ! Un autre moyen de voyager et de s’imprégner de la culture locale.

Consultez aussi : Acheter ou louer son van ou 4×4 en Australie et en Nouvelle-Zélande ?

pvt australie working holiday visa backpacker voyage travel whv 4x4 plage off road soleil

À l’assaut des plages de sable en Australie – ©Robin FAVIER

Coût de la vie : léger avantage néo-zélandais

Avec le recul sur ces deux PVT, et à toutes proportions égales, nous avons trouvé que la vie était un peu moins chère en Nouvelle-Zélande qu’en Australie. Que ce soit pour la nourriture (où vous pouvez acheter à moindre coût auprès des petits producteurs ou fermiers) que pour l’alcool (eh oui nous sommes français, on ne dit pas non à un bon verre de vin à table), la Nouvelle-Zélande nous paraît être la plus abordable pendant un road trip au long cours comme le PVT.

Dans la vie de tous les jours, et autant en Nouvelle-Zélande qu’en Australie, il y a pas mal de petites astuces pour faire des économies. Pour payer son essence moins chère, vous pouvez vous procurer des bons de réduction lors d’achats aux supermarchés : généralement entre 6 et 10 cts/L, pas grand chose mais sur toute une année, une belle économie ! Dans les supermarchés justement, ouvrez l’œil sur les promotions de la semaine (il peut y avoir des -50 %) ainsi que les réductions sur produits frais : quand la Date limite de Consommation (DLC) d’une viande approche, le prix baisse notablement. Enfin, pensez à tous ces fruits et légumes pas toujours très présentables car mal formés, ils sont tout aussi bons et souvent moins chers !

Consultez aussi : Manger sans se ruiner en Australie, c’est possible !

Gastronomie : match nul

Nul parce qu’il faut bien l’avouer, vous ne gagnerez pas au change en passant de la cuisine française (ou belge) à celle de nos amis Kiwi ou Aussie. Mais tout n’est pas à jeter, bien heureusement ! On notera le fameux barbie australien (BBQ pour les non adeptes du slang) en bord de plage au coucher de soleil, il y a pire comme cadre, avouons-le… Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la viande de kangourou pour les plus carnivores, voir même le crocodile ou le serpent pour ceux qui sortent des sentiers battus. Un bon point quand même pour l’Australie, une bonne partie du pays se trouvant au niveau du tropique, vous trouverez des fruits qui ne poussent pas ou peu en France (en WHV, il y a même des chances que vous les ramassiez ;).

Consultez aussi : Cuisine et spécialités australiennes

En Nouvelle-Zélande, vous pourrez vous régaler avec leurs fruits : kiwis et pommes en premier lieu. De façon globale, les fruits et légumes ont meilleur goût et surtout les gens consomment en fonction des saisons. Vous en voulez un plutôt original et insolite : le feijoa. Kesako ? Ça sonne plutôt portugais cette chose ! Et bien c’est un fruit importé d’Amérique du Sud qui ressemble au kiwi en plus vert et sans les poils. On le déguste comme son cousin, à la cuillère, mais la chair est blanche. En connaissant ce fruit, vous marquerez des points dès votre arrivée auprès des locaux, ne nous remerciez pas. ;)

Enfin et pour parler des choses importantes, même si aux antipodes les vignes n’ont pas 50 ans et que le liège n’existe pas, il est toujours possible de trouver du bon vin. Ouf ! En général bien plus cher que par chez nous certes, mais ça se trouve ! Privilégiez le blanc de NZ et le rouge d’Australie, et santé bien sûr. :)

Animaux : l’Australie devant

Parlons maintenant faune : que ce soit en Nouvelle-Zélande ou en Australie, les animaux sont partout. Par contre, en Nouvelle-Zélande, aucun risque de mourir piqué par une araignée, mordu par un serpent voir croqué par un requin ou un crocodile ! Donc si vous êtes du genre flippé, il faudra peut-être plus vous tourner vers la Nouvelle-Zélande ;) Dans ce cas, à vous les otaries à fourrure, les éléphants de mer et dauphins. Le manchot pygmée (ou « little blue penguin ») ou encore le manchot antipode (ou « yellow-eyed pengouin ») sont deux animaux qui se font très rares, mais que vous aurez aussi l’occasion d’observer en Nouvelle- Zélande. Et ça vaut le coup d’œil tant ils sont mignons ! Enfin, si vous vous sentez l’âme d’un explorateur et que vous êtes patients, vous pourrez éventuellement croiser l’emblème mythique du pays : le kiwi.

Le mythe des animaux meurtriers

Tordons tout de suite le cou à un mythe : vous avez bien plus de chance d'être blessé ou tué dans une voiture, qu'à cause d'un serpent, un requin ou une araignée en Australie. Gardez en tête que l'araignée n'a plus tué depuis 20 ans. Pour les requins et les serpents, c'est un décès par an environ, et encore avec du bon sens ça ne devrait pas arriver. N'ayez donc pas peur de dépasser les préjugés !

lion de mer sealion catlins south island PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

Un lion de mer sur une plage des Catlins, on n’a pas envie de le déranger – ©Robin FAVIER

En Australie, la faune, et plus particulièrement la faune terrestre, nous a tout simplement émerveillés. C’est vraiment un de nos coups de cœur de ce pays. Quand on parle de l’Australie, on pense très vite au danger de toutes ces petites bébêtes vivant ici. En côtoyant les Australiens et en écoutant tous leurs bons conseils, on finit par s’y faire et vivre avec. Quand nous avons travaillé dans les vignes, nous avons côtoyé deux espèces dangereuses : l’araignée « Red Back » et le serpent « Tiger snake ». Pour la première, un anti-venin existe depuis 1984 et plus aucun décès n’a été recensé. Elle est surtout dangereuse pour les bébés et enfants, ainsi que les personnes âgées. Pour le deuxième, le venin neurotoxique s’avère très douloureux. Il faut bien évidemment se rendre au plus vite dans un hôpital ou un centre adéquat. Là encore, les drames sont devenus très rares.

Quokka Rottnest Island Perth WA PVT Australie Nouvelle Zélande backpacker road trip travel voyage photography Australia New Zealand

Mais il y a aussi plein d’animaux sympas en Australie – ©Robin FAVIER

Mis à part cela, difficile de passer à côté des deux emblèmes du pays : le kangourou et le koala. Les premiers sont présents par millions sur tout le territoire et sont presque devenus une plaie pour les locaux : il est malheureusement fort probable que vos premiers kangourous aperçus soient en réalité ceux qui se décomposent sur le bord de la route… Les koalas sont quant à eux menacés d’extinction notamment à cause de la déforestation (dont nous sommes responsables), mais aussi des feux de forêt. À l’état sauvage, le koala se trouve en grande partie sur la côte est ainsi que sur la côte sud du pays.

Enfin, une bébête marine à ne pas sous-estimer quand elle vient sur terre : le crocodile ! Il n’est présent que dans le nord du pays heureusement, mais est à priori bon coureur hors de l’eau. Nous n’avons pas été vérifiés, ne nous en voulez pas. On estime en revanche qu’entre 100 000 et 200 000 de crocodiles marins vivent dans les eaux australiennes. En Northern Territory, on reste donc vigilant à proximité des rivières. ;)

Consultez aussi : Où voir kangourous, koalas, baleines et autres animaux emblématiques d’Australie

Culture et traditions : avantage Nouvelle-Zélande

Un autre point que nous avons apprécié au pays du kiwi : l’intégration de la culture maorie. Chaque montagne, volcan, ainsi qu’une majorité de villages possède un nom maori. Il est important de se souvenir et de ne pas oublier qui était le peuple présent sur ces terres il y a des centaines d’années. Nous avons beaucoup appris sur cette culture au musée Te Papa à Wellington, qui est pour nous un immanquable de la capitale. Nous avons rencontré plusieurs fois pendant notre voyage des Maoris et cela reste pour nous la meilleure façon d’apprendre encore plus sur leur culture.

La culture aborigène, elle n’est pas moins belle ou moins profonde que sa cousine Maori. Loin de nous l’idée de les comparer. Certains territoires d’Australie sont d’ailleurs fabuleux pour en avoir un aperçu : Uluru ou Kakadu National Park (UNESCO) pour ne citer qu’eux. Non ce qui dérange plus, c’est que le clivage entre aborigène et blancs australiens semble toujours bien présent. Et la réconciliation comme l’égalité de traitement entre blancs et aborigènes (même si les choses évoluent dans le bon sens depuis quelques décennies) ne sont pas prévues pour demain. Pour faire court, disons que quand on aborde le sujet aborigène, le malaise est toujours là.

