Warrtaka (Kings Canyon)

Le Kings Canyon ou « canyon des rois » porte bien son nom. Situé dans le parc national de Warrataka, son accès est gratuit (pour encore combien de temps ?).

On peut y accéder en roulant un peu plus de 300km vers le nord depuis Uluru ou bien en partant plein ouest depuis Alice Springs. Dans ce dernier cas, il vous faudra un 4×4. Pour ceux qui choisissent de louer ou d’y aller avec leur véhicule, attendez vous à une facture salée si vous faite le plein sur place, le diesel était à 2,5 $/L lors de notre passage (août 2013), soit 1 $ de plus au litre que le prix moyen australien.

Uluru, Kata Tjuta, Warrtaka, les secrets du désert rouge

Passons maintenant aux réjouissances. Ce canyon est une nouvelle merveille locale, mais aussi un lieu sacré et plein d’histoire, veillez donc à ne pas trop vous égarer de la piste ou à ne pas prendre des photos n’importe où (un peu comme autour d’Uluru). Depuis le parking, deux randonnées sont accessibles. Nous n’avons pas essayé la première, appelée « Kings Creek Walk », une randonnée de 2 km aller-retour, la randonnée troisième âge quoi ! (Non ne me flagellez pas, c’était une blague).

Nous nous sommes en revanche régalés en foulant la seconde, le « Kings Canyon Rim Walk », une boucle de 6 km qui s’élève au sommet du Canyon, et vous transporte dans une diversité incroyable de paysages. Une fois la première montée achevée, on accède à un premier panorama de rêve sur le canyon et la vallée (pour l’anecdote, du fait de sa pente plutôt prononcée, cette grimpette est aussi surnommée la « montée des infarctus ». Mais ne vous inquiétez pas, elle est quand même très bien aménagée sous forme d’escalier naturel, et en prenant son temps, tout le monde doit pouvoir la franchir).

La balade nous emmène ensuite au cœur du « jardin d’Eden aborigène » où on découvre une végétation luxuriante enfouie dans l’une des failles du canyon. Ce jardin des merveilles ne semble vraiment pas souffrir de la sécheresse environnante grâce à un bassin naturel qui abreuve la faille en permanence. On peut d’ailleurs également se rendre jusqu’à ce bassin, mais la rumeur parle d’une fermeture prochaine de son accès. La baignade y est en tout cas interdite, c’est un lieu sacré !

La balade sur les sommets se termine sur une série de dômes qui se multiplient à l’infini. On croirait se trouver devant le territoire d’une énorme population troglodyte ! Sur le chemin, regardez bien où vous marchez, de nombreux fossiles sont éparpillés le long de la boucle. Comme lorsqu’on observe les nuages, vous remarquerez peut être également que les formations rocheuses prennent parfois des formes humaines ou animales. Essayez d’observer comme nous le rocher dragon, ou encore le bloc où se sont rejoints le lièvre et la tortue, un hommage naturel aux Fables de la Fontaine !

La boucle se complète assez facilement en 3 h, pensez juste à prendre de l’eau, car il n’y en a de disponible qu’au départ. C’est selon nous un site à ne vraiment pas rater dans le centre rouge, vous ne regretterez pas ce « petit » détour !

Je suis l'ancien et le sage du duo, ou pas... 30 ans fêtés chez les kangourous, en me jetant dans le vide à 4500m d'altitude au dessus de Rainbow beach pour l'anecdote. J'ai aussi eu une histoire d'amour de 4 ans avec Montréal qui fut l'occasion de vadrouiller sur ce nouveau continent : le Pérou, les Rocheuses, l'Ouest américain, l'Alaska... J'ai tenté l'aventure australienne pour m'offrir un grand bol d'air et de découvertes! Pari gagné...

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami