Préparer sa trousse à pharmacie pour un long voyage : guide complet

Julie

Julie

Que mettre dans ma trousse à pharmacie de voyage ? Comment obtenir mes prescriptions et quels médicaments emporter ? Avec ce guide santé, vous pourrez partir sereinement à l’étranger.

Pour la santé en voyage, il y a deux écoles : ceux qui fourrent un pansement dans leur trousse de toilette et considèrent être ainsi super préparés niveau santé, et ceux qui ont leur sac rempli de médicaments pour lutter contre une multitude d’infections aussi obscures qu’improbables.

L’attitude idéale se situe probablement quelque part entre ces deux extrêmes. Chez Kowala, on a une méthode : penser à TOUS les problèmes que l’on pourrait avoir… Et s’y préparer, pour pouvoir ensuite ne plus y penser du tout pendant son voyage ! On vous livre donc notre mode d’emploi ultime pour bien préparer son voyage en terme de santé.

Une mauvaise chute arrive même aux meilleurs. © Giphy

1 – Tournée générale des médecins avant départ

Comme vous le feriez avec une voiture, faites une grande révision de votre corps avant de partir en voyage. Ainsi : check-up complet avec votre médecin généraliste bien sûr, mais aussi votre dentiste, votre gynéco, et tout autre spécialiste selon vos problèmes de santé : allergologue, opticien, gastro-entérologue, cardiologue…

Ça ne vous prémunira pas contre les problèmes de santé, mais ça permettra de les anticiper et d’avoir un maximum d’infos pour les gérer : des prescriptions pour de l’auto-médication, savoir dans quel cas et comment réagir…

Faites confiance à votre médecin

On a voulu faire cet article pour balayer l’ensemble des questions qu’on peut se poser sur la santé avant de partir en voyage – et vous aider à savoir où trouver des réponses.

Par contre, nous ne donnons pas ou peu de noms de médicaments ou de conseils quant aux vaccins à faire… Pour ça, c’est votre médecin qui a les compétences, faites-lui confiance.

Visite chez le médecin généraliste

Votre bon vieux médecin traitant, c’est votre bible : il vous connait, connait vos allergies, votre personnalité, vos sensibilités, vos maladies chroniques… C’est donc à lui qu’il faut poser toutes vos questions. C’est aussi à lui qu’il faut demander un certificat médical, si vous en avez besoin pour obtenir votre visa PVT, et les vaccins à faire.

Comment préparer la visite chez le médecin généraliste ?

Pour bien préparer votre visite, pensez à plusieurs choses :

  • Préparez la liste des pays que vous pensez visiter pendant votre voyage. Ça permettra à votre médecin de vous préconiser les bons vaccins et de vous lister les maladies courantes dans ces pays. Dans la mesure du possible, essayez de lui donner le maximum de détails sur votre itinéraire, mais aussi la manière dont vous comptez vous loger, les activités que vous pensez faire… Ça lui donnera une idée précise des risques auxquels vous allez vous exposer.
  • Consultez les rubriques « Santé » des Conseils aux voyageurs donnés par le ministère des Affaires étrangères pour chaque pays que vous allez traverser. Vous arriverez ainsi avec un minimum d’informations.
  • Vérifiez si vous avez besoin d’un certificat médical pour votre demande de PVT. Si c’est le cas, notez la formule exacte demandée par l’ambassade.
  • Amenez votre carnet de santé – si vous l’avez encore !

Documents à demander et questions à poser à votre médecin

  • Certificat médical attestant de votre bonne santé. Il est obligatoire pour certaines demandes de PVT comme le Japon, l’Argentine, la Colombie, etc. Quand vous le demandez à votre médecin, proposez-lui d’écrire la formule exacte demandée dans la liste des pièces de votre dossier.
  • Vaccins. Présentez votre itinéraire, et demandez-lui quel vaccins sont préconisés pour les pays que vous allez traverser. Attention : certains sont obligatoires pour pouvoir entrer/sortir de certains pays. Si vous vous vaccinez contre la fièvre jaune, un carnet de vaccination, à conserver, vous sera fourni.
  • Maladies. Quels risques sanitaires courez-vous dans les pays que vous traversez ? Quels symptômes devraient vous alarmer ? Parfois, cette question sera trop vaste et votre médecin ne pourra pas vous répondre. Mais ça lui permettra aussi de vous alerter s’il y a une épidémie connue dans les pays que vous allez traverser.
  • Médicaments anti-douleurs. Si vous avez un traitement, des allergies ou des intolérances connues, vérifiez quel anti-douleur est le plus adapté pour vous : Aspirine, Efferalgan, Doliprane… ?
  • Médicaments pour troubles digestifs. Le système digestif qui part en vrille en voyage : c’est un grand classique. Demandez donc à votre médecin des conseils et éventuellement des prescriptions pour gérer une diarhée intense ou au contraire, une constipation.
  • Mal des transports. Si vous y êtes sujet, c’est le moment de lui en parler pour voir ce que vous pouvez faire.
  • Bilan sanguin. Si vous êtes du genre à ne jamais mettre un orteil dans le cabinet d’un médecin, c’est peut-être l’occasion de vous réviser entièrement. Evidemment, suggérez-le à votre médecin mais laissez vous guider par ses questions et ce qu’il pense utile !
  • Groupe sanguin. Si vous ne le connaissez pas, il peut être utile de demander à cette occasion une détermination de votre groupe sanguin. Cependant, la carte de groupe sanguin n’est absolument pas obligatoire pour voyager.
  • Ordonnances. Si vous avez un traitement à prendre régulièrement (pilule, allergies…), pensez à demander des prescriptions sur un an.

Faire ses vaccins sur place ?

Si, comme moi, vous vous organisez environ une demi-heure avant le voyage et que vous n’avez pas prévu les vaccins nécessaires aux pays que vous allez traverser, alors renseignez-vous sur place : ça pourra vous coûter de l’argent (et ce ne sera pas pris en charge par l’assurance PVT) mais au moins, ce sera fait.

C’est ce qu’on a fait avec le vaccin contre la fièvre jaune, que nous avons finalement fait en Argentine quand nous avons appris qu’il pourrait nous être demandé en passant certaines frontières, même sans voyager dans les zones à risques.

Visite chez le dentiste

Une visite tout aussi importante : celle chez votre dentiste. Car scoop : le stress, le changement d’habitudes alimentaires, les variations d’altitude peuvent réveiller des caries endormies… Et c’est pas franchement agréable – mon acolyte Romain, qui a laissé une dent à Mendoza, Argentina, peut en témoigner.

Donc, avant de partir, petit check-up chez le dentiste : traitement des caries, détartrage, et au passage, vous n’avez qu’à prendre quelques conseils à appliquer en cas de rage de dents.

Visite chez le gynéco

Mes chères compatriotes, on le sait, notre mignonne petite fleur peut BIEN NOUS POURRIR LA VIE en cas de règles mal gérées, de contraception avec effets secondaires, de mycoses et tutti quanti. Donc, avant de partir, une visite chez le gynéco s’impose, avec notamment :

  • Un point contraception. Quelle contraception pensez-vous utiliser pendant un an ? Pilule, stérilet, implant, ou le bon vieux préservatif ? Discutez en avec votre gynéco en prenant en compte plusieurs aspects : pratique, protection contre les MST, effets secondaires…
  • C’est lié : avez vous des douleurs ovulatoires ou de règles particulières fortes, un syndrome pré-menstruel intense, qui nécessitent une solution médicamenteuse ?
  • Avez vous souvent des mycoses, cystites ? Si oui, peut-il vous faire une prescription par anticipation que vous pourrez emmener avec vous ? Comment éviter au maximum ces infections ?

Tout savoir pour bien gérer ses règles en voyage

Nouvelle contraception pour le voyage ?

Un voyage est une excellente occasion pour passer à une nouvelle méthode de contraception plus pratique ou plus écologique. Un conseil important : débutez le test au moins 4 mois avant le voyage !

Parce que personne ne veut découvrir les effets secondaires d’une contraception au début de son voyage, et se retrouver à chercher désespérément un gynéco au fin fond de la pampa… Si ?

Autres spécialistes

La liste des autres spécialistes varie selon vos problèmes de santé, votre profil, votre lieu de voyage… Mais que ce soit votre allergologue, votre opticien, votre gastro-entérologue, votre pharmacien-herboriste ou autre, là encore, pensez à lui demander :

  • Des prescriptions pour le temps de votre PVT : anti-histaminiques, adrénaline, lentilles de contact, bas de contentions…
  • Des conseils pour éviter d’aggraver les problèmes de santé que vous avez déjà : Lieux à éviter ? Régime alimentaire à adopter ?
  • Que faire si mes symptômes s’aggravent ?

Maladie chronique ? Pensez à un compte-rendu en anglais

Le site d’Ameli conseille d’emporter un compte-rendu médical en anglais (ou dans la langue du pays où vous allez) en cas de maladie chronique.

Ce n’est pas un document officiel, mais juste une manière de pouvoir transmettre facilement des informations à un médecin sur place : nom de votre maladie, vos symptômes, depuis quand, les médicaments que vous prenez, etc.

Comment obtenir les médicaments pendant un voyage longue durée ?

Pour obtenir des médicaments sur le long terme (jusqu’à 6 mois), en théorie :

  • Demandez à votre médecin de préciser sur l’ordonnance que vous partez en voyage
  • Faite une demande de dérogation à votre caisse d’assurance maladie, en joignant une copie de l’ordonnance de votre médecin. La demande doit mentionner vos noms, prénoms, adresse, numéro de téléphone, numéro d’immatriculation, nationalité, lieu du séjour, date de départ, durée, motif de la demande.
  • Allez chez votre pharmacien, qui pourra vous fournir les médicaments jusqu’à 6 mois.

Dans la vraie vie, les choses sont un peu plus souples. Par exemple, certains pharmaciens acceptent de donner un an de pilule sur ordonnance d’un médecin. Pour ma part, j’ai pu avoir un an d’anti-histaminiques dans une pharmacie, je n’ai juste pas été remboursée en intégralité.

Comment transporter des médicaments en avion ?

Les lois de transport de médicaments changent en fonction du pays où vous allez. Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne. Mais dans tous les cas, il est préférable de :

  • Privilégier les médicaments sous forme de cachets (éviter les formats liquides)
  • Les laisser dans leur boite d’origine
  • Garder votre ordonnance avec vous lors des contrôles.

Il est aussi conseillé de les garder avec vous en cabine, car certaines molécules ne supportent pas les variations de température de la soute.

Pour le transport de matériel type seringue ou matériel pour diabétique, se renseigner auprès des associations de malades : Asthme&Allergies Association, Fédération française des diabétiques

Vous transportez vos médicaments en soute ?

Si vous prenez quotidiennement des médicaments mais que vous souhaitez les mettre en soute dans l’avion, gardez une petite réserve sur vous : vous serez bien contents de l’avoir en cas de perte de bagage.

Code promo Chapka - 5% de réduction sur ton assurance voyage

2 – Santé en voyage : connais tes ennemis !

Par définition, le voyage est un moment où on vit toutes sortes d’aventures et, forcément, on s’expose à plus de risques que dans notre métro-boulot-dodo urbain. Si on ne peut pas les éviter, on peut quand même avoir un équipement et un comportement adéquats pour les prévenir !

remèdes contres les moustiques en voyage
Alors oui, si tu le mets sur fond jaune il est beau, mais alors qu’est ce qu’il est relou…
© Oregon State University

Se protéger des moustiques

Dans beaucoup de pays, votre plus gros ennemi, c’est le moustique. Pas seulement parce qu’il est relou, mais aussi parce qu’il peut vous amener bien des maladies, que cet article d’Ameli décrit très bien.

Pour éviter les piqures de moustiques :

  • Porter des vêtements couvrants, de couleur claire (les moustiques sont attirés par les couleurs sombres, et notamment le bleu foncé), amples, légers.
  • Mettre un produit répulsif sur ses vêtements.
  • Se badigeonner d’un produit répulsif pour la peau. Attention à bien le choisir : contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas parce que vous choisissez le produit « zones tropicales » qu’il est plus efficace que les autres… En fait, chaque produit est adapté à des types de moustique présents dans certaines régions. Demandez conseil à votre pharmacien, ou attendez d’être dans le pays pour vous le procurer.
  • Pour la nuit, testez la moustiquaire. C’est le plus efficace des remèdes !
  • En cas de piqure, utilisez une crème pour apaiser les piqures de moustiques. Il y a la version hardcore, avec cortisone, mais personnelement la version douce aux huiles essentielles me suffit.

Pratique : Répulsifs naturels ?

Je suis adepte du zéro déchet et j’aimerais bien sauver la planète, mais en terme d’anti-moustiques, je n’ai rien trouvé d’aussi efficace que les répulsifs chimiques. Si vous connaissez un remède miracle ET naturel, livrez-le nous en commentaire !

Se protéger du soleil

Pour éviter les coups de soleil et les insolations, scoop : ne vous exposez pas trop au soleil… Mais pas seulement.

  • Quand c’est possible, éviter les heures de soleil les plus fortes : de 12h à 15h.
  • Hydratez-vous.
  • Portez un chapeau, un foulard, n’importe quoi qui protège votre tête et votre nuque.
  • Mettez de la crème solaire.

Et en cas d’exposition prolongée, prévoir :

  • Du lait après-solaire, qui réhydrate la peau en un temps record, en plus de vous soulager.
  • En cas de brûlure, prévoir une crème type Biafine.

Se protéger des bactéries et infections avec une hygiène parfaite

Les bactéries, virus et autres peuvent provoquer plein se choses : troubles digestifs, maladies… Si le risque zéro n’existe pas, quelques règles de protection :

  • Au quotidien, pratiquer les gestes d’hygiène de base : se laver les mains régulièrement, ne pas se toucher le visage.
  • Prévoir du gel hydro-alcoolique pour les moments où vous n’avez pas de savon à votre disposition.
  • Concernant l’eau : boire de l’eau filtrée au moyen d’une gourde filtrante, d’une paille filtrante, ou de pastilles purificatrices.

Se protéger contre le mal des transports

Si les maux de transports (bateau, voiture) n’ont aucune incidence sur votre santé, vomir partout est un peu pénible et peu mettre mal à l’aise, surtout quand on est dans un transport en commun. Donc, plusieurs petites astuces pour limiter le mal des transports :

  • Ne pas trop manger avant le départ (sans être à jeun !), et éviter surtout alcool, tabac, café.
  • Eviter les vêtements trop serrés.
  • En cas de malaise : regarder la route, prendre l’air… Ou essayer de se concentrer sur sa respiration. Des applications comme Kardia sur Android ou Respire sur iOs peuvent vous aider.

Quelques remèdes s’il ne passe pas :

  • Les médicaments souvent prescrits sont des anti-histaminiques ou des anti-vomitifs. En principe, les anti-histaminiques sont sur prescription et les anti-vomitifs en vente libre : voyez avec votre médecin et ou votre pharmacien ce qui vous parait adapté !
  • Truc de grand-mère, le gingembre : c’est est un puissant anti-vomitif. A consommer confit, par exemple.
  • Au niveau huiles essentielles, c’est la menthe poivrée ou le citron qui sont indiqués.

Se protéger… de la ruine médicale !

Au cas où vous ayez omis de prendre une assurance, on se permet ici de vous rappeler qu’elle est essentielle. Et pas seulement en cas de pandémie comme celle du Coronavirus : dans un pays comme l’Australie, soigner une simple entorse peut vous coûter un bras…

Donc, filez voir notre guide pour choisir son assurance, on vous assure que ce sont 400 € annuels (environ) bien investis !

3 – Matériel et remèdes indispensables pour se soigner

On a parlé des maladies, parlons maintenant de tout ce qui est beaucoup moins grave… Mais pénible : les bleus, les piqures de moustiques, les coupures, les coups de soleils, les épines…

Autant de petits désagréments qui peuvent être évités grâce à une trousse à pharmacie correctement fournie. Je me suis basée sur une liste d’Ameli.fr que j’ai enrichie.

Blessures

Un matériel de base peut permettre de pallier à tous les petits bobos du quotidien.

  • Désinfectant type eau oxygénée
  • Pansements, voire pansements hémostatiques qui arrêtent l’hémorragie en cas de gros saignements.
  • Pansements gras pour les brûlures et les plaies qui suintent (miam).
  • Des strips adhésifs en cas de plaie ouverte.
  • Des pansements spécialement faits pour les ampoules : #lifesaver
  • Une bande de contention à utiliser en cas d’entorse
  • Une épingle à nourrice, pour la tenir (détail important !)
  • Une pince à épiler, pour les échardes
  • Une pince à tiques
  • Une paire de ciseaux, qui pourra vous servir à bien d’autres choses
  • Un thermomètre
  • Un aspi-venin

Soin de la peau et du corps

Ça peut paraitre accessoire, mais ça ne l’est pas tant que ça : ne dit-on pas « être bien dans sa peau » ? Ainsi, évitez-vous champignon, gerçures, peau pelée ou sèche… Avec :

  • Talc ou poudre anti-fongique. Avec les mêmes chaussures au pied pendant un an, je vous garantis que c’est le paradis du champignon – et donc, des pieds qui puent.
  • Baume à lèvres
  • Crème ou huile pour hydrater le visage

Hydrater le visage : Crème ou huile ?

En France, j’utilise uniquement une huile (comme l’huile de jojoba) pour la peau du visage. Mais en voyage, la peau est surexposée (températures, fatigue, tempêtes de sable, soleil…). Du coup, je conseillerais de compléter avec une crème comme une crème à l’amande douce, qui ne fera pas que nourrir, mais qui hydratera bien et apaisera la peau après des journées un peu violentes.

Vous pouvez ajouter à cette liste toutes sortes de crèmes ou de soins, mais si vous êtes en mode minimaliste, c’est à mon sens ce qui est essentiel pour ne pas souffrir d’une peau trop sèche ou abimée.

Des remèdes naturels et tout terrain

  • Le baume du tigre , ce remède magique issu de la médecine chinoise. Il est efficace en cas de rhume, toux, douleurs, piqûre d’insecte…
  • Les huiles essentielles les plus courantes : l’huile essentielle de tea-tree (anti-virale et anti-septique), et l’huile essentielle de menthe poivrée (antalgique). Il y en a plein d’autres, mais je trouve que ces deux là couvrent pas mal de situation ! Les conserver à l’abri de la lumière.
trousse a pharmacie de voyage
Une fois tous les bons remèdes choisis, plus qu’à emballer tout ça dans votre trousse à pharmacie favorite

4 – Préparer sa trousse à pharmacie sans rien oublier

Résumons. Nous vous avons fourni la liste de tout ce que vous POUVEZ mettre dans votre trousse à pharmacie. Mais à moins de voyager avec un 12 tonnes ou de faire l’impasse sur les vêtements, vous n’allez surement pas emporter tout ça…

Voici donc la liste résumée, on vous laisse cocher ce qui vous paraît nécessaire par rapport à votre expérience, vos problèmes de santé, l’endroit où vous voyagez, ce que vous pensez pouvoir vous procurer sur place, etc.

Médicaments

Médicaments qui vous auront été prescrits ou conseillés par votre médecin. Tous doivent être accompagnés de leur ordonnance.

  • Médicament anti-douleur
  • Médicament contre les troubles digestifs
  • Médicament contre le mal des transports
  • Médicament contre les cystites
  • Traitement lié à une maladie chronique
  • Pilule contraceptive si vous la prenez
  • En cas de maladie chronique, compte-rendu en anglais

Se protéger et se soigner

Moustiques

Soleil

Transports

Hygiène

Kit de premiers secours

  • Désinfectant
  • Pansements
  • Pansements gras
  • Strips adhésifs
  • Pansements à ampoules
  • Bande de contention et épingle à nourrice
  • Pince à épiler
  • Pince à tiques
  • Paire de ciseaux
  • Thermomètre
  • Aspi-venin

Si vous n’êtes pas du tout équipé, l’achat d’un kit de premier secours de voyage complet sera la solution la plus pratique et la moins coûteuse.

Remèdes naturels tout terrain

Soin de la peau

Trousse de toilette

Choisissez si possible une trousse de toilette qui offre de nombreux compartiments, un crochet pour l’utiliser dans toutes les situations et qui reste légère. De mon côté, j’ai adopté ce modèle de trousse.

Assurance

  • Carte d’assuré
  • Cordonnées de l’assurance

Julie
Julie

En m'approchant (dangereusement) de la trentaine, j'ai eu envie de prendre un peu d’air frais pour cette décennie qui commence. Après un premier bain de pieds en Turquie en 2015, c'est le grand plongeon début janvier 2017, avec un PVT Argentine, cette fois en compagnie de mon amoureux de presque toujours, Romain. Notre devise de voyage : curiosité, improvisation et contemplation !

Commentaire(s)

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Abonne-toi ! Reçois nos bons plans

Reçois ton guide de bienvenue et les derniers conseils des voyageurs de la communauté Kowala.

Partager avec un ami