Demande PVT Corée du Sud : tutoriel et conditions du visa

La Corée, ce n’est pas que Gangnam Style et Samsung. C’est aussi le marché aux poissons de Busan, Suwon et sa forteresse, la soupe anti gueule de bois ou la curieuse K-pop… Ça vous tente ? Suivez notre tutoriel pour la demande du PVT Corée du Sud !

Le PVT Corée du Sud, en bref

Le PVT Corée est encore peu demandé : en 2018, seuls 481 PVT Corée du Sud ont été délivrés sur les 2000 disponibles. D’après les retours que nous avons eus, la démarche est très facile (si ce n’est qu’il faut se déplacer à Paris), et très rapide : une fois que vous avez déposé vos documents à l’Ambassade, votre visa est normalement disponible sous cinq jours ouvrés.

Et, bonus non négligeable : la page dédiée au PVT sur le site de l’Ambassade de Corée est très détaillée… Ce qui facilite grandement les choses !

Âge de 18 à 30 ans
Durée maximum12 mois
Quota2000 places
CoûtGratuit
Page officielleoverseas.mofa.go.kr
Le littoral sur la couverture du guide PVT Corée du Sud

Préparer son PVT Corée du Sud

Retrouvez tous les conseils, avis et témoignages de nos voyageurs dans le guide complet du PVT Corée du Sud.

Conditions d’accès au PVT Corée du Sud

  • Avoir la nationalité française et disposer d’un passeport valide plus d’un an au moment du dépôt de demande.
  • Être âgé de 18 à 30 ans révolus au moment de la demande du visa : vous pouvez techniquement faire votre demande jusqu’à la veille de vos 31 ans… Mais le site de l’Ambassade de Corée précise qu’« il faut arriver en Corée avant ses 31 ans pour valider le visa vacances-travail ».
  • Résider en France au moment de la demande.
  • Ne pas être accompagné d’un parent lors de son séjour en Corée du Sud.
  • Disposer d’au moins 2 500 € sur un compte en banque.
  • Ne pas avoir déjà bénéficié du visa vacances-travail (PVT) en Corée du Sud.
  • Ne pas avoir été expulsé lors d’un précédent séjour en Corée.

Pour obtenir votre visa, vous devrez aussi :

  • Souscrire à une assurance médicale. Elle doit être valable 1 an (soit la durée du visa), et doit couvrir « la responsabilité civile, le rapatriement et l’ensemble des risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité et l’hospitalisation ». Pour en trouver une, consultez notre dossier sur les assurances PVT / WHV ainsi que notre comparatif.
  • Acheter un billet d’avion aller-retour, ou pouvoir prouver que vous avez les moyens financiers d’en acheter un.

5% de réduction sur votre assurance PVT Corée du Sud

Profitez automatiquement de 5% de réduction sur « Cap Working Holiday » de Chapka, l’assurance PVT testée et approuvée par les voyageurs Kowala. La réduction s’affiche à la fin de votre devis.

En savoir plus sur le code promo Chapka

 La forteresse Hwaseong, dans la ville de Suwon. Paysage aussi magnifique qu’improbable ! © Gilles Messian

Fonctionnement du PVT Corée du Sud

  • Le quota est de 2000 places, et le renouvellement se fait à chaque début d’année civile. Pour le moment, les quotas sont loin d’être atteints : 481 visas délivrés sur 2000 disponibles en 2018.  Si vous rentrez dans les critères, vous ne devriez pas avoir de problèmes pour l’obtenir.
  • Les demandeurs du visa doivent impérativement se rendre à la Section consulaire de l’Ambassade à Paris pour le dépôt du dossier. Aucune dérogation possible, n’essayez même pas de négocier !

Combien de temps je peux rester en Corée avec mon PVT ?

  • La validité du visa est de 12 mois, et le décompte prend effet le jour de sa délivrance.
  • Une fois votre visa obtenu, vous avez 1 mois pour entrer sur le territoire sud-coréen.
  • Il n’est pas possible de prolonger le visa, et vous ne pouvez pas non plus changer de statut sans sortir du territoire sud-coréen. Néanmoins, l’Ambassade précise que « vous pourrez, dans des circonstances exceptionnelles et sous des conditions d’éligibilité, changer le type de visa ». Plus d’informations sur le site des services de l’immigration en Corée du Sud.
  • Le PVT Corée est un visa à entrées multiples : vous pouvez entrer et sortir du pays autant de fois que vous le souhaitez, pendant toute la durée de validité du visa.
 Le (célèbre) marché aux poissons de Busan, en Corée du Sud © Gilles Messian

Peut-on travailler et étudier avec le PVT Corée du Sud ?

  • Le visa Vacances-Travail permet de travailler un maximum de 25 h par semaine.
  • Le visa interdit certains emplois : « hôtesse, danseur, musicien, acrobate »…
  • Les professions réglementées sont également interdites : médecin, avocat, professeur, pilote… Si vous souhaitez enseigner les langues, le visa Vacances-Travail n’est pas adapté : ce type d’emploi requiert un visa spécifique, le visa E2.
  • Il est possible d’étudier la langue coréenne dans les écoles ou les universités pendant toute la durée du visa. En revanche, si vous souhaitez étudier autre chose, vous devrez faire un visa étudiant.

Quelles démarches doit-on faire en arrivant en Corée du Sud ?

  • Une fois en Corée du Sud, vous devrez faire votre Alien Card (carte de résident étranger), sous peine de devoir partir de Corée au-delà de 90 jours. Vous devrez la mettre à jour à chaque fois que vous changerez d’adresse.
  • Au bout de trois mois, vous devrez également souscrire à la couverture santé coréenne – sauf dérogations.

Plus de détails ici !

seoul vue dégagee sur les immeubles
Prêts pour une vie urbaine à Séoul ? © Cameron Henderson

Tutoriel pour la demande du PVT Corée du Sud

Le PVT Corée du Sud est valable 12 mois. Le décompte commence dès que vous recevez le visa. Une fois votre visa obtenu, vous avez un mois pour entrer en Corée du Sud : ainsi, faites votre demande un mois maximum avant le départ. Si vous respectez bien les consignes de l’Ambassade, vous pouvez compter 5 jours ouvrables entre le dépôt de votre demande et l’obtention du visa.

Vous devez impérativement être présent pour le dépôt de la demande. En revanche, si vous ne souhaitez pas revenir chercher votre passeport, vous pourrez vous le faire envoyer par courrier.

La procédure se déroule en 3 étapes :

  1. Rassembler tous les documents pour constituer le dossier
  2. Se rendre à l’Ambassade pour fournir les documents originaux
  3. Retirer ou se faire envoyer le visa

1 – Constitution du dossier

Deux semaines avant votre demande, vous pouvez commencer à rassembler les documents suivants :

Passeport

Votre passeport original. Il devra être valable plus d’un an, pour couvrir toute la durée du visa. Cependant, nous vous conseillons de prévoir une petite marge supplémentaire… Vous pourriez avoir envie de prolonger le voyage dans les pays limitrophes !

Formulaire de demande

Le formulaire de demande de visa, complété et signé (à télécharger). Il devra comporter « l’adresse e-mail du requérant, l’adresse postale de ses parents, leur numéro de tél. fixe ».

L’ambassade indique aussi qu’il devra obligatoirement comporter une adresse et un numéro de téléphone en Corée : si vous ne connaissez personne en Corée du Sud, indiquez les coordonnées de l’endroit où vous logerez en arrivant.

Billets d’avion

Un billet d’avion aller-retour ou une attestation d’achat du billet d’avion ou un relevé de compte bancaire « justifiant des ressources suffisantes pour acheter des billets d’avion aller-retour ».

Ce montant n’étant pas défini par l’Ambassade, nous vous conseillons de vous baser sur les prix d’un aller-retour en Corée du Sud au moment où vous déposez votre demande. Cliquez ici pour connaitre nos astuces pour trouver des billets d’avion pas cher !

Certificat médical

Un certificat médical attestant de votre bonne santé, à faire chez votre médecin. C’est l’occasion de faire un bilan complet, pour partir en voyage en pleine forme !

Nous vous conseillons de profiter de votre passage chez le médecin pour demander les vaccins et les préconisations médicales pour la Corée du Sud, ainsi que pour les pays où vous souhaitez voyager.

Preuve de fonds

Un justificatif de ressources financières prouvant que vous disposez d’au moins 2500 €, ou plus si vous n’avez pas acheté votre billet d’avion. Il peut prendre la forme du relevé de compte original du dernier mois, ou d’une attestation demandée à la banque. Dans tous les cas, le document doit être certifié par la banque.

Casier judiciaire

Le bulletin nº 3 du casier judiciaire. La demande peut-être faite en ligne. Vous le recevrez sous une dizaine de jours maximum.

Photographie

Une photographie d’identité en couleurs, datant de moins de 6 mois. La photo doit mesurer 35 mm x 45 mm. La taille du visage doit être de 25 à 35 mm. Le fond doit être uni, clair et « sans bordure ».

Vous devez être de face, sans rien sur la tête, « sauf pour des raisons médicales ou religieuses ». Dans tous les cas, tout le visage doit être visible, sauf éventuellement les oreilles. Bref, on vous conseille d’aller chez un photographe qui connait toutes ces normes tirées par les cheveux !

Lettre de motivation

Une lettre de motivation du voyage ou un programme de séjour pour la durée d’un an. Vous devrez y décrire les activités rémunérées que vous souhaitez faire (respectant les conditions du visa) ou votre intérêt pour la Corée.

Comme pour tous les visas PVT, l’accent doit être mis sur votre volonté de découvrir une culture et un pays, avec le travail comme moyen… Et pas comme but principal !

Certificat scolaire ou diplôme

Un certificat de scolarité ou une photocopie du dernier diplôme est nécessaire.

Attestation d’assurance

Un contrat d’assurance médicale, d’une validité de 1 an, et couvrant « la responsabilité civile, le rapatriement et l’ensemble des risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité et l’hospitalisation ».

Votre assurance remboursée en cas de refus

Nous vous recommandons l’assurance PVT de Chapka, qui vous est remboursée* si votre demande de PVT Corée du Sud est refusée.
Vous bénéficiez en plus de 5% de réduction.

*Pour prétendre au remboursement, vous devez fournir un justificatif de refus avant le 1er jour du contrat.

Des assurances comme Chapka vous permettent de souscrire à un contrat d’assurance fait sur mesure pour le PVT, qui peut vous être remboursé en cas de non-obtention du visa. Pour choisir votre assurance, consultez notre dossier sur les assurances PVT / WHV ainsi que notre comparatif.

Enveloppe prépayée

Si vous souhaitez que l’Ambassade vous envoie votre passeport une fois le visa obtenu, vous devrez aussi joindre à votre dossier une enveloppe Chronopost prépayée et préremplie avec l’adresse à laquelle vous voulez le recevoir.

Oui, il est toujours possible de se faire envoyer son visa par la poste !

Il semble que courant 2018, juste après un changement de procédure, certains voyageurs n’aient pas pu se faire renvoyer leur passeport par la poste… Nous n’en savons pas plus sur les raisons de ces refus, mais nous avons contacté l’Ambassade en octobre 2019, qui nous l’a affirmé : oui, il est bien possible de se faire renvoyer le passeport avec le visa par la poste, en fournissant une enveloppe prépayée.

2 – Dépôt de la demande au Consulat

Une fois votre dossier constitué, rendez-vous à Paris, à l’Ambassade de Corée du Sud, pour déposer votre dossier. Vous devez obligatoirement le déposer en personne : pas de dérogation possible !

En cas de doute, contactez l’Ambassade

L’Ambassade ne fera pas de sentiments : si votre dossier ne correspond pas, il sera rejeté — et vous aurez fait le trajet pour rien. Nous vous conseillons donc de suivre à la lettre les instructions sur la constitution du dossier… Et surtout, de ne pas hésiter à les contacter directement par mail en cas de doute : le service consulaire est là pour ça, et répond très rapidement ! L’adresse mail de contact : [email protected]

Vous pourrez vous y rendre sans rendez-vous, le matin uniquement. Le service visa est ouvert de 9h30 à midi, du lundi au vendredi à cette adresse :

Ambassade de la République de Corée en France
125 rue de Grenelle
75007 Paris

3 – Réception de votre visa

Si tout va bien, 5 jours ouvrés après le dépôt de votre demande, vous pourrez retirer votre passeport avec votre visa. Pour récupérer votre passeport, deux solutions :

  • Revenir à l’Ambassade de Corée du Sud, sur les mêmes horaires. On vous donnera votre passeport en main propre.
  • Vous le faire envoyer par courrier. Pour cela, vous aurez laissé une enveloppe Chronopost prépayée et préremplie au moment du dépôt de votre dossier.

Une fois votre visa reçu… Vous n’avez plus qu’à faire votre sac et prendre votre avion !

 Ça y est, vous avez votre PVT ? Hissez les voiles matelots, direction la Corée du Sud !! Ici, photo prise sur l’île d’Ulleung-gun. © dconvertini

Les démarches à faire en arrivant en Corée du sud !

Haha, une fois en Corée du Sud, vous pensiez être liiiibres (Max) ? Pas si vite, petits papillons, encore un peu d’administratif et vous êtes sortis d’affaire.

L’Alien Card, votre carte d’étranger

Comme beaucoup de pays, la Corée du Sud délivre aux visiteurs longue durée une carte de résident étranger. Ce qui est assez marrant, c’est que ce document s’appelle l’Alien Card… Ce qui en dit long sur votre place d’étranger dans le pays (consultez le témoignage de Maéva, qui a fait un PVT Corée) !

Vous devrez faire votre Alien Card 90 jours maximum après votre entrée en Corée. Pour cela, prenez rendez-vous en ligne au bureau d’immigration dont dépend votre adresse. Pour le trouver, cherchez les « immigration-related Office » sur le site Hi Korea : sélectionnez votre région, et la liste apparaitra.

Vous aurez besoin des documents suivants :

  • Votre passeport avec votre visa.
  • Un formulaire de demande de l’Alien Card (il vous sera donné sur place).
  • Le montant des frais : 30 000 wons (environ 23 euros).
  • Un projet de voyage.
  • Les coordonnées de contact de la famille ou du logement où vous êtes.
  • 1 photo d’identité, format 3,5 x 4,5 cm, sur fond blanc.

Sur place, on vous prendra vos empreintes digitales, et vous devrez aussi vous acquitter des frais de dossier.

Si tout va bien, vous pourrez retirer votre Alien Card sous trois semaines. Attention, vous devrez la mettre à jour à chaque déménagement, dans un délai de cinq jours. C’est obligatoire, mais gratuit.

Le guide ultime pour votre PVT Corée du Sud : emploi, logement, monnaie…

De tous les pays du PVT, c’est surement la Corée du Sud qui est la plus attentive à l’accueil et à l’information des pvtistes ! Vous trouverez un guide très complet édité par les autorités coréennes, vous donnant tout un tas d’informations pratiques sur la vie en Corée : comment trouver un logement ou un emploi, où apprendre le coréen… À imprimer et garder bien au chaud dans votre sac à dos !

L’assurance santé coréenne : désormais obligatoire

C’est un changement qui date du 16 juillet 2019 : « tout étranger ayant séjourné en République de Corée pendant plus de six mois doit obligatoirement être affilié à l’assurance maladie nationale », affirme le guide du PVT en Corée, édité par les autorités coréennes. Toujours d’après le guide, c’est à partir de trois mois sur le territoire que vous pouvez faire ces démarches. Cependant, il semble qu’en tant que détenteur d’une assurance étrangère (obligatoire pour obtenir le PVT) vous puissiez demander une dérogation…

Dans tous les cas, nous vous conseillons de vous renseigner sur le site de la National Health Insurance Service (NHIS) voire d’aller directement dans un centre de la NHIS dédié aux étrangers. D’après ce que nous avons compris, celui qui vous concerne est à Séoul : la Guro Branch Office – 401, Gyeongin-ro, Guro-gu.

Mais cette procédure est toute nouvelle… On reste donc en attente de vos retours !

 Ça y est, vous êtes officiellement un Alien en PVT Corée du Sud ? Allez vous ressourcer près des grandes tombes du parc Daereungwon, à Gyeongju… © dconvertini

En m'approchant (dangereusement) de la trentaine, j'ai eu envie de prendre un peu d’air frais pour cette décennie qui commence. Après un premier bain de pieds en Turquie en 2015, c'est le grand plongeon début janvier 2017, avec un PVT Argentine, cette fois en compagnie de mon amoureux de presque toujours, Romain. Notre devise de voyage : curiosité, improvisation et contemplation !

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami