La procédure pour l’obtention du permis vacances-travail (PVT/WHV) Argentine s’est considérablement simplifiée ces dernières années. 

Aujourd’hui, plus besoin de traduire vos documents ni d’aller chercher votre visa à l’ambassade : il vous suffit d’envoyer vos documents en temps et en heure, et vous obtiendrez votre PVT Argentine sans problème !

Âge de 18 à 35 ans révolus (depuis le 1er avril 2018)
Durée maximum12 mois
Quota900 visas par an
CoûtGratuit
Page officiellewww.efran.mrecic.gov.ar

Les avis des voyageurs sur le PVT Argentine

Retrouvez les expériences et conseils de nos voyageurs blogtrotters dans notre guide PVT Argentine : budget, assurance, emploi, hébergement, équipement, lieux à visiter…

Conditions de participation

Les critères exigés sont assez classiques, à savoir :

  • Être français et détenir un passeport français valide sur tout le séjour
  • Avoir entre 18 et 35 ans révolus (c’est-à-dire que la demande peut être déposée jusqu’à la veille de vos 36 ans)
  • Ne pas voyager accompagné de personnes à charge
  • Ne pas avoir déjà bénéficié du PVT Argentine
  • Avoir un casier judiciaire vierge en France et à l’étranger
  • Avoir au moins 2500 € sur un compte en banque (voir notre article sur le budget pour un PVT Argentine)

Pour pouvoir obtenir le visa, il vous sera également demandé de :

Code promo Chapka assurances : 5% de réduction

Consultez nos conseils et notre comparatif et économisez jusqu’à 40 € en choisissant la meilleure assurance PVT / WHV

Coût et budget du PVT Argentine

Le visa vacances-travail Argentine est gratuit. Vous devez cependant prévoir le budget pour votre billet d’avion aller-retour (environ 1000 €) et l’assurance obligatoire (environ 400 € pour un an).

Quel budget prévoir pour une année en PVT Argentine ?

Quel budget prévoir pour une année en PVT Argentine ?

Un budget bien ficelé pour votre PVT en Argentine est essentiel. Parler d’argent en Argentine, c’est, comment dire… compliqué. Vous l’apprendrez

https://kowala.fr/quel-budget-pvt-en-argentine/

Fonctionnement du PVT Argentine

  • Les quotas sont remis à zéro à chaque début d’année civile, et la règle est simple : premiers arrivés, premiers servis. En 2016, le quota de 700 places a été atteint en toute fin d’année, et il a été augmenté à 800 pour 2017. En principe, peu de gens sont laissés sur le carreau, mais dans le doute, mieux vaut éviter de demander votre visa en décembre…
  • Le visa vous permet de travailler en tant qu’employé. Il ne permet pas d’obtenir un statut de Freelance ou de créer une entreprise sur place.
  • Une fois votre visa tamponné, vous pouvez entrer et sortir d’Argentine autant de fois que vous le souhaitez, pendant 12 mois.

Le secret : faire les démarches en temps et en heure

La demande du PVT Argentine est simple. La seule chose un peu délicate est de demander son visa au bon moment. Vous devez vous y prendre un peu à l’avance, pour garder un peu de marge au cas où il y ait un problème de dossier, de quotas ou autre… Mais pas trop tôt, car une fois le visa obtenu, vous avez seulement trois mois pour vous rendre en Argentine.

Obtenir son PVT Argentine : mode d’emploi

Vous rentrez dans les critères ? Parfait, vous n’avez plus qu’à vaincre l’administratif et vous obtiendrez votre visa !

La demande du PVT Argentine se déroule en trois grandes étapes : la constitution de votre dossier, l’envoi de votre dossier photocopié, puis la présentation de vos originaux. Nouveauté 2017 : il n’est désormais plus obligatoire de se rendre au Consulat. Les démarches peuvent se faire intégralement par courrier.

Vous devez prévoir d’envoyer votre dossier de demande du PVT Argentine au moins 45 jours avant la date prévue de votre départ.

1Constitution de votre dossier

Vous devez rassembler et compléter si nécessaire les documents suivants. Tous doivent dater de moins de trois mois.

  • Une lettre de motivation, où vous expliquez pourquoi vous souhaitez partir en PVT Argentine, et exposez les grandes lignes de votre projet : découverte intensive du tango dans la capitale Portègne ou roadtrip en Patagonie ? Le Consulat exige que cette lettre indique « que le motif de la demande est de découvrir le pays en ayant la possibilité d’obtenir un emploi permettant de compléter [vos] moyens financiers ». Autrement dit, il doit ressortir de votre lettre un projet de voyage, avec le travail comme moyen et non comme but.
    Vous devez aussi y mentionner vos coordonnées (adresse, téléphone, mail) et la date souhaitée de votre départ.
  • Votre passeport. Il doit être valide sur toute la durée du visa, soit 12 mois à partir de la date de départ souhaité (même si vous comptez rentrer plus tôt). Il doit aussi contenir au moins une page vierge.
  • Une photo d’identité, de face, sur fond clair, le visage dégagé et sans sourire : la classique photo administrative déprimante que vous ne réutiliserez jamais…
  • Un bulletin de casier judiciaire n° 3. La demande peut-être faite en ligne. Vous le recevrez sous une dizaine de jours maximum.
  • Une déclaration sur l’honneur d’absence de casier judiciaire en tout autre pays. Vous devrez l’imprimer, le signer, puis le scanner.
  • Une preuve de fonds d’au minimum 2500 €. Vous pouvez en faire la demande auprès de votre conseiller bancaire, ou fournir vos relevés de banque des trois derniers mois. Ces papiers doivent impérativement être à votre nom.
  • Une réservation ou un devis de contrat d’assurance santé et assistance (maladie, hospitalisation, maternité, invalidité, rapatriement) pour la durée de votre séjour. Nous vous invitons à consulter notre dossier sur les assurances PVT / WHV ainsi que notre comparatif avant de choisir. Vous pouvez obtenir très facilement un devis immédiat chez les assureurs que nous recommandons : ils sont en général très au fait des procédures pour les PVT et vous feront parvenir le papier comportant toutes les garanties demandées par le Consulat.
  • Un formulaire de demande du visa à compléter. Si vous n’êtes pas encore 100% opérationnel dans la langue de Julio Córtazar, voici une notice en français pour le remplir.
  • Un certificat médical de votre médecin généraliste similaire à celui que l’on vous demande pour pratiquer un sport, qui stipule qu’il n’y a aucune contre-indication à ce que vous voyagiez en Argentine (vous allez voir, votre médecin va trouver ça très bizarre). Au passage, profitez-en pour faire un examen complet et demandez-lui quels vaccins sont nécessaires pour voyager dans les zones où vous comptez aller. 

Chaque chose en son temps !

Ne vendez pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, dit-on. Dans le cas du PVT, c’est plutôt N’achetez ni votre billet d’avion ni votre contrat d’assurance avant d’avoir la confirmation du Consulat que vous avez obtenu le visa… On ne sait jamais !

2 — Envoi du dossier photocopié

Au moins 45 jours avant votre date de départ prévue, vous devez envoyer les photocopies de l’ensemble des documents listés ci-dessus à l’adresse suivante :

Section consulaire de l’Ambassade d’Argentine en France — Visas PVT
6 rue Cimarosa
75116 Paris

Si vous êtes un peu courts sur les délais (quoi, ça arrive !), nous vous conseillons d’envoyer votre dossier en lettre recommandée ou en lettre suivie (moins chère), pour être sûr qu’il a bien été réceptionné.

3 — Présentation des originaux

Une fois votre dossier réceptionné, le Consulat vous contacte. En principe, il le fait assez rapidement : moins d’une semaine dans notre cas. La grande nouveauté 2017, c’est qu’il n’est plus obligatoire de se présenter au Consulat : vous pouvez désormais faire toutes les démarches par courrier. Le Consulat précise cependant que « dans certains cas », certains candidats pourront tout de même être convoqués… Pas de panique : c’est très rare.

Lorsque l’Ambassade vous confirme l’obtention du visa, vous devez alors :

Vous devez ensuite faire parvenir à l’ambassade :

  • Les originaux de tous les papiers envoyés à la première étape
  • Votre passeport
  • Une preuve d’achat de votre billet d’avion aller-retour, ou, si vous n’avez souhaité acheter que l’aller, une preuve d’achat de l’aller accompagnée d’une attestation sur l’honneur de l’achat du retour
  • Une preuve d’achat de votre contrat d’assurance

Vous avez deux possibilités : faire toutes les démarches par courrier, ou vous rendre au Consulat à Paris.

Option 1 — Envoi du dossier et réception du passeport par courrier

À cette étape là, tout se fait par courrier sécurisé : lettre suivie, recommandée, Chronopost. Il serait bien dommage d’égarer votre passeport si près du but !
Pensez aussi à joindre à votre envoi une enveloppe de courrier sécurisé, affranchie, avec votre nom et votre adresse, pour que le Consulat puisse vous renvoyer votre passeport. L’adresse à laquelle envoyer tout ça est toujours la même :

Section consulaire de l’Ambassade d’Argentine en France — Visas PVT
6 rue Cimarosa
75116 Paris

Option 2 — Dépôt du dossier et retrait du passeport au Consulat

Dans ce cas, pas besoin d’enveloppe affranchie à votre nom, vous pourrez convenir d’un rendez-vous avec le Consulat lorsqu’il vous contactera, et déposer vos originaux à cette occasion. Vous pourrez retirer votre passeport sous deux jours ouvrés.

Pourquoi nous avons préféré nous rendre à Paris

Si vous en avez la possibilité financière, il est utile de se rendre au Consulat. Dans notre cas, ça a été une bonne occasion pour poser des questions, et une première étape émouvante de notre futur voyage… Et ça permet aussi dire au revoir aux copains parisiens !

Une fois vos originaux réceptionnés, votre visa sera apposé dans votre passeport. Il sera ensuite disponible au Consulat, ou vous sera renvoyé par courrier sécurisé. Le visa commence à la date de délivrance ; une fois le passeport récupéré, vous avez donc trois mois pour vous rendre en Argentine !

Préparer son Permis Vacances-Travail (PVT) ou Tour du monde

Préparer son Permis Vacances-Travail (PVT) ou Tour du monde

Prêt(e) à faire le grand saut ? Le Permis vacances-travail (PVT) — aussi appelé Working holiday visa (WHV) chez les anglophones — vous ouvre les br

https://kowala.fr/comment-preparer-pvt-whv/

Vos premières démarches à l’arrivée en Argentine

C’est bien connu : quand il y en a plus, il y en a encore ! Une fois en Argentine, vous devrez effectuer quelques démarches : obtenir votre CUIL (numéro de travailleur, obligatoire), et si vous le souhaitez, ouvrir d’un compte en banque. Toutes les démarches vous sont détaillées dans la rubrique PVT du site de la Ville de Buenos Aires (en anglais ou en espagnol).

Obtention du CUIL

Ce numéro de travailleur est obligatoire non seulement pour travailler, mais pourra aussi vous être demandé lors de certaines démarches. Il est donc très chaudement recommandé de le faire en arrivant à Buenos Aires. Pour cela, vous devrez vous rendre dans une agence ANSES avec votre passeport et votre visa, faire la queue (prenez l’habitude, c’est légion en Argentine), et tout vous sera expliqué. Pensez aussi à vous munir de l’adresse de votre hébergement (même temporaire), qui vous sera demandée.

Ouverture d’un compte en banque (facultatif)

Il vous sera utile pour un travail déclaré, ou pour éviter de vous balader avec de l’argent liquide. Rien de bien compliqué : il vous faut vous rendre dans l’agence 52 de la Banco Ciudad de Buenos Aires (située au n° 541 de Avenida Presidente Roque Saenz Peña, près de la Place de Mayo) avec votre passeport et votre CUIL. À l’accueil, demandez une “caja de ahorros gratuita” : la personne vous donnera les formulaires à remplir.

Vous avez votre visa, votre CUIL et coché tous les points de notre guide des préparatifs ? En route pour l’aventure ! Profitez de la belle Buenos Aires, gavez-vous de délices argentins, allez vadrouiller vers le Nord et découvrez le volontariat¡Vamos !

Demande PVT Argentine : démarches, conditions et avis
Avis : 5/5 | 1 vote

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 2 janvier 2019