Où dormir à mon arrivée en Australie : l’hébergement courte et longue durée en ville

Vous venez de débarquer en Australie ou vous êtes sur le point de débuter votre WHV ? Vous cherchez où vous loger pour vos premières nuits ? Voici tous nos bons plans pour dormir au meilleur prix en ville.

Ça y est, vous avez foulé le tarmac de l’aéroport de Sydney, Perth ou Melbourne, la grande aventure débute ! Vous vous précipitez sur les marches de l’opéra house, vous vous baladez directement le long des rives de la belle Yarra River, la nuit approche, c’est magnifique… et… oups, vous ne savez même pas où dormir ce soir ! No worries mate, nous sommes là pour vous éviter de dormir dans la rue.

Les backpackers

C’est la première option, la plus simple, la plus classique. Pas la plus économique cependant, mais intéressante pour les premières rencontres, trouver un(e) partenaire de voyage par exemple.

La réservation n’est, en général, pas nécessaire. Les backpacks ne manquent pas dans toutes les grandes villes australiennes. À Sydney par exemple, vous pouvez vous rendre dans le quartier de King Cross, la rue principale est jonchée de backpacks, vous devriez y trouver votre bonheur.

Vous serez par la même occasion à côté du car market si vous souhaitez investir dans un van ou un 4×4.

La réservation peut être utile en très haute saison (décembre à Sydney, périodes autour de Noël ou du réveillon, GP de formule 1 ou Open d’Australie à Melbourne, etc.) ou pour obtenir des prix négociés, ou encore tout simplement pour rassurer maman !

Notre sélection de backpackers en Australie

Sydney
Darwin
Melbourne
Cairns
Brisbane Lagoon plage Southbank
Brisbane

Prix moyens des backpackers

Comptez de 20 $ à 35 $ la nuit dans un dortoir allant de 4 à plus de 10 lits. Et de 60 $ à 90 $ pour une chambre privée.

Les principaux sites de réservation

Les grosses plateformes de réservation permettent également d’obtenir de bons prix sur certaines auberges, ou parfois d’obtenir une chambre d’hôtel pour encore moins chère. Testez par ici :

Dormir en ville
Dormir en ville : pour obtenir ce genre de vue !

Conseils pour les réservations en Auberges

  • Réservez au minimum 2/3 nuits histoire de vous poser un peu, de récupérer du fameux jetlag et d’amorcer les visites et les nouvelles rencontres sereinement,
  • ne réservez pas non plus sur une trop longue période (en général 5 à 7 jours maximum), histoire de pouvoir changer d’auberge si la précédente vous a déçu, ou pour n’importe quel aléa soudain du voyage.
  • Certaines auberges proposent de transférer vos nuits restantes dans d’autres auberges partenaires dans d’autres villes d’Australie. Ça peut être une option intéressante, renseignez-vous !

Astuces pour alléger la facture

  • Plusieurs backpacks proposent des « free pick-up ». En français, ils vous récupèrent gratuitement à l’aéroport, vous faisant gagner les frais d’une navette qui peut ne pas être donnée. Renseignez-vous sur les offres de chaque backpack,
  • certains backpacks incluent dans leur tarif le petit-déjeuner, pas négligeable quand on connait les prix des Chocapic en Australie (voir aussi notre article Manger sans se ruiner en Australie),
  • la plupart des backpacks disposent d’une cuisine commune. Nous vous conseillons largement (si elle est utilisable et ne croule pas sous la graisse) de l’utiliser pour cuisiner vos propres repas. L’argent file très vite dans les premiers jours, surtout si vous commencez à faire la tournée des fastfoods,
  • plus valable pour des villes comme Byron Bay, Angle Sea ou Noosa, les backpacks des villes réputés pour le surf prêtent parfois à leurs locataires des planches de surf pour plusieurs heures voire la journée. Ne vous attendez pas à recevoir la planche de Kelly Slater. Mais en faisant un rapide calcul, sachant que la location à la journée dans les magasins spécialisés tourne autour de 40/50 $ (pour une mousse ou une BIC), vous obtiendrez un lit et une planche pour le même prix !
  • Les backpacks peuvent être un bon point de départ pour les annonces de van (beaucoup de backpackers laissent des annonces au comptoir) ou les recherches de boulot (y compris pour le fruit-picking en campagne). Sur ce dernier point, méfiez-vous tout de même des propriétaires d’auberges qui vous promettent un boulot si vous restez une ou plusieurs semaines dans leur hostel !

L’alternative Airbnb

Pourquoi s’entasser à 10 ou 20 dans un dortoir quand on peut avoir une chambre voire un appartement complet pour le même prix ? Comment est-ce possible ? En passant par le réseau Airbnb, un réseau qui a vraiment le vent en poupe.

AirBnb met en relation des particuliers qui proposent de sous-louer une chambre privée ou à partager, voire même un logement entier à d’autres voyageurs.

Jusqu’à 34 € sur votre premier Airbnb !

Rejoignez Kowala sur Airbnb et découvrez plus d’un million de lieux de séjour uniques dans le monde entier.

Les avantages

  • Bien moins cher qu’un hôtel, et parfois même qu’une auberge de jeunesse ! On peut par exemple trouver une chambre pour une ou deux personnes dès 20 AUD la nuit à Sydney. Dur à battre ! Bien sûr, si on élève le standing, les tarifs peuvent aussi s’envoler…
  • Si vous êtes en couple, ou que vous cherchez simplement un peu d’intimité,
  • vous arrivez dans un logement meublé et équipé, vous pourrez préparer vos propres plats. C’est une source d’économie non négligeable, surtout en Australie !
  • Vous logerez (parfois) chez l’habitant. Il sera parfois sur place, parfois à quelques pâtés de maisons, parfois lui-même en voyage. Dans tous les cas, il sera souvent un excellent guide ou conseiller sur le quartier et la ville où vous atterrissez.
  • Le choix est aujourd’hui énorme, constat encore plus vrai dans les grandes villes d’Australie. Vous pourrez ainsi accéder à une incroyable diversité de prix, mais aussi de types de logements ou de localisations. Dormir sur un bateau, sur une île, à deux pas de la plage ou avec une vue directe sur l’opéra de Sydney, tout est devenu possible grâce à Airbnb !

Les défauts

Hormis des frais de service qui nous semblent parfois trop élevés (autour de 10 % du prix du séjour), nous n’avons pas découvert de réel défaut à ce système. Il est tellement pratique que nous l’avons même adopté à notre retour en France. C’est en effet un des rares moyens de se loger correctement dans l’hexagone sans avoir à sortir fiches de payes, contrat de travail, avis d’imposition et j’en passe !

Conseils pour les réservations Airbnb

  • Faites une recherche avec critères pour cibler directement les logements qui vous correspondent le plus. Le site est extrêmement bien développé est vous permet de filtrer les offres selon de nombreux critères.
    • Les critères classiques : localisation (la carte interactive est aussi très pratique), tranche de prix, chambre partagée, privée ou logement complet.
    • Les critères spécifiques : WiFi (si vous êtes en recherche de boulot, ça sera par exemple un critère indispensable), lave-linge, mais aussi langage de l’hôte (si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise en anglais, ou au contraire, préférez éviter un francophone).
  • Pour être sur d’être sur la même longueur d’onde que votre hôte (surtout s’il est présent lors du séjour), lisez bien les commentaires sur son profil, et n’hésitez pas à échanger directement avec lui.
  • Si vous pensez rester pour une longue durée, vous pouvez toujours demander un petit geste commercial via la messagerie Airbnb. C’est une pratique classique qui fonctionne en général bien.
  • Si vous avez le moindre doute sur votre date d’arrivée, vérifier bien les conditions d’annulation. Chaque hôte peut choisir selon 3 niveaux d’annulation, qui déterminent à chaque fois la période de délai et les niveaux de remboursement possibles en cas d’annulation.

Le Couchsurfing : J’irai dormir chez vous

Vous connaissez Antoine de Maximy, vous adorez le concept de son émission, le couch surfing vous offre la possibilité de l’imiter ! le Couchsurfing, c’est littéralement le moyen de squatter des milliers de canapés de particuliers à travers le monde. Comment ça fonctionne ? Il suffit de s’inscrire sur le site Couchsurfing et d’y créer son profil.

Une fois membre de la grande famille, vous pourrez surfer à travers les profils qu’on peut facilement trier en fonction de leur localisation ou d’autres critères comme la possibilité actuelle de recevoir quelqu’un. En fonction de l’endroit qui vous intéresse, il ne vous reste plus qu’à contacter un ou plusieurs couchsurfers qui semblent disposés à vous recevoir et, tant qu’à y être, dont le profil vous plaît.

Contrairement aux réseaux d’Helpx ou de Wwoofing, on ne vous demandera pas de tondre le gazon ou de faire le ménage en échange du gite (enfin ce n’est pas impossible non plus ;). Le concept s’arrête aussi en général à l’hébergement, pas de logique de partage des repas ici.

Après en pratique, c’est du cas par cas. Certains hôtes seront ravis de partager leur diner, d’autres n’auront pas le temps, certains vous demanderont un petit coup de main pour le ménage, un déménagement, enfin à chaque fois c’est une nouvelle histoire !

Il ne faut pas perdre de vue que le réseau se base sur une logique d’échange et de partage. La plupart du temps, les couchsurfers vous invitent chez eux pour discuter, rencontrer de nouvelles personnes et de nouvelles cultures. C’est finalement une belle manière de voyager tout en restant chez soi !

Avantages du Couchsurfing

  • L’hospitalité est assez populaire en Australie. Ceci se ressent sur le réseau couchsurfing qui est plutôt vaste et bien représenté dans les villes australiennes.
  • C’est gratuit, un détail non négligeable !

Risques du Couchsurfing

Je mentirais si je disais qu’ils sont nuls, j’ai déjà entendu parler d’histoires de couchsurfing qui ont mal tourné. Mais dans une très large majorité de cas, tout se passe très bien. Le risque le plus important consiste selon moi à se faire planter le jour même. Pour ce qui est des risques de tomber sur quelqu’un d’un peu « étrange » ou « trop amical », vous pouvez les éviter simplement en contactant des profils disposant de nombreux retours ou commentaires positifs.

Conseils pour le Couchsurfing

  • Le premier est une affaire de bon sens. N’oubliez pas que vous êtes invité chez quelqu’un. Il va de soi d’être courtois avec votre hôte et de respecter son logement et ses règles. Ça peut être pas mal de demander avant d’allumer une clope dans le salon par exemple ! Si l’endroit ou la personne ne vous conviennent pas, vous êtes libre de partir vers l’auberge de jeunesse la plus proche. Notons qu’en général, ça n’arrive jamais si vous avez eu un vrai contact avec le couch surfer via le site et si vous avez lu son profil au complet.
  • En passant par le couch surfing, vous n’êtes pas sur un site de réservation de chambre d’hôtel ou autres. Ne vous attendez pas à une réponse instantanée. N’hésitez pas à contacter plusieurs couchsurfers, et entre 5 et 10 jours à l’avance si possible. S’y prendre trop à l’avance n’est pas forcément idéal non plus. Votre hôte potentiel est comme vous, il ne sait pas nécessairement ce qu’il fera et où il sera dans deux mois !
  • De la même manière, tentez toujours d’avoir une solution de secours, un autre couchsurfer, un backpack ou une chambre d’hôtel par exemple. Votre hôte n’est pas à l’abri d’un événement qui le fait changer d’avis, et c’est son droit !
  • Dernier conseil au niveau de votre profil. Détaillez-le au maximum pour le rendre attractif aux yeux des autres couchsurfers. Tentez de récupérer un maximum de commentaires (de préférence positifs bien sûr) et écrivez dans votre langue et celle du pays pour que tout le monde puisse l’apprécier !

J’ai testé le Couchsurfing en Nouvelle-Zélande

Les sharehouses, locations longue durée

La collocation à l’Australienne est une option très répandue chez les backpackers qui souhaitent rester un certain temps en ville. C’est aussi beaucoup plus économique qu’une auberge de jeunesse et beaucoup plus intime et confortable. Les prix sont très variables en fonction des villes. Une fois de plus, Sydney et Melbourne restent les villes les plus chères.

Sharing House
Celles-ci ne sont, malheureusement, pas à louer…

Votre loyer vous sera demandé toutes les semaines. Pour une personne, comptez entre 70 $/sem pour une petite chambre dans les villes les moins chères ou en banlieue et jusqu’à 350 $/sem pour des colocs plein centre-ville.

Sites utiles pour trouver des colocs

Les résidences universitaires

Vous êtes nostalgique de vos années étudiantes et de la folle ambiance des résidences universitaires ? Si la réponse est oui, ça tombe bien, le voyage est une excellente opportunité pour gouter à nouveau à cette ambiance, avec souvent une touche internationale en plus ! En passant par les accueils des universités ou campus de chaque grande ville, il est en effet souvent possible de réserver une chambre étudiante. Les disponibilités sont d’autant plus nombreuses qu’on se trouve en période de vacances scolaires [normal, vous me direz !].

Les tarifs peuvent être assez variables en fonction de la localisation du campus ou de la résidence, ainsi que des équipements mis à votre disposition. Pour une chambre privée, il vous faudra débourser entre 200 $/mois et 700 $/mois.

Vivre sur la route en Australie

Le camping peut être une solution très attractive et économique pour rester à plus ou moins long terme en ville. Même si vous serez certainement plus en périphérie du centre, le coût sera rapidement divisé par 2 ou 3, les prix des campings étant établis par emplacement et non en fonction de nombre de personnes. Seule obligation ici, avoir son propre véhicule  (soit son van tout confort, soit un véhicule et la tente qui va bien avec).

Prix moyens des campings

Comptez de 15 $ à 40 $ la nuit sur un emplacement avec électricité [power site]

Campings bons marchés

Certaines villes utilisent également leurs terrains de sport ou ovale comme camping à bas prix. C’est le cas à Hobart par exemple. Si vous n’avez pas besoin de vous rendre régulièrement en ville, préférez les parcs nationaux alentour. L’environnement sera certainement encore plus accueillant et le prix encore plus raisonnable (de l’ordre de 5 à 10 $/pers), même si les installations et toilettes seront sûrement plus rudimentaires.

Où et comment dormir en van en Australie

Je suis l'ancien et le sage du duo, ou pas... 30 ans fêtés chez les kangourous, en me jetant dans le vide à 4500m d'altitude au dessus de Rainbow beach pour l'anecdote. J'ai aussi eu une histoire d'amour de 4 ans avec Montréal qui fut l'occasion de vadrouiller sur ce nouveau continent : le Pérou, les Rocheuses, l'Ouest américain, l'Alaska... J'ai tenté l'aventure australienne pour m'offrir un grand bol d'air et de découvertes! Pari gagné...

4
Commentaire(s)

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
AntoninPhilippe BECUEnicolas Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Philippe BECUE
Philippe BECUE

Bonjour Antonin, j’envisage un voyage en Australie en Novembre 2017. Je pense me consacrer à la cote Ouest ( Perth et environs). Aurais-tu de bonnes adresses à me conseiller ( Hôtel , sites incontournables …) .
Merci Beaucoup
Philippe

nicolas
nicolas

bonjour,
le code de parrainage fonctionne-t-il encore?
je n’ai pas réussi à l’activer.
merci.
nicolas

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami