S’il y a un pays adapté à un roadtrip en van, c’est bien la Nouvelle-Zélande ! Au pays des kiwis, tout est fait pour le roadtripper : paysages de dingue, routes grandioses, aires de stationnement et de camping à la pelle… Les frais d’hébergement et de nourriture n’étant pas particulièrement donnés, le van offre en plus la possibilité de réduire drastiquement ces dépenses. Mais tout n’est pas non plus tout rose quand on loue en Nouvelle-Zélande : températures, kilomètres et/ou agence de location peuvent devenir vos pires ennemis. Parce que ce n’est pas évident de tout anticiper la première fois, voici notre gros retour d’expérience.  

lake wakatipu queenstown otago glenorchy pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
Vous êtes encore en France ? Fuyez pauvres fous, fuyez ! – ©Robin FAVIER

La Nouvelle-Zélande en campervan : avantages et inconvénients

 Le pays du Seigneur des Anneaux, un paradis pour campervan ?  Oui, définitivement, mais avec quelques mais. Voici les gros avantages de la Nouvelle-Zélande si vous voulez la découvrir sur les routes, et les quelques défauts à garder en tête.

Avantages :

  • la Nouvelle-Zélande est un pays à taille humaine (surtout si on compare à son voisin l’Australie !),
  • les routes sont belles ! Non, magnifiques même,
  • il y a pléiade de campings gratuits (sous conditions bien spécifiques, on y revient après).
  • vous pouvez manger et dormir dans votre vehicule, et eviter de gros frais d’hotel et restaurants.
Inconvenients :

  • La location est un sacré budget (mais nous vous donnons quelques conseils pour faire baisser la facture en fin d’article, on est des gens sympas).
  • Si vous partez hors saison, vous pourrez avoir froid, même à l’intérieur d’un campervan.
  • En roulant à gauche ET dans des paysages spectaculaires ET sur des routes souvent montagnardes, ne prévoyez pas de faire du 120 km/h de moyenne (routes d’ailleurs limitées à 100 km/h). Évitez donc de prévoir de longs trajets.

Faut-il louer un van ou en acheter un ?

Tout va dépendre de combien de temps vous avez réussi à vous offrir pour visiter la Nouvelle-Zélande

Pour une durée de deux mois ou moins, il est préférable voire indispensable de louer votre van (ou camping-car). La raison principale : vous ne perderez pas de temps à chercher et acheter la perle rare, puis à revendre celui-ci en fin de roadtrip. On est quand même pas tous les jours en Nouvelle-Zélande, ca serait dommage de perdre un mois à jouer au concessionnaire Combi ou au mécanicien. Les autres avantages : un véhicule normalement plus récent et fiable, des garanties, la possibilité de louer dans une ville puis de le laisser dans une autre. Bref avec la location, vous ne perdez pas une minute sur place, et vous vous payez le confort et la sécurité. Pile ce qu’il faut pour profiter uniquement de votre roadtrip.

Combien de temps prévoir pour visiter la Nouvelle Zélande ?

Selon nous, 1 mois de road trip est le minimum si vous voulez visiter les 2 îles ! Si vous ne pouvez vous permettre de telles vacances, alors concentrez-vous sur une seule île. Ça ne parait pas comme ça, mais les kilomètres défilent vite et il faut ajouter les jours d’avion. ;)

Si par contre vous avez l’opportunité de venir en Nouvelle-Zélande pour plus de 2 mois, (dans le cadre d’un PVT Nouvelle-Zélande par exemple ;) ) alors il sera intéréssant d’acheter un van. Même si le mode de vie « camping/road trip » est très répandu en Nouvelle-Zélande, les locations n’en sont pas moins données (pour ne pas dire chères !)… Avec un achat, vous pourrez considérablement réduire la facture si vous parvenez à revendre votre véhicule en fin de voyage. À l’inverse vous prenez plus de risques question fiabilité, c’est à vous de voir !

Check-list avant l’achat d’un véhicule en Australie et en Nouvelle-Zélande

Check-list avant l’achat d’un véhicule en Australie et en Nouvelle-Zélande

Que ce soit un van, un 4×4 ou une voiture classique, on a tous entendu ces histoires d’arnaques et autres grosses galères de backpackers qui viennent d’ac

https://kowala.fr/checklist-avant-acheter-vehicule-voiture-van-australie-nouvelle-zelande/

Si vous optez pour l’achat, il faudra prévoir :

  •  Plus de temps pour l’achat puis la vente du vehicule (c’est parfois réglé en une semaine, parfois en un mois, dur à prevoir!)
  • Suffisament de cash pour l’achat initial
  • une bonne inspection initiale (utilisez notre dossier ci-dessus), ou un passage chez le mécano
  • un peu de paperasse pour le vehicule, mais rassurez-vous, c’est assez simple et rapide en Nouvelle-Zélande

Quel permis pour rouler en NZ ?

En plus du permis français, il faut se munir du permis international, facile et gratuit à obtenir, l’obtention est en revanche longue en ce moment en France ! Attention, il faut toujours avoir les 2 documents quand vous roulez ! Et bien sûr, là-bas on roule à gauche ;)

lake pukkaki pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
Notre fidèle destrier lors de notre PVT chez les Hobbits – ©Robin FAVIER

Quel véhicule et quelle compagnie choisir ?

Self-contained sinon rien

C’est ici que le casse-tête commence ! Que ce soit niveau véhicule ou compagnie, il y a des dizaines de possibilités. Mais comme nous sommes des voyageurs sympas, nous allons vous faire gagner du temps. La Nouvelle-Zélande est devenue très stricte avec ses baroudeurs : si le véhicule n’est pas « Self-contained » alors tu auras peu de chance de dormir gratuitement en pleine nature.

« Self-contained » qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un véhicule qui a un WC, un évier où l’eau sale est récupérée et une réserve d’eau propre. Nous vous conseillons grandement de choisir un véhicule répondant à ses critères. Pourquoi ? Pour pouvoir dormir dans de nombreux camping gratuits réservés à ces vans autonomes.

3 ans après notre PVT Nouvelle-Zélande, nous sommes revenus dans ce beau pays et nous avons clairement vu la différence : moins de campings gratuits, des campings devenus accessibles seulement aux self-contained, et les prix des campings low cost qui a presque doublé…

Pour les autres caractéristiques du van, cela va surtout dépendre du nombre de personnes. Certains vans ne peuvent accueillir que 2 personnes alors que certains, un peu plus imposants vous permettront d’être jusqu’à 4. Au-delà, il faudra se tourner vers du camping-car.

Tongariro volcano volcan pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
En route pour le Mordor sous la neige, Frodon arrête tes conneries on arrive ! – ©Robin FAVIER

Les agences de locations

Question agences de location, nous allons vous fournir quelques noms, mais sachez que de manière générale, c’est un peu blanc bonnet et bonnet blanc ! Je m’explique : quand tout va bien pendant le séjour, et bien tout roule ! Mais si vous rencontrez une difficulté (et par là j’entends accident), ça se complique ! Si vous regardez un peu les avis laissés sur Google, toutes les compagnies se font descendre pour X ou Y raisons. La seule VRAIE chose qui va faire la différence sera l’assurance, nous y reviendrons juste après.

Les compagnies se distinguent malgré tout par l’âge de leur flotte véhicule, et aussi bien sûr par leurs prix. Parmi elles, les plus reconnues sont :

  • Jucy : la plus célèbre des compagnies, on les voit de PARTOUT. Des véhicules récents certes, mais des prix quand même bien élevés.
  • Apollo et Britz : deux compagnies plutôt fiables mais très chères en Nouvelle-Zélande. Vous trouverez comme parfait exemple le récit d’Antonin et Kévin qui ont rencontré un « léger » problème en Australie avec Apollo.
  • Escape : des vans couchettes (vous ne pouvez pas vous tenir debout à l’intérieur) à budget modéré.
  • Happy Campers : la compagnie qui est souvent la moins chère mais avec des véhicules plus anciens et avec boites manuelles.

Comparer les prix pour ma location de camper van

Pour vous donner une première idée des prix en fonction de vos critères (dates, véhicule, lieu de départ/arrivée), il existe plusieurs comparateurs en ligne, voici le plus pratique d’utilisation :  motorhomerepublic.com

Notre location de van en 2018

Nous avons, pour notre séjour de 5 semaines en mars 2018, choisi de prendre le van le moins cher. Sachant que nous étions 3 pendant 2 semaines, nous avons dû éliminer Escape de suite et avons donc loué chez Happy Campers. Comme il s’agissait de notre deuxième voyage en Nouvelle-Zélande, nous connaissions déjà les routes mais aussi la conduite à gauche. Et nous avons surtout déjà pas mal d’habitudes et d’astuces pour l’aventure roadtrip en van ! Si vous vous lancez là dedans pour la première fois, il peut être judicieux de prévoir un plus gros budget location et avoir un véhicule récent, plus confortable et surtout automatique.

pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
Après 1 an de road trip en 4×4, le van c’est comme le Ritz – ©Robin FAVIER

Quel budget prévoir pour votre roadtrip ?

Que vous soyez de bons maniaques du chiffre (comme nous) ou que vous soyez peace & love-on verra ce que ça donne, il faut quand même que nous vous parlions de la note ! Et en Nouvelle-Zélande, la location représente une TRÈS grosse partie du budget, contrairement par exemple à la Côte Est australienne où les locations sont plus que raisonnables. Nous avons payé 2760 € pour 4 semaines de location et plus de 4800 km avec un départ d’Auckland et une dépose du van à Christchurch : cela représente en moyenne 40 % du budget total.

Il faut bien sur relativiser : avoir un van « self-contained », c’est avoir la possibilité de dormir gratuitement ou presque et de cuisiner soi-meme. Une jolie économie sur les autres budgets de voyage, quand on sait que la Nouvelle-Zélande n’est pas connue pour ses Hotels ou restaurants bons marchés (eh oui nous ne sommes pas en Asie, désolé…).

Gare aux options qui alourdissent la facture

Équipements en option (table, chaises, gps, etc), conducteur supplémentaire, kilomètrage limité. Les agence peuvent redoubler d’inventivité pour faire exploser la facture. Dans vos contrats et simulations, verifiez bien les options incluses et payantes ! 

Lindis-Pass-Queenstown pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
Franchement la NZ c’est tout pourri, la vallée de l’Arve, ses industries et sa pollution c’est bien mieux – ©Robin FAVIER

Faut-il prendre une assurance pour le véhicule ?

Premier point à savoir : en Nouvelle-Zélande, l’assurance n’est pas obligatoire ! Vous pouvez donc avoir un accrochage avec un particulier qui n’a aucune assurance. C’est alors la vôtre (si vous en possédez une) qui va entrer en jeu, même si vous n’êtes pas responsable de cet accident. 

Qu’en est il de votre assurance voyage (si vous en avez souscrie une, ca vaut mieux entre nous) ? Elle inclus une responsabilité civile privée, qui peut prendre en charge les frais médicaux ou d’hospitalisation en cas d’accident (on ne vous le souhaite pas bien sur).  Mais celle-ci ne remboursera jamais les dommages causés sur votre véhicule ou celui d’un tiers. 

Et les garanties de votre carte bleue ? Si elles peuvent suffir dans le cas d’une location de voiture (et pour un séjour de moins de 90 jours), les camper van sont à ma connaissance toujours exclues des garanties du contrat. Je vous laisse vérifier dans vos conditions ! 

Au final, pour être tranquille, il n’y a pas d’autre choix que de souscrire une assurance dédiée, qui malheureusement alourdi bien la facture !

Quelle assurance pour camper van choisir ?

En général, les compagnies proposent 3 niveaux d’assurance :

  • la basique : seul le véhicule est assuré avec une franchise très élevée, souvent entre 4000 et 6 000 €.
  • la basique améliorée : la responsabilité est généralement incluse et la franchise beaucoup moins importante (1000 à 2000 €).
  • la premium : tout est inclus et la franchise est nulle.

Nous vous conseillons vivement de prendre une assurance améliorée ou premium (en fonction des offres proposées par la compagnie de votre choix). Cela pourrait en cas de problème, vous évitez de perdre quelques milliers de dollars ! Chez Happy Campers, nous avions 4 niveaux différents d’assurance, nous avons pris la deuxième meilleure. Si vous prenez une basique par exemple, un impact sur le pare-brise ne sera pas pris en charge ! Et croyez-nous, les petits cailloux sont très présents sur les routes kiwis.

Gare aux cautions bancaires

En fonction de l’assurance choisie, la compagnie vous prendra ou non  une caution bancaire. Vérifiez bien dans quel délai celle-ci sera remboursée après restitution du véhicule. C’est parfois très long (jusqu’à 50 jours). Selon la variation du change, vous pourrez aussi gagner ou perdre de l’argent entre le paiement et le remboursement. Certaines compagnies appliquent aussi des frais de l’ordre de 2 à 3% pour débiter cette caution. Bref, toutes les méthodes sont bonnes pour saler la facture !

Itinéraire de notre roadtrip de 5 semaines 

Nous reviendrons en détails sur cet itinéraire en Nouvelle-Zélande. Mais pour vous offrir les très grandes lignes, il a consisté en :

  • 15 jours sur l’île du Nord (+ 4 jours à Auckland) avec comme coups de cœur
    • la région volcanique de Taupo et toutes ses innombrables randonnées notamment le Tongariro,
    • le Mont Taranaki, (même s’il nous a laissé voir son sommet pendant 5 courtes minutes)
  • 15 jours sur l’île du Sud avec comme gros coups de cœur
    • la région du Fjordland OF COURSE,
    • le Central Otago, ses lacs et montagnes, ainsi que la belle et touristique Queenstown,
    • le majestueux Mont Cook.

Location de van : nos astuces pour réduire la facture

  • Si vous voulez faire baisser le prix de la location du van, n’hésitez pas à partir hors été. Des amis ont payé 1430 € pour 4 semaines en partant au mois de mai avec Jucy. Certes, il fait froid et il peut y avoir de la neige, mais le paysage n’est vraiment pas dégueu non plus à cette époque ! ;)
  • Faites le trajet inverse ! Bien souvent les gens louent un van de Auckland à Christchurch. La compagnie peut proposer des prix plus attractifs dans le sens inverse, c’est un bon compromis pour les deux parties.
  • Si vous souhaitez acheter un van, pensez au car market ! À Auckland et Christchurch, il y en a régulièrement, voir même tous les week-ends, et il y a l’embarras du choix.
  • Besoin d’une bonne douche chaude sur la route ?  La méthode la plus économique consiste à visiter une des nombreuses piscines publiques de Nouvelle-Zélande. Certaines vous offre la douche simples pour 1$ ou à peine plus, d’autres vous demanderont le tarif normal d’entrée. Et de temps à autre, une petite baignade dans un lac turquoise ou une belle rivière, ça ne fait pas de mal non plus ! Attention, en respectant la nature, donc pas de produits chimiques (vive le savon d’Alep) !
  • WikiCamps NZ (disponible sur Android et iOS), votre nouvelle appli mobile favorite ! Alors oui, elle est payante (environ 3 $), mais en même temps vous la rembourserez dès le premier soir. Bien plus complète que ses concurrentes comme CamperMate ou Rankers, à vous campings gratuits, low cost, douches, toilettes, visites… Et tout ça avec commentaires et avis pour vous aiguiller, ce qui s’avère très utile !
Cape-Reinga-Northland pvt nouvelle zelande new zealand whv road trip backpacker world planet country voyage aoteroa NZ camping
Encore un phare, un paysage dégueu rempli de touristes, ramenez moi en France j’ai eu ma dose ! – ©Robin FAVIER
Location d’un van en Nouvelle-Zélande : expérience et pièges à éviter
Avis : 5/5 | 1 vote

Pour aller plus loin...

Article mis à jour le 3 décembre 2018