Mode de vie : un nouvel ex aequo

En Océanie, vous découvrirez un mode de vie cool, relax : ici pas de prise de tête, pas de stress. Les gens sont souriants, sympas, ils discutent et sont curieux de l’autre ! Même les gouvernements sont sympas : adieu, les heures au téléphone pour régler un problème de papiers. Ici, on vous facilite la vie ! Faire son permis de travail ? En ligne, en quelques clics. Ouvrir un compte en banque ? 30 minutes top chrono ! Bref c’est simple et sans chichis.

Expérience de travail : tous à la ferme en Australie

Si vous souhaitez vivre la vraie vie à la ferme, l’Australie est faite pour vous ! Bien sûr il existe beaucoup de fermes en Nouvelle-Zélande, mais au pays des kangourous, nous parlons de fermes de milliers d’hectares ! La plus grande, Anna Creek, se situe en South Australia et fait l’équivalent de la Belgique. Ça en fait donc des bêtes à nourrir… Dans ce type de ferme, on chausse les bottes, le chapeau de cow-boy et on s’arme d’un fusil. Quand il vient la saison où il faut rapatrier le bétail pour l’envoyer à l’abattage, rien de plus simple : un hélicoptère (pour les plus grandes fermes) ou encore moto, quad ou un bon vieux 4×4. Bref vous l’aurez compris, une expérience qui ne conviendra pas à tout le monde, mais qui n’a rien à voir avec ce que nous connaissons en France. De notre côté, nous avons plutôt expérimenté la vie à la ferme à taille humaine : dans un vignoble de 8 hectares tenu par un papy de 69 ans.

team boss farm life farm job viticulteur vignoble gingin western australia

Une très belle rencontre – ©Robin FAVIER

Travail et salaire : avantage australien

Notre dernier point et pas des moindres : le salaire australien. C’est bien l’énorme avantage du PVT face à un visa touriste classique : hormis la partie « vacances/road trip » que nous chérissons tous, il est possible de travailler sur place pour renflouer les caisses et à nouveau voyager ! Qu’on trouve un job dans notre domaine de prédilection ou non, l’expérience est forcément enrichissante et les points positifs nombreux : amélioration de son anglais, découverte d’autres méthodes de travail, de nouvelles mentalités, ou simple plaisir de côtoyer des locaux. Les jobs sont nombreux en Australie, même s’il est vrai que la concurrence est aujourd’hui plus rude. Mais les débrouillards trouveront toujours un job ! Et question salaire, l’Australie permet d’obtenir des payes assez alléchantes : on peut rapidement espérer y gagner 2 à 3 fois plus qu’en France !

Consultez aussi : Trouver un job en Australie, mode d’emploi

En Nouvelle-Zélande, le salaire est pour l’instant fixé à 16 $50 (depuis le 1er avril 2018), une augmentation de 2 $ par rapport à notre PVT en 2015. Il y a donc une croissance intéressante depuis quelques années. Niveau facilité pour trouver un emploi, nous sommes plutôt mitigés. Nous n’avons pas eu tant de difficultés que cela il y a 3 ans, excepté pendant la période hivernale. Des amis à nous partis récemment ont en revanche connu plus de problèmes. À l’inverse, quelques fermiers que nous avons gardés en contact sur place nous ont dit manquer de main-d’œuvre ! Le mois dernier, le gouvernement a même autorisé certains touristes à travailler (sous certaines conditions évidemment). N’hésitez donc pas à nous laisser des commentaires au sujet de l’emploi en NZ, ça pourra aider. ;)

Consultez aussi : À la recherche d’un travail en Nouvelle-Zélande

Le meilleur PVT pour vous

Pour résumer, que ce soit pour un simple voyage touristique ou une expérience PVT, les deux destinations vous offriront une expérience inoubliable. Si nous devions les distinguer, le PVT Australie s’adaptera plus aux voyageurs qui recherchent les grands espaces, l’impression de liberté, la faune sauvage, ou bien à ceux dont l’objectif premier est de renflouer leurs comptes. La Nouvelle-Zélande elle, s’adaptera mieux à ceux qui aiment la nature dans toute sa splendeur et sa diversité, les amoureux de l’exploration et des activités d’extérieur. Le travail sur place ne sera pas l’objectif premier, mais permettra tout de même d’expérimenter la vie locale et de gagner un peu d’argent pour mieux repartir sur les routes.

Et maintenant qu’on vous a dit tout ça, vous avez fait votre choix ? 

Article mis à jour le 24 avril 2018