Vous ne rêvez pas, il existe bel et bien une « Sunshine Coast » au Canada. Et le soleil était effectivement présent lors de notre visite en ce début de mois de juillet. La région n’a donc pas usurpé son nom, à revérifier tout de même en plein hiver. Contrairement à la Sunshine Coast Australienne, ici vous serez accueilli par de grandes plages de galets, de majestueuses montagnes et une délicieuse tranquillité ambiante. À seulement une heure de Vancouver en ferry, la Sunshine Coast est l’endroit idéal pour sortir de la ville et prendre le temps d’admirer la beauté de l’Ouest Canadien. Voici quelques idées d’étapes où vous pourrez profiter de cette région le temps d’un weekend ou plus.

La Sunshine Coast canadienne : s’y rendre et profiter

Loin de la foule, la Sunshine Coast réunit tous les avantages de la côte ouest-canadienne. Elle est un véritable paradis pour les amoureux de la mer et montagne, ainsi que pour les gourmand(e)s. Si vous souhaitez faire des activités de plein air ou simplement vous relaxer et déguster de bonnes spécialités locales, c’est la destination à découvrir pour un weekend ou plus !

Comment se rendre sur la Sunshine Coast ?

  • Le meilleur moyen pour venir sur la Sunshine Coast est de prendre le ferry depuis Horseshoe Bay avec la compagnie BC ferries. Le trajet aller-retour pour 2 personnes et une voiture nous a coûté 75 $ pour 40 min de trajet. En haute saison, pensez à réserver en ligne pour être sûr d’avoir vos places à bord. Les horaires de départ changent en fonction des saisons, vérifiez bien la date avant de réserver. BC ferries vous demande d’arriver 30 min avant l’embarcation à bord.
  • Si vous êtes à pied, vous pouvez prendre le bus 257 express depuis le centre-ville de Vancouver qui vous amène directement à Horseshoe Bay.
  • Si vous souhaitez louer un véhicule depuis Vancouver, retrouvez les meilleurs tarifs de location ici.
Itinéraire et adresses conseillées pour un weekend dans la Sunshine Coast canadienne

De Gibsons à Sechelt : camping et dégustations locales

Depuis le terminal de Langdale, vous pourrez comme nous faire un premier stop dans une micro-brasserie assez connue de la région : Persephone. Eh oui, lutter contre la déshydratation en été, c’est une règle de base ! Dans cette microferme, on peut déguster l’une de leurs délicieuses bières artisanales, au coin du feu tout en admirant leurs nombreux projets agricoles.

La micro-brasserie Persephone

Dans la continuité des « dégustations locales », vous pourrez ensuite vous diriger vers la charmante ville balnéaire de Gibsons pour goûter le fameux fish and chips au saumon de Molly’s Reach. Si votre ventre vous le permet encore, dirigez vous vers l’avenue marchande pour une balade digestive qui tombe à point, et admirez le coucher de soleil depuis le port. L’endroit est particulièrement tranquille, y compris en plein mois de juillet. Ceux que les foules de touristes insupportent apprécieriont !

Pour passer la nuit, on vous propose comme nous de faire étape sur la route pour Sechelt dans le parc provincial de Roberts Creek. Pour 20 $ par emplacement, vous avez le droit à un superbe terrain en pleine forêt, avec possibilité de faire un feu de bois. On est bien loin des campings « sardines » de la Côte d’Azur en France.

Le décor du petit déjeuner le lendemain ? je vous propose l’incroyable panorama de l’une des immenses plages de Sechelt : Davis Bay. La vue y est incroyable, avec ses innombrables îles, les sommets des montagnes encore enneigés et l’île de Vancouver au loin. Une fois dans la petite ville de Sechelt, il est possible de s’adonner à pas mal d’activités : baignade ou marche en bord de mer selon les gouts.

Les plages de Sechelt

Mini-guide pratique de la région de Roberts Creek et Sechelt

Où dormir ?

Où manger et boire une bière ?

Où prendre le petit déjeuner et manger une glace ?

Sechelt Inlet : paradis des nouveaux Robinsons

Sechelt Inlet

Sechelt Inlet, c’est notre coup de cœur de ce weekend sur la Sunshine Coast. Si vous aimez les grands espaces, vous apprécierez probablement aussi ! Après s’être relaxé à  Porpoise Bay Provincial Park pour une petite baignade, il est l’heure de trouver une embarcation pour goûter aux joies de la navigation. Vous trouverez votre bonheur à Pedals and Paddles qui propose à la location paddle board, kayak et canoë. Les eaux calmes de Sechelt Inlet sont parfaites pour ce genre d’activité nautique. Afin d’explorer les recoins de ce bras de mer, nous optons pour le canoë : celui-ci fait un peu plus de 5m, est super stable (point positif pour une première) et peut accueillir jusqu’à 3 adultes (ou 2 adultes et 2 enfants). Dans notre cas, pas d’enfants, mais toutes les affaires de camping pour rejoindre à la rame une plage uniquement accessible depuis la mer, à 2 h 30 de pagaie d’ici.

Canoë dans Sechelt Inlet

Si c’est votre première en canoë, les premiers instants seront peut-être plus dédiés à trouver une forme de coordination pour avancer droit, plutôt qu’à admirer les lieux. Mais on finit par trouver le bon rythme, et là, on ne peut que s’ébahir de la richesse de cette région. Fermes d’huîtres par dizaines, fonds marins multicolores faits d’étoiles de mer violettes, de concombres de mer rouges et une d’une multitude de petites méduses. Sans compter le regard curieux des phoques, qui suivent discrètement les avancées de votre canoë. La féérie se prolonge en arrivant à destination : une plage déserte, une forêt luxuriante en fond et une petite rivière pour accompagner ce décor idyllique. Si vous avez autant de chance que nous, ce lieu sera tout entier le vôtre pour la nuit. Un petit paradis uniquement accessible ici, au Canada, où il est possible le temps d’un soir de jouer les Robinson Crusoé.

Seul au monde

Mini-guide pratique de la région de Sechelt Inlet

Où dormir ?

Nine Mile Beach campground – Gratuit – Uniquement accessible par la mer – Toilettes uniquement

Où réserver un canoë ?

Pedals and Paddles – 32$ pour 1h – 112$ pour 24h mais possibilité de négocier si le départ se fait en fin de journée, et le retour dans la matinée. Excursion possible sur plusieurs jours.

 À emporter pour une nuit de camping sauvage ?

  • Tente
  • Duvet
  • Matelas
  • Spray anti-moustique
  • Une polaire même en plein été
  • Allumettes et papiers pour démarrer le feu
  • Réchaud et ustensiles de cuisine
  • Cordes pour accrocher votre nourriture dans les arbres

De Halfmoon Bay à Pender Harbour : activités nautiques et panoramas de rêve

Le lendemain matin, vous pourrez vous prélasser sur la plage de Sergeant Bay, idéal pour se remettre de l’expédition « canoë » de la veille. Cette baie a un charme fou avec ces gros galets et le bois flotté échoué sur la plage.

Si vous avez encore un peu d’énergie à dépenser, il est possible de s’offrir une petite marche dans le Smuggler’s Cove Marine Provincial Park. L’endroit est parfait pour explorer les petites îles alentour. Si vous en possédez un, c’est le moment idéal de sortir le paddleboard. Vous pouvez également en louer à Half Moon Sea Kayaks.

Paddle Board à Smuggler’s Cove

En prenant la route vers le Nord, vous croiserez à nouveau des paysages à couper le souffle. Pour retourner à un peu de civilisation, rendez-vous dans la région de Pender Harbour : un concentré de petits villages qui entourent le port principal. Si vous préférez la nature sauvage comme nous, les lacs alentour comme Garden Bay Lake sont très agréables pour un petit plongeon : un stop idéal pour ceux qui n’ont pas accès à la douche comme nous :)

L’aigle est toujours là pour guetter…

Afin d’embarquer pour le dernier ferry de cette aventure, il faut se rendre dans le village d’Egmont. Depuis le village, vous pouvez aussi randonner sur 4 km jusqu’au Skookumchuck Narrows, un lieu où l’on peut admirer des tourbillons et des kayakistes (légèrement plus expérimentés que nous) surfer sur la vague. Cette étape était relativement décevante dans notre cas, la randonnée n’ayant pas de charmes particuliers, les tourbillons étaient très légers, et les kayakistes n’étaient pas présents pour le show ! Ces rapides ne se forment en effet que dans certaines conditions et en fonction des marées. Un bon conseil donc, avant d’entreprendre la randonnée, ne faites pas comme nous et vérifiez bien si les conditions sont favorables ! Vous trouverez ces informations via ce lien.

Vous voulez vous offrir un dernier plaisir, et pas des moindres ? Rien de tel qu’un bon repas au West Coast Wildnerness Lodge qui possède probablement l’une des plus belles vues de la côte ouest-canadienne. À ne surtout pas louper !

West Coast Wilderness Lodge et sa vue incroyable…

Mini-guide pratique de la région de Halfmoon Bay

Où manger ?

Où déguster une glace ?

Où dormir ?

Où louer un paddle board ? 

Article mis à jour le 27 juillet 2018