Pas encore très prisé par les voyageurs en PVT, le Chili est pourtant une destination qui en met plein les mirettes : volcans de la cordillère des Andes, lacs magnifiques en Patagonie, déserts de sable et de sel au nord, glaciers tout au sud du monde… Il a d’ailleurs été élu meilleure destination pour le tourisme d’aventure en 2016 !

La procédure pour obtenir son visa PVT/WHV Chili est plutôt facile et rapide. Pas besoin de faire traduire vos documents. Seule contrainte : il vous faudra impérativement vous rendre au Consulat, à Paris, pour retirer votre visa.

Âge de 18 à 30 ans révolus
Durée maximum12 mois
Quota 300 visas par an
Coût115 €
Page officielle www.cgparis.cl

Conditions d’accès

  • Être français et détenir un passeport français valide sur tout le séjour
  • Avoir entre 18 et 30 ans révolus. Cela signifie que la demande peut être déposée jusqu’à la veille de vos 31 ans.
  • Être célibataire et voyager sans personne à charge. Il est spécifié sur le site du Consulat chilien que vous ne devez ni être pacsé ni être marié. D’après les retours d’expériences, le PVT Chili a effectivement été refusé à des couples mariés. En revanche, aucun retour concernant le PACS. Dans tous les cas, si vous partez en couple, vous devez faire votre demande séparément.
  • Ne pas avoir déjà bénéficié du visa PVT Chili
  • Avoir un casier judiciaire vierge en France et à l’étranger
  • Avoir au moins 2500 € d’économies
  • Souscrire à une assurance santé et rapatriement couvrant les 12 mois de votre visa.

Coût du visa

  • Le visa coûte 115 €, à payer au Consulat du Chili le jour du retrait du visa, par carte bancaire.
  • Le billet d’avion vous coûtera entre 800 et 1200 € (voir nos astuces pour trouver les vols les moins chers)
  • L’assurance (obligatoire) vous coûtera environ 400 € pour un an (voir notre comparatif)
  • Vous devrez également prouver que vous disposez de 2500 € minimum

Fonctionnement : quelques règles de base

  • Quotas : les quotas se renouvellent chaque début d’année civile. À notre connaissance, ils n’ont encore jamais été atteints.
  • Enregistrement du visa et demande de RUT : lorsque vous entrez au Chili, pensez à faire enregistrer votre visa auprès de la PDI (police internationale) et à demander votre RUT (numéro d’identité) ; si vous ne le faites pas, vous perdez tous les avantages du PVT. Voir plus bas, le chapitre « Démarches à faire au Chili ».
  • Entrées et sorties du territoire : lorsque vous aurez obtenu votre visa, vous aurez 90 jours pour entrer au Chili. Au-delà de ce délai, vous perdez votre visa. Une fois au Chili, vous pouvez entrer et sortir du pays autant de fois que vous le souhaitez, pendant 12 mois.
  • Renouvellement : le PVT Chili ne peut ni être prolongé, ni renouvelé.
Valle de la Luna, près de San Pedro de Atacama, Chili.

La Valle de la Luna, près de San Pedro de Atacama, au Chili. Un paysage juste incroyable !

Mode d’emploi

Vous rentrez dans les critères ? Bueno, il n’y a plus qu’à faire votre dossier et vous serez bientôt au Chili !

Vous devrez passer par quatre étapes : la constitution de votre dossier (3 à 4 mois avant votre départ), l’envoi du dossier au Consulat (3 mois avant votre départ), l’envoi d’un mail au Consulat (5 jours après l’envoi du dossier), le retrait du visa à Paris (maximum 60 jours après la confirmation du visa par le Consulat, et maximum 3 mois avant votre départ).

L’idéal est de commencer à rassembler les documents 3 ou 4 mois avant votre voyage, pour pouvoir envoyer le dossier au Consulat 2 ou 3 mois avant le voyage… Et ainsi pouvoir se retourner en cas de problème ! Mais ne poussez pas trop l’anticipation, car une fois que votre visa a été délivré, vous disposez seulement de 90 jours pour entrer au Chili.

Pas de précipitation : attendez un peu avant d'acheter votre billet d'avion !

A ce stade-là, vous n'êtes pas sûr d'obtenir votre PVT. Alors ne vendez pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué : attendez d'avoir une réponse positive du Consulat pour acheter votre billet d'avion !

1 — Constitution du dossier

Les papiers à fournir ne nécessitent pas de démarches très compliquées ; il faudra juste vous y prendre à l’avance — notamment pour le relevé bancaire et la copie de naissance, qui dépendent entièrement de la rapidité des administrations. Vous n’avez pas besoin de faire traduire vos documents :

  • Le formulaire de demande du visa, rempli et imprimé.
  • 2 photos d’identité récentes (3,5 x 4,5 cm) : sur fond blanc, sans sourire, le visage dégagé, etc.
  • Photocopie du passeport (pages 2 et 3) avec une validité couvrant tout le séjour au Chili. Le Consulat exige que le passeport soit valable tout au long de la validité de votre visa, même si vous ne comptez pas voyager une année entière. Lorsque vous faites votre demande, la date d’expiration de votre passeport doit donc être au moins un an et demi plus tard.
  • Documents prouvant que vous disposez d’au moins 2500 €. Vous pouvez demander une attestation de ressources à votre conseiller bancaire, ou envoyer vos relevés bancaires. Attention, tous ces documents doivent impérativement être à votre nom et dater de moins de trois mois. Également, d’après des retours d’utilisateurs, les documents doivent aussi être tamponnés et signés par votre conseiller bancaire. Si vous voyagez avec des espèces, vous pouvez aussi faire établir une attestation de ressources par un notaire.
  • Un extrait du Casier judiciaire datant de moins de trois mois. Vous pouvez le demander en ligne ; il vous sera envoyé sous moins de 10 jours.
  • Certificat médical datant de moins de trois mois, attestant de votre bonne santé et certifiant que « vous n’êtes pas porteur de maladies contagieuses et/ou infectieuses ». De notre expérience, le Chili est très à cheval sur tout ce qui peut contaminer le pays (normal, quand on vit dans un couloir entre la Cordillère des Andes et le Pacifique, on se protège !). Veillez donc à ce que la formule de votre médecin reprenne bien les mots demandés par le Consulat.
  • Une preuve d’achat d’une assurance santé et rapatriement pour 365 jours avec couverture internationale (voir notre comparatif ici). Vérifiez bien que vous pourrez vous faire rembourser si vous n’obtenez pas le Visa PVT (c’est le cas de l’assurance PVT Chapka, par exemple).
  • Une copie intégrale de naissance de moins de 3 mois. Ce document est à demander auprès de la mairie de votre commune de naissance. Pour cela, rendez-vous sur ce site. Tapez le code postal de la ville où vous êtes né : la marche à suivre vous sera alors indiquée. Attention, veillez à bien demander une « copie intégrale » et pas un « extrait », qui ne sont pas la même chose ! Il est utile d’effectuer cette démarche un peu à l’avance, car selon les communes, vous devrez vous rendre sur place et la procédure sera plus ou moins longue.

D’après les retours que nous avons, certains dossiers sont traités de manière plus ou moins pointilleuse… Je reprends donc ici un conseil avisé donné par Nicolas, heureux titulaire d’un PVT Chili : « Pour être sûr que ça passerait, j’ai donné le maximum de papiers : pour la banque par exemple, j’ai donné un justificatif de ressources signé par ma banque mais aussi mes trois relevés bancaires. » La technique du perfectionniste…  Qui est toujours la bienvenue quand on parle d’administratif !

2 — L’envoi du dossier au Consulat

Quand vous avez tous vos papiers, glissez-les dans une enveloppe, et envoyez le tout au Consulat :

Consulat général du Chili à Paris
64, boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris

Tous les papiers doivent être originaux, sauf le passeport.

Sécurisez votre envoi

Nous vous conseillons d'envoyer votre dossier en lettre recommandée ou suivie (moins chère). Ce serait bête d'égarer vos papiers après tant d'efforts pour les rassembler…

3 — L’envoi d’un mail au consulat

Cinq jours ouvrés après l’envoi de votre dossier, vous devez contacter le Consulat par mail, pour savoir si votre dossier a été accepté. L’adresse : visasparis@minrel.gob.cl

Le Consulat précise qu’aucune réponse ne sera donnée par téléphone : vous devrez donc attendre leur mail de confirmation pour considérer votre demande acceptée ! N’hésitez pas à relancer : d’après les retours d’expérience, la réponse peut parfois se faire attendre un peu.

Si la réponse est positive, vous devrez vous rendre à Paris sous moins de 60 jours avec votre passeport pour retirer votre visa.

4 — Retrait du visa à Paris

Le retrait du visa se fait à Paris, au Consulat. Vous devrez vous y présenter le matin, aux horaires d’ouverture : du lundi au jeudi entre 9 h et 11 h.

Le vendredi, pas de visa !

Hé oui, les horaires sont clairs : les visas ne sont délivrés que du lundi au jeudi. On le souligne car certains se sont fait avoir... et ont fait un aller-retour à Paris un vendredi, sans pouvoir retirer leur visa !

Le matin, vous devrez fournir votre passeport, signer et apposer votre empreinte digitale sur les formulaires. Vous payerez aussi à ce moment là le visa : 115 €, à régler par carte bleue.

Puis le même jour, à 14 heures précises, vous devrez venir retirer le visa.

Une fois votre visa en poche, vous avez 90 jours (environ 3 mois) pour fouler la terre chilienne !

Isla Tenglo, près de Puerto Montt, Chili.

Isla Tenglo, près de Puerto Montt, au Chili.

Démarches à faire au Chili

Ha ha, une fois débarqués à Santiago, vous pensiez être débarrassés ? Que nenni ! Pour bénéficier des avantages du visa PVT, il vous faudra encore accomplir quelques démarches : s’enregistrer auprès de la PDI (la police) puis demander son RUT (équivalent d’un numéro d’identité). Rien de bien difficile ; ça prend seulement du temps. Prenez ça comme une expérience sociologique : quelle chance de goûter à l’administratif en terre étrangère !

1 — Enregistrer son visa auprès de la PDI (maximum 30 jours après l’arrivée)

Pour enregistrer votre visa, rendez-vous dans l’un des bureaux de la PDI (la police internationale chilienne), munis de votre passeport, maximum 30 jours après votre arrivée sur le sol chilien. Vous devrez fournir une adresse (qui peut-être celle de l’hostel) et un numéro de téléphone pour vous joindre en cas de problème. Cette démarche coûte environ $ 800 (soit un peu plus d’1 €).

Il existe des bureaux de la PDI dans plusieurs villes, mais tous n’ont pas le service « Extranjera » (celui qui vous concerne). Pour trouver l’endroit où vous rendre, tapez sur Google « PDI + le nom de la ville où vous êtes ». Normalement, Google vous renverra vers un lien de la rubrique « Unidad mas cercana » du site de la PDI. Faites une recherche sur la page avec le mot « Extranjera » : c’est dans les bureaux concernés que vous pourrez faire l’enregistrement de votre visa.

Cela fait plus de 30 jours que vous êtes arrivés ? Demandez une dérogation...

Si vous êtes en retard dans votre démarche (ça arrive !), pas de panique ; rendez-vous quand même à la PDI et expliquez votre situation. On vous indiquera comment faire une dérogation. Ce sera un peu plus long pour vous mais, normalement, vous pourrez quand même faire votre enregistrement et votre RUT !

2 — Demander son RUT et obtenir sa carte d’identité

Au Chili, même les étrangers doivent posséder une carte d’identité. Pour vous, ce sera la « Cédula de Identidad para extranjeros ». Sur cette carte se trouve votre RUT (une sorte de numéro d’identité). Cette seconde démarche vise donc à demander votre RUT pour obtenir votre carte d’identité.

Pour cela, il vous faudra aller au Registro civil. Vous pouvez trouver le bureau le plus proche directement sur leur site internet : sur la droite, entrez votre région et votre ville, et sélectionner la démarche « Cédula de Identidad para Extranjeros ». Cette démarche coûte $ 4270 (soit un peu moins de 6 €).

Vous devrez fournir :

  • Le papier obtenu auprès PDI (original + photocopie) qui confirme l’enregistrement de votre visa
  • Votre passeport : original + photocopie des pages d’identification (2 et 3) et de la page contenant le tampon d’entrée au Chili.
A prévoir : 20 jours de délai

Il faut compter un délai d'environ 20 jours (parfois plus) entre la demande de RUT et le retrait de la carte d'identité chilienne (dans le même bureau). Prenez-le en compte lors de vos éventuels projets de voyage ou de volontariat...

3 — Ouvrir un compte en banque à la Banco Estado

L’ouverture d’un compte est une démarche primordiale pour pouvoir recevoir ses salaires. Il semble que la Banco Estado soit la seule à accepter l’ouverture d’un compte en banque pour des personnes titulaires du visa PVT. Pour cela, rendez-vous directement dans une agence Banco Estado, qui vous expliquera la procédure. Attention : vous ne pourrez faire cette démarche qu’après avoir reçu votre carte d’identité.

Et vous, vous avez fait comment ?

L’administratif est toujours plein de surprises (c’est là tout son charme). Vous avez rencontré des problèmes non listés ici, vous avez des questions, des retours à faire ? Rendez-vous sur le forum !

Cochiguaz, Valle del Elqui, Chili

Valle de Cochiguaz, près de la Valle del Elqui, au Chili. L’endroit est supposé être le centre magnétique du monde…

Article mis à jour le 1 décembre 2017