10 choses à savoir avant un voyage dans l’Ouest du Canada

Entre nature sauvage et paysages magnifiques, l’Ouest canadien est un incontournable lors d’un PVT Canada ou une simple visite du pays. Pour bien planifier votre voyage, voici mes 10 meilleurs conseils.

1 – Choisir son point de chute et son itinéraire

L’Ouest canadien est un territoire immense et varié, les points d’intérêts sont nombreux et dépendront principalement de vos envies. Organiser votre voyage et choisir vos destinations dépendra alors de vos envies personnelles, votre temps sur place, votre budget….

Billet d’avion vers l’ouest du Canada

On peut trouver des vols Paris – Vancouver pour aussi peu que 500 € l’aller-retour, et même 400 € pour les offres exceptionnelles. Le vol dur en moyenne 12 h et peu se faire sans escale. Retrouvez nos astuces sur cet article pour trouver les billets au meilleur prix.

Les aéroports les moins chers sont Vancouver et Calgary. Si vous partez en road trip, vous pouvez opter pour un itinéraire à sens unique d’une ville à une autre. Kelowna, Whitehorse, Edmonton, Victoria ont également des aéroports bien desservis. 

Pour vous écarter de la foule, privilégiez le nord-ouest du Canada, beaucoup moins habité que le reste du pays et où la nature règne en maitresse. Retirées dans les terres, les Rocheuses séduiront les fans de montagne et d’activités de plein air.

Si vous avez très peu de temps devant vous, l’île de Vancouver est un très bon compromis, c’est un excellent condensé de l’Ouest canadien. La ville de Vancouver en elle-même propose une panoplie d’activités en tout genre, de quoi facilement vous y attarder 3-4 jours.

Le saviez-vous ?

La superficie de l’île de Vancouver fait 4 fois celle de la Corse. Essentiellement peuplée dans le sud, l’île offre une biodiversité unique au monde. Ses plages sauvages, ses arbres millénaires, sa faune abondante, l’île de Vancouver est l’un des endroits les plus sauvages du Canada.

L’île de Vancouver, entre mer et montagnes.

2 – Un hiver moins froid, un été plus chaud

On se les pèle un peu moins de ce côté-ci du Canada en hiver. Entre octobre et avril, la pluie bat son plein du côté de Vancouver, et la neige envahit les montagnes des Rocheuses. Les températures oscillent entre 5 °C (sur la côte) et – 15 °C (au nord de l’Alberta).

En été, la vallée d’Okanagan côtoie des températures avoisinant les 40 °C. L’île de Vancouver est généralement ensoleillée de juin à septembre, où l’on peut même envisager de faire un plongeon dans les lacs ou la mer. Dans les Rocheuses et au nord du pays, les nuits sont fraîches, et l’été dure peu de temps comparé au reste de l’Ouest canadien.

Au placard les talons, on sort les chaussures de rando !

Les chaussures de rando est l’accessoire n° 1 à ne pas oublier lors d’un voyage au Canada. Optez pour des chaussures montantes et waterproof, que vous pouvez utiliser été comme hiver. Privilégiez aussi leurs conforts, de mauvaises chaussures peuvent devenir un vrai cauchemar pour vos pieds et ruiner littéralement votre voyage !

Le site La dernière chasse propose souvent des promotions très intéressantes sur les chaussures de randonnée telles que Salomon ou Merrell.

La plage Long Beach à Tofino, idéal pour un bain en été

3 – Les hautes montagnes, les vraies

Reconnu mondialement pour ses stations de ski et ses sentiers pédestres, l’Ouest canadien est un vrai terrain de jeux pour les amateurs de sports de montagne. Entre les sommets de Whistler et ceux des Rocheuses, on est bien loin des collines de l’Est canadien.

Où partir skier/randonner ?

Whistler est la station de ski la plus réputée, mais également la plus chère. Revelstoke, Kicking Horse, Fernie, Whitewater ont également des domaines de ski avec de bonnes conditions.

Pour les randonnées, les régions de Squamish ou Banff offrent des randonnées à couper le souffle, et ce pour tous les niveaux. Parmi les plus belles, on peut citer Mount Assiniboine Trek ou Howe Sound Crest Trail.

Les montagnes de Revelstoke

4 – L’été : gare aux feux de forêt

L’Ouest canadien est souvent pris au piège par les flammes pendant la saison estivale. L’été 2017 a été dévastateur pour la Colombie-Britannique où 131 000 hectares de forêts sont partis en fumée.

Renseignez-vous bien avant votre départ en road trip car certaines routes et parcs nationaux, peuvent être complètement fermées sur plusieurs jours voire semaines lorsque des incendies sont en cours.

Où se renseigner pour les incendies en cours ?

Le gouvernement canadien a mis en place une carte interactive sur leur site qui permet d’identifier tous les incendies en cours et en temps réel. De quoi être prévoyant avant tout road trip !

Les forêts de Colombie-Britannique

5 – Ici, on parle anglais

Rares sont les Canadiens à parler français dans cette partie du territoire. La langue d’usage est l’anglais et il faudra employer votre plus belle langue de Shakespeare pour voyager ou travailler dans l’Ouest. Même dans les grandes villes comme Vancouver ou Calgary, les communautés francophones sont assez restreintes (alors que le français est là aussi une langue officielle). Cette partie du territoire est aussi bien plus « américanisé » que l’est du Canada, l’influence des États-Unis se fait nettement plus ressentir dans la culture, les mentalités, l’art de vivre…

10 méthodes pour améliorer son anglais avant et pendant votre PVT / WHV

Retrouver ses compatriotes

Si vous êtes nouveau dans une ville anglophone et que la barrière de la langue est encore problème, il existe bien souvent des groupes Facebook qui réunissent les communautés francophones. Un exemple parmi d’autres : le groupe les Français à Vancouver.

On ne change pas les bonnes habitudes pour autant : raclette party dans l’Ouest canadien

6 – Le paradis du plein air

Été comme hiver, les activités de plein air ne manquent pas. Partir dans l’Ouest canadien, c’est s’initier à de nouvelles pratiques sportives comme le kayak de mer sur l’île de Vancouver, la descente en eaux vives dans la région de Banff, l’escalade à Squamish, les randonnées à cheval en Alberta, le surf à Tofino, le ski à Whistler… Bref, pas de quoi s’ennuyer !

Kayak sur l’île de Vancouver

Où faire du Kayak de mer ?

On peut louer des kayaks de mer un peu de partout sur l’île de Vancouver. Sur Quadra Island, au nord de l’île de Vancouver, Quadra Island Kayak propose des kayaks en location pour naviguer à travers les petites îles alentour. Si vous souhaitez partir en excursion sur plusieurs jours, Spririt of The West Adventure est une très bonne adresse.

Raquette sur lac gelé

7 – Les paysages d’Instagram

Les photographes amateurs seront séduits par les paysages grandioses de l’Ouest canadien. « Instagramée » des millions de fois, on ne se lasse pas d’admirer la beauté de cette région. Entre la côte sauvage du pacifique, les majestueuses Rocheuses et les lacs émeraude, l’Ouest canadien a de quoi faire rougir.

Le compte Instagram à suivre sur le Canada

Braedin fait des photos absolument incroyables de l’Ouest Canadien, de quoi donner envie de quitter son boulot et partir en road trip.

Lac Moraine dans les Rocheuses, probablement le lac le plus instagramé du Canada

8 – On est payé plus, mais c‘est aussi plus cher

Les salaires sont plus élevés à l’Ouest, mais le coût de la vie n’en reste pas moins cher (ce serait trop beau). L’Ouest canadien coûte environ 20 % plus cher qu’à l’Est. La nourriture, les logements, les activités… Tout est plus cher sauf l’essence (« grâce » aux puits de pétrole de l’Alberta).

Le top, c’est de vivre et travailler (enfin pour ceux qui restent en PVT) dans une petite ville où les logements restent raisonnables, le salaire restera appréciable et vous pourrez enfin mettre un peu de côté. Pour un road trip dans l’Ouest, privilégiez la basse saison entre avril et juin ou septembre et novembre. Les prix des logements seront plus raisonnables et vous n’aurez pas à faire de réservation à l’avance.

Un salaire minimum très alléchant

Le 1er octobre 2018, le salaire minimum en Alberta va passer de 13 $60 à 15 $, soit le salaire minimum le plus élevé du Canada. Intéressant, non ?

9 – Une vie sauvage abondante

Difficile de manquer un animal sauvage dans cette partie du Canada. Ils sont beaucoup plus nombreux, et facilement observables dans les parcs nationaux, ou au bord des routes. Ours, orignaux, aigles, orques… l’Ouest canadien est un véritable zoo sauvage.

Où et quand observer les animaux emblématiques du Canada ?

Les rencontres sur le bord de la route

Pas besoin de se déplacer bien loin pour voir des animaux sauvages dans l’Ouest Canadien. La célèbre route des glaciers qui relie Banff à Jasper par exemple, en plus d’offrir des points de vue de rêve, est régulièrement fréquentée par les ours et cervidés. Alors plus que jamais, on garde l’œil bien ouvert !

L’immanquable de la côte Ouest : l’aigle à tête blanche.

10 – Camper pour mieux profiter

Entre mai et septembre, camper dans l’Ouest canadien, c’est s’immerger en pleine nature sauvage. Pour un prix bien plus avantageux qu’une auberge de jeunesse (environ 30 $ pour un emplacement/nuit), les places de camping sont toujours très bien équipées, et offrent le plus souvent un cadre idyllique avec un dépaysement total.

Acheter une tente vous coûtera toujours moins cher que plusieurs nuits en hôtel ou auberge de jeunesse, surtout si vous voyagez à plusieurs.

Un camping 5 étoiles

Les applications à télécharger

  • L’application parcs Canada offre des informations pratiques sur le camping au Canada (où camper, conseils de pros, recettes, renseignements sur les parcs nationaux…). Idéal pour ceux qui souhaitent planifier leur séjour en camping.
  • L’application Park4night permet de partager les meilleurs endroits pour camper, pique-niquer au Canada, mais aussi partout dans le monde. Certains spots sont gratuits et cachés !
On ne lasse pas de ces paysages…

Vous connaissez à présent quelques incontournables de l’Ouest Canadien. Diversifiée et grandiose, cette destination vous séduira à coup sûr tant elle offre d’activités, de découvertes ou simplement de lieux à contempler pour se rappeler combien la nature est une merveille !

Il ne vous reste plus qu’à réserver vos billets ou valider votre PVT Canadapréparer votre backpack, et à vous l’aventure !

Comment j’envisage le voyage ? En suivant une règle simple : « Go with the flow » (aller dans le sens du courant). Cette belle expression dicte aujourd’hui ma vie : je suis mes envies, saisis les opportunités qui s’offrent à moi tout en appréciant chaque moment.

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami