Floraison des cerisiers au Japon : où et quand profiter des sakura

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Japonais attendent leurs printemps avec impatience ! La floraison des cerisiers, les fameux Sakura, est en effet une des plus grandes fêtes du pays. Quand et où profiter des Sakura au Japon, on vous raconte tout ici !

Qu’est-ce que le Sakura, et le Hanami ?

Un peu de vocabulaire pour bien commencer, car on n’a pas tous fait japonais en option LV2 au Lycée !

Sakura est le mot japonais pour désigner les cerisiers ornementaux du Japon. Par association, le terme s’emploie aussi pour parler des fleurs de cerisiers. 

Le Hanami (ou « ohanami »), lui, correspond aux festivités lors de la floraison des cerisiers. Littéralement, il se traduit par « regarder les fleurs ».

Histoire du Hanami

L’histoire dit que le Hanami est apparu lors de l’ère Nara (710-794). À cette époque, les fleurs de pruniers avaient tous les honneurs, et la tradition ne concernait que l’empereur et sa cour.

Les fleurs de cerisiers (Sakura) devinrent l’objet de tous les regards sous l’impulsion de l’empereur Saga qui organise le premier Hanami dans les jardins de Shinsen-en à Kyoto (812). Cette fleur fascine les élites et poètes, et devient le symbole du temps qui passe, de la beauté de la vie, mais aussi de son côté éphémère.

Ce n’est que pendant l’ère Edo (1600-1867) que le rituel se démocratise avec des plantations de cerisiers partout dans le pays voulu par l’empereur Takugawa.

La beauté des sakuras du Japon
La beauté des sakura du Japon

Notre expérience du Hanami à Kyoto 

Nous avons vécu le Hanami 2018 en ayant la chance de tomber en plein pic de floraison lors de notre visite de Kyoto. Chanceux en effet, car nous pensions arriver relativement tôt dans cette région (autour du 20 mars). C’était sans compter sur une année de floraison assez précoce, pour le malheur des uns, et le bonheur… de nous et quelques autres !

Les cerisiers fleuris transforment littéralement la ville, les couleurs sont resplendissantes, les balades enchanteresses, les gens tous dehors pour fêter le printemps. C’est une expérience sans égale. 

Hanami au parc Maruyama, Kyoto
Hanami au parc Maruyama, Kyoto

Ambiance d’une journée sous les cerisiers fleuris

En journée les personnes flânent dans les jardins, se retrouvent entre amis ou en famille, sourires figés aux lèvres, et regards écarquillés sur ces merveilles de fleurs (plus elles sont pâles, plus les Japonais les chérissent).

Le soir, on s’installe sur des bâches (apportées par les Japonais ou à disposition dans les parcs) et on déguste un bento sous un ciel étoilé de mille fleurs. Il est aussi de commun voir les locaux amener leur alcool et de parfois en abuser un peu trop. Le fameux « relâchement » dont nous vous parlions dans les chocs culturels et surprises découvertes au Japon. Le tout, rassurez-vous, dans la bonne humeur : le japonais semble avoir l’alcool heureux ;)

20 découvertes et chocs culturels d’un premier voyage au Japon

Un ciel illuminé de milles fleures

Nous avons profité du Hanami dans le parc Maruyama à Kyoto. L’un des cerisiers pleureur les plus célèbres du Japon est mis sous les projecteurs une fois la nuit tombée. Il faut avouer qu’il en met plein la vue. En guise de diner, un bento fait de sushi et, tamagoyaki (omelette roulée à la japonaise) et onigiris faits maison grâce au fabuleux cours de cuisine d’Aki. Autant vous dire que cette expérience restera gravée à vie !

Le fameux cerisier pleureur du parc Maruyama, Kyoto
Le fameux cerisier pleureur du parc Maruyama, Kyoto

Important le Hanami ?

Pour vous donner une idée de l’importance du Hanami, imaginez que les bulletins météo au Japon sont suivis des prévisions de floraison des Sakura. Quand nous avons notre météo des neiges, les Japonais ont celle des cerisiers. Chacun son sport !

Le revers du Hanami

Mais, car il faut bien un mais, Sakura et Hanami signifient aussi une véritable recrudescence de gens dans les parcs, les châteaux, les jardins et les rues. Si vous recherchez le calme et la contemplation, ce n’est donc peut-être pas la période du Hanami qui vous conviendra, du moins dans les hauts lieux touristiques.

Nous avons particulièrement ressenti cette saturation à Kyoto, ville qui pour relativiser a de plus en plus de mal à accueillir les foules de touristes (japonais et étrangers) que ce soit pendant les sakura, ou le reste de l’année.

Planifier son voyage en fonction des Sakura

Il est impossible de connaitre au jour près la date de floraison des cerisiers, les conditions climatiques pouvant la précipiter au dernier moment ou au contraire la retarder. Difficile donc de s’assurer de ne pas la rater.

La meilleure des méthodes pour mettre toutes les chances de votre côté : planifier « grossièrement » votre voyage selon les prévisions de floraisons (dont la précision varie environ de 3 à 15 jours selon les années), tout en gardant de la flexibilité pour partir plus au sud ou au nord en fonction du front de floraison. 

Si vous tombez bien avant ou après la floraison des cerisiers, tout n’est pas perdu question observation de belles floraisons.

  • Environ 1 mois avant les Sakura, vous pourrez profiter de la floraison des pruniers (célébration appelée « Ume » au Japon).
  • Après les cerisiers, c’est au tour des pêchers de découvrir leurs fleurs qui n’ont parfois rien à envier au Sakura ! 
étudiants dansent devant cerisiers
Le Hanami coïncide aussi avec la rentrée toute proche des étudiants, en avril au Japon

Et on a aussi droit aux cerises ? 

Avec tous ces cerisiers, ça doit être une grande fête de la cerise après le Hanami ! Et bien la réponse est non, et c’est bien dommage ! Tous les cerisiers ornementaux (saturas) plantés au Japon sont stériles.

L’objectif premier du Sakura est, et a toujours été de faire de belles fleurs. Les espèces, issues de boutures et de clonages, ne produisent ainsi aucun fruit. Conclusion, n’espérez pas trouver un clafoutis bon marché au Japon, les cerises y sont d’ailleurs hors de prix, un comble !

Les dates des prochaines floraisons de cerisiers au Japon

Chaque début d’année, l’office national de météorologie du Japon fourni son calendrier prévisionnel de floraison qui va s’affiner à mesure qu’on s’approche de la date de floraison. Ne prenez donc pas les dates pour garantie surtout avec les premiers prévisionnels de janvier ! La nature décide encore de quand elle va faire éclore ces fleurs. ;) 

Les notions importantes sont :

  • Bloom start : début de la floraison, c’est l’éclosion des fleurs
  • Full bloom : Pic de floraison, il intervient généralement 4 à 8 jours après l’éclosion. C’est le meilleur moment pour l’observation.

Carte prévisionnelle de floraison des cerisiers – printemps 2019

Carte prévisionnelle de floraison des cerisiers 2019

Sites de références pour suivre la floraison

Ce dernier propose également les statistiques de date de floraisons sur les 10 dernières années pour chaque région du Japon. Une bonne référence pour planifier votre voyage en ayant le plus de chances de pouvoir observer les Sakura

Lieux emblématiques pour profiter des cerisiers au Japon

Loin de nous l’idée de proposer une liste exhaustive des endroits où admirer les Sakura. Il y en a des milliers, parfois célèbres, parfois moins connus (souvent les meilleurs, car vous serez plus tranquille). 

Un bon point de départ est de viser n’importe quel jardin, temple et château du pays. Avec leur caractère historique, les Sakura ont été plantés dans la très grande majorité de ces lieux historiques. Comme à Tokyo ou Kyoto, les cerisiers sont aussi nombreux le long des rivières et courts d’eaux, vous offrant l’option de ballades à pieds, à vélo ou même en bateau dont vous vous souviendrez longtemps. 

1000 lieux pour observer les Sakura au Japon

Le site de référence pour les lieux d’observation des Sakura au Japon s’appelle Hanami Walkerplus. Il n’existe malheureusement qu’en japonais. À ouvrir donc sur Google, chrome en activant l’option de traduction. Pour une courte sélection, retrouvez notre carte en fin d’article.

Nos lieux favoris à Kyoto 

  • Les berges de la Kama River : cet endroit est déjà génial pour une petite sieste au bord de l’eau ou une balade à vélo. Avec les cerisiers, c’est un pur chef-d’œuvre de la nature suffisamment spacieux pour que tout le monde en profite.
Les berges de la Kamogawa à Kyoto en fin de journée
Les berges de la Kamogawa à Kyoto en fin de journée
  • Le parc Maruyama pour l’ohanami le soir. Avec les éclairages, les arbres sont grandioses. Des baches sont à disposition, sur le principe du premier arrivé premier servi. Il y a aussi de nombreux stands pour s’offrir un bon repas sous les sakura.
  • La Montée de Keage : ancien chemins de fer en plein Kyoto qui servait dans les année 50 à remonter les bateaux entre les canaux de la ville (une belle ballade les longe d’ailleurs). C’est la plus grosse explosion de Sakura qu’il nous a été offert de voir, dans un décor assez atypique. 
Selfies en folie sur la montée de Kéage à Kyoto

Nos lieux favoris à Tokyo :

  • Le jardin Gyoen : ce jardin est une pure merveille au cœur de la ville. Le plus beau sans conteste visité à Tokyo. Avec les cerisiers en fleurs, le jardin devient en plus un haut lieu de fête.
sakura jardin gyoen tokyo
Depuis les jardins Gyoen, on oublie complètement être encore à Tokyo

On a raté, mais ça doit être magnifique (voir aussi la google map qui suit) : 

  • Rivière Meguro à Tokyo : Quelques 800 cerisiers qui encadrent la riviere. Prisé le soir où les arbres en fleurs sont éclairés pour un mettre en valeur le spectacle .
  • L’ile de Miyajima à côté d’Hiroshima : déjà magnifique hors floraison, Miyajima est célèbre pour la mise en valeur des cerisiers autour .
  • le Mont Yoshino à côté de Nara : plus de 30000 cerisiers qui se mélangent à la nature, rien que ça !

Google Map des meilleurs spots pour admirer les Sakura

Cette carte n’est pas exhaustive, mais vous offre les sites parmi les plus réputés pour observer la floraison et fêter le hanami autour de Tokyo, Kyoto et partout ailleurs au Japon. Si un site d’exception semble manquer, n’hésite pas à nous le dire en commentaires ! Sinon n’oublie pas de mettre cette carte dans tes favoris (étoile après le titre) pour la consulter une fois au Japon !

Astuce : le Hanami sur Google Map

À l’approche de la floraison des Sakura, si vous zoomez suffisamment sur google map vous verrez apparaitre sur la carte les lieux où fêter le hanami (« cherry blossom spot »).

Google map précise également le niveau de floraison (avant pic, pic et après pic), super utile une fois sur place. Pensez donc à rester connecté une fois au Japon, par exemple à l’aide d’un pocket-wifi.

spot-sakura-hanami-google-map
Visualisation des spots à Hanami sur Google Map

Je suis l'ancien et le sage du duo, ou pas... 30 ans fêtés chez les kangourous, en me jetant dans le vide à 4500m d'altitude au dessus de Rainbow beach pour l'anecdote. J'ai aussi eu une histoire d'amour de 4 ans avec Montréal qui fut l'occasion de vadrouiller sur ce nouveau continent : le Pérou, les Rocheuses, l'Ouest américain, l'Alaska... J'ai tenté l'aventure australienne pour m'offrir un grand bol d'air et de découvertes! Pari gagné...

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami