Avant d’aller dans les conseils pratiques, parlons du fond ! Nous conseillons largement cette aventure en bateau sur le Mékong pour aller de la Thaïlande au Laos, ou l’inverse. Ce fut pour nous l’occasion de nous mélanger avec des backpackers de toutes origines, mais aussi des locaux qui empruntent régulièrement ce trajet. Une descente plutôt paisible, du moins en comparaison des trajets de bus auxquelles nous nous étions habitués en Thaïlande, qui ne semble finalement pas trop longue, et qui n’est pas inconfortable au possible comme nous avons pu le lire ailleurs.

Précision tout de même, nous avions des sièges type banquettes de bus, la version bois massif existe elle aussi et doit être un poil moins agréable. Mais un simple coussin qu’on peut acheter sur place devrait rapidement résoudre ce léger problème !

Consultez aussi : À la découverte du Laos, du Mékong à Luang Prabang

Les Prix de la descente du Mekong

descente Mékong

Paysage de descente du Mékong

Vous avez deux options pour réaliser ce trajet. La première est de réserver un pack tout compris depuis de nombreuses agences ou guesthouse, que ce soit à Chiang Mai ou à Chiang Khong (la ville frontalière). La deuxième option est de prendre son sac à dos et son courage à deux mains, et d’utiliser le mode autodébrouille. Une option qui marche souvent très bien en Asie du sud-est !

Voici les prix que nous avons constatés (en moyenne bien sûr) en septembre 2013

  • Pack tout inclus depuis Chiang Mai = 1800 bahts (environ 42 €)
    (inclus transport en bus, arrêt au White temple, nuit à Chiang Khong et les repas)
  • Pack tout inclus depuis Chiang Khong = 1100 bahts (environ 25 €)
    (inclus uniquement le transfert jusqu’aux douanes et le billet de slowboat)

En s’organisant soi-même

  • Bus Chiang Mai – Chiang Rai = 180 bahts (via green bus, tout confort)
  • Nuit à Chiang Rai = 150 bahts
  • Bus Chiang Rai – Chiang Khong = 65 bahts (bus local, moins confortable, mais seulement 2 h 30 de trajet)
  • Traversée du Mékong et tuktuk jusqu’au départ du slow boat = 80 bahts
  • Billet de slowboat jusqu’à Luang Prabang = 900 bahts
  • Repas = 200 baht (un diner et un petit dej, je compte large !)

Au total, vous vous en sortez pour environ 1550 bahts (36 €), pas une économie énorme, mais une liberté complète pour visiter Chiang Rai ou Chiang Khong et surtout leurs régions respectives que je vous conseille largement ! Pour vous en convaincre, vous pouvez lire nos aventures à Chiang Rai.

Tarifs du Visa pour le Laos :

À tous ces frais et dans les deux cas, il faudra payer le visa pour le Laos. Essayez d’avoir des dollars US en avance, sinon un bureau de change se trouve sur place à des taux corrects. Prévoyez également 2 photos d’identité, et quelques dollars en rab pour des frais supplémentaires qui pourraient soudainement apparaitre ;)

  • 30 $US pour les Français, valable 30 jours
  • 42 $ pour les Canadiens, valable 30 jours
  • gratuit pour les suisses pour un séjour de moins de 15 jours, 50$US au delà (merci Corentin pour l’update).

Les Arnaques

Attention, si vous voulez vous organiser par vous même, ces petits filous de Thaï tenteront tout de même de vous organiser le transfert et au passage, bien sûr, d’y prendre leur petite marge.

La première arnaque

Lorsque vous arriverez au poste-frontière pour faire votre visa, un (ou des) petit malin vous demandera surement si vous avez déjà réservé vos billets de slowboat. Si vous lui dites que non, il vous proposera de les lui acheter (car les guichets ferment à 10 h malgré le départ du bateau à 11 h 30, oui monsieur…) en vous promettant les meilleures places à bord. Ne le croyez pas, il tente juste de se faire sa petite marge sur vos billets. Rendez-vous par vous même à l’embarcadère des slowboats (en tuktuk ou à pied pour les courageux), le guichet, un peu plus haut, est bel et bien ouvert au moins jusqu’à 11 h et vous payerez le tarif normal, soit 900 bahts (21 €). Par ailleurs, vous êtes ensuite libre d’embarquer quand vous voulez, au final bien avant tous ceux qui sont tombés dans le piège du poste-frontière, et vous aurez pour le coup, les places qui vous conviennent.

Une autre arnaque

Un peu plus perverse celle-ci, et qui s’adresse à ceux qui ont acheté leur ticket de slowboat à l’avance. Au moment de prendre le bateau pour traverser le Mékong et atteindre le poste-frontière, des petits malins vous aborderont peut-être pour vous proposer un super deal. Il vous expliquera alors que les conditions sur le Mékong sont très mauvaises, qu’il y a trop de courant, que les bateaux coulent, que vous allez finir trempé et perdre toutes vos affaires. Bref, ils ne manquent pas d’arguments. Pour sauver votre vie, et votre voyage, ils vous proposent alors d’échanger votre voyage en bateau contre une place dans le bus qui fait le même trajet (en 24 h environ, je crois). Pourquoi une telle offre ? Parce que le billet de bus coûte moins cher que le ticket de slowboat, je vous laisse deviner dans quelle poche finira la différence, pas dans la vôtre en tout cas ! Ne vous laissez donc pas effrayer, à moins qu’il y ait eu un avis de tempête sur le Mékong, mais ça n’arrive pas toutes les semaines ! Et je pense que le voyage en bateau vaut largement plus le coup pour l’ambiance et les paysages que son équivalent sur goudron.

Nos Conseils

  • Si vous avez du temps, ne réservez pas du tout inclus et donnez vous le temps de visiter la région de Chiang Rai ou de Chiang Khong, vous ne devriez pas regretter.
  • Si votre slowboat n’est muni que de banquettes en bois, vous ne regretterez surement pas linvestissement dans un petit coussin. On en trouve facilement juste après le poste-frontière, avec des prix allant de 40 à 60 bahts (1 € à 1,5 €).
  • Les places sont censées être numérotées sur le bateau, mais personne ne semble vraiment respecter ça. Si vous avez le choix, évitez de vous mettre trop à l’arrière, le moteur est tout sauf électrique !
  • Il y a de l’eau, de la bière et quelques chips et autres biscuits en vente sur le bateau. Pas au meilleur prix évidemment. Vous pouvez aussi faire des réserves de nourriture juste avant d’embarquer, les sandwichs et le pain laotien sont très bons, bien meilleurs que les cochonneries du 7-eleven en tout cas ! Vous pouvez aussi acheter à Pakbeng avant le deuxième jour de trajet.

L’étape obligatoire : Pakbeng

  • Lors de l’escale à Pakbeng (l’arrêt obligatoire entre les deux jours de slowboat, on n’y échappe pas), nous avons jeté notre dévolu sur la Monsovanh Guesthouse. Les chambres étaient parfaites pour une nuit, pas chère (réservée sur place 80 000 kips pour deux, soit 8 € la nuit), WiFi inclus, et bien placées. Cette guesthouse est plutôt  »familiale » et ne se réserve pas (à ma connaissance) à l’avance.
  • Si vous préférez assurer le coup, vous pouvez aussi jeter votre dévolu sur la DP Guesthouse (autour de 30 € la chambre triple/nuit), très bien située également, car proche du port et avec tous le confort indispensable à la soirée qui suit une longue journée de slowboat !
  • Concernant les activités ou possibilités de sortie à Pakbeng, il n’y a pas mille choses à voir ou à faire, sinon vous reposer et vous familiariser avec la nourriture laotienne. Des croissants, enfin !
De la Thailande au Laos en Slowboat : le prix, les arnaques et nos conseils
Vous avez aimé ?

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 19 novembre 2018