Top 10 de la Nouvelle-Zélande hors sentiers touristiques

Après 1 an à parcourir la Nouvelle-Zélande en PVT, voici nos 10 lieux hors sentiers touristiques favoris. Comme ils sont souvent plus difficiles d’accès ou hors des routes classiques, il y a peu de chance que ça change. On vous embarque !

On ne l’imagine pas forcément avant de la visiter, mais la Nouvelle-Zélande est parfois prise d’assaut par les touristes.  Rendus célèbres par les saga du Seigneur des anneaux ou Narnia, les paysages de Nouvelle-Zélande sont partout. Les clichés paradisiaques de Nouvelle-Zélande inondent littéralement Instagram et les autres réseaux sociaux.

Comme tout le monde veut le voir de ses propres yeux, des sites comme le Tongariro Alpine crossing ou Hobbiton sont littéralement pris d’assaut. Mais il reste quelque sites ou activités encore épargnés par ces foules.

10 – Rangitoto Island

Située à 8km d’Auckland, cette petite île d’environ 2300 hectares est en fait le plus jeune volcan de Nouvelle-Zélande (bon 600 ans quand même le p’tit!). Son sommet de 259m vous donnera une très belle vue à 360° sur la plus grande ville du pays ainsi que toutes les petites îles de la baie.

Alors pourquoi cette île plus qu’une autre justement ? La plus populaire Waiheke Island mérite certes le coup, mais il y a bien plus de monde. Le gros point fort de Rangitoto : elle est pest-free depuis 2011 ! Kesako ? Tous les animaux indésirables ont été éradiqués. Chats, rats, lapins, opossums, wallabies et j’en passe… qui sont bien mignons mais qui avaient détruits une bonne partie de l’écosystème de l’île ! Amoureux et curieux de la nature, vous trouverez de quoi vous ébahir ici. En plus, une journée vous suffit pour découvrir cette petite île à pieds.

Rangitoto Island Auckland voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
La fameuse vue en haut du volcan, une des meilleures sur la ville – ©Robin FAVIER

Les indispensables pour visiter Rangitoto


Le ferry coûte 36$NZ aller-retour, attention à ne pas louper le dernier puisqu’il n’est pas possible de dormir sur place ! Ça serait dommage de faire revenir un ferry juste pour vous, à vos frais of course ;)

Avec vous pour la journée, il faut avoir suffisamment d’eau et de nourriture. Rien sur l’île pour vous restaurer ! Enfin, avoir une bonne paire de baskets ou randonnée, puisqu’il s’agit  d’une île volcanique, vous marcherez la plupart du temps sur de la lave ancienne (parole de Pauline qui a flingué ses petites baskets en tissus en quelques heures…).

9 – Golden Bay

Cette belle région verdoyante se situe à l’extrême Nord Ouest de l’île du Sud après le très connu Abel Tasman National Park. Sa porte d’entrée est le petit village de Takaka aux allures « peace & love » : ici on aime l’art et l’artisanat, les produits locaux et la nature.

Abel Tasman voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Quoi encore une cascade ? Y’en a marre de toute cette nature ramenez moi à Paris – ©Robin FAVIER

50 km plus loin, au bout du bout de la route, une autre petite merveille de la Nature, une sorte de presqu’île de sable nommée Farewell Spit : une pure beauté créée par le vent et de trèèèès longues années. Malheureusement, cette région éloignée est souvent connue pour son important nombre de baleines échouées, la plus grosse ayant eu lieu en Février 2017 (environ 400 baleines). Il y a 4 ans, nous en avions vu une, échouée depuis plusieurs semaines… Un souvenir bien triste, qui n’enlève rien à l’extrême beauté de cette région.

Vous l’aurez compris ici, on y vient pour admirer la vue et la beauté du paysage. Se balader sur la plage voir même randonner sur le Heaphy Track (une des « Great Walks » du pays), ou encore admirer voir se baigner dans les nombreuses cascades du coin ! Les fans d’équitation seront conquis par la célèbre balade à cheval sur la plage de Wharariki. Nous n’avons malheureusement pas de belle photo du Farewell Spit pour vous donner envie de faire tous ces kilomètres… La météo capricieuse néo-zélandaise n’étant pas avec nous ces jours-ci.

Goûter aux spécialités locales de Golden Bay


Pour se réconforter de la météo, nous vous avons dégoté un petit immanquable sur la route ! Bienvenue au Mussel Inn : un café/bar/pub qui a fait de sa spécialité, je vous le donne en mille, la moule ! Pour accompagner ça, un grand choix de bières de leur propre création. Et pour la cerise sur le gâteau, de nombreux concerts ! C’est bien simple, toute la région connait cet endroit, alors foncez !

8 – La route 43 ou Forgotten World Highway

En quittant la région centrale des volcans de l’île du Nord et plus précisément le très célèbre Tongariro National Park, rendez-vous à Taumarunui ! C’est le point de départ de cette mystique route 43 (ou « la route oubliée »). Si vous êtes relativement pressés, sachez qu’elle ne fait que 150 km. Si au contraire vous avez du temps devant vous, cette route regorge de petits coins à visiter, loin de l’agitation touristique.

Une great walk … sur l’eau

Tout d’abord, le Parc National Whanganui et sa célèbre « Great Walk » qui n’en est pas vraiment une en soi… Je m’explique : il s’agit d’une randonnée de 5 jours à faire… en kayak ! De quoi changer un peu et laisser vos jambes au repos :) Toutes les infos sur le site gouvernementale.

Et de la voiturette … sur rail

Pour les moins sportifs, vous pouvez faire un petit tour en voiturette sur rail ! Oui, oui, une ancienne voix de chemin de fer est aujourd’hui empruntée par des espèces de voiturette de golf. De quoi bien se marrer, tout en visitant la région et ses paysages ! Plusieurs tours sont proposés par la compagnie, le plus court étant de 32 km A/R pour 3h-3h30 de plaisir à 165$NZ par personne. Quand la saison est adéquate, vous croiserez ensuite une très belle ferme de lavande et sa boutique qui vous rappellera notre chère Provence française !

La République indépendante de Whangamomona

En poursuivant votre route, l’attraction phare de cette route oubliée : la République de Whangamomona ! Oui, la quelque trentaine d’habitants du village se sont déclarés indépendants par un beau jour de 1989. Ils organisent leurs propres élections et vous pouvez demander LE tampon officiel de la République sur votre passeport au Whangamomona Hotel. Vous pouvez vous y restaurer, dormir ou tout simplement boire une bonne pinte de bière, les patrons y sont super accueillants !

Mount Taranaki voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Si vous êtes chanceux vous pourrez apercevoir le Taranaki qui a bien souvent la tête dans les nuages – ©Robin FAVIER

Le majestueux mont Taranaki

Enfin, après encore 45 min de route, vous arrivez à Stratford qui marque la fin de cette belle route mythique. Si vous avez de la chance, vous finirez en beauté avec une incroyable vue sur le majestueux et tout aussi invisible (merci les nuages qui s’accrochent au relief!) Mont Taranaki ! Croyez-nous, ça vaut la peine de patienter quelques heures pour 3 min d’observation.

7 – Glenorchy

Si nous vous disons Queenstown, cela vous parlera peut-être plus ! LA ville du sport extrême, de belles montagnes abruptes qui surplombent un beau lac et de nombreux bars pour faire la fête après une journée de sensations fortes. Vous l’aurez compris, impossible d’échapper aux touristes à Queenstown, hiver comme été ! 

Mais, mais, mais ! Si vous poursuivez la route longeant le lac en direction du Nord, vous tombez sur un cul-de-sac… Un sacré cul-de-sac nommé Glenorchy ! Et croyez-nous ça vaut le détour. A cet endroit, l’eau du lac est turquoise et translucide, le petit village est tout mignon et surtout il y a beaucoup moins de monde qu’à Queenstown.

Si votre planning vous le permet, n’hésitez pas à passer une journée sur place, prenez-en plein les mirettes sur la route, profitez du calme et allongez-vous dans l’herbe pour ancrer l’instant dans votre mémoire ! 

Glenorchy voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Un lac bien bleu, des montagnes, une petite baignade… la recette d’une journée réussie – ©Robin FAVIER

Les grands fans pourront reconnaître les lieux de tournages du Seigneur des Anneaux (lieux de tournage pour le pays d’Isengard) et du Monde de Narnia. Les plus entraînés pourront louer un kayak ou partir en balade à cheval.

Dormir dans le coin, pour prolonger le plaisir !

À 12 km de Queenstown, en direction de Glenorchy, un camping du DOC (du gouvernement quoi) à 13$NZ par personne juste au bord du lac : le Twelve Mile Delta Campsite. WC, eau potable et 100 places de camping, premier arrivé premier servi.

6 – White Island & Whakatane

La petite ville de Whakatane se situe dans la région de Bay of Plenty à l’Est de l’île du Nord, un peu moins de 20 000 personnes y vivent et profitent de cette belle petite région côtière.

À 50 km de la côte se trouve White Island (Whakaari en Maori), un volcan marin toujours en activité, qui en fait l’attraction phare de la région !

Nous l’avions manqué lors de notre PVT en 2014-2015, nous nous étions donc promis d’aller voir cette beauté de la Nature lors de nos vacances l’an dernier. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on n’a pas été déçu ! Et ce malgré le mal de mer (et le petit vomito qui avec) et la pluie qui s’est invitée au milieu de la visite. Jugez par vous même !

white island volcano voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Une fois sur l’île il faut aimer l’odeur d’oeuf pourri comme à Rotorua – ©Robin FAVIER

Ambiance sur White Island

Les fumerolles, l’odeur d’œuf pourri, le jaune poussin du soufre, les bains de boue en ébullition et ce paysage si lunaire ... C’est pour nous un vrai immanquable, pourtant pas si prisé par les « backpackers ».

Vu la dangerosité du lieu, vous y accédez seulement grâce à des tours organisés. Mais ne vous en faites pas, ce beau petit volcan est EXTRÊMEMENT bien surveillé par des spécialistes. A la moindre anormalité sur la sismographe, les tours sont annulés et les éventuelles personnes déjà sur le volcan évacuées ;)

Le tour en bateau avec White Island Tours

Une seule compagnie vous propose de partir en bateau depuis Whakatane, pour une activité de 5 à 6 heures (en fonction des conditions en mer). Pendant la traversée, vous pourrez probablement observer des dauphins. Entre 1 à 1h30 de visite sur le volcan, avec l’équipement fourni et adapté : 229$NZ par personne tout compris (bateau + visite) soit 138€ environ.

Le vol en hélico

Plusieurs compagnies proposent des tours de 2h soit au départ de Whakatane ou de Tauranga pour ceux qui ne veulent pas conduire jusque là. Comptez 695 $NZ (418€) avec la compagnie White Island Volcano qui décolle de Whakatane et vous propose un tour d’une heure sur le volcan. Ou 870 $NZ (524€) au départ de Tauranga avec la compagnie Aerius Helicopter.

5 – Observer les Yellow-eyed penguins dans les Catlins

Les Catlins est la région qui se situe au Sud-Est de l’île du Sud. Malheureusement, elle ne fait pas toujours partie des itinéraires des vacanciers qui viennent pour quelques semaines.

Les Catlins, c’est très sauvages, il y a beaucoup de cascades, des forêts dont une pétrifiée, de belles plages et… de nombreux animaux sauvages ! De très nombreux oiseaux, comme toujours en NZ, dont les majestueux et impressionnants albatros. Mais aussi 3 mammifères maritimes protégés : les imposants lions de mer de Nouvelle-Zélande, les petits dauphins Hector et les manchots antipodes (ou yellow-eyed penguin in english). 

Catlins petrified forest voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Curio Bay, le spot pour observer ces fameux pingouins mais aussi un très beau décor de carte postale – ©Robin FAVIER

Observation du manchot antipodes

Alors pourquoi cet animal plutôt qu’un autre ? Premièrement, c’est un manchot endémique à la Nouvelle-Zélande : on ne le trouve nul part ailleurs ! Deuxièmement, il n’est pas très sociable, préférant vivre en couple et non en bande comme les petits Blue penguins que l’on peut aussi observer dans la région. Ils sont donc plus difficilement observables par nous, petits humains curieux. Mais c’est ce qui rend la chose encore plus excitante. Croyez-moi, le jour où nous les avons vu sortir de l’eau après un petit coucher de soleil sympathique, nous étions comme des enfants devant le sapin de Noël et tous ses cadeaux.

L’observation se fait toujours en hauteur, sur des perchoirs pour respecter ces petits manchots trop mignons. Il est absolument interdit de les rejoindre sur la plage ! Les avoir vu il y a 4 ans a été vécu comme un vrai cadeau de la nature, un grand privilège que nous vous souhaitons à tous de voir.

4 – Stewart Island

Bienvenue sur la troisième île du pays, qui se situe à 30km au Sud de l’île du Sud. Vous y accédez en 1h grâce à un petit ferry qui part de la mignonne ville de Bluff et qui vous dépose à Oban, seul village de l’île ! Près de 85% de l’île est protégée, faisant partie du Parc National de Rakiura. Et un peu moins de 400 habitants à l’année… En bref sur cette île vous serez au calme. On y vient pour se prélasser sur les superbes plages donc, mais aussi pour observer la faune et la flore. N’hésitez donc pas à chausser les baskets, baladez vous et ouvrez vos mirettes !

Ah oui … Nous avons oublié un détail : 20 000 kiwis vivent sur cette île ! Vous savez ce bel oiseau qui ne vole pas, l’emblème du pays (avec la fougère) ? L’île est donc l’endroit où il y a la plus forte concentration de cet animal si difficile à observer ! Une raison de plus de venir sur Stewart Island :) Nous vous conseillons au moins 3 jours sur place, histoire de bien profiter.

Stewart Island voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
L’île offre différentes plages très sympa et bien évidement vide de monde – ©Robin FAVIER

En bonus, une journée sur Ulva Island

Il y a plein de petites îles autour de Stewart Island et Ulva Island en vaut le détour ! Petite île de moins de 270 hectares, elle est un sanctuaire à oiseaux depuis 1997. Pas de prédateurs donc, pas de possibilités de camping, pas d’hôtel, pas de poubelle… Bref si on vient ici, on ne laisse que ses traces de pas !

Vous prenez un water taxi pour 25$/pers et pouvez passer la journée sur l’île : Robin’s bird (petit oiseau bien sociable), weka, tui, albatros, cormorans… La liste de tout ce que vous pouvez observer est TRÈS longue !! Si vous êtes passionnés et voulez vraiment en apprendre plus, vous pouvez vous payez un guided walk avec des personnes compétentes (environ 130-150$). Vous ne serez pas déçus.

North West Circuit Track pour les bons marcheurs

Pour les plus expérimentés ayant du bon matériel de camping et randonnée, il y a une randonnée de 125km faisant un circuit sur la partie Nord-Ouest de l’île. Entre 9 et 11 jours de marche, entre plage et forêt, sable et parfois boue, pas de ravitaillement possible, sur une petite île qui subit tous types de météo en une journée… Bref l’aventure sauvage, la vraie ! :)

3 – Réveiller l’Indiana Jones qui est en vous avec Glowing Adventures

Situé à 1h de route au Sud d’Hamilton, le village de Waitomo Caves accueille chaque année plus de 500 000 visiteurs : un district où a pour l’instant été découvert plus de 300 grottes, pour la plupart réservées aux professionnels. Mais rassurez-vous, depuis les années 1900, le tourisme a aussi le droit à sa petite part de gâteau. La grande question est : qu’est-ce qui attire autant de monde dans ces grottes ? Les vers luisants ou glowworm pour les bilingues.

La compagnie qui accueille le plus de monde est Waitomo Glowworm Caves, et pour avoir testé il y a 4 ans la visite classique, il y a de quoi rester sur sa faim. Elle propose par contre d’autres tours et activités, dont la Black Water Rafting pour les plus téméraires, que nous avons failli tester. Pourquoi failli ? Puisque nous avons finalement une compagnie bien plus petite et familiale nommée Glowing Adventures :)

grotte vers luisant nouvelle zelande
Bref une bonne petite expérience loin des cars de touristes – ©Glowing Adventure

Une compagnie eco-friendly qui propose 3 tours : le classique, le privé (si vous êtes un groupe de 2 à 8 personnes et que vous ne voulez pas vous mélangez) et le spécial photographie.
Peu importe le tour que vous choisirez:

  • vous ne serez jamais plus de 8 (même 4 pour le dernier cité),
  • le tour dure 3h dont 2 dans la grotte,
  • ils vous fournissent l’habillement et les bottes,
  • vous pourrez prendre votre GoPro ou appareil photo compact (ce n’est pas le cas pour toutes les compagnies!),
  • votre guide prend des photos et celles-ci vous seront envoyées gratuitement (ce n’est pas non plus le cas des autres compagnies!),
  • petite douche chaude à la fin avec thé/café et biscuits bien mérités !

J’oubliais l’essentiel : bien évidemment vous verrez un superbe ciel de vers luisants ! Et vous en verrez même de très très près. Une activité un petit peu physique, mais pas non plus insurmontable (sauf peut être pour les claustro…). Foncez, vous ne serez vraiment pas déçus !

50$ de réduction sur Bookme

Le site de réservation Bookme propose des promotions sur ce genre d’activités, et offre régulièrement pour cette même compagnie des billets 50$ moins chers. À ce prix là, c’est un super bon plan !

2 – Faire un vol en hélicoptère au dessus des Alpes

Dans notre Top 3, une activité qui n’entre pas dans les budgets « serrés ». Mais qui, quand on peut se permettre un petit « craquage de sl** », en vaut vraiment le coup ! Oui ça n’est pas écolo du tout, il faut bien l’avouer. Mais si ça ne vous arrive qu’une fois dans votre vie, vous êtes pardonnés.

Ce qui est plutôt pratique dans ce coin là, c’est que vous avez 3 départs différents : croyez-en notre vécu, quand la météo est capricieuse (comme toujours en NZ !), avoir 3 possibilités ça n’est pas de trop ! Eh oui, l’an dernier nous avons pu embarquer pour un vol de 40min après avoir subi 2 échecs ! Comme dit le proverbe « jamais deux sans trois », la troisième tentative fût la bonne :)

Mount Cook voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
On embarque comme Peter Jackson au dessus des paysages de la terre du milieu – ©Robin FAVIER

Pourquoi on vous conseille ce vol en hélico ?

  • les sensations dans un hélico sont totalement différentes d’un avion
  • peu importe où vous êtes placés, la vue est incroyable
  • les Alpes néo-zélandaises sont superbes hiver comme été
  • au départ de Mont Cook, vous avez vue sur l’incroyable bleu du lac Pukaki
  • vous observez des glaciers faisant partis des plus bas (en altitude) du monde
  • vous vous posez 5 à 10min sur la neige pour graver cet instant dans vos mémoires

Combien ça coûte ?

Entre 270 et 650$ NZ par personne pour 20 à 50 minutes de vol, incluant un atterrissage sur la neige (et la petite pause qui va avec). Nous vous recommandons la compagnie The Helicopter Line. Alors oui ça chiffre très vite, mais petit conseil, n’oubliez jamais de convertir en € vos dépenses, ça fait de suite beaucoup moins peur ;)

Les points de départ

  • Franz Josef
  • Fox Glacier
  • Mont Cook
  • Queenstown (certains itinéraires depuis Queenstown donnent plutôt vue sur les fjords, ce qui n’est vraiment pas dégueu non plus !

Helicopter à prix réduit sur Bookme

Toujours sur Bookme, pensez à vérifier s’il n’y a pas des promotions en cours. On peu économiser plus de 100$ sur la sortie hélicoptère !

1 – Partir en croisière sur le Doubtful Sound

Si il y a bien une chose à ne pas manquer en Nouvelle-Zélande, c’est cette région reculée des fjords ! Située au Sud-Ouest de l’île du Sud, elle est la région la plus sauvage, mystérieuse mais aussi pluvieuse du pays. Un immanquable puisque nous n’avons pas de fjords en France.

Qui dit région sauvage dit inaccessible… Cela sous-entend donc que le seul et unique fjord accessible facilement par la route est TRÈS touristique : bienvenue au Milford Sound ! Pas moins de 7 compagnies proposent des croisières, un des plus chers campings de tout le pays (30$ par personne!), bref c’est beau, mais c’est un peu comme le Cap d’Agde au mois d’Août !

Mais heureusement, il en existe un autre, moins connu car moins accessible… et c’est sincèrement la plus belle activité (payante) que nous ayons faite. Le Doubtful Sound se situe plus au Sud, à 30 min de Te Anau (la porte d’entrée pour le Milford Sound). Enfin … vous arriverez à Manapouri, pas dans le fjord hein ! Comme on l’a dit, celui-là il est plutôt inaccessible… Suivez le guide, c’est parti pour l’aventure.

Doubtful Sound voyage pvt whv nouvelle zélande new zealand road trip backpacker national park nature paysage
Cet immense fjord vous laissera sans voix, après un grosse journée vous n’aurez même pas tout vu – ©Robin FAVIER

Une journée paradisiaque dans les fjords

Bienvenue à Manapouri donc ! Petit village qui tient son nom du lac, le 2ème plus profond du pays (430m tout de même!) et qu’il faut donc traverser avant d’accéder au fjord : déjà de beaux paysages à l’aube, une belle traversée sur un des plus beaux lacs du pays.

Vient ensuite la traversée épique en autocar du Wilmot Pass : la route la plus chère de tout le pays… qui n’est faite que de graviers ! Le bus ne roule qu’à 30km/h (voir moins), on entre dans la forêt tropicale bref on entre dans le vrai ! Puis enfin, le voilà, LE FJORD !

Le Doubtful Sound est le deuxième plus grand fjord du pays, il est 3 fois plus long que le Milford et il se compose de 3 bras. Une fois sur le bateau, vous embarquez pour 3 heures de croisière dans le fjord : il n’est pas rare d’observer les dauphins et les otaries, parfois même les manchots.

En bref, une journée complète au paradis, sur le lac puis sur le fjord. Un décor tout droit sorti d’un film de dinosaures, tout ce qu’on aime de la Nouvelle-Zélande ! Comptez 259$ (environ 155€) par personne pour une journée de 7h30-8h, une activité plus que raisonnable donc !

Excursions à prix réduit sur le Doubtful Sound

Une dernière pour la route, vous me direz merci pour les économies ;) L’excursion sur le Doubtful est parfois disponible à -40% sur Bookme. Vous trouverez aussi des options pour survoler le fjord, ou le découvrir en kayak !

Carte de ces 10 lieux d’exceptions

Où faut il se rendre pour visiter ces 10 lieux un peu plus éloignés des sentiers touristiques ? Voici la carte pour les localiser avant votre voyage. Pour la garder dans vos favoris, cliquez sur la petite étoile après le titre, et n’oubliez pas de télécharger la Nouvelle-Zelande sur Google Map (pour la consulter hors ligne).

Originaires de la Région Rhône-Alpes, nous nous rencontrons juste avant notre départ pour le PVT Nouvelle-Zélande. Même si nous tombons amoureux là-bas, ce n'est qu'un an plus tard que nous décidons de préparer notre aventure rien qu'à nous : le PVT Australie. Après un bref passage en Asie, nous voilà donc au pays des kangourous, prêts à travailler dans le secteur agricole avec l'objectif de renouveler notre visa pour une seconde année.

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